Si le football anglais a dominé la scène européenne des Seventies aux Nineties, on ne peut pas en dire autant de ses maillots.

Le consensus est unanime : le pire maillot de football jamais créé est le Rodeo Fringe. Instantanément reconnaissable grâce à ses lanières en cuir, il fut porté par les éphémères Colorado Caribous en 1978 (ci-dessous). In-dé-trô-na-ble.

Mais ne nous gaussons pas trop. Des horreurs, il en eut aussi des wagons dans le football anglais, surtout au cours des Nineties, la décennie de tous les massacres. Les 12 premiers de la Dirty Dozen qui salopèrent le plus la tunique sacrée sont ici et les 13-22 ici.

Aujourd’hui, troisième partie de notre plongée dans ce Hall of Shame du maillot anglais : présentation des classés 23è à 33è. Et pour lire moins bête, voir dossier TK en trois volets sur l’historique du maillot anglais (1, 2, 3).

# 23. Notts County 1994-95 (D2), maillot extérieur

Design très pique-nique écossais pour les (premiers) Magpies, cornemuse, kilt et sporran livrés en sus. Mal leur en prit, ils finirent bon dernier cette saison-là et furent relégués en D3 après 4 saisons en D1/D2. Bien fait pour leur gueule.

Verdict TK : franchement, qu’attendre d’un club surnommé les Magpies, hein ?

# 24. Newcastle United 1990-93 (D2), domicile

Le design utilisant des rayures fines fit fureur à la fin des Eighties. Les designers pensaient que ça faisait plus raffiné, tout en lorgnant sur le marché streetwear et leisurewear (adaptation des maillots en vêtements portables en toutes circonstances).

A l’évidence, Umbro, le designer de ce spécimen Magpie, ne savait plus sur quel pied rayé sautiller. Rayures fines ou moyennes, ou larges ? Espacées ou rapprochées ? Et les manches, on les raye comment ? A force d’atermoiements et tâtonnements, l’imagination des gars d’Umbro s’enraya et ils produisirent cette version textile d’une réponse de Normand bourré, une hésitation officiellement nommée le « Torino » et rapidement surnommée le « Bar code shirt ». Une aberration asymétrique que les joueurs ne portèrent pas en exhibant fièrement le trophée D2 en mai 1993, le club refilant à tout le monde le maillot de la saison suivante, designé par Asics. Et dire que Kevin Keegan était le manager à l’époque…

Verdict TK : on a ce qu’on mérite et généralement moins si on supporte les Magpies.

# 25. Newcastle United 2009-10 (D2 – une nouvelle fois), extérieur

Pour qu’on ne m’accuse pas injustement de m’acharner sur ces pauvres Mags, je vais laisser un neutre s’exprimer, en l’occurrence Ian Holloway. Ce bon Ollie, alors manager de Blackpool, écrivait ceci dans le programme du match Blackpool-Newcastle du 16 septembre 2009 (Blackpool joue en orange, d’où leur surnom, les Tangerines – mandarines) : « Je suis ravi que Newcastle ait décidé ne pas jouer avec leur tenue extérieure jaune, sinon je crois que les spectateurs auraient eu l’impression d’assister à un match entre salades de fruits. »

Verdict TK : un autre grand comique aurait adoré ce maillot : Bourvil.

# 26. Newcastle United 1997-98 (PL, enfin atteinte), extérieur

[Que voulez-vous que je vous dise hein, je m’acharne pas, je constate, c'est tout]

Encore un coup d’Adidas, qui innove avec une incrustation sérigraphique voilée de l’écusson du club sur le maillot en deuxième rideau. Effet hallucinogène garanti, on aurait cru voir une apparition divine (Poséidon ?) dans une grotte. Cette abomination inspirée du maillot de 1885 (ici) de Newcastle East End (le club qui fusionna avec Newcastle West End pour donner NUFC en 1892) couperait presque l’envie de s’enfiler des Newcastle Brown, le nectar local (le sponsor à l’étoile bleue). Porté trois matchs seulement, trois défaites.

Verdict TK : Immonde, immonde, immonde. On devrait réinstaurer la peine capitale pour des monstruosités pareilles.

[bon, c’est pas qu’on s’ennuie mais va p'êt' falloir penser à passer à des vrais clubs]

# 27. Sunderland 1997-99 (D2/PL), extérieur et third 1998-99

Effet or brillant particulièrement repoussant. Guère étonnant que ce chiffon peine à atteindre 15 £ sur ebay. Le maillot exter 1998-99 est presque aussi répugnant :

La direction du club manquait vraiment d’inspiration à l’époque. Pour fêter le déménagement au Stadium of Light en 1997, l’écusson fut aussi totalement changé. On passa de ce crest original et évocateur :

à cet insipide truc corporate :

Verdict TK : Indigne d’un grand club.

# 28. Workington AFC 1995-96 (D7), domicile

Non, vous ne rêvez pas, il s’agit bien d’un oeuf frit sur le maillot. Yes, un putain de fried egg avec la mention « The Big Breakfast » plastronnée bien en évidence.

Comme l’explique ce site ici, The Big Breakfast, une émission de la chaîne Channel Four (C4 pour les intimes, créée en 1982 et censée initialement être intello-décalée-hipstérisante), voulut absolument sponsoriser un petit club amateur, comme un couple de bobos adopterait un chat errant de Birmanie ou un hérisson accidenté de Madagascar. Et pas n’importe quel club amateur : les bons Samaritains de C4 insistèrent pour parrainer le pire club de la Northern Premier League Division Two (à l’époque, D7).

Ça tomba malencontreusement sur Workington AFC, là où Bill Shankly fit ses gammes d’entraîneur et aussi premier club de Grant Holt qui bossa comme docker localement tout en s’alignant pour les Reds. Sur le papier, ces Reds n’étaient pas les plus mauvais (les pires qu’eux au classement déclinèrent cette invitation à l’humiliation publique) mais, vu qu’ils avaient fini antépénultième du championnat, ils firent largement l’affaire. Et comme la spécialité culinaire de ce superbe coin d’Angleterre (Cumbria) est la fameuse Cumberland Sausage, niveau English breakfast, ça collait parfaitement. Manquait plus que le bacon et les baked beans pour que le carnage soit complet.

Workington bénéficia d’une forte exposition médiatique mais, malgré les coups de pub de Robbie Williams, Richard Branson, Chris Evans et d’autres poids lourds de la scène people british, ils ne touchèrent pas un centime de quiconque. Ils devinrent juste la risée de l’Angleterre, pour que dalle. La lose totale quoi. Enfin, ils se consolèrent en terminant 16è, contre 20è la saison précédente. Ce maillot est devenu un collector’s et se vend 50-60 £ sur les sites vintage.

Verdict TK : pitresque mais un oeuf est un oeuf (enough is enough) comme disent les Anglais à Pâques.

# 29. Liverpool 1994-96, third

Encore une bavure signée Adidas. Avec ses écussons de toute taille et ses effets péteux similaires au # 26 (en encore moins « subtil »), ce Third ressemble à un mauvais papier peint d’une salle d’attente de cirque (si y’avait une salle d’attente et du papier peint dans un cirque).

Verdict TK : le port de ce spécimen est fortement déconseillé aux cueilleurs de champignons (trop psychédélique, mauvais trip assuré).

# 30. Liverpool 2014-15, third

Je vous épargne la prose boursouflée du designer, Warrior (extrait : « Elégant, stylé et qui améliore la performance grâce à ses innovations technologiques »), ce truc est infâme. Après les horreurs Candy de 1988-1991 (voir le volet # 2), le # 29 et le maillot « Space Invaders » de l’an dernier, les incorrigibles Reds persistent, signent et s’enfoncent.

Verdict TK : et après, on s’étonne qu’ils galèrent domestiquement depuis 1990.

# 31. Manchester United 1990-92 (D1), extérieur

Oui, oui, c’est bien Ryan Giggs, en pyjama. Au début des Nineties, les designers cherchèrent par tous les moyens à torpiller la tradition. Ici, Adidas choisit de mettre au placard le classique blanc du maillot exter et le bleu foncé du third pour introduire cette singulière synthèse qui irrita fortement les supps de Man United. Et pour cause : le bleu ciel rappelait furieusement le look du rival City, ainsi que l’horrible Candy de Liverpool.

Verdict TK : espérons que Van Gaal n’insiste pas pour resusciter ce maillot vintage, ça les assoupirait encore plus.

# 32. Watford 1993-95 (D2), extérieur

Surtout, ne réglez pas votre écran : ce maillot est vraiment flou. Il est aussi affublé d’un motif papier peint lowcost années 70. Vu le sponsor, Blaupunkt, il fut vite surnommé « The TV interference kit ». Où ont voulu en venir les designers de Hummel ? Nul ne le sait mais on peut penser qu’ils taquinaient la bouteille ou étaient atteints d’une diplopie incurable.

Verdict TK : on n’ose pas imaginer dans quel état Elton John était pour avoir laissé passer ça.

# 33. Wigan 1993-94 (D4), extérieur

Comme si végéter en bas de classement de D4 dans l’un des pires stades d’Europe de l’Ouest (voir # 2) n’était pas assez douloureux, le club infligea cette infamie à ses pauvres supporters. Résultat : Wigan enregistra le pire classement de son histoire en Football League cette saison-là, 19è de D4.

Le designer, le mal nommé Matchwinner, trop fier de sa trouvaille, jugea bon de décliner son design à la noix en x exemplaires et l’étala sur les tuniques de Preston (ci-dessous), Oxford et Bristol Rovers. On ne s’éternisera pas sur le classieux sponsor, Heinz, la coupe est déjà assez pleine comme ça (de Ketchup évidemment).

Verdict TK : ma théorie « Plus un maillot est hideux, plus le club rame » n’est peut-être pas si fumeuse que ça.

Kevin Quigagne.

Dans la même série :

Les pires maillots du foot anglais (1)

Les pires maillots du foot anglais (2)

21 commentaires

  1. Magpie fan dit :

    Article sympa, les numéros 28 et 31 sont incroyable. Depuis que je suis revenu dans le North east pour finir mes études (je suis franco-anglais), je supporte activement Newcastle United… T’es dur avec nous ! Le 25 n’est pas si mal. D’ccord avec toi pour le 24, il est vraiment raté.

  2. Denis dit :

    au deux extrêmes de l’articles, les #23 et #33 ont particulièrement leur place ici…. à défaut de l’avoir sur le terrain !!

  3. colonel moutarde dit :

    Pourquoi le maillot code-barre de Newcastle fut surnommé le Torino ?
    Et je vous trouve un peu dur avec l’extérieur 2009-2010. Les couleurs sont mal choisies, mais ne violent pas la rétine, et les bandes sont régulières. A cet égard, je trouve le combo Wigan/Watford bien plus atroce.

  4. Tieum78 dit :

    Ouaaah la vache, je ne vous remercie pas pour le décollement de rétine.

    J’avoue que face aux autres monstruosités, le maillot jaune de Newcastle ferait presque office de “beau” maillot.

    Le combo Wigan/Watford est à vomir, j’suis bien d’accord.

  5. MLDB dit :

    Les annees 90 ont ete une decennie d’horreurs en tout genre. Je me souviens bien des maillots de l’article. Il y avait le maillot exterieur de Liverpool vers ‘90-’91 avec diverses teintes de gris et parements rouges qui etait bien degueulasse aussi.

    Merci pour ce trip down memory lane!

  6. El poulpo dit :

    hnrh2, malheureusement c’est un poisson d’avril !

  7. 1930PassionBallon dit :

    J’aurais aimé voir la tête des joueurs quand ils ont vu le maillot qu’ils allaient porté.lol

  8. Kevin Quigagne dit :

    Merci à tous.

    @ Colonel Moutarde.

    J’en sais rien. Je vais contacter John Devlin, le grand spécialiste britannique du sujet, et te dirai ce qu’il en est (s’il me répond).

    @ MLDB.

    L’immonde maillot Liverpool extérieur dont tu parles – le fameux Candy, 1989-91 – est dans la # 2 de cette série, http://cahiersdufootball.net/blogs/teenage-kicks/2013/09/18/les-pires-maillots-du-foot-anglais-2/ (# 16 à 18).

    @ El Poulpo (el “briseur de rêves” plutôt).

    J’ai ouvert le lien donné par hnrh2 et suis parti dans une douce rêverie… Quelques minutes plus tard, j’ai lu ton comm’…

    @ 1930PassionBallon.

    Sont chouettes tes ballons, bravo pour ta boutique.

  9. Kevin Quigagne dit :

    Et vous avez 100 % raison Magpie Fan, Colonel Moutarde et Tieum78 : le maillot jaune # 25 ne devrait absolument pas figurer dans ce Hall of Shame, et le # 26 non plus sans doute.

    Là-dessus, je dois vous révéler quelque chose qui me pèse depuis 15 jours et dont la divulgation pourrait m’attirer de sérieux ennuis mais tant pis, je n’en peux plus, ma vie est devenue un enfer alors je balance tout : de dangereux individus m’ont forcé à inclure un maximum de maillots de Newcastle United dans cet article.

    Un gang masqué lourdement armé se réclamant d’un groupe international de supps de Sunderland (apparemment surnommé « Rage Against The Magpies ») a fait intrusion chez moi en pleine nuit (ils ont eu mon adresse en sympathisant avec moi par courriel) et m’a reproché d’avoir été, je cite, « ridiculement trop sympa, limite lèche-cul » avec Newcastle United dans mes derniers articles sur NUFC, surtout dans cette interview (http://cahiersdufootball.net/blogs/teenage-kicks/2014/10/13/jai-visite-un-endroit-magique-interview-13/).

    Ils m’ont ensuite menacé de graves représailles si je n’allumais pas les Magpies dans mon prochain article. J’ai tenté de négocier (« Je vous promets, je vais écrire un tas de saloperies sur Pardew et Ashley ») mais rien à faire, ils voulaient que j’humilie le club entier dans les symboles forts qui l’identifient, leur célèbre maillot, leur stade, etc. Ils avaient l’air très déterminés et potentiellement violents. Je vis donc actuellement barricadé, sous protection policière et j’ai dû changer de nom. Pour des raisons évidentes, je préfère ne pas en dire plus.

    Voilà, je sais que certains lecteurs de ce blog seront aussi sceptiques qu’Hercule Poirot prenant une déposition de Nabilla mais c’est la stricte vérité.

  10. Incendie Paillot dit :

    Salut. Les 28 - 32 - 33 sont exceptionnellement laids, effectivement, c’est carrément dingue et digne d’une 5ème dimension ! Bien fait pour les clubs si les résultats sont tout autant pathétiques…
    Quant au dernier post de Kevin Quigagne, à part espérer que c’est une blague mais ça n’a pas l’air d’en être une, nous sommes là aussi entrés dans un monde parallèle qui a l’air pire que celui dans lequel nous vivons. Donc : Kevin, je t’apporte tout mon soutien moral, ne pouvant rien faire de plus. J’espère que tu pourras encore nous écrire à l’avenir sans bobbies dans ton dos pour te protéger de personnages hargneux.
    IP

  11. Bertin rintintin dit :

    J’ai failli mourir de rire au début des 28, 29 et 31.
    ‘Giggs en pyjama” ; le papier peint d’une salle d’attente…

  12. Kindamatic dit :

    Un autre maillot intéressant: Pendant les années 90, le club écossais Clydebank FC, en D2 ces années-là, avait le groupe de musique Wet Wet Wet comme sponsor sur le maillot !

  13. Kevin Quigagne dit :

    @ Colonel Moutarde.

    John Devlin (journaliste et auteur), le grand spécialiste britannique des maillots, que j’ai contacté pour répondre à ta question du 11.11 comme je te l’indique ci-dessus dans mon message du 15.11 m’a répondu.

    Il ignore pourquoi il a été appelé ainsi mais me donne cette précision intéressante (tu m’en voudras pas de ne pas traduire, j’ai le prochain article TK à vérifier et mettre en page là maintenant) :

    «Shirt designs tend to be given a name if the design itself, or a derivative of the design are then used as a basis for a teamwear kit that’s available from the kit makers catalogue. Names often come originally from the club that premiered that particular style before it became used as teamwear. For example, in the 1992 Umbro catalogue there is a design almost identical to Scotland’s away kit at the time. That style is named ‘Hampden’ after the national stadium of course. Interestingly many of the Umbro teamwear names at that time are connected to European football (San Siro, Espanyol, Internazionale, Modena, Parma etc) There must have been a continental trend in Umbro at the time! Also of interest is that the Torino style had been dropped from the 1992 catalogue.»

    (peut-être à cause de la Juventus de Turin ? qui partage bien sûr les couleurs de NUFC, lesquelles couleurs leur furent donné via Notts County. Ce n’est que mon hypothèse).

  14. Kevin Quigagne dit :

    @ Incendie Paillot.

    Ça, je l’avais prédit que j’aurai de graves ennuis avec cette foutue ITW… http://cahiersdufootball.net/blogs/teenage-kicks/2014/10/13/jai-visite-un-endroit-magique-interview-13/. (Avertissement en rouge). Sans déconner, les risques que je prends pour vous hein, pfff…

    @ Kindamatic.

    Je l’ai inclus, il est dans la 2è partie de cette série ouverte, ici (# 19 à 22) :

    http://cahiersdufootball.net/blogs/teenage-kicks/2013/09/18/les-pires-maillots-du-foot-anglais-2/

  15. Tieum78 dit :

    Merci en tout cas pour cette série, bien sympathique.

    J’espère que t’as gardé un peu de stock encore pour un 4eme épisode, si les supps de Sunderland te laissent la vie sauve après ces accusations scandaleuses …

  16. Eugène dit :

    Oh my god ! Ça pique les yeux :-). Le pire est que ça continue encore à notre époque. Il suffit de voir le #30 de Liverpool… Pour les anciens maillots on peut encore se dire “à l’époque c’était surement à la mode” mais pour les nouveaux il n’y a pas d’excuse !

  17. Formation au conseil en orientation professionnelle dit :

    Oh mon dieu.. Ils sont vraiment Horrible ^^

  18. omaillots.com dit :

    J’ai quelques maillots,
    Je ne suis pas un grand spécialiste et mes recherches n’ont pas été super fructueuses.
    Je me souviens vaguement d’un site sponsorisé, seit: https://omaillots.com/
    Leur qualité est bonne et la rapidité de livraison est rapide

  19. yalishanda Bide dit :

    Besoin d’acheter un thailande maillot As Monaco pas cher thailande avec flocage, un ami a recommandé un site Web: https://boutiquemaillotfr.com/ligue-1/as-monaco. Ce maillot de Monaco est au prix de 18,5 euros Mon ami a dit qu’il avait été acheté plusieurs fois et que la qualité était très bonne, mais il est tellement bon marché que je ne peux pas le croire.

  20. camisetasbilbao.com dit :

    Site de vente de faux maillot de foot , méfiez-vous des escroqueries! Si vous devez acheter un maillot de foot, veuillez rechercher un site Web de revendeur qualifié: https://camisetasbilbao.com

Répondre