Des propriétaires blindés du Golfe et d’Asie, des pokéristes patron de club, un ratio salaires/chiffre d’affaires de 90 % (avec pointes à 183 %), des montagnes de dettes, des wagons de stars, une majorité de joueurs étrangers, de la caillera et des Wags en pagaille : bienvenue en Npower Championship (D2), le sous-sol copié-collé de la Premier League. On a cuisiné pour vous les principaux caïds. Interrogatoire bling bling de bas étage.

Voir introduction pour lire le reste moins bête.

On conclut ce coup de filet historique avec les deux plus gros bonnets : Cardiff, 2è et Leicester, le top dog, actuel leader au classement après 12 journées (sur 46, because 24 clubs).

[un clic sur les photos peut s'avérer plus judicieux qu'un placement Madoff]

Cardiff City, 2è, 25 points (+ 7)

[Suite de la partie précédente]

Tu t’ la pètes après 12 journées ? Grave : 8 victoires, 1 nul, 3 défaites. Excellent bilan, surtout après les incertitudes et le nettoyage d’intersaison du sol au plafond, l’effectif ayant beaucoup bougé.

Mais que la victoire mardi soir contre Watfordinese fut dure ! (les Hornettos de Gianfranco Zola réduits à 9 dans les 20 dernières minutes, but victorieux de Gunnarsson à la 91è, c’est passé ric rac).

Justement, ça rime à quoi ta soudaine métamorphose identitaire ? Ben, c’est à cause de nos nouveaux propriétaires, de Malaisie (depuis 2010 et le départ de Peter Ridsdale). D’abord, nos Bleus sont devenus des Rouges cet été. Si le rouge symbolise plutôt une bonne biture dans la culture anglo-gazzaïenne, dans celle des pays d’Asie du Sud-Est et en Chine (marchés cibles du club), il est associé à la chance et au succès, tout comme le dragon (également évocateur de puissance).

Ensuite, notre écusson a totalement changé, le petit piaf bleu ayant (presque) été dégagé par un gros dragon bien scary (symbole du Pays de Galles). La devise « Fire & Passion » a remplacé la mention Bluebirds, trop timorée.

Et ce violent rebranding n’est peut-être pas fini : il se dit qu’on pourrait être rebaptisé « The Red Dragons ». Les propriétaires malaisiens démentent, pour eux, pas de malaise (que des Malais). Mais après tout, tant qu’on y est… Prochaines innovations : les annonces en malaisien au stade et les brochettes Satay pour remplacer la traditionnelle meat pie de mi-temps ?

La tradition et l’heritage du club se prennent une sacrée claque dans leur faciès identitaire mais nos proprios ont fait passer la pilule en promettant le remboursement de l’énorme dette du club (autour de 45M) et 100M d’investissements, dans l’achat de joueurs, la construction d’un nouveau centre d’entraînement et l’agrandissement du stade à 35 000 places d’ici deux ans.

Attendez cependant avant de verser une lacrymale pour les créanciers : le gros de la dette est dû à Sam Hammam… (voir partie précédente).

Seule la Premier League compte désormais pour nous et ce changement de cap est destiné, je cite, « à rendre le club plus attractif sur le marché international et mettre en avant la fusion symbolique entre les cultures galloise et asiatique ».

C’est vrai qu’en parcourant le Pays de Galles, on se sent de suite à Kuala Lumpur ou Bangkok. Sauf à Portmeirion (North Wales, ci-dessus), le village du Prisoner, où l’on est en Toscane. Mais le reste du pays, on se croirait en Asie, c’est clair. Craig Bellamy-Confucius, désormais Grand Sage, rechercherait activement un tatoueur de Bouddhas gallois (le même que son homologue Tibétain mais avec un parapluie en titane).

T’as du caïd ? Je veux oui :

-  Craig Bellamy (seul Gallois de l’effectif), 33 ans, on ne présente plus « The nutter [cinglé] with a putter ». Blessé à la cheville contre Watfordinese mardi soir (12è journée), il sera indisponible quelque temps

-  Peter Wittingham, 28 ans, ex Aston Villa, milieu offensif élu Meilleur Joueur de Football League 2011-12 par les lecteurs de Four Four Two (49 buts/142 matchs ces quatre dernières saisons avec Cardiff). Une vraie pile Duracell : il n’a pas raté une minute de jeu en D2 l’an dernier, 4 320 pour être précis (48 matchs, avec les play-offs. 55 matchs en tout). Et cette année non plus.  Et la saison d’avant, il n’avait manqué qu’un match. Une santé d’acier le Peter.

-  l’attaquant international islandais Heiðar Helguson, 35 ans, ex Fulham, Watford et QPR

- Tommy Smith, 32 ans, milieu offensif/ailier/attaquant, ex Sunderland, Derby et QPR

- le prometteur Turco-Suisse Kerim Frei, 18 ans, prêté aujourd’hui même par Fulham jusqu’au début décembre (8 matchs de D2 – pour pallier les indisponibilités de Craig Bellamy et Tommy Smith).

-  Nicky Maynard (ci-dessous), attaquant de 25 ans et auteur de ce chef d’oeuvre en décembre 2009, alors avec Bristol City (élu But de la saison en Football League)

Ton meilleur caïd étranger ever ? L’arrière-central néerlandais Glenn Loovens (2005-08), 113 matchs pour les Bluebirds. Formait une solide charnière avec Roger Johnson.

Et ta plus grosse pipe étrangère ? L’attaquant américain Eddie Johnson, (2008-09). C’est accompagné d’une réputation flatteuse qu’il débarqua à Fulham des USA (puis 0 but en 19 apparitions). Expédié ensuite chez nous en prêt. Avec 2 buts en 33 matchs (+ un but csc), il ne tarda pas à entrer dans notre Hall of Shame.

T’as un blase comique à nous r’ filer qu’on pouffe ? Ouais, du vrai bon peace and love : Philip Kiss, milieu slovaque.

Et la cote érectionnelle de ton effectif sur le God Shave the Queen ? 2/1, pas hyper bandant (50 % d’Anglais).

Un Frenchie dans l’ tas ? Oui, l’ex Messin Rudy Gestede depuis l’été 2011, attaquant très athlétique de 24 ans. Le plus souvent remplaçant, seulement 3 brèves apparitions cette saison (68 minutes de jeu).

T’es blindé ? Grave. Depuis 2010, notre big boss est le Malaisien Vincent Tan (fortune : 1 milliard €), flanqué de son associé Chan Tien Ghee, TG pour les intimes.

Tu payes bien ? On se plaint pas. Masse salariale de 14M en 2010-11. Ça a sûrement augmenté depuis, Bellamy n’a pas dû revenir au bercail pour des clopeanuts.

Leicester City, 1è, 25 points (+ 9)

C’est quoi ton surnom ? Les Foxes (clique sur l’avorton de gauche).

Crache le morceau : qui sont tes principaux gangs rivaux des cités voisines ? Nottingham Forest, Derby County et Coventry (et pour nos hools : Birmingham City et les autres firms des West Midlands).

Y’a des hools chez toi ? Ouais, ils seraient toujours une centaine, surtout des vétérans de la firm Baby Squad (BS), même s’ils font beaucoup moins parler d’eux qu’avant. La Baby Squad est née en 1980 après un baptême du feu à Leeds contre la notoire Service Crew. Elle compta jusqu’à 500 « membres actifs » au plus fort des Eighties. Comme dans beaucoup d’autres clubs, ça avait commencé bien avant, fin des Sixties avec les notoires Long Stop Boys, puis les Market Traders et la seule survivante, la BS.

Une sous-branche, la Young Baby Squad vit le jour dans les Nineties. Ça se frite avec tout le monde bien sûr mais ça tape principalement sur les autres clubs des East Midlands (Derby, Nottingham) et West Midlands (région de Birmingham, donc principalement B’ham City, Villa, Wolves et WBA).

Danny Dyer (cf The Football Factory), a présenté un docu sur ces firms des Midlands. Si on risque parfois l’overdose (rien ne ressemble plus à une baston inter-hooligans qu’une autre), certaines parties sont intéressantes, surtout celles traitant de la multiracialité de la région (Leicester et Birmingham [1]) et ses firms « multi-ethniques », telles les notoires Zulu Warriors de Birmingham City. La mixité ne les rend pas moins détestables pour autant.

C’est qui ton leader ? Nigel Pearson, depuis novembre 2011.

Ça se bouscule pour t’ chouffer ? Correct, sans plus, 21 678. Vu les résultats actuellement, ça devrait bien monter : 26 000 contre Brighton mardi soir.

T’as qui comme people chouffeurs ?

-  le groupe Kasabian, des inconditionnels des Foxes

-  Lembit Opik, célèbre ex politicien anglais d’origine estonienne et personnalité média (avoue humblement ne jamais se rendre au stade)

- le chanteur Engelbert Humperdinck, 76 ans, célèbre crooner des Sixties… et représentant britannique au dernier Eurovision ! Ne pouffons pas trop : ce sosie de Mike Brandt (jeune), avec dix fois moins de talent, a vendu 150 millions de disques

-  l’ex champion de snooker Willie Thorne

-  l’ex rugbyman Martin Johnson et Gary Lineker bien sûr

Tu crèches où ? Au King Power Stadium, 32 300 places, depuis 2002.

Ça change de blase au gré des sponsors, avant c’étaient les chips Walkers, souvent vendues par Gary Lineker, Leicester’s most famous son (avec David Attenborough). Séquence Nostalgie : son clip avec Gazza.

Ton billet le moins / plus cher ? 15 / 40 £

Et tes abonnements ? De 350 à 650 £

Tu t’ la pètes après 12 journées ? Drôlement ouais. On faisait pas les fiers sur les 5 premiers matchs (3 défaites) mais nos Foxes se sont depuis installés in the box : 6 victoires sur les 7 dernières rencontres ! Un peu à l’arrache mardi soir contre Brighton - mérité cependant - mais c’est passé, 1-0 (Kasper Schmeichel nous arrête un péno des Mouettes).

T’as du caïd ? Quelques uns  :

-  le gardien Kasper Schmeichel, 25 ans, fils de. La rumeur l’envoie un peu partout en ce moment (pour le mercato d’hiver). Commet plus de howlers (cagades) que son pater mais excellent cette année

-  le milieu international gallois Andy King, 24 ans, 3 buts cette saison (46 en 208 matchs Foxes). Excellent contre Brighton mardi soir, « King reigns supreme » titrait le Guardian du lendemain

-  les ailiers Lloyd Dyer et Ben Marshall (ce dernier parfois attaquant)

-  David Nugent, ex Portsmouth (et international anglais siouplé ! 1 cape, 2007). 5 buts en 12 matchs, gnaqueux. Sort de gros matchs actuellement

-  l’attaquant Jamie Vardy, transfuge de D5, 3 buts en 12 matchs. Ce puissant ex non-leaguer qui claquait un pion par match avec Fleetwood Town impressionne. Pas étonnant que Leicester ait payé plus d’1M £ + extras pour s’attacher ses services à l’intersaison (record de non-league)

-  le latéral gauche Paul Konchesky, ex Charlton, West Ham, Fulham et brièvement Liverpool. Auteur d’une grosse saison, pour l’instant.

Les Reds où il floppa d’ailleurs. Mais on se rappelle surtout de la mère et de la tribu Konchesky sur Merseyside, la moman traitant les supps Reds « d’ordures de Scousers » et Roy Hodgson de « belle merde ». Le reste des Bidochesky se joignit alors à ce classieux débat Facebook où les commentaires chavtastic fusèrent. Worst of : « Les Scousers sont crasseux »… « C’est que des pauvres cons ignorants qui parlent bizarrement »… « Tous des paysans ces Scousers ». Avant que la polémique n’incite Facebook à supprimer la page.

Ton meilleur caïd étranger ever ? Le latéral droit suédois Pontus Kåmark (1995-99, 77 apparitions). C’était l’ère glorieuse des Foxes, avec Martin O’Neill à la baguette (1995-2000). Pontus, armé d’un solide bagage international (il finit à 57 capes suédoises), fit un malheur. On peut dire sans exagérer qu’il en malmöna plus d’un.

Et ta plus grosse pipe étrangère ? L’ailier guinéen Momo Sylla (2005-07, 38 apparitions, 0 but). Cet ancien des championnats français alla ensuite s’enterrer à Kilmarnock où il raccrocha rapidement les crampons, au bout d’une dizaine de matchs.

T’as un blase comique à nous r’ filer qu’on pouffe ? Pas vraiment, mais (Anthony) Knockaert prononcé à l’anglaise donne knock out (KO). Ça fait marrer les supporters et s’esbaudir les faiseurs de rimes à la noix (to knock goals in : affoler les compteurs ; a knock-on : prolongement). Ces derniers ont déjà consacré plusieurs chants douteux à leur Guingampais préféré.

Et la cote érectionnelle de ton effectif sur le God Save the Queen ? Vigoureuse, deux tiers d’Anglais.

Un Frenchie dans l’tas ? Ouais, et déjà une vedette : le milieu offensif-ailier Anthony Knockaert (ci-contre, avec Nigel Pearson), surnommé Knocky.

L’ex pensionnaire du Roudourou et Espoir français arrivé à l’intersaison a planté 2 buts en 12 matchs (759 minutes de jeu), et quels pions ! Un brace (doublé) d’anthologie contre Huddersfield le 2 octobre, clip.

Déjà fort apprécié pour sa percussion, son tempérament combatif, son rendement et son talent pur. Enfin bon, en Football League bien souvent, tu fais un rateau ou une roulette et on te prend pour Messi hein.

A récolté une moyenne supporters de 7 / 10 sur le match de mardi. Le consensus étant que ce joueur est fort techniquement, bon passeur mais croque un peu trop et perfectible dans la conservation du ballon (le terme wasteful - et assimilés - revient souvent dans la colonne débit).

T’es blindé ? Bof. A l’échelle du foot anglais, même de D2, je serais plutôt lower middle class, segment C1 dirait un sociologue anglais. Le Thaïlandais Vichai Raksriaksorn, notre big boss depuis l’été 2010, ne pèse que 130M £, vraiment pas de quoi faire des folies.

Tu payes bien ? Ouais, 17M de masse salariale en 2010-2011.

Ainsi s’achève notre périple dans cette passionnante D2 anglaise, agrémenté de quelques détours. Quittons-nous avec le classement D2 au terme de la 12è journée disputée il y a 48 heures.

Kevin Quigagne.

TK sur Facebook et sur Twitter.

=========================================================

[1] Leicester et Birmingham comptent (proportionnellement) les plus fortes communautés ethniques du pays, avec Bradford et Greater London - surtout Asians, particulièrement Indiens à Leicester (voir détails) et Pakistanais à Birmingham, détails.

6 commentaires

  1. A la gloire de Coco Michel dit :

    Merci Kevin !
    Sur la photo Kasper a 14 ans non ?
    Madame Karabatic t’as confié sur quels clubs il fallait miser pour la montée ?

  2. iPee dit :

    Han les buts de Knockaert :o

    Merci pour tout le travail Kevin, c’était vraiment cool à lire :)

  3. Fred dit :

    Kevin, on ne le dira jamais assez, tes articles sont de pures merveilles ! Une très bonne saison à toi dans toutes les Leagues !

  4. Kevin Quigagne dit :

    Merci à vous. Et merci d’avoir encaissé de bonne grâce ces 12 000 mots sur la D2 anglaise, en en redemandant en plus, bande de masos.

    Dernier truc un peu inhabituel (pour un club british) au sujet de Cardiff : y’a un mois, ils ont expédié leur international gallois Robert Earnshaw… au Maccabi Tel Aviv (en prêt, leur manager est Jordi Cruyff). Earnshaw n’avait marqué que 3 fois l’an dernier et ne rentrait plus dans les plans du manager (Earnshaw c’est 104 buts pour Cardiff et 203 en tout, pour 460 apparitions).

    http://www.bbc.co.uk/sport/0/football/19662977

    @ A la gloire de Coco, un peu + vieux je pense pour Kasper, 16 ans ? (photo prise au début de sa formation à Man City).

    Un prono pour les trois montées en PL ? Ouh, dur dur, c’est tellement ouvert. Ceux qui auront les plus gros effectifs risquent de mieux s’en sortir (évidemment), cf West Ham et Reading l’an dernier. Espérons qu’on verra au moins une surprise émerger, j’aimerais Huddersfied ou Forest comme montée surprise.

    Je crois en Forest cette année, je les sens bien. En tous cas, si j’avais à miser je mettrais un p’tit kekchose sur eux, vu leur cote canon chez Ladbrokes : 25/1 pour la montée (Cardiff 4/1, Leicester 9/2). J’vais peut-être d’ailleurs mettre un billet sur eux, ça peut banquer cette histoire.

    Palace aussi à 25/1 semble intéressant (sauf qu’eux évidemment viennent de perdre leur manager, Dougie Freedman, donc potentiellement dommageable).

    Le mercato d’hiver pourrait être chaud bouillant en D2. Comme je l’expliquais dans le 2è épisode je crois, cette saison est cruciale pour les prétendants à la montée, because grosse augmentation des revenus pour clubs PL à partir de 2013-14 (environ 50 % en plus) et les gros seront tentés de mettre le paquet au mercato d’hiver. Les petits (style Blackpool), les radins ou les hésitants risquent fort de se faire piétiner dans la ruée vers l’or.

    Je vois bien l’un des prétendants à la PL essayer d’arracher Charlie Austin à Burnley si l’ex maçon de D9 (y’a encore 3 ans) continue plus ou moins sur la même cadence infernale : déjà 15 buts en 11 matchs de championnat. Il nous fait un parcours à la Grant Holt le Charlie.

    http://www.soccerbase.com/players/player.sd?player_id=52474

  5. up the boro dit :

    Le Prisoner, j’adore! Merci pour la série mais rien sur Middlesbrough, dommage (j’habite dans le coin, on est 3e et Premier League, here we come!).

  6. Décortiquons la Football League (1/3) | Kickoff dit :

    [...] : Pour plus de détails sur Cardiff, voici deux excellents articles des Teenage Kicks. Ici et ici. Ce contenu a été publié dans Football League par Romain Molina, et marqué avec Bakary Sako, [...]

Répondre