Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de nous y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un de ces quatre matins!

  • John Six-Voeux-Berk le 09/08/2022 à 14h13
    La honte repose sur la douleur de ne pas s'estimer ou de ne pas être estimé d'autrui et donc exige un socle de valeurs communes (dans l'un ou l'autre cas), c'est vrai aussi.

    Selon Aristote, la honte fait partie de la dizaine des passions exploitables en rhétorique (rhétorique dont le but est de modifier les représentations et les actions d'autrui). La honte n'est que le revers de la « gloire » (au sens ancien) ou du plaisir pris à être reconnu. Aristote est sans cesse repris depuis le 4eme siècle. Comme passion marginale dans le jeu social, je crois qu'on peut trouver mieux.

    En revanche, que la honte soit difficilement suscitable dans un contexte de bulles cognitives et de fracturation du monde des valeurs, peut-être bien, oui.

  • Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit le 09/08/2022 à 14h16
    Personnellement, quand j'ai plus de 1000 bornes à faire, je ne sors pas de l'autoroute et je prends mon essence sur l'autoroute comme des milliers d'automobilistes qui partent en vacances et que je croise à ce moment là.

    Sinon quand tu es un dimanche sur la diagonale du vide, je doute que tu trouves une station facilement même en sortant de l'autoroute.

    (je ne le fais pas car je me prépare mes propres sandwichs, mais un grand nombre de personnes se restaurent dans les aires d'autoroutes, même si les prix y sont prohibitifs).

  • Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit le 09/08/2022 à 14h19
    Sinon, la discussion que vous avez me fait penser à la théorie du "nudge" ou du coup de pouce, qui a été appliquée en politique mais aussi dans certains domaines économiques.
    D'ailleurs certains essayent de faire du nudge pour changer les modes de consommation alimentaire.

    Je vous mets la page wikipedia, mais il y a plein d'articles sur le sujet, pour ceux qui sont intéressés.

    lien

    ps : le coup de la mouche peinte dans la pissotière pour éviter que l'usager en foute partout, c'est considéré comme du nudge par exemple (en Allemagne j'avais eu le droit à une cage de foot avec un ballon suspendu à faire rentrer dedans...).

    pps : à noter que cette théorie nudge est pas mal critiqué par les sciences cognitives car elle repose en partie sur des grosses simplifications comme celui explicitant qu'il existe deux modes de pensée. Heureusement notre cerveau est bien plus complexe que cela (cf. L'enigme de la raison de Mercier et Sperber par exemple).

  • Luis Caroll le 09/08/2022 à 15h25
    La honte repose sur la douleur de ne pas s'estimer ou de ne pas être estimé d'autrui et donc exige un socle de valeurs communes (dans l'un ou l'autre cas), c'est vrai aussi.
    ------------
    Toute la subtilité est dans le groupe que tu définis par "autrui".
    J'irais jusqu'à dire que les seules personnes qui peuvent te faire ressentir de la honte sont celles que tu aimes.
    Ça fait pas beaucoup de monde.

  • White Tripes le 09/08/2022 à 15h30
    comment est ce donc possible d'avoir honte dans la rue entouré uniquement d'inconnus?

  • Pascal Amateur le 09/08/2022 à 15h33
    Bah non, la honte naît avant tout d'un regard, elle concerne un qui "se regarde être regardé" comme écrivait Sartre. Le regard, l'œil, peut être de quiconque dès lors qu'il réveille quelque affect, en faisant écho avec une culpabilité. "L'autre il met des slips kangourous" me m'affectera pas si je ne porte pas de slips kangourous, ou si j'en suis parfaitement satisfait ; en revanche, s'il s'agit de mon péché mignon, que je ne partage qu'avec mon moi pudique, je pourrai être interloqué, et honteux. C'est le regard scrutateur, qui sait, qui condamne, le gros œil de Nasser après le match de MU, à qui il ne manque que la voix du surmoi, les remords de la conscience pour faire bouh. La honte est avant tout résonance d'un intime, que ce regard éveille, sans qu'il vienne nécessairement d'un être aimé (d'autant qu'un être aimé pardonnera sans doute plus aisément le port du slip kangourou).

  • Tonton Danijel le 09/08/2022 à 15h37
    Ah ben tant que ça ne casse pas ce qui est à l'intérieur...

  • Pascal Amateur le 09/08/2022 à 15h59
    Justement, j'aime bien la protection moelleuse qu'apportent les slips kangourous.

  • Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit le 09/08/2022 à 16h04
    Le truc que je fais parfois quand quelqu'un laisse malencontreusement un emballage vide (de glace, de chips ou autres) dans le métro ou le tram, ou le fait tomber sans en avoir l'air dans la rue, c'est de prendre l'emballage en question et avec un grand sourire jouer le niais en montrant l'emballage à la personne et en lui indiquant que sans le faire exprès elle l'avait oublié ou laissé tomber.
    ça marche plutôt bien quelle que soit la personne.
    Est-ce de la honte ?
    (ou alors mon sourire de niais a un incroyable pouvoir de persuasion).

  • Luis Caroll le 09/08/2022 à 16h09
    Pascal, on part un peu trop loin. Mais schématiquement, les seules personnes qui peuvent te foutre la honte de mettre des slips kangourous sont des gens à qui tu ressembles, veux ressembler, que tu désires ou que tu admires.
    Matt Pokora arrivera jamais à te mettre ce genre de honte. [fin de l'exemple tiré par les poils pubiens]

    Et on parle de faire changer des comportements, pas du rêve ou t'arrives a l'école en pyjama.