Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de nous y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un de ces quatre matins!

  • forezjohn le 08/08/2022 à 11h31
    De mon point de vue ton message illustre parfaitement ce que dit Pascal :
    "J'ai raison et les autres changeront parce que j'ai raison, la preuve ils ne sont pas d'accord avec moi" quoiqu'assurément marqué du sceau d'une volonté certaine, cette assertion ne garantit aucunement le succès du résultat.
    La stratégie de la honte c'est de la morale et elle ne va pas forcément dans le sens qu'on veut(par exemple y'a des gens qui combattent les LGBT en expliquant que leurs comportements sont honteux)

  • Pascal Amateur le 08/08/2022 à 12h03
    C'est un point de désaccord ici entre nous. Dans un ouvrage intitulé "Jalousies", Denise Lachaud faisait la différence entre jalousie et envie. La jalousie veut ce que l'autre possède, c'est centré sur l'objet ; l'envie va au-delà, elle fomente, au-delà de l'objet, la destruction de l'autre. Politique de la terre brûlée : si l'on ne peut avoir ce dont l'autre jouit, on détruit l'autre. Eh bien, je crois que le risque est évident d'aboutir à cette seconde solution : la jouissance de l'autre deviendra si importante que nulle alternative, sinon cette furia dirigée vers lui qui consistera à l'anéantir. Pas des humiliations, pas des moqueries "peine-à-jouir" comme tu l'évoque, mais la violence, l'agression, la stigmatisation conjuguée à la chambre d'écho des réseaux sociaux et de l'instantanéité des condamnations, sans appel ni défense possible.
    Tu crois que l'État viendra prendre le relais des demandes si elles sont massives ; je ne le crois pas, car dès lors que la demande se nourrira de violence, la réponse de l'État libéral-capitaliste sera : faisons cesser la violence. Les Gilets jaunes l'ont bien expérimenté, qui n'ont eu nulle réponse, nulle écoute, retrouvant pour beaucoup leurs petits (et l'écoute) entre les pattes de l'extrême droite. L'État jouisseur veut créer la violence pour déconsidérer la parole. Il y aura des miettes, peut-être, mais l'envie est trop forte.

  • Luis Caroll le 08/08/2022 à 12h45
    forezjohn aujourd'hui à 11h31
    En réponse à John Six-Voeux-Berk aujourd'hui à 11h06
    (voir le message)
    De mon point de vue ton message illustre parfaitement ce que dit Pascal :
    "J'ai raison et les autres changeront parce que j'ai raison, la preuve ils ne sont pas d'accord avec moi" quoiqu'assurément marqué du sceau d'une volonté certaine, cette assertion ne garantit aucunement le succès du résultat.
    ——————
    Il est même prouvé que c'est la manière la moins efficace de faire changer un comportement (mais ça fait du bien à l'ego et à peu de frais)

  • sehwag le 08/08/2022 à 12h54
    C'est pas forcément deux points de vues incompatibles. Les pulsions décrites par Pascal peuvent être dépassées au nom d'un but collectif suffisamment fort.

    On en parle à longueur d'année ici, c'est cette vision commune qui manque aujourd'hui cruellement. Enfin, ces visions collectives, parce qu'il y en a toujours plusieurs.

  • forezjohn le 08/08/2022 à 13h19
    Certes mais John a justement l'air de dire que ça va couler tout seul avec du blame and shame.

  • OLpeth le 08/08/2022 à 14h03
    Ca devrait couler tout seul quand les gens seront confrontés physiquement aux conséquences, comme ça commence à être le cas : coupures d'eau, coupures d'électricité, faire le plein de sa voiture ou se chauffer en hiver devient un luxe, etc.

  • forezjohn le 08/08/2022 à 14h17
    J'en doute très fortement.

  • Gones Allons ! le 08/08/2022 à 14h28
    La transition énergétique sera collective ou ne sera pas. Débattre de l'avion annuel de chacun d'entre nous, ca revien à débattre du sexe des anges : un élément qui certe pollue bcp mais est marginal à l'echelle globale (entre é,5 et 3% des émissions totales de CO2 dans le monde) et dépend bcp des desiderata de chacun. Or, je commence à penser que si l'Etat n'impose pas la transition écologique du quotidien avec des règles fermes ca ne se fera pas.

    Exemple type dans les batiments on a longtemps incité le BTP à faire spontanément des batiments consommant peu d'énergie mais ca n'a pas fonctionné car trop cher selon les entreprises. Résultat l'Etat désormais impose des normes plus contraingantes et ... les entreprises continuent à construire des bâtiments mais désormais écologique (comme les tours de la défense qui emmagasinent la chaleur puis l'utilisent pour chauffer l'eau consommée par les quartiers à proximité).

    De même sur la rénovation des facades des batiments : aujourd'hui pour le ravalement on sait qu'avec des ITE le batiment est plus performant sauf que comme c'est pas olbigatoire, bah il suffit qu'une partie des membres de la copro (et la ville et la coprop voisine sur laquelle vient empieter l'ITE) pour que cela ne se fasse pas. Alors que si cela était obligatoire, et bien cela serait autrement plus efficace.

    Selon moi, il faut rompre avec l'idée que les gens comprendront et que l'Etat prenne le taurreau par les cornes, mais ca va demander un parlement constructif....

    Et pour l'avion supprimons l'exonération sur le kérozene ca fera grimper les prix et baisser les trajets (l'absurdité d'un PAris Barcelone à 50 euros A/R...). Ce ne sera pas juste socialement mais on lutte pour le climat, pas pour la justice sociale.

    D'ailleurs sur ce point, il faut sortir du piège de la justice sociale si on veut réussir la transition énergétique car j'ai peur que tout comme nos comportements individuels, il y aura toujours une excuse pour justifier le fait que la mesure n'est pas juste socialement. Quand les métiers à tisser ont été introduits, ce n'était pas juste socialement non plus.

  • syle le 08/08/2022 à 15h29
    J'en doute d'autant plus fortement que les arguments opposés à certaines avancées échappent à toute rationalité.
    Il suffit de regarder les commentaires de n'importe quelle publication ayant pour thème une voiture électrique : c'est un déferlement de haine et une ode au pétrole, quand bien même le prix de l'essence augmente et le pétrole se raréfie.
    C'est déroutant car je n'arrive pas à comprendre ce qui motive certaines réactions.
    J'y ai d'ailleurs droit au quotidien avec les potes, la famille, les collègues...
    Un florilège :
    - "ouais, mais l'électrique, niveau performances c'est nul" --> vas-y, essaye ! --> waow, ça pousse fort. Ouais mais c'est nul, y'a pas le bruit.
    - "ouais mais l'électrique c'est encore plus polluant because les batteries, on en fait quoi ?" --> les batteries sont recyclables, et le bilan écolo est favorable au bout d'assez peu de kilomètres --> ouais mais quand même, je l'ai vu sur Youtube.
    - "ouais, mais l'électrique c'est cher" --> ma caisse d'occaze d'un an et 10 000 km m'a coûté 8900 balles --> ouaiiiis, mais à recharger c'est aussi cher que l'essence --> je recharge gratos en faisant mes courses, et à la maison, la recharge me coûte 2 € --> ouais, c'est peut être pas cher, mais c'est nul, l'électrique (retour au point numéro 1)

    Au final, quand t'as une solution un peu moins polluante (je sais que ce n'est pas la panacée non plus), extrêmement économique (là, c'est absolument indéniable) et qui propose en plus un réel agrément, tout le monde se bat pour continuer à cramer du mazout à deux euros le litre.
    Je ne sais pas quel biais est à l'oeuvre.

  • forezjohn le 08/08/2022 à 15h36
    Après je pense qu'OLpeth est plus dans une posture "révolutionnaire" se disant que quand les gens n'auront plus le choix, ils accepteront, de gré ou de force.