Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

  • lemon le 25/11/2021 à 14h18
    ah ben ouais ricanons.

    Je croyais naïvement qu'il fallait prendre au sérieux la montée de l'extrême droite. J'ai dû me tromper. Elle n'est qu'à 30% alors ça va.

    Du coup continuez à propager l'idée que tout est systémique, ça fonctionne trop bien. A un moment vous réaliserez (peut-être) que quand "la gauche" se met à répéter ad nauseam que les non-blancs ne peuvent pas s'intégrer en France pour des raisons systémiques, ceux qui vont le croire - à travers tout le spectre politique - ne vont pas tous en conclure qu'il faut déconstruire le système.

    Continuez à mettre des coups de hache sur l'universalisme et la laïcité qui sont les ennemis premiers de l'extrême droite et sur lesquels ils s'échinent depuis 200 ans. Le tronc va finir par tomber, comme visiblement vous le souhaitez. Mais regardez bien dans quel sens il risque de chuter et qui sera en dessous.

  • Mevatlav Ekraspeck le 25/11/2021 à 14h25
    Merci pour ce message.

    Et Lemon, on t'as déjà dit ici qu'il fallait qu'on arrête de se faire peur et de crier au loup. C'est quoi, un tiers des électeurs? Ca fait moins que deux tiers? Bon alors ça va.

    Misère...

  • Julow le 25/11/2021 à 14h27
    syle
    Mais il existe aussi des personnes qui n'aiment pas les gros, qui n'aiment pas les lyonnais, qui n'aiment pas Dimitri Payet, ou qui préfèrent embaucher comme secrétaire une blonde à forte poitrine.
    Oui, les connards se reproduisent.
    **
    J'ai fait 2,5 / 4 à ton test. Je gagne un truc ? Une vasectomie gratos ?

  • lemon le 25/11/2021 à 14h39
    C'est vrai. C'est pas comme si expliquer que les non-blancs ne peuvent pas s'intégrer en France pour des raisons qui dépassent les individus et qui tiennent à des questions civilisationnelles (ou de structure, comme dirait les sociologues, ça change tout, tu penses), c'est mot pour mot le discours de l'extrême droite depuis 70 ans.

    Je vois pas comment ça pourrait leur bénéficier. C'est un vrai mystère.

  • Eric Sikh Aura le 25/11/2021 à 15h15
    Quand bien même les discriminations ne seraient pas basées sur l'idée d'une "race inférieure" mais sur une vision societale "arabe+pauvre=ennuis", ça me paraît assez proche de la définition du racisme puisqu'on discrimine quelqu'un en fonction de son origine à moins qu'il ne justifie d'un "signal de stabilité financière"...

  • Red Tsar le 25/11/2021 à 15h16
    Lemon, quelles recherches sociologiques as-tu lues qui se concluent par une impossibilité de modifier les "structures" ?

  • Mevatlav Ekraspeck le 25/11/2021 à 15h24
    Je voulais revenir là-dessus :

    Olpeth nous a lâché un "Je te réponds qu'une chose : qu'est-ce que les diverses réformes, gonflements de torse et "ça va barder scrogneugneu" qu'ont enchaîné les Sarkozy, Guéant et autre Valls ont changé à ça ? Ca fait des années que ça empile réformes sur réformes, que ça durcit le ton, pour quel résultat ? C'est peut-être qu'on s'y prend mal ?" fort judicieux et qui appelle des commentaires, je pense.

    D'abord, ma life, expérience souvent partagée par d'autres gars et filles estampillées "EN" sur le terrain.

    Nos p"tits djeuns de la téci ne craignent plus du tout la police ou la justice. Mais vraiment. Le rapport de force s'est inversé, et c'est un jeu, une gloire, que de narrer le lundi matin comment on a caillassé la patrouille, comment on a empêché --- insère ton prénom à connotation immigrée --- de se faire interpeler suite à son petit numéro en mini-moto dans le quartier, ou comment on a fait fuir la BAC grâce aux mortiers ou au surnombre...

    Par contre, quand il se font choper par votre serviteur en train de faire une connerie dans le bahut, ça baisse les yeux, ça tremble, ça pleure pour pas qu'on appelle papa et ça vient faire ses heures de colles sans sourciller en demandant pardon. Il y a un mois encore, je me suis vu en train de voler au secours d'un équipage de condés un peu chahuté par 5 de mes excités, et me voilà en train de faire le boulot des flics pour calmer les gusses et leur faire sortir les papiers. Les jeunes me craignent plus et m'obéissent plus qu'aux forces de l'ordre. C'est pas spécifique à moi, c'est souvent le cas de beaucoup de personnels de direction ou d'encadrement dans les bahuts. Pourquoi? Pourquoi nous respectent ils un peu plus? Pourquoi nous écoutent ils un peu plus? Pourquoi ont-ils la trouille de nous alors que nous ne possedons aucun pouvoir de police ou de justice?

    Ce serait très long à expliciter, et ça m'éloigne de mon message qui est le suivant : nous ne disposons plus d'un appareil judiciaire et policier qui permette d'inverser le rapport de force entre les délinquants et l'état.

    Tout déconne, depuis l'interpellation jusqu'à la condamnation en passant par les conséquences de l'incarcération. J'aimerai que les professionnels du droit qui trônent sur ce fil nous expliquent s'il est possible de tout raser, ordonnance de 45 incluse, pour repartir de zéro. Les gamins qui baignent dans les trafics, la violence ou la rapine savent qu'ils ne craignent pas grand chose, qu'il est facile de casser une procédure, ou qu'un bon avocat obtiendra une remise en liberté, ou qu'un juge ne poussera pas à l'incarcération du fait de la surpopulation carcérale, qu'il faudra une certaine accumulation de mentions sur le casier pour que la maison d'arrêt ou que la centrale s'offre à eux.

    Ils savent aussi qu'il y aura x associations ou militant pour voler à leur secours, crier aux violences policières, x téléphones ou caméras pour filmer la moindre bavure, et qu'on se focalisera sur le coup de lacrymo déontologiquement discutable plutôt que sur la multitude de projectiles et d'injures que le gazeur en question aura précédemment pris sur la tronche. Provoquer l'incident pour pouvoir s'en plaindre derrière est d'une des stratégies qui fonctionne parfaitement dans les quartiers qui souhaitent avoir la paix pour trafiquer tranquilles, et les caïds trouveront bien des idiots utiles pour aller crier au racisme, à la discrimination, à la violence gratuite surtout quand le FDO prêtent le flanc à la critique.

    Donc, pour moi, il faut TOUT raser, tout. Tout reprendre à zéro, législation incluse, pour rétablir l'équilibre de la balance et rendre force à la loi, à ceux qui la disent et à ceux qui la font respecter. Et je ne crois pas qu'on manque de bonnes volontés en tout point de la chaîne, des ronds-points aux prétoires, mais ma conviction est que le mille feuille judiciaire est devenu totalement dysfonctionnel.

    La difficulté étant de ne pas rogner sur les droits élémentaires du justiciable.

    Mais entendre les récits des flics et des habitants qui se navrent que le jeune X et ses potes, interpelés le lundi, reviennent le mercredi en rigolant au bas de l'immeuble et en cramant des voitures ou des portes de cave en guise de représailles et /ou pour fêter l'impuissance de la République face à eux, voilà bien un élément qui contribue à nous amener 1/3 de mecs qui n'ont plus peur de voter pour une forme de dictature.

  • Classico le 25/11/2021 à 15h51
    Ben appelle ça "racisme" si tu veux, mais il faut différencier dans ce cas deux racismes, qui fondent deux types de discriminations : le premier infériorise la "race" présumée de la personne, et n'a besoin de rien d'autre pour la discriminer ; le second déduit de son origine son appartenance statistiquement possible à un groupe social perçu comme problématique. Pour le second, dès qu'il devient vraisemblable que la personne n'appartient pas à ce groupe social, la question de l'origine ne présente plus aucun intérêt, et la discrimination disparaît. Je dis pas que c'est bien hein, mais la discussion porte sur le racisme systémique, c'est-à-dire sur une explication des discriminations par un racisme au premier sens (infériorisation de tout ce qui n'est pas blanc) qui serait au principe du système global de la société. He bien, ce que fait le concept de racisme systémique, c'est de fournir un cadre explicatif à des discriminations qui ont un intérêt statistique dérisoire en culpabilisant la totalité du corps social et de sa culture.

    (je voulais citer l'étude de l'Insee sur le logement, qui détaille un peu ces deux types de discriminations, mais le forum refuse mystérieusement le copié/collé du texte)

  • Le Zouav le 25/11/2021 à 15h53
    Tout cramer et répartir de zéro.
    Léodagan Ekraspeck in da place.

  • Classico le 25/11/2021 à 16h06
    Ce serait très long à expliciter...
    --------
    Ce serait très intéressant en tout cas. Ca semble capital comme point.

    Pour le reste oui, le système pénal ne remplit plus du tout son rôle fondamental de dissuasion. Je ne sais pas du tout comment c'est possible ... ça aussi ce serait intéressant à décortiquer (autre chose que des conneries du style "les juges sont des gauchistes").