En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

  • OLpeth le 25/11/2021 à 12h27
    Il y a certainement un peu des deux : de la discrimination raciste et sociale (lieu de vie, habillement). Les phénomènes sociaux à cause unique sont rares (inexistants ?).
    Mais note bien que la discrimination s'atténue avec le niveau de qualif, elle ne disparaît pas.

  • Easy Sider le 25/11/2021 à 12h35
    Exactement.

    On ne fera jamais disparaitre le racisme, mais c'est un beau combat (de lutter contre le racisme, pas le racisme lui-même hein), et en plus comme y a des racistes à la télé faut des anti-racistes pour faire contre-poids.

  • Manx Martin le 25/11/2021 à 12h45
    Pascal Amateur aujourd'hui à 12h22
    Une discrimination sociale, c'est en revenir à des questions concrètes à laquelle la politique pourrait, logiquement, répondre.
    Une discrimination raciale, c'est une discrimination qui tient à l'essence même....
    ________________

    Mais non.

    La race n'a rien d'« essentiel ». C'est évidemment une pure construction historique et sociale. Et il est tout à fait possible de lutter contre les discriminations raciales, par des actions politiques. À condition d'en avoir vraiment la volonté, et de ne pas tortiller du cul pour nier leur existence parce que c'est plus confortable.

  • Manx Martin le 25/11/2021 à 12h46
    C'est vrai que Zemmour est un penseur de référence. Sait-on ce que pense Patrick Sébastien de l'anthropologie structurale ?

  • El Mata Mord le 25/11/2021 à 12h49
    Mais enfin, quelle question : la même chose qu'Eric Coquerel ou Cyril Hanouna bien sûr !

  • Tonton Danijel le 25/11/2021 à 12h51
    Sa pensée complexe se situe entre le déconstructivisme de Jean-Marie Bigard et l'hégélianisme de Francis Lalanne.

  • blafafoire le 25/11/2021 à 13h11
    Tu dis qu'en tant que blanc tu n'as pas eu de problème au Japon.
    J'en déduis que c'est un privilège d'être blanc.
    Ce n'est pas ce que tu voulais dire ?

  • Classico le 25/11/2021 à 13h52
    Mais tu vois pas que tout pointe dans la même direction ?

    Dans l'étude sur les discriminations au logement dont j'avais parlé en début de semaine ( lien), dès qu'on ajoute un "signal de stabilité financière" au candidat témoin portant un patronyme arabe, le volume des discriminations baisse très fortement. Concernant l'accès à l'emploi, à mesure qu'on monte en qualification, les discriminations s'effacent. En tant que RH, je n'ai pas besoin d'étude pour savoir avec une certitude absolue que la classe sociale efface quasi-complètement la "race" dans le recrutement et les relations de travail des cadres. C'est quand même pas très compliqué de comprendre que l'essentiel des discriminations, dans la France actuelle, se fait sur la base d'une association d'idées (et d'une application dévoyée mais inévitable du principe de précaution) entre le patronyme et le fait social de la violence et de la radicalisation provenant des banlieues. Et non pas sur une détestation fondée distinctement sur la race, ce qui est corroboré par toutes les études qui montrent, sur temps long, que l'antiracisme progresse dans toutes les couches de la société.

    Tu vas réagir sur le fait qu'il restera toujours des gens qui vont discriminer sur la "race" et pas sur l'association d'idées avec les banlieues ou sur la classe, mais on est déjà plus que vraisemblablement sur des quantités négligeables et qui se réduisent continuellement. Il va falloir faire avec un taux incompressible de connards, c'est comme ça, et ça ne peut pas être le fondement d'une action politique de grande envergure. Mais j'imagine qu'en 2050, si tout va bien et qu'on a réussi à faire s'effondrer les statistiques de la discrimination, le concept de "racisme systémique" ne sera plus suffisant ; on débattra du "racialisme intégral" ou du "nazisme structurel".

    Je ne reviens pas sur la police tellement il est évident que, mise en guerre permanente, par la force des choses, contre la délinquance des banlieues, elle va forcément contrôler des mecs de banlieue, et elle va forcément nourrir en son sein de la haine contre ces mecs, qui va s'exprimer par exemple par du vote raciste. Sérieux, paie ton racisme systémique quoi.

  • Utaka Souley le 25/11/2021 à 14h06
    J'ai bien aimé ces dernières pages du fil en termes de discussions, d'échanges d'opinions et d'arguments, de tenue et de respect.

  • syle le 25/11/2021 à 14h17
    La discrimination diminue fortement avec le niveau de qualif mais ne disparaît pas, en effet.
    Ce qui montre qu'à la marge, il reste effectivement des personnes clairement racistes. Quel scoop !
    Je n'ai jamais prétendu que le racisme n'existait pas, malheureusement. J'ai juste émis l'idée que que sa part dans les discriminations était peut-être un peu surévaluée (et trop surévaluée pour parler de racisme systémique, accessoirement). Ce qui reste est toujours de trop, évidemment.
    Mais il existe aussi des personnes qui n'aiment pas les gros, qui n'aiment pas les lyonnais, qui n'aiment pas Dimitri Payet, ou qui préfèrent embaucher comme secrétaire une blonde à forte poitrine.
    Oui, les connards se reproduisent.