Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Aimons la Science

Le meilleur endroit pour discuter informatique, sciences et techniques (sauf celles du ballon).

  • kotinho le 17/01/2022 à 10h33
    Bonjour à tous, vous avez certainement dû traiter le sujet 500 millions de fois mais j'ai besoin d'aide : un collègue qui est contre le vaccin, avec qui je ne bataillais pas pour l'instant tant j'ai autre chose à faire de mon énergie, me traite maintenant un peu d'idiot car je suis vacciné, ce qui outrepasse ma patience. J'en viens à mes interrogations : il m'affirme que le taux d'occupation des non vaccinés en réa n'est pas si élevé, que l'on compte les gens avec une ou deux doses dans les non vaccinés, et que du coup si on rééquilibre tout ça, on est à 48%/52%, match nul, le vaccin sert à rien, suppôt de Macron et de Bill Gates, tu t'es bien fait baiser. J'arrive pas (je suis sans doute pas très bon), à trouver une source claire et réelle à ce sujet. Quelqu'un a ça en stock ? Merci !

  • JeanLoupGarou le 17/01/2022 à 10h37
    Le fait que l'on compte les 1 et 2 doses dans les "non-vaccinés" est une fausse information qui a beaucoup tourné sur les réseaux antivax (Facebook principalement).
    Il y a moults articles de débunk sur le sujet (AFP Factuel notamment), tu devrais y trouver ton bonheur.

    Après, si ton collègue trouve ses infos sur les FB complotistes, je doute que les groupes de fact-checking legit trouvent grâce à ses yeux, il serait capable de te reprocher tes sources biaisées

  • Manx Martin le 17/01/2022 à 10h39
    Vu que 78% de la population est vaccinée (et encore plus si on ne compte que les plus de douze ans) et que le vaccin ne protège pas à 100% (comme tous les vaccins) il peut y avoir plus de vaccinés à l'hôpital que de non vaccinés.

    1% de 60 millions, ça fait plus de monde que 10% de 5 millions (chiffres au pif, c'est juste pour qu'il comprenne le principe, apparemment pas intuitif)

  • Pascal Amateur le 17/01/2022 à 10h42
    À mon sens, accepte le verdict d'"idiot" et prends tranquillou tes distances, jeter des bûches sur le feu n'est pas nécessairement une bonne idée.

  • Le Pobga du Coman le 17/01/2022 à 10h43
    Grâce à ton vaccin et tous ceux qui l'ont fait, il a évité jusqu'à présent un nouveau confinement.

    Parle lui du covid long, de l'attaque généralisé qu'est en fait le covid (il y avait un lien de je ne sais plus qui vers un thread twitter). Plutôt que de lui donner un lien dont il ne croira rien (les chiffres sont trafiqués mon bon monsieur, tout le monde le sait...) demande lui son lien si tu veux vraiment y passer du temps.

    Sinon, tu peux lui dire qu'en fait il a complètement raison, que depuis que tu as eu le vaccin, ton cycle de menstruation est tellement perturbé que tu ne sais même plus de quand date tes dernières règles* et que si tu avais su dès le départ que ça en serait une conséquence, le bénéfice d'avoir la 5G en permanence n'aurait pas peser lourd en comparaison.

    *cet argument est essentiel si tu es un homme.

  • JeanLoupGarou le 17/01/2022 à 10h44
    Pour revenir sur ce que je disais (la fake-news du "Les gens avec 2 doses sont comptés comme non-vaccinés"), un article de CheckNews (Libération) : lien

  • John Six-Voeux-Berk le 17/01/2022 à 10h50
    Merci pour le lien (je n'ai pas écouté, mais seulement lu le contenu).

    A la lecture de la page, je me demande si on ne s'arrête justement pas un peu trop vite : oui, les arguments anti-vax ont une histoire et se répètent d'époque en époque, et c'est essentiel de le constater. Mais une fois ce constat fait, qu'en tirer ? Que les personnes qui les réactivent sont bêtes (elles ne sont pas accessibles à la rationalité scientifique), qu'elles manquent de créativité (elles sont obligées de piocher dans le déjà-dit) et de sens historique (puisqu'elles ne parviennent pas à distinguer les différences de contexte) ?

    J'ai l'impression qu'un argument soutient cet exposé des redondances historiques : la bêtise n'a pas d'âge, etc. (ce qui d'ailleurs est un autre lieu commun qui a traversé les époques). (NB : il est possible que dans l'audio, les choses soient présentées autrement)

    Et donc, ce que je lis aussi dans cette page c'est l'incapacité de la science à faire valoir ses preuves et à partager sa rationalité universellement. Comment expliquer que ce nous sommes nombreux à considérer comme allant de soi ne va pas de soi pour d'autres : faut-il seulement incriminer des intérêts crapuleux, les "réseaux sociaux", les rumeurs, etc ? Ou bien ne pourrait-on pas se pencher sérieusement sur les forces et les faiblesses de l'"évidence scientifique" au sens rhétorique, sur la puissance imaginaire des schémas narratifs, voire simplement des images, mobilisées par les anti-vax (je pense au nombre de personnes volontaires pour vacciner leurs petits enfants et qui se sont désistées... vous devez avoir de ces cas dans votre entourage). Evidemment, il faut aussi s'interroger sur "la fabrique de l'incrédulité" sur le plan sociologique et sur les phénomènes psychologiques de "réactance" (les anti-vax ou les sceptiques ont un certain type de caractère et d'interaction avec les autres)

    Alors bien sûr, exhiber aux anti-vax le caractère sempiternel des rumeurs qu'ils colportent est l'un des moyens de fragiliser leur position ; mais ils pourraient tout aussi bien répondre que si les maux sont les mêmes à travers les âges, il est normal que leur description ne change pas. Et que pourrait-on leur répondre dans ce cas ?

    Bref, j'en reviens toujours à la même idée obsessionnelle : essayons de saisir la logique intime de l'autre avant de renforcer notre propre sentiment de supériorité.

  • Pascal Amateur le 17/01/2022 à 10h58
    Je partage le sentiment de John : il y a là une logique de stigmatisation, qui peut être utile lorsqu'on en fait un mode de politique – surtout lorsque la vulgarité fait lien –, mais à quoi bon ? Et surtout, n'est-il pas contestable de faire de chaque réaction une lecture anhistorique, alors même que les siècles précédents se fondent sur d'autres idéaux, d'autres aliénations, d'autres rapports sociaux ? Faut-il traiter de demeurées les analyses d'époque du tremblement de terre de Lisbonne de 1755, qui y voyaient là un châtiment divin ? — et sinon, jusqu'à quand reculer pour promouvoir que les époques sont "comparables" ? C'est bien embêtant d'entretenir les haines, fût-ce au service de ce que l'on pense juste ou évident.

  • Le Pobga du Coman le 17/01/2022 à 11h00
    Et pour les pourcentages, et l'échelle...

    Comme dit maintes fois, prendre le résultat final (vacciné / non vacciné à l'hopital) ne donne pas la bonne perspective car les proportions de départ (population vaccinée/ non vaccinée) ne sont pas comparable.

    Tu peux l'expliquer à ton collêgue avec le "Miguel-scharrelei-Model" soit en français le modèle de l'oeuf et de Miguel.
    Contexte : un show néerlandais. Public néerlandais (200 personnes). Un pianiste belge. Une distribution aléatoire. 9 néerlandais concerné, un belge. Mais il ne faut pas en conclure qu'en étant néerlandais, le risque est plus grand... en fait, avec les proportions, c'est l'inverse.

    En image, malheureusement dans une langue incompréhensible... :

    lien

    (la partie éducative commence vers 1min 25)

    Tu peux faire la même au bureau en prenant ton collègue non vacciné, plein de collègues vaccinés, et une boite à oeuf.

  • forezjohn le 17/01/2022 à 11h02
    Quand 10% de la population adulte représentent la moitié des admis à l'hopital j'appelle pas ça un match nul. Mais dans les faits c'est pire que ça. On en a déjà discuté mais les non vaccinés représentent quelque chose entre 70 et 90% du temps en soin critique COVID.

    lien

    J'avais calculé à la louche que si tous les non-vaccinés avait un schéma complet on aurait entre 2,5 et 5 fois moins de personnes en soin critique en ce moment.

    et le risque d'hospitalisation suivant les différents statut vaccinaux

    lien

Bonjour, le site souhaite utliser des cookies à des fins marketing.