Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Contrat en Asie, famille à l’abri (proverbe footballistique)

Une Balle dans le pied – Les transferts vers la Chine et les salaires qui y sont servis témoignent d'un bouleversement de la géopolitique du football mondial. Les joueurs, eux, devraient mettre à jour leurs justifications.

Auteur : Jérôme Latta le 4 Jan 2017

 

 

(…) Pour des internationaux qui ont encore plusieurs années au plus haut niveau devant eux, en termes sportifs et de prestige, justifier de pareils choix laisse peu de possibilités. La "découverte d'une autre culture", qui avait été souvent invoquée lors des premières migrations vers le Golfe ou l'Asie, ou le fameux "challenge sportif" peuvent difficilement être avancés (même s'il ne faut pas mépriser, par eurocentrisme, les championnats "exotiques", où les projets de développement peuvent être intéressants). « Le choix est très rarement sportif aujourd’hui. Les sommes sont tellement colossales que le foot devient annexe. (…) Quand on va [en Chine], on fait une croix sur le foot et sur sa vie pendant deux ans »tranche Christian Gourcuff.

 

En fait, les joueurs doivent bien admettre que leurs motivations sont essentiellement financières. L'admettre sans forcément l'assumer, avec le recours à un argument aussi vieux que l'inflation du marché des transferts : « Je l'ai fait pour mettre ma famille à l'abri ». Axel Witsel en a donné une merveilleuse interprétation à propos de son transfert au Tianjin Quanjian, où il devrait toucher un salaire de 18 millions d'euros par an : « C'était une décision très difficile parce que d'un côté il y avait un très grand club comme la Juventus, mais de l'autre il y avait une offre impossible à refuser pour l'avenir de ma famille ». La déclaration mérite une exégèse.(…)

 

LIRE L'ARTICLE


Réactions

  • fabraf le 06/01/2017 à 11h08
    @Osvaldo

    Aussi je suis désagréablement surpris d'avoir à rappeler lors de chaque mercato que les joueurs ne sont que des marchandises qu'on s'échange. A l'instar du marché aux bestiaux ou des Paninis qu'on s'échangeait sous les préaux des écoles. Comme si on avait besoin de bouc émissaire, d'une classe ("caste") à détester.

    Le pire étant que 80% des supporters de foot, même en ayant le talent des joueurs pros, ne tiendrait pas un an dans ces conditions, à être autant déresponsabilisé, autant observé, autant fliqué, autant contraint dans notre vie quotidienne et autant dépendant d'un supérieur pour simplement pratiquer notre métier.
    En tout cas, quelque soit le salaire, je n'accepterais pas d'avoir autant de contraintes et aussi peu de liberté.

  • dugamaniac le 06/01/2017 à 12h43
    Contrairement à ce que fabraf pouvait ressentir, je comprends votre position: vous pensez que comme ils sont trop payés, on en oublie leur considération d'humain aux footballeurs.

    Sous jacent dans cette conversation: les footballeurs sont ils des putes de luxe? Les clubs seraient leurs proxénètes et les spectateurs leurs clients.

    Mais dans la prostitution, l’avilissement il n'est pas dans l'échange monétaire, sinon toute vente de force de travail serait honteux à commencer par celui de chacun d'entre nous, mais dans le travail fourni pour obtenir cette échange.
    Or si nous sommes ici des grandes personnes aux idéaux et valeurs pervertis par des années à vivre dans notre société occidentale, revenons à l'innocence et bon sens des enfants: tous les petits garçons rêvent de devenir des footballeurs, ce qui n'est pas le cas des petites filles avec l'exercice de la péripatétie.

    Jouer au foot est quelque chose de merveilleux et s'il doit y avoir avilissement chez les footballeurs, le jeu n'est pas en cause, il garde toute sa magie quelque soit leurs salaires et il n'est pas la cause de leurs problèmes.
    Je considère que c'est à nous spectateurs de le rappeler au monde du foot pro où il y a eu un glissement de la valeurs majeure du foot à savoir "gagner un match dans le respect des règles du jeu", au profit de la valeur " gagner un maximum d'argent".

  • dugamaniac le 06/01/2017 à 12h44
    Contrairement à ce que fabraf pouvait ressentir, je comprends votre position: vous pensez que comme ils sont trop payés, on en oublie leur condition d'humain aux footballeurs.

    Sous jacent dans cette conversation: les footballeurs sont ils des putes de luxe? Les clubs seraient leurs proxénètes et les spectateurs leurs clients.

    Mais dans la prostitution, l’avilissement il n'est pas dans l'échange monétaire, sinon toute vente de force de travail serait honteux à commencer par celui de chacun d'entre nous, mais dans le travail fourni pour obtenir cette échange.
    Or si nous sommes ici des grandes personnes aux idéaux et valeurs pervertis par des années à vivre dans notre société occidentale, revenons à l'innocence et bon sens des enfants: tous les petits garçons rêvent de devenir des footballeurs, ce qui n'est pas le cas des petites filles avec l'exercice de la péripatétie.

    Jouer au foot est quelque chose de merveilleux et s'il doit y avoir avilissement chez les footballeurs, le jeu n'est pas en cause, il garde toute sa magie quelque soit leurs salaires et il n'est pas la cause de leurs problèmes.
    Je considère que c'est à nous spectateurs de le rappeler au monde du foot pro où il y a eu un glissement de la valeurs majeure du foot à savoir "gagner un match dans le respect des règles du jeu", au profit de la valeur " gagner un maximum d'argent".

  • fabraf le 06/01/2017 à 15h27
    "Jouer au foot est quelque chose de merveilleux"

    Je suis d'accord avec cette phrase. En revanche, nous divergeons sur l'importance de cette activité dans leur métier. Pour schématiser, tu prends Plasil pour étayer ta pensée ; moi, Thomas Touré ou Kiese-Theulin.

    Ma perception est que ces derniers représentent 80% de la vie de footballeur : beaucoup de contraintes, de contrôle de la vie privée, de mises au vert impromptues, un avenir professionnel précaire, aucune projection du lendemain (serais-je convoqué, en tribune, en CFA, remplaçant... ?). Et in fine, espérer fouler le terrain d'honneur les quelques secondes qu'on daignera me concéder. Dans ces conditions, jouer au foot est-il toujours merveilleux ?

    Quand tu es régulièrement le 15e joueur au PSG, à Nantes, à Brest, au PFC, est-ce vraiment merveilleux ? Je ne sais pas moi, mais le destin de Doucouré, ex-international espoirs, depuis 1 an, est-il vraiment merveilleux ? Tu rêves des destins à la Pericard, Tevez, Kalkuta, James Rodriguez, Sinama-Pongolle... ? A attendre à chaque mercato de savoir où tu finiras la saison, si tu ne seras pas vendus ou échangés, ça te fait envie ? Et le chantage au 1er contrat pro que sansai te détaillera bien mieux que moi, on en parle ?

    Non, on préfère se focaliser sur une poignée de joueurs qui signent des contrats mirobolants. Comme si Messi, Ibrahimovic, Ronaldo, Karabatic, LeBron James ou Daniel Carter vivaient dans le même monde que 99% des joueurs pros ! Ah oui, j'oubliais avec l'argent qu'ils gagnent doit aider à faire passer la pilule, n'est-ce pas ?! Très bien, mais sans moi !