Posts tagged ‘OL’

Salut les vivants,

Fortunes diverses pour le retour des ex-enfants prodigues au Vélodrome : Valbuena est bien titulaire, mais pas Morel. Nous le piquer et le mettre sur le banc le soir où il aurait pu provoquer un penalty qui nous donne enfin le sourire, je reconnais bien là la mesquinerie de Jean-Michel Aulas.

-18e Souhaitons pour mes protégés que Valbuena soit en petite forme.

-17e Haha. Valbuena, petite forme. Excellent.

-16e Et je ne m’excuserai pas, cela fait trop longtemps que je veux la faire.

Coup d’envoi.

1e Malin, Valbuena rate son premier contrôle. Le public n’a même pas eu le temps de le siffler.

3e C’est quand même vrai qu’il est tout le temps par terre.

5e Grand prince, Labrune a recruté un stadier spécifiquement attaché à attraper les objets projetés sur Valbuena lors des corners.

6e Grande pince, Labrune n’a trouvé personne d’autre pour cette tâche qu’Elinton Andrade.

7e Autant dire que Valbuena va ramasser.

11e On vient d’éviter successivement un but sur une frappe enroulée de Valbuena et une praline pleine lucarne de 45 mètres. On a changé.

13e Et la victime de la première grosse faute du soir est donc Christophe Jallet. Cela fait plaisir de voir que Cabella connaît ses classiques. Les vrais.

16e Sur une accélération fulgurante de 14 mètres, Bedimo se claque. Le patron me regarde avec un air taquin. Jérémyyyyyyy !

18e Entrée de Morel sous les sifflets du public. D’habitude, c’était pour ses sorties. Cela doit lui faire bizarre.

20e Coup de boule dans Valbuena : Rekik vient de s’offrir une statue au pied des virages. Ou une carte d’immunité pour les 25 prochaines journées.

21e C’est quand même vrai que Valbuena rebondit bizarrement.

22e Valbuena vient enfin de trouver une raison de se faire rembourser par la Sécurité sociale sa future opération du nez.

24e Penalty pour l’OL après une sortie de Mandanda devant Lacazette. L’attaquant lyonnais demande la vidéo pour savoir s’il a été touché. Monsieur Buquet valide et Lacazette transforme. 0-1

26e Bon, d’accord, c’est marrant de siffler Valbuena et Morel, mais ne serait-ce pas encore plus marrant de jouer au football ?

27e Nkoulou dégage un ballon dangereux mais le met en corner. On ne sait jamais, satisfaire Aulas pourrait lui servir.

29e Lacazette, seul dans le surface, échoue au challenge Téléfoot et frappe le poteau plutôt que la transversale.

31e Bien décidés à se faire pardonner pour la remise en service du numéro 28, les joueurs de l’OM décident de ne pas occuper la partie de terrain où évolue Valbuena

35e Vision d’horreur de l’Olympique Lyonnais 2016-2017 : Valbuena déborde et centre pour Nkoulou qui manque le cadre.

39e Hors-jeu de Batshuayi : son match est enfin lancé.

42e Barrada est tellement reculé sur le terrain qu’on dirait qu’il joue déjà la seconde période.

43e Alessandrini sèche sévèrement Valbuena. Et la sanction pour parricide, c’est le carton rouge.

45e+2 Cabella ouvre l’arcade de Morel. Un jeu d’arcade où tu te fais bouffer par un fantôme ? En fait, les Marseillais jouent à PacMan.

45e+3 Heureusement que les Lyonnais ont acheté la télévision pour regarder la Ligue des Champions ces dernières années, cela leur a permis d’apprendre nos combinaisons sur corner cette saison.

Mi-temps. Pour augmenter nos chances de recoller au score, Labrune se souvient de l’an dernier et avance la ligne de but de vingt centimètres.

La défense de l'OL est prête pour le match retour.

La défense de l'OL est prête pour le match retour.

48e Sur un bon retour de Diarra, Valbuena omet de choir.

54e En fait, le but, il ne fallait pas l’avancer, mais le surélever !

55e Nkoudou frappe à côté quand il est trop loin, au-dessus quand il est trop près, et au-dessus et à côté quand il est à mi-distance. Même au rugby ils n’en voudraient pas.

57e Manquillo revient dard-dard sur Darder et sauve Mandanda.

58e Le public s’acharne sur le bouc-émissaire qu’on lui a désigné. Des fois, on comprend que Marseille soit une ville de droite.

59e Instant pathétique au coin de corner où les supporteurs jettent des bouteilles d’eau sur Valbuena : déjà que le club lui doit de l’argent, on ne va pas en plus lui filer à boire gratuitement.

61e L’arbitre renvoie tout le monde au vestiaire pour faire descendre l’ambiance bouillante en tribunes. Sans doute la version 2015 de l’Ice Buquet Challenge.

61e+1 En tribunes, Diaby est hilare. Il faut dire qu’un match de 60 minutes, c’est une idée de génie pour lui. Cela réduit de 33% ses risques de blessures.

61e+2 Tu enlèves une glacière et tout de suite les esprits s’échauffent.

61e+3 Après la moitié de l’effectif, le coach, l’intégralité de son staff et nos espoirs sportifs, Labrune tente de vendre les 30 dernières minutes du match.

61e+4 Surtout que le match va finir par être diffusé en prime time aux Etats-Unis et que les Asiatiques seront levés.

61e+9 Les Lyonnais refusent de revenir sur le terrain si leur sécurité n’est pas assurée. Déjà que nous jouons à 10, nous n’allons pas en plus forcer Rekik à rester au vestiaire !

61e+12 Des CRS débarquent devant les virages pour contenir le public un peu chaud. Avec un chiffre et une lettre dans leur dos, ça devrait bien occuper les supporteurs pendant trente minutes.

61e+13 Aulas a vraiment le bras long : ces CRS pour protéger le but de l’OL…

61e+17 Avec tout cela, l’arbitre a eu le temps de revoir la vidéo de l’action de Mendy. Il le siffle ou non ce penalty ?

61e+22 Manœuvre machiavélique de l’OL qui encaisse 78,37 % de ses buts entre la 63ème et la 82ème minute de jeu.

61e+23 Le match ne va pas Darder à reprendre.

63e Pourquoi il y a écrit “Stadier” sur la tenue de travail d’un stadier ? Imaginez si on faisait cela avec toutes les professions.

64e Ce qui serait drôle, ce serait de voir “Attaquant” sur le maillot de Nkoudou.

65e Floquez-donc moi “Héros” sur celui de Rekik ! 1-1

71e Entrée en jeu de Ferri pour les Lyonnais. J’imaginais justement une attaque Ferri, Costa, Kroos, hier. Le genre d’association avec laquelle tu prends pas l’eau.

72e Sauf peut-être avec un manager italien.

80e Quatre-vingt minutes de jeu et les Marseillais n’ont toujours pas compris que c’est sur Morel qu’il faut mettre la pression, pas sur Valbuena.

90e+1 J’en ai cauchemardé depuis le mois de juillet, cela a failli arriver : but de Valbuena sur passe de Morel.

90e+4 Nkoulou défend bien mais il relance systématiquement sur un Lyonnais. J’ai peur qu’il ne soit déjà parti.

Fin du match. Menée au score, malmenée par Valbuena, cette équipe a du caractère. À défaut d’avoir ses points de l’an passé.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Vingt-deux mecs, zéro femme et tout le monde qui ne parle que d’un Pape. On n’est pas au Vatican mais chez les Lyonnais. Pourvu qu’on les fume, et peu importe la couleur, tant que c’est en blanc.

Sans transition, le match.

1e Grosse charge de Lacazette sur Morel. Le banc lyonnais est furieux et pousse un ouf de soulagement en voyant le Marseillais reprendre sa place.

3e Nkoulou accorde à Gomis le droit de le tacler. Espérons qu’il ne lui a pas filé son mojo.

5e Elie Baup jette un oeil au banc lyonnais et retourne s’asseoir sur le sien, en position foetale.

8e Pénétration de Sougou dans l’arrière-train de la capitale de la Gaule. Tir dévié, le score reste vierge.

12e Gignac n’est pas né hors-jeu mais il y mourra, lapidé par ses coéquipiers.

16e Vu comme Umtiti a l’air déterminé à apporter régulièrement le surnombre, Sougou a intérêt à ouvrir l’oeil. Et le bon.

21e Belle remise de Sougou de la tête vers Gignac, Celui-ci tente une reprise en retourné. J’ai entendu Loïc Remy rire d’ici.

22e Morel vient de pulvériser son record de gestes défensifs réussis en remisant pour la deuxième fois le ballon de la tête vers Mandanda. S’agissant de Morel, cela comptera avec les tirs cadrés.

26e Premier centre non contré pour Jérémy Morel en 2013, entraînement compris. Touche lyonnaise.

30e Grosse domination marseillaise, c’est le moment idéal pour prendre un but en contre par un Gomis inexistant jusque-là.

35e Encore une belle intervention de Morel dans la surface face à Lacazette. Quelle idée de faire une double feinte, Morel n’avait même remarqué la première.

41e Lacazette paraît nerveux ce soir. Il faut dire qu’il se fait maîtriser par Morel devant un banc lyonnais hilare.

Vivement qu'un Pape vienne remettre un peu d'ordre dans tout cela

Vivement qu'un Pape vienne remettre un peu d'ordre.

Mi-temps. J’aperçois Juliette Binoche en tribune. Cela a quoi de surprendre, pour qui n’est pas au parfum de la relation entre Romao et Juliette.

51e On ne voit plus Lacazette dans ce match, il pleure encore sous la douche.

54e Nouveau record pour Gignac, qui réussit l’exploit de prendre quatre fois la mauvaise décision dans la même action.

56e Énorme frappe de Fofana qui part directement dans la voiture garée près du poteau de corner. Il semble avoir l’habitude et commence déjà à rédiger le constat.

59e Premier carton jaune du match pour Sougou suite à un bel enchaînement de trois low-kicks sur Gonalons.

63e Ce dernier a d’ailleurs fière allure dans cette tunique bleue : Gonalons, enfant de la patrie.

67e Gignac est décidément bien pris par la paire serbo-croate. C’est un vrai massacre.

72e Alerte ! Valbuena vient de tirer correctement un corner ! Surpris, André Ayew ne peut pas ajuster sa tête.

74e Sougou est remplacé par Jordan Ayew, bon pied bon oeil – ni l’un ni l’autre plutôt.

77e La cellule psychologique de l’OL se prépare, Jérémy Morel fait un match impeccable.

80e Poussé par Gignac, Bisevac touche le ballon de la main. cela me fait beaucoup de mal, je viens de repenser à Gaby. Et il me manque. Beaucoup.

83e Changement côté lyonnais : Grenier pour Fofana. D’habitude, il préfère la cave.

86e Valbuena, qui venait de récolter un jaune pour être tombé à bras raccourcis sur Umtiti, est remplacé par Kadir.

88e Morel est déchaîné et accumule les centres non contrés et les interventions défensives. C’est le moment de le revendre.

90e+1 Ultime corner pour les Lyonnais. Mandanda l’emporte aux poings.

90e+5 Peu importe l’absence de but, cette semaine l’OM l’emporte avec un publi-communiqué contre aucun COOL.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Je ne sais plus où donner de la tête avec l’enchaînement des matchs. A écouter les commentaires du monde du foot, Valbuena n’a pas fini ses roulades qu’il doit déjà repartir à l’abordage.
Mais je dois vous avouer que je suis assez déçu de cet avant-match, un OM-OL sans les jérémiades de Jean-Michel Aulas, c’est comme un centre de Morel qui termine dans la boîte.

Le patron a bien essayé de faire pleuvoir un peu, histoire d’en rajouter, mais rien n’y fait, le match aura bien lieu. En plein milieu d’une journée de Coupe de la Ligue, c’est dire si je le sens bien.

Le Mad, lui, ne prend pas l’eau.

-5e Lyon se présente sans Lisandro, Gourcuff, Briand, Lovren ou Bastos. Ce n’est plus l’Olympico, c’est le désespoir des staffs médicaux.

-1e Le coup d’envoi est donné par Nadiya et Nathalie Simon. Même Plus belle la vie se serre la ceinture et racle les fonds de tiroir pour ses guests.

2e Magnifique relance plein axe de Barton. Contre lyonnais, Gomis s’empale sur Mandanda, sorti sans son déambulateur. Comme c’est bien fait, Gomis obtient le penalty. Mandanda évite l’expulsion, mais pas l’ouverture du score. 0-1

3e C’est sur une action comme ça qu’on voit que Diarra a laissé un trou béant en partant : il n’y a plus personne pour réaliser une passe latérale inoffensive.

11e Le challenge Joey Barton du jour est remporté par Maxime Gonalons, qui gagne un collier de tibias dédicacé.

14e Jordan devance Bisevac d’une courte crête mais Vercoutre a bien appris de Lloris et sauve son camp.

18e Perfectionniste, le gardien lyonnais a également piqué le jeu au pied de son prédécesseur. Peu habitué aux caviars, Jordan ne parvient pas à conclure.

25e En vingt-cinq minutes, Fanni a réussi un superbe centre, un retour défensif décisif, et maintenant un coup du sombrero. Tout espoir est donc permis à Kaboré pour cadrer une frappe.

30e Sous la pression de Valbuena, Umtiti dégage en touche. Il a eu chaud, mais il s’en sort. Toujours la même histoire entre Umtiti et le gominé.

34e Cheyrou benêt, Diawara soûlé, Bafé timide. Mais pas trop. 0-2

35e Avec ces deux buts de retard, je la sens de moins en moins la qualification pour le prochain tour de la Coupe de la Ligue.

38e Aux 30 mètres, Kaboré tente une frappe qui ne trouve pas la touche mais l’Hudson. Bien au chaud, Umtiti en rit.

40e André Ayew fact : quand André Ayew se fracture le poignet, c’est juste une luxation du pouce.

45e Diawara est aussi dangereux quand il tacle un adversaire que quand il tacle dans le vide. Heureusement, Nkoulou est vigilant.

Mandanda bien en place derrière sa défense

Mandanda bien en place derrière sa défense

Mi-temps. Bluff tactique de Baup qui envoie Abdullah s’échauffer pour faire rentrer Rémy.

46e Barton n’a toujours pas vu la fin d’un match de championnat. Mais encore une fois, l’arbitre n’y est pour rien.

48e J’allais dire que nous avions mieux entamé la seconde mi-temps que la première. Presque. 0-3

49e Ce soir, c’est une frappe un but pour Lyon. A croire que Mandanda a sorti son stock de parades annuelles dimanche dernier.

51e En tout cas, sur son but, Malbranque s’est promené au milieu de nos cinq bonnes branques.

56e Les Lyonnais sont tellement en confiance qu’ils cadrent même leurs centres.

63e Morel met Lacazette au sol grâce à un joli ippon. Ca fait 1000-3 et fin du match ça, non ?

68e Les Lyonnais frappent au but mais ne marquent pas. La roue tourne !

69e Cheyrou, lui, est toujours à la rue.

70e Reste à savoir où elle se trouve, cette rue.

71e Rémy s’est retrouvé à cinq mètres d’un ballon fuyant dans la surface lyonnaise. C’était sa plus belle occasion de marquer depuis le début de la saison. Voire même de l’année.

72e Réveillère déborde et dépose Morel et Diawara avant de centrer en retrait. Tout seul aux six mètres, Gomis signe un triplé. Mais il a l’air plus embarrassé que moi. 0-4

76e La prochaine fois que nous mettons ce maillot rose, jouons le jeu jusqu’au bout en envoyant les filles.

78e Ha tiens, Loïc Rémy vient de mettre un but. On dira ce qu’on veut, mais ils sont sympas au service après-vente les Lyonnais. 1-4

79e L’air de rien, Rémy vient de rejoindre Ahamada au classement des buteurs.

80e Je vais quand même vérifier le contrat de Rémy. Si ça se trouve, nous devons verser un pourcentage à Aulas pour chaque but marqué.

81e Strike de Fanni ! 11-4 ! Comment ça ? Là non plus ça ne compte pas ?

83e Sur le banc depuis cinq minutes, Valbuena reste le joueur le plus influent de l’équipe.

87e Dans sa loge, Vincent Labrune se marre. Il vient de réaliser que c’est l’OM qui joue en noir.

90e Les Lyonnais jouent en marchant. Le problème c’est que c’est sur nous.

90e+3 Elle est à combien la clause libératoire de Bruno chez BeIn ?

90e+4 La maladie recule, et nous avec.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Comme un symptôme de la malédiction qui frappe les anciens Bordelais, Lyon joue avec un sous-Gourcuff au poste de meneur. De la même manière, nous jouons avec un sous-Diarra au poste de milieu défensif. Lloris gagne haut la main le match des gardiens avec sa tenue Mandanda 2009-2010 quand le gardien phocéen avait opté pour une tenue DDE 1983-1984.

Sans transition, le film du match:

1e Gomis fait “Bouh” en lançant le pressing. Terrorisé, Fanni joue long. L’OM perd le ballon.

3e Steve Mandanda est ravi: pour une fois, le public ne lui jette pas des pierres en insultant son maillot orange: ça fait déjà 24 fois qu’on lui fait un compliment sur sa tenue.

6e Seul et pas attaqué à 25 mètres, Jimmy Briand offre un ballon à sa petite cousine installée en haut de la tribune.

8e Lucho déborde en prenant Cissokho de vitesse. Il sera attendu au contrôle anti-dopage à la fin du match. Le Lyonnais sera, lui, attendu à la compta.

14e Le mojo de Heinze a été retrouvé par Diarra qui tacle par derrière sans prendre de carton.

15e C’est bizarre, les acouphènes qui apparaissaient à chaque fois que je voyais jouer Lyon ont disparu. D’ici, je ne vois pas bien qui est le petit bonhomme sur leur banc qui ne gesticule pas à longueur de temps.

17e Bastos dépose Azpilicueta coté gauche, et centre pour Gomis qui conclut sous le regard admiratif de Diawara. En fait, si ça se trouve, Amauri, c’était pour jouer en défense centrale. 1-0

18e Le mojo de Heinze a été récupéré par Gomis, hors-jeu d’un petit mètre.

19e Coucou c’est le chat noir. Je déconnais, j’ai beaucoup plus que neuf vies.

20e Ça a rarement été dit mais Lucho a quelque chose de Thierry Henry : son jeu de tête.

26e Sale faute de Diarra sur Grenier, qui a le toupet d’être titulaire à Lyon, lui.

28e Bien lancé en profondeur, Briand est stoppé net par Diawara, qui le surnomme désormais “Arrested Briand”.

30e Valbuena se fait piétiner par Gonalons, celui-ci lance Bastos qui humilie Azpilicueta en trottinant, et finit le travail par une frappe croisée dans le petit filet. 2-0

43e Sprint Bastos contre Cheyrou, vous n’imaginez pas la crise de fou rire ici. Jean de La Fontaine à côté de moi a griffonné une phrase sur son calepin: “Le lièvre et la tortue asthmatique”.

45e J’en ai profité pou jeter un oeil du coté de Kaunas, c’est pas mieux. Rien à voir avec Margarita.

Mi-temps : Je crois que cette position de lanterne rouge est une sorte d’hommage à mes années de gestion du club. En tout cas, ça me touche. Bon et puis, vu que Margarita a déjà hérité de ma fortune, autant qu’elle récupère mon ulcère.

En avant-première, les CdF dévoilent le maillot four de l'Olympique de Marseille

En avant-première, les CdF dévoilent le maillot four de l'Olympique de Marseille

46e Diarra sort. Ce joueur est un cas : le dopage à l’envers existerait-il ?

46e Morel sort aussi, Traoré reste sur le terrain. On a eu un ailier gauche en prenant Gignac pour jouer avant-centre, un avant-centre en prenant Rémy pour jouer ailier droit, un défenseur central en prenant Mbia pour jouer milieu défensif. Pour perpétuer la tradition, Morel n’est donc officiellement plus l’arrière gauche titulaire.

52e La tentative de maul de Rémy et Ayew pour faire rentrer le ballon échoue de peu, quel dommage d’avoir laissé partir Brandao : lui au moins aurait tenté de casser la jambe de Lloris.

54e Djimi Traoré réalise un sauvetage in extremis devant Gomis. De l’autre côté de la cloison, j’entends les saints jouer à qui l’a la plus grosse. Celui qui a accompagné Traoré dans son tacle gagne haut la main.

58e Lucho ne se sent plus de joie de jouer comme milieu récupérateur et tente un grand pont.

67e Incorrigible, Lucho se retrouve à l’entrée de la surface et manque de peu le cadre sur une remise de Valbuena. Le premier qui s’occupe du chat noir, je lui file Margarita, ma coupe Intertoto et une paire de tongs.

77e Traoré vient d’inventer le centre le plus haut du monde. Ce n’est ni le plus efficace ni le plus joli mais il n’est pas sans poésie.

80e Braccigliano envoie un SMS à son agent :”Si tu annules tout, je reviens”

90e Mandanda 2011 fact : Steve Mandanda a une moins bonne relance que Rod Fanni. Quel paquet de ballons balancés en touche ou à l’adversaire aujourd’hui !

92e+1 Que tout tourne mal, je veux bien, mais on ne m’enlèvera pas de l’idée qu’on n’est pas derrière Bordeaux au classement sans le faire un tout petit peu exprès.

92e+2 Je vous dirais bien que ça ne sert à rien de prier mais ça ne ferait pas très corporate. Alors, allumez un cierge et foutez le feu à L’Equipe de demain car, comme on dit ici, il sera plus facile à René Malleville de gagner un Prix Nobel de littérature qu’à un journaliste de L’Equipe de faire preuve de légèreté.

92e+3 Allez, tout roule les amis, la préparation psychologique pour ne pas prendre Arsenal de haut est en bonne voie !

Bob Loulou