En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Ligue 1 : le prix du maillot

Non, pas le prix du pire maillot: les prix par marque et par club, une infographie en forme de roue de la fortune.

Auteur : Jérôme Latta le 18 Août 2011

 

Les maillots officiels constituent un commerce de première importance pour les clubs et les équipementiers, ce qui les conduit parfois à de redoutables extrémités (lire "Tuniques amères" et voir le décryptage du maillot "third" de l'OM). Il est difficile d'obtenir des chiffres fiables, les données provenant des clubs eux-mêmes, mais pour la saison 2009/2010, cet article parlait de 450.000 exemplaires vendus pour l'OM, environ 200.000 pour le PSG et 164.000 pour l'OL, mais aussi d'une marge opérationnelle de 40 à 45%, ce qui donne une indication de ce pour quoi est pris le client – surtout aux tarifs pratiqués.
En tout cas, le chiffre d'affaires lié à la vente des maillots n'a cessé de progresser ces dernières années, même si en France, le merchandising ne rapporte pas autant que dans les autres championnats européens (graphique ci-dessous).

infographie_europe.jpg


Pour voir comment le marché se répartit entre les marques présentes en Ligue 1, et le prix que le supporter-consommateur doit payer pour s'offrir le "Replica" de son équipe préférée, nous avons relevé les prix des maillots "domicile" des vingt formations du championnat (prix sur les boutiques officielles en ligne au 16 août), et les avons représentés sur l'infographie ci-dessous. Trois n'ont pas encore mis en vente leur modèle 2011/12: Évian-Thonon Gaillard, Nice et Lorient.

[cliquez sur l'image pour l'agrandir]

infographie_maillots_1_small.jpg

Nike occupe donc un quart du marché des clubs avec cinq formations, contre trois à Adidas. Puma, Umbro et Kappa habillent deux équipes chacun, les six autres équipementiers une seule.

Le prix moyen s'établit à 71,20€, mais le maillot le plus cher (79€) coûte 30% de plus que le meilleur marché (60€ – voir plus bas le classement en relief). Adidas domine le podium des marques, avec un prix moyen (unique, en fait), de 79€, devant Puma (75) et Nike (71,80€). Umbro, Lotto, Kappa, Duarig, Macron, Uhlsport et Burrda se calent dans une fourchette de 65 à 70€. Airness ferme la marche (60€).
À noter que Burrda (première année de contrat avec l'OGC Nice) représente un investissement qatari en France moins connu que celui de QSI dans le PSG.

À ce jeu, c'est donc Adidas qui détient la palme, avec ses trois modèles au prix fort de 79€ (soit 518 francs pour les vieux). On ne sait si la marque allemande justifie cette pole position avec le traditionnel discours sur les vertus magiques d'un tissu qui désintègre la sueur ou en invoquant le palmarès national des trois clubs dans son giron: l'AS Saint-Étienne (10 titres), l'Olympique de Marseille (9) et l'Olympique lyonnais (7).

infographie_maillots_cer.jpg

Pour confirmer l'idée que le consommateur paye le prestige (avec des clubs qui font les meilleures ventes), Nike suit de près avec 75€ à débourser pour la tunique du Paris-SG... Pas d'explication, en revanche, pour le prix identique du maillot de Dijon, de surcroît très banal. Même montant pour Puma avec le Stade rennais et les Girondins de Bordeaux.

Suit un ventre mou, sur la ligne des 70€, avec Brest, Caen, Montpellier, Lille (qui a su rester simple), Toulouse et Ajaccio. En position de relégables ou pas loin, Sochaux (66€), Valenciennes et Nancy (65) devancent nettement l'AJ Auxerre (60). À ce tarif, soit le club bourguignon entretient sa légende low-cost, soit il tient compte d'un marché local plus restreint qu'ailleurs.

Réactions

  • king carrasco le 18/08/2011 à 17h29
    @Portnaouac
    Pas beau d'abuser de la naïveté des gens :)

  • king carrasco le 18/08/2011 à 17h30
    Et maintenant, demande-moi ce que c'est un haut de page.

  • arnaldo01 le 18/08/2011 à 21h47
    vert75
    jeudi 18 août 2011 - 14h45
    Ok si je me trompe pas les 450 000 maillots à 79 de l'OM rapportent plus de 3M d'euros en net; pas de quoi fouetter un chat pour les transferts mais çà doit payer un paquet de salariés (pas ceux en short, les petites mains), après çà justifie vraiment le maillot "sseurd" (pardon pour les postillons)? Je serais curieux qu'on m'explique que la variété augmente le CA, je suis pas commerçant. "Et toi, qu'est ce que tu vends pour les vacaaaances?" (Chabat en parodie de chanteurs du Sentier pour les connaisseurs)
    ____

    Selon moi, c'est tout simple : tous les supporters de l'OM ont un maillot blanc et un maillot bleu chez eux. Donc si ils veulent acheter un nouveau maillot, ils ne vont pas prendre le nouveau blanc ou le nouveau bleu qui ressemble beaucoup à celui qu'ils ont. Donc ils achetent le "sseurd", meme si celui-ci est moche car c'est celui de leur club.

  • vert75 le 19/08/2011 à 11h50
    ok çà se tient. reste que jouer à domicile sans ses couleurs c'est dingue.
    Je pense au maillot du REal qui ne bouge pratiquement pas; à part la couleur des bandes, mauve, or, noir, un sponsor...mais le CA des ventes de maillot est peut-être proportionnellement moins influent sur le budget total.

  • José-Mickaël le 19/08/2011 à 12h38
    L'intérêt du troisième maillot, ce n'est pas surtout pour avoir des sponsors en plus ? (Les vendre permet alors d'afficher ces nouveaux sponsors.)

  • vert75 le 19/08/2011 à 16h13
    J'ai pas remarqué de sponsors différents sur les maillots ssseuuuurd (j'ai du mal) en plus çà rapporte très peu de brouzoufs non ?
    Quand je pense à la coupe d'Europe il y a longtemps quand c'était pas bien de mettre une pub, çà ajoutait de la noblesse à l'épreuve, non?
    Oui bon d'accord vous avez deviné je suis pas un 15-25.

  • arnaldo01 le 19/08/2011 à 18h23
    vert75
    vendredi 19 août 2011 - 11h50
    ok çà se tient. reste que jouer à domicile sans ses couleurs c'est dingue.
    Je pense au maillot du REal qui ne bouge pratiquement pas; à part la couleur des bandes, mauve, or, noir, un sponsor...mais le CA des ventes de maillot est peut-être proportionnellement moins influent sur le budget total.
    ___

    Le real recrute des stars chaque année pour voir vendre des tonnes de maillots floqués aux noms de celles-ci. Donc pas la peine de changer de couleur de maillot...
    Et la vente de maillot a une part très importante dans le CA du real (ca a permis de rembourser le prix du transfert de C.Ronaldo en meme pas deux ans).

  • Tonton Danijel le 19/08/2011 à 19h10
    Oui, et puis pour les couleurs différentes, il faut penser aux daltoniens, à l'installeur de télé, au créatif de motifs pour lunettes de WC (ben quoi? C'est pas un peu le boulot de Serrault dans "Le bonheur est dans le pré"?), aux hypermétropes, bref à tous ceux à qui les maillots au couleurs chamarrées de la vie rendent un fier service.

  • vert75 le 19/08/2011 à 22h39
    Ok Arnaldo j'avais oublié cette fâcheuse histoire avec CR et le flocage des noms. Si le REal n'a pas besoin de changer de couleurs on se demande pourquoi et combien dépensent les clubs moins fortunés pour faire pencher des créatifs sur un maillot soeurde chaque année.
    Reste que c'est bien le dernier maillot que je m'achèterais, en particulier avec CR dans le dos, bellâtre plongeur qui court dans les couloirs souvent en vain et qui a bien profité de l'avènement des ballons de plage chez les pros pour remplir YT de ses coups-francs insipides.
    (désolé vraiment mais CR et RM cristallisent en ce moment tt ce qui me déplait dans le foot)

Bonjour, le site souhaite utliser des cookies à des fins marketing.