Posts tagged ‘Toulouse’

Salut les vivants,

Pourquoi continuer ? Pourquoi reprendre pour une saison que tout annonce comme pire que la précédente ? Parce qu’elle s’annonce comme pire que la précédente. Pour moi peut-être. Pour l’OM très certainement.

4e Superbe tacle autoritaire de Doria sur un Toulousain. Qui était déjà sorti du terrain. Comme le ballon.

6e Sakai va peut-être gagner un surnom de samouraï. Mais pour l’instant ses déplacements évoquent plutôt une sauce.

8e Huit minutes de jeu pour Diaby, record battu.

10e Bedimo vient de s’en rendre compte, il a perdu connaissance.

14e Nous n’avons toujours pas encaissé de but. Il y a une progression, non ?

15e Belle exposition de produit avec la rentrée de Rekik au bout d’un quart d’heure. Tout doit disparaître !

16e Oui, comme nos ambitions.

17e Bedimo déjà blessé : manifestement les effets des traitements médicaux de l’OL mettent du temps à se dissiper.

19e Bel arrêt de Pelé sur une tête de Braithwaite, étrangement seul dans la surface… Enfin, entre nos quatre défenseurs quoi.

20e Vingt minutes et aussi incroyable que cela puisse paraître, Gomis a réussi à rendre son gros cul invisible.

25e Combinaison aussi moche que maladroite entre Gomis, Thauvin et Cabella sur une contre-attaque. Cabella tente le seul geste à la portée des joueurs de football du dimanche : un pointu. Poteau.

28e Braithwaite est bien embêté pour cadrer, d’habitude il se cale sur la position du gardien de but. Avec Pelé, il est vraiment feinté.

30e Positionné latéral gauche, Rekik fait la démonstration de son talent technique. Pour un autre poste que latéral gauche, sans doute.

32e Diarra fait une nouvelle demande de transfert, là sur le terrain, avec une magnifique perte de balle dans sa propre surface. Refusée par Pelé qui détourne la frappe de Trejo.

35e Il y a déjà deux joueurs blessés. ET AUCUN D’EUX N’EST DIABY !

36e Frappe de Sarr. Encore quelques unes comme celle-ci et le nombre de ballons sauvés viendra rentabiliser le coût du toit du Vélodrome.

43e Non, je ne suis pas parti, c’est juste que nous nous faisons chier.

Mi-temps. Plus que trente-sept matches et demi. Les seuls satisfaits sont les stadiers qui sont autorisés à tourner le dos au match. 0-0

45e Quitte à faire jouer des gens qui courent pour rien, Passi s’apprête à faire entrer Khaoui, spécialiste du 10.000 mètres.

46e En plus, maintenant, nous ressentons moins le mistral dans le stade.

47e Thauvin était fatigué par ses nombreux allers-retours entre la France et l’Angleterre.

49e Les Marseillais ont la dent dure : tous les corners de l’OM rappellent cyniquement ceux de Valbuena.

52e Venu compenser dans l’axe, Rekik nous remémore pourquoi il jouera au mieux les utilités à gauche.

56e Trejo est pris en tenaille entre Diarra et Diaby : il vient d’expérimenter un trou noir spatio-temporel.

58e Somalia pleure, blessé par Doria, qui riz.

60e Une heure de jeu et nous sentons bien sur le terrain que les adjoints de Michel traînent toujours à la Commanderie.

61e Machach remplace Diaby, tout le monde peut reprendre sa respiration à la CPAM des Bouches-du-Rhône.

63e Il semblerait que Gomis soit toujours sur le terrain, je vous jure, je viens de le voir cadrer deux frappes de suite !

65e L’humilité japonaise est un cliché que Sakai va devoir dépasser : oui, tu peux centrer autrement qu’à ras de terre.

68e Carton jaune pour Toivonen, coupable d’un tirage de maillot, ils sont fragiles et #YaPasDArgent

69e Sarr n’a pas seulement pris la place d’Alessandrini, il a aussi pris ses centres.

72e Pour l’instant, nous tenons un bon point dans l’optique du maintien.

75e Succession de passes à l’adversaire : Machach semble avoir mal intégré son changement de maillot.

80e J’entends Nkoudou rire d’ici.

83e Gomis met trois minutes pour se retourner et frapper. Il faut dire que pour se retourner, il doit faire le tour de son cul.

88e Trejo sort, Pi rentre.

89e L’arbitre annonce 3 minutes d’arrêts de jeu minimum. 3,14 ?

92e Pi, numéro 25, bienheureux comme un pape sur un contre favorable.

93e En vrai il voulait le même numéro que Cristiano Ronaldo mais Dupraz a rappelé que Pi 7 n’aurait pas le droit de tirer.

Fin du match. Je veux que cette saison finisse. 0-0

Bob-Loulou.

Salut les (sur)vivants.

11 matchs de rang sans victoire au Vélodrome, je ne sais pas si nous avons déjà fait pire, même dans mes meilleures années. Et avec un adversaire en perdition qui se présente face à nous, cette rencontre a tout du match parfait pour prolonger la série et continuer à distribuer les cadeaux.

-10e Pascal Dupraz, le nouvel entraîneur du TFC, a fait un malaise cardiaque et ne sera donc pas parmi nous aujourd’hui. Le match avait fuité sur internet et il a voulu le regarder mais son coeur n’a pas tenu ?

-2e Le coup d’envoi fictif va être donné par Satya Oblette et Boubou, 2 ans, récemment opéré grâce à Mécénat Chirurgie Cardiaque. Un mec pour chambrer la coupe d’Alessandrini, un autre pour chambrer Dupraz : le coup d’envoi est à peine donné que ça frappe déjà sous la ceinture, style années 90.

-1e Le dit Boubou qui, au moment de faire face à Etienne Didot a pris peur et n’a pu taper dans le ballon. C’est bien la première fois de la saison que les Toulousains font fait peur à quelqu’un d’autre que leurs supporters.

Coup d’envoi.

2e Ben Yedder prouve qu’il a déjà bien assimilé le schéma de jeu de l’OM. Hors jeu.

5e La première action de l’OM est une passe à contre pied de Benjamin Mendy. Je sens que je vais me régaler.

10e Le karma est une chose curieuse parfois : Fletcher sort se faire soigner, touché au ventre par Somalia.

13e A l’OM, on est peut être pas très doué avec le ballon, mais on est poli : Isla s’excuse auprès de ses coéquipiers après un ballon perdu.

14e Le problème, c’est que si tout le monde l’imite, on a pas fini d’en entendre certains.

21e L’OM commence à pousser, mais s’en remet aux têtes de Rekik et Cabella pour se sortir de l’impasse. Et pourquoi pas Alessandrini ?

30e C’est une bonne idée d’aligner un second joueur en pointe avec Batshuayi, ça lui permet de mieux se situer et d’éviter les hors-jeux. Par contre, ça serait gentil que Lafont y mette du sien et arrête de tout sortir.

33e Très discret jusque là, Lassana Diarra se distingue enfin en faisant une offrande plein axe aux Toulousains. Mais comme avec ses coéquipiers, c’est donner de la confiture aux cochons.

42e Isla prend tout le monde de vitesse en coupant un centre de Cabella mais Lafont détourne. Être gardien du TFC, ça permet vraiment de s’attendre à tout.

44e Même quand il rate ses parades, Lafont sauve son équipe. Il va être pénible, ce match.

Mi-temps. Je ne sais pas si c’est l’effet sieste ou quoi, mais je trouve ce match vraiment plaisant. Nous allons le perdre 1-0 sur un vieux contre moisi, mais au moins, on s’amuse.

Mercredi, 18h30, le Gazelec compte sur eux.

Mercredi, 18h30, le Gazelec compte sur eux.

46e Mécontent du rythme de son équipe, Michel fait sortir Diarra au profit de Barrada. Sur son banc, Mickaël Debève apprécie le geste.

50e Bonne nouvelle : Fletcher a travaillé ses frappes devant le but cette semaine. Mauvaise nouvelle, c’était avec Barrada.

55e Mais il arrive beaucoup trop tôt le but en contre les gars ! C’est un coup à nous enflammer le Vélodrome. Au sens propre. 0-1

56e Je ne sais pas ce qui me fait le plus mal : être mené 1-0 ou cette non célébration de Ben Yedder qui s’excuse presque en adressant un coeur avec les doigts aux virages du Vélodrome.

63e Rolando est remplacé par Alessandrini. Albert est revenu aux affaires et personne ne me l’a dit ?

66e Nous savons maintenant pourquoi Barrada prend tout son temps lorsqu’il veut frapper au but : si il essaye spontanément, il rate le ballon.

75e Quand je vois cette égalisation de Fletcher, je me dis que, qui que ce soit qui ait marabouté le Vélodrome, il n’en veut pas à l’OM. Il en veut juste au football. 1-1

76e L’histoire de l’Afrique illustrée par le football : il s’agit en fait d’un contre son camp de Somalia.

81e On ne le dira jamais assez : profitons de Steve Mandanda avant qu’il ne signe dans un club qui le mérite vraiment.

85e L’OM obtient un coup franc sur la ligne de sortie de but. Alessandrini se prend pour le héros de la nation et le frappe direct. Visiblement, sa coupe de cheveux ne brille pas encore assez pour lui éclairer le jeu.

86e Capilarité et football, toujours. Brathwaite rate la balle de match en envoyant un parpaing dans les tribunes. Avec une touffe comme ça, tu m’étonnes que ça doit pas être facile de trouver un bon équilibre de frappe.

87e Rentrée de Pantxi Sirieix. PANTXI SIRIEIX !!! Mais ils ont inventé la machine qui rend immortel à Toulouse ou quoi ?

88e Peut être pas en fait, sinon ça serait assez ironique de ne pas réussir à aligner 3 footballeurs sur la pelouse.

89e Sous la pression de Nkoudou, Lafont panique et remet le ballon sur Batshuayi. Les deux Olympiens hésitent mais Nkoudou, hors jeu, a la lucidité de laisser son coéquipier rater la balle de match.

90e Il aura fallu 29 journées pour leur faire assimiler la règle du hors-jeu, mais le travail semble porter ses fruits.

90e+1 Vivement 2018 pour l’efficacité devant le but.

Fin du match. Et de 12 matchs à la suite sans victoire au Vélodrome ! A ce rythme là, les spectateurs ayant tenu le coup toute l’année pourront prétendre à l’Olympe.

90e+10 Il va falloir qu’il fasse attention, ce jeune Alban Lafont. La dernière fois qu’un gardien toulousain a tant flambé face à nous, il signait dans la foulée. Et je ne suis pas sur que ce soit une si bonne idée que ça.

90e+11 Oui, je sais, signer un joueur cet été, ça ne risque pas de nous arriver.

90e+12 Ou alors il ne jouera pas au football.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Les Marseillais jouent ce match avec un brassard noir. C’est sympa de continuer à penser à moi après toutes ces années. Je me demande cependant combien Jean-Luc Barresi a vendu ces brassards à l’OM.

Sans transition, le match.

1e Le match vient juste de commencer, mais Sylla a déjà l’air dans le bon tempo.

3e Quelques sifflets descendent des tribunes sur les premières touches de balle de Thauvin. Il y a vraisemblablement des coiffeurs dans le stade.

6e Les effets secondaires du but de Rivière se font déjà ressentir : Morel sauve sur sa ligne en effectuant un plongeon de saumon de Norvège.

13e Thauvin met un bon Paquet à un Toulousain. Au LOSC, on apprécie l’hommage.

16e Titularisé sur l’aile droite, Thauvin s’est finalement déporté à gauche, le côté de son coeur.

25e Moins présent après une bonne entame, Braithwaite donne l’impression d’attendre son second souffle.

29e Thauvin se positionne à présent derrière Gignac, à une position plus respectueuse de ses qualités.

35e Seul face au but, Payet tergiverse. Voici le seul Marseillais qui réfléchit avant de tirer.

37e Imbula dribble plusieurs joueurs avant de décaler sur Fanni qui centre immédiatement. Remise de la tête de Gignac pour Valbuena qui reprend de volée sur Ahamada. La moitié du Stadium tombe en syncope.

40e Alors que Thauvin semblait avoir débordé Abdennour, ce dernier intercepte le centre avec son gros doigt d’pied.

44e Sur une très longue ouverture, Gignac arrive aux 22 mètres et ravive la flamme toulousaine avec un superbe drop.

45e Notez qu’il s’agit de la première frappe française sur la Syrie.

46e Première période de Thauvin jouée sous nos couleurs. Espérons qu’il reviendra pour le coup d’envoi de la seconde.

Mi-temps. Je suis maudit : je pensais être peinard ici pour une bonne cinquantaine d’année, mais je vois déjà Anigo rôder autour de moi comme un vautour.

Seul face au but vide, Dimitri Payet hésite.

Seul face au but vide, Dimitri Payet hésite.

47e Les milieux de terrains marseillais touchent peu de ballons. Je pense qu’intérieurement, Imbula bout, là.

50e Bien taclé par le défenseur Toulousain, Valbuena s’allonge sur Aurier.

53e Jordan Ayew remplace Thauvin, qui a trop donné à l’entraînement.

54e En sortant du terrain, Thauvin hésite entre les deux bancs, puis décide de rejoindre le banc marseillais.

60e Sur un corner de Valbuena, jolie tête de Lucas Mendes, mais le ballon est amorti par Aurier.

62e L’arbitre sanctionne une faute marseillaise au milieu de terrain qui rend Imbula vert.

66e Braithwaite temporise : sa passe pour Ben Yedder fait but. 1-0

67e Le buteur célèbre son but seul devant une tribune vide : Ben Yedder est nuts.

68e Encaisser un but toulousain sur une belle action de football, ça doit être aussi vexant que de prendre un but tout en finesse de Gignac.

69e Sur l’action, Fanni n’a pas vu que Ben Yedder erre lui.

72e Combinaison Sylla - Didot, l’accord était presque parfait. Ils n’ont pas pensé à recruter Mido ?

80e L’OM ne parvient toujours pas à faire plier l’Ahamada toulousaine.

87e Ce qui fonctionne contre Monaco fonctionne forcément contre Toulouse : coup de pied arrêté de Valbuena, tête de Lucas Mendes. 1-1

90e Un match bien compliqué, et encore, c’est une chance pour l’OM que Rivière ne joue plus à Toulouse.

90e+1 Une chance pour Toulouse que Gignac n’y joue plus non plus.

90e+3 En rentrant se doucher, Thauvin tergiverse, mais choisit finalement le vestiaire de l’OM.

Bob-Loulou.

[Vous ne manquerez pas la suite de votre série de l'été : après une pause "Ligue des Cahiers", Bakayoko-Lanta revient bientôt !]

Salut les vivants,

Plus que trois journées avant la fin du championnat. J’espère que les joueurs ne s’inspireront pas trop de ce double pont et seront concentrés pour manger les saucisses. Pour Gignac, je n’ai aucun doute, mais ce sont les autres qui m’inquiètent un peu.

Après tout, nous avons un titre de champion à aller chercher.

Sans transition, le match.

-5e Pour remplir un peu plus le stade, AREMA a demandé aux ouvriers de bosser ce samedi.

-3e Encore une dictée réussie pour le virage sud. Deux lignes de banderoles et pas une faute !

2e Toulouse joue en défense à 3. Chez nous c’est interdit : avec Nkoulou, les autres n’auraient vraiment rien à faire.

3e Superbe mise en échec d’Abdennour sur Valbuena. Si notre meneur n’a pas été nominé aux trophées UNFP, le défenseur toulousain gagne là une belle citation aux récompenses NHL.

6e Barton est déjà à bout de souffle, il demande combien de temps va durer la canicule.

9e Bel enchaînement d’Hamada qui ne bloque pas une balle facile et dégage en touche. En tribune, Andrade enlève son casque de chantier et se rue sur Olivier Sadran.

11e Rabiot lit bien la trajectoire de la balle mais Romao lui met une boite.

15e Abdenour fait connaissance avec Gignac. Ça doit discuter charcuterie je pense.

23e Je m’accroche, mais je suis toujours là, ne vous inquiétez pas.

26e Organiser le plus grand rendez-vous masochiste du monde au Stade Vélodrome : encore une idée merveilleuse de Marseille 2013.

27e Il y a tellement peu de mouvements que j’ai l’impression qu’un match de Subbuteo me procurerait plus de plaisir.

35e Valbuena récupère la balle dans l’axe et la met dans la profondeur. Gignac était dans le rythme mais Capoue erra.

41e Aurier sèche Morel. Quelle drôle d’idée, nous pourrions le remplacer par un footballeur !

45e Décidément insupportables, les Marseillais marquent alors que tout le monde avait anticipé la queue aux toilettes et à la buvette. Cette saison, rien ne nous sera épargné. 1-0

Mi-temps. Je suis content de ne plus être aux manettes : quand toute cette chance va se payer, l’addition sera salée.

46e Déjà la reprise ? Je suis obligé d’y retourner ?

49e On mène, on fait un bon début de seconde période, Toulouse ne sait pas trop quoi faire. Amalfitano en profite donc pour prendre son carton.

56e Amalfitano passe à deux doigts de l’expulsion avec ce tacle sur Gignac.

61e Valbuena qui gagne un duel aérien, Amalfitano qui fait une passe décisive, André qui double la mise, ce n’est plus de la chance, c’est la quatrième dimension. 2-0

62e Le problème, c’est que le capital buts pour le prochain match est maintenant épuisé.

63e Donc, avec la sanction administrative du PSG et notre bonus offensif pour deux buts d’écart, c’est bon, nous sommes champions ?

64e Vincent Labrune est à poil sur la table de sa loge.

73e Barton manque de vivacité : à force de n’utiliser que les pouces pour Twitter, il a perdu en jeu de jambes.

82e Je suis content que certaines traditions ne se perdent pas. On aura le droit de serrer les fesses pendant 10 minutes ! 2-1

89e Deux buts marqués, trois remplacements… On sent que la saison a été longue pour tout le monde…

90e Je n’arrive pas à croire que nous sommes à soixante-dix points… Presque autant que sous chaque sein de Margarita.

90e+3 En tout cas, je n’aimerais pas être le mec en charge de notre best of vidéo pour le prochain tirage de la Ligue des Champions.

90e+4 Et rassurez-moi, on ne peut pas être refoulés à l’entrée, hein ?

90e+5 La seule explication que je trouve pour cette saison, c’est que les dieux du football nous remercient d’avoir arrêté de jouer la Coupe de la Ligue.

90e+6 Du coup, quel résultat souhaiter pour demain soir ? L’espoir insensé ou la sécurité tranquille ?

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Il y a des fois où je trouve vraiment que les matchs sont trop rapprochés les uns des autres. Je n’ai même pas eu le temps de me remettre du final bastiais qu’il me faut me coltiner un nouveau match. Et quand je regarde les derniers résultats des Toulousains, je suis inquiet : aucun but marqué, un match nul, deux défaites… C’est un coup à relancer leur saison !

-3e Casanova pose tout de suite les règles du jeu en titularisant Ninkov, un défenseur, ailier droit.

-1e Depuis le temps, je pensais que tout le monde avait compris que les compositions de Baup, ce n’était pas du chambrage mais des appels au secours.

1e Nous portons encore ce maillot rose. Le maillot réversible, nous ne le portons jamais parce que personne au club n’a su corriger la faute d’orthographe ou quoi ?

5e Quelques jours après Bastia, la pelouse semble une nouvelle fois pourrie… Si ça se trouve, nous avons une équipe de football, c’est juste qu’ils n’ont pas les moyens de s’exprimer.

8e Il prend du grade mais Capoue râle.

12e Gignac rejoint enfin le banc. Il est en retard car il a fait le tour de ses anciennes connaissances toulousaines. Et des charcuteries, il y en a un paquet par ici.

22e Pour se mettre au niveau de son équipe, Baup a échangé sa casquette contre un bonnet, la visière ne servait à rien.

25e M’Bengue découpe Amalfitano. Ça me rassure un peu de voir qu’il n’y a pas que nos joueurs pour faire des fautes aussi grossières. En revanche, maintenant, j’ai peur de la prochaine intervention de Fanni.

26e Malgré l’expulsion, Casanova ne fait rentrer personne mais fait passer Tabanou arrière gauche. Je ne savais pas que Toulouse avait aussi des problèmes d’effectif.

27e José Anigo saute sur l’occasion et commence à leur faire un devis pour Morel.

38e Magnifique récupération de balle de Barton qui lance Jordan Ayew dans la profondeur. Ce dernier dépose Tabanou qui, pour empêcher l’essai, réalise un magnifique plaquage.

39e D’accord, c’était Jordan, mais c’était une occasion manifeste de but, non ? En plus, l’invincible Ahamada ne se laisse pas faire et repousse le tir d’André.

40e Quand je vois le niveau des arrières gauches toulousains, je relativise Morel.

41e José Anigo aussi, d’ailleurs. Il déchire son devis et l’augmente de 10 %.

44e Tabanou, mécontent d’avoir évité l’expulsion il y a cinq minutes, se paie la cheville de Fanni.

45e Morel, +20 %.

45e+1 Ahamada repousse des frappes de Barton et Mendes. Je sens qu’il va être pénible…

45e+2 En même temps, je le comprends : il a une place au classement des buteurs à défendre.

Ils ont fini cramé mais Casanova peut-être fier de ses joueurs de champ.

Ils ont fini cramés, mais Casanova peut être fier de ses joueurs de champ, seul Gignac a pu en venir à bout.

Mi-temps Encore un effort des Toulousains et ce match n’ira pas au bout des quatre-vingt dix minutes. S’il vous plait.

45e Amalfitano reste au vestiaire. Heureusement, cette fois, Baup a pensé à le remplacer. Entrée de Gignac.

47e Aurier est présent, mais c’est un joueur au conditionnel.

52e Déjà sept minutes en seconde période et pas de nouvel expulsé côté toulousain. J’ai peur que ce match aille à son terme, finalement.

54e Barton tente un sombrero de la poitrine dans la surface adverse. Morel va peut-être bien finir par tenter un contrôle.

55e Des passes décisives, un but sur corner direct, un sombrero de la poitrine… Et toujours aucune expulsion ! Je me demande si nous ne nous sommes pas fait avoir avec ce Barton.

58e Les Toulousains jouent à la passe à dix au milieu du terrain. Une belle performance.

61e Double parade d’Abdennour et d’Ahamada. Ils ont eu la main ferme.

64e Tirage de maillot sur Jordan Ayew, plaquage sur Fanni, Sissoko semble lui aussi vouloir partir plus tôt.

65e Je vais quand même me renseigner : Diawara qui ne joue pas, des Toulousains qui font tout pour se faire expulser, il doit y avoir une orgie dans la région ce soir…

68e Voyant Fanni insister sur les centres, Gignac veut l’imiter mais se loupe. Lucarne. 0-1

69e Cela me fait bien rire cette histoire de Zlatan-dépendance.

72e Effrayé, je me dis que Kaboré serait le cerveau de cette équipe toulousaine.

78e Il a pris son temps, mais c’était évident que Fanni voudrait participer à la fête. Carton jaune.

82e Loic Rémy passe un après-midi tranquille. Le fond de l’air est un peu frais mais les adversaires sont gentils.

84e Rémy se fait marcher dessus. Finalement, ils sont méchants.

90e Ahamada veut bien participer au retour de Gignac, mais se faire dépasser par Rémy, faut pas déconner.

90e+2 Surtout sur des caviars de Morel. Enfin, des œufs de Lump.

90e+3 Coup franc pour Toulouse au milieu du terrain, Ahamada monte. Pour rien, sûrement un hommage à Jambay.

90e+4 Rivière a un bon flow mais Mandanda fait barrage.

90e+5 Bon, une victoire sur tapis vert aurait fait du bien à notre goal average, mais ne boudons pas notre plaisir avec ce nouveau 1-0 sur le billard toulousain.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Aujourd’hui, je regarde le match avec Gérard Rinaldi. Malheureusement, nos gars ont rendu hommage à sa troupe au travers de leur prestation collective. Il a quand même fallu que je lui explique que ce n’était pas la peine de marquer Sophie.
Le Mad Professor est une troupe à lui tout seul.

Sans transition le film du match.

-5e Valbuena, Rémy et Mbia sont blessés, Gignac est en reprise, N’koulou est au repos et Morel est titulaire. Malgré tout, je suis serein. On devrait faire match nul au terme d’un match crispant et terne. Comme tous les ans.

2e Deux minutes de jeu et le ballon n’a touché que trois fois le sol. Le match s’annonce sympa.

4e L’arbitre siffle beaucoup de fautes en ce début de match. Sans doute celles du match à Brest.

5e Jouer Toulouse en alignant aussi peu de joueurs techniques, je ne peux m’empêcher d’y voir un hommage.

13e Capoue remonte tout le terrain balle au pied comme Messi pour finir par foirer son plat du pied au point de pénalty comme Brandao.

14e On arrive à jouer en contre contre une équipe qui joue en contre.

16e Deuxième frappe complètement ratée d’Amalfitano. Il a bien repris le rôle de Lucho.

20e Sur un duel aérien, Diawara rend hommage à Civelli et rebaptise son adversaire du soir Franck T’as mal où?

23e Tabanou perd le ballon en même temps que son sang-froid et touche légèrement Azpi en faisant un geste d’humeur. La mise à tabac c’est tabou, l’arbitre met un jaune à Tabanou.

Plein d'autorité, Steve Mandanda s'impose sur le corner tiré par Didot

Plein d'autorité, Mandanda s'impose sur le corner tiré par Didot

25e Morel attend trop longtemps pour dégager un ballon et concède le corner le plus con de l’année. Je sais qu’il était gratuit mais normalement les cadeaux de la grand-mère vont directement au vide ordures, on les laisse pas dans le salon pendant des mois.

32e Brandao vient de réussir un petit pont. Je vois le patron s’apprêter à faire pleuvoir des grenouilles.

33e Les Toulousains n’ont pas encore cadré une frappe mais ils sont parvenus à déboîter l’épaule d’André Ayew. Chacun son truc.

35e Morel et Brandao jouent dans le couloir situé le long de Ganay. Je me demande si Vinci les défraie pour leur contribution aux travaux de démolition.

45e Ayew dribble Congré, seul dans son couloir. Ses coéquipiers ne viennent pas l’aider, Congré.

Mi-temp Six frappes, une seule cadrée et une épaule déboîtée. Même en kick-boxing, ce ne serait pas un grand match.

54e Pour la première fois de sa carrière, Mandanda vient bousculer un adversaire. Il faut reconnaître que rien que pour sa coupe de cheveux, Regattin mérite bien une petite claque.

60e Bel esprit d’équipe de Jordan, qui pour ne mettre aucune pression sur Gignac au moment de son entrée, n’a rien fait de bon de tout le match.

63e Merde ! On a oublié Amalfitano dans les vestiaires au retour de la mi-temps !

66e Tiens, Mandanda a travaillé ses sorties avec Lloris à Clairefontaine. Corner, glissade et Abdennour. 0-1.

78e Il faut m’excuser pour la qualité de ce compte-rendu mais franchement, il n’y a pas de quoi rire.

80e Dans ces moments-là je me demande pourquoi je n’ai pas investi dans le curling.

82e Pendant toute la semaine, Gignac a répété qu’il était pressé de revenir et qu’il avait faim. C’est donc confirmé, Il ne parlait pas de football.

85e La qualité des coups de pied arrêtés de Valbuena nous manque terriblement ce soir. Vous allez voir que dans quelques années, on va s’apercevoir que la vivacité de Gignac nous fera défaut quand il sera suspendu.

89e Au moins, grâce à ce match, je peux vous confirmer qu’on peut toujours ressentir de la souffrance quand on est mort.

90e+1 En fait Morel est bien fondu dans le collectif aujourd’hui. Toute l’équipe s’est mise à son niveau.

90e+3 On demande au seul mec de l’équipe qui a une entorse au poignet de jouer une touche longue sur notre dernier ballon. Bien vu.

90e+5 La bonne nouvelle, c’est qu’on arrête de frapper sur les poteaux.

90e+6 La mauvaise c’est qu’au rythme où on va, on va bientôt y cogner nos têtes.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

J’étais bien content de passer quinze jours sans match de l’OM, et puis comme un idiot j’ai regardé l’équipe de France. Encouragé par Marc Lievremont, Deschamps va essayer de s’imposer mochement, d’un point, au pays du rugby et dans une compo incompréhensible.

Si vous voulez quand même voir des notes, vous pouvez aller consulter de ma part chez le docteur Mad.

-5e Tiens, un certain Gérard Roland sur notre banc. Il faudra que je vérifie s’il n’a pas un peu la tête de Thomas Deruda. Un nom pareil, ça semble un peu gros.

-4e C’est le dernier match de Diawara avant sa suspension. Oui, avant le match à Toulouse, la commission de discipline s’est penchée sur le cas Souley.

7e C’était mieux avant. Avant le match.

8e Le challenge Mbia est relevé : Diawara envoie une quéquette en retrait sur Mandanda qui élimine Rivière lancé au pressing d’un petit crochet piqué. Il va vraiment être long ce match. Qu’est ce que je préférerais être en train de bronzer à Marrakech.

12e Capoue est joueur, il tente de relancer le challenge Diawara du tacle en pleine vitesse sur les chevilles adverses. Rémy l’évite aussi bien que lorsqu’il évite le ballon.

13e C’est bon aussi pour le challenge Téléfoot : un défenseur toulousain envoie une tête sur sa propre barre transversale. Je crois que ça a énervé Cheyrou.

23e Cadrage-debordement d’Amalfitano sur Abdennour, il ne parvient pas à éviter le plaquage. Coup-franc et pénalité manquée par Cheyrou.

29e Tabanou dans le dos de la défense prend le temps de contrôler et d’armer une reprise largement au dessus de la cage de Mandanda. Gignac sur le banc fait une demande d’ami Facebook à Tabanou.

33e Rivière s’infiltre dans le dos de la défense marseillaise qui ne peut lui faire barrage. Il sera finalement repris en aval par Nkoulou.

34e Depuis le début du match, aucun sprint de Rivière sans retour de la défense.

35e Fanni rend un hommage très émouvant à Nakata. Ce dernier avait au moins l’excuse de la neige.

38e. Sur un coup franc joué à terre par Cheyrou, Ayew pivote et frappe, sa frappe est sortie de peu par Ahamada. Sur le corner qui suit, la demi-volée de Lucho passe quelques centimètres à coté. Ce qui est pénible avec le chat noir, c’est qu’il te laisse toujours un peu d’espoir.

40e Nkoulou remonte Rivière à chaque fois qu’il part dans le dos de la défense. Sûrement l’effet du maillot saumon transgénique.

42e Entre le match des bleus de ce matin et les gros tacles défensifs dans notre surface, le patron n’arrête pas de râler. Le dernier arrivage de cardiaques l’oblige à faire des heures sup.


Mi-Temps


Un bon 0-0 et Alain est content.

Un bon 0-0 et Alain est content.


45+1e
Sortie de Rivière, finalement il ne se la coule pas douce. Qui l’eût cru ?

46e Gérard Roland est toujours sur le banc. C’est notre Kevin Kohler 2.0, il faut lui ouvrir un blog.

49e Il y a du mieux dans le jeu. Nous n’allons pas tarder à en prendre un.

51e Le public scande “Gignac! Gignac!”

52e Non, je déconne.

53e L’amicale des producteurs de charcuterie du coin guette le moindre des mouvements de Gignac sur le banc.

54e Vu le manque de liant collectif, je pense que Deschamps ne devrait pas tarder à faire rentrer Lucho.

55e C’est beaucoup moins fluide depuis que Rivière est sur le banc pour les Toulousains. C’est un sacré joueur, ça coule de source.

57e Kaboré ratisse beaucoup de ballons. Le problème c’est que s’il se trouve encore un point commun avec Makelele, il va falloir le surnommer Dumbo.

58e Ah non, plutôt avec Nigel De Jong. Carton rouge.

60e Sortie de Remy et entrée de Jordan Ayew.

67e L’équipe marseillaise ne panique pas. Jouer sans 6, ils ont l’habitude.

80e L’instant FIFA 12 vous est offert par André Ayew, coup du sombrero et frappe enchainée qui finit dans les bras du gardien. C’est là qu’on voit la difficulté de modéliser les joueurs : le vrai Ayew la mettait dedans l’année dernière.

81e Entrée de Gignac sous les vivats. De son médecin et de son diététicien.

86e Un tacle de cow-boy, une invective à l’arbitre et un carton jaune au bout de cinq minutes, je pense que Gignac devrait passer moins de temps avec les frères Ayew.

90e Carton rouge pour Capoue, ça lui donnera l’occasion de nettoyer la vilaine tache de yaourt qu’il a sur les cheveux.

90e+2 Fabrice Abriel et Vitorino Hilton vont très bien merci pour eux.

Bob Loulou

Salut les vivants,

Je vous préviens, je n’ai pas vu le match. Je ne sais pas si le Très-Haut a mal pris la présence de Pentecôte sur la feuille de match, vu que la descente de l’Esprit Saint, ça date du recrutement de Jean-Claude Dassier, toujours est-il que je n’ai vu qu’un résumé. Et encore, un résumé de Canal. Juste le temps de voir Heinze se signer à la mi-temps. Ne vous y trompez pas, il ne prie pas: il donne des ordres à Dieu. Je l’ai vu de loin mais je peux vous assurer qu’il n’a pas fait le malin le barbu.

J’ai ri quand j’ai vu que le seul joueur que Deschamps appelait par son nom de famille était André Ayew, avec ses “Ayew, Ayew”, alors que c’est le seul joueur de l’effectif qui a un frère. Enfin, avec Jordan.

Sans transition, voilà mes trucs:

Mandanda s’est jeté devant Cetto avec dynamisme et à-propos. 4/10

Fanni a été utile, comme de la neige en mai. 3/10

Diawara a tenu à saluer personnellement Franck Tabanou, qui a dû sortir à la mi-temps. L’émotion, sans doute. 5/10

Remplacé par Cissé, qui a beaucoup progressé au 1,2,3 soleil. 0/10

Heinze a rencontré le genou de Daniel Braaten, il s’en est tiré sans trop de dommages. 6/10

Taiwo a mis un coup de pied descendant sur le crâne d’André Ayew, réussissant enfin à l’immobiliser. 4/10

Mbia joue au milieu parce que Deschamps ne veut pas recevoir d’offres à l’intersaison.

Valbuena, remplacé par J.Ayew.

Cheyrou.

Rémy. Il marque sans maîtriser sa tête et avec le ballon qui rebondit sur son pied. Et offre une passe décisive à Gignac sur une énième désarticulation.

Lucho gratte des ballons. Pour le jackpot, il faudra attendre le tirage. Mais pas de maillot, ça lui briserait sûrement la clavicule .

A. Ayew finit toutes ses actions avec les bras levés façon YMCA pour râler contre l’arbitre. Dommage que Meïté ne se tienne pas à côté de lui.

Deschamps. Lumineuse idée que de remplacer Cheyrou et Diawara par Gignac et Cissé. S’il avait été un peu plus joueur, ce serait du poste pour poste.

L’adversaire. On leur a pris Gignac, ils l’ont remplacé par un Brandao norvégien. On aurait probablement mieux fait de ne pas prendre Gignac.

L’action du match. La louche de Valverde au dessus de Gignac, pour lui signifier toute la crainte qu’il inspire chez les gardiens du championnat de France.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Ces dernières années, l’organisation de soirées SM à Toulouse avaient pour protagoniste principal l’Olympique de Marseille. Nous avons si souvent tendu le bâton pour nous faire battre, ou à la rigueur pour obtenir un match nul, que je craignais ce déplacement.

J’ai bien cru qu’on passerait un nouveau cap dans le mauvais goût avec ce coup d’envoi donné par un enfant mort dans une  poussette. Je veux bien qu’au TFC on respecte les supporters morts, qu’on donne leur nom à une tribune, mais je ne suis pas sûr qu’ils séduisent beaucoup de nouveaux fans avec ce genre de pratiques.

En parlant de supporters, les tribunes étaient une fois de plus remplies de Marseillais. Je me mets à la place des Toulousains, ça doit être très désagréable. Des gens qui sont censés te soutenir mais qui se lèvent ravis quand tu perds, ça m’a rappelé les procès où j’ai été condamné quand l’ensemble du personnel de l’OM était venu assister au verdict.

Sans transition, voici mes notes:

Mandanda: Il peut remercier Azpilicueta qui l’a fait briller en lui adressant une passe-suicide en retrait. 6/10

Azpilicueta: Il court comme dans les jeux vidéos de la fin des années 90: pataud, avec les bras trop écartés. Bon il y a encore des bugs dans le placement, mais il y a du mieux depuis la dernière mise à jour. 7/10

Diawara: Les enfants non accompagnés n’ayant pas le droit de voyager seuls, Souleymane suit M’Bia comme son ombre. S’est fait prendre de vitesse par Braaten, ce qui en terme de honte équivaut à se prendre un coup du sombrero par Erbate. 5/10

Mbia: Il défend avec une gestuelle de rappeur. Je n’avais jamais vu ça avant de croiser Tupac il y a deux semaines (croyez-le ou non, ici il chante des cantiques avec Sœur Emmanuelle). Curieuse manie de se jeter à plat ventre face à ses adversaires, sans doute pour les déstabiliser en feignant le malaise vagal. 5/10

Taiwo: Il a décalé l’axe de rotation de la terre sur pénalty. Dieu est furax. 4/10

Cissé: Décidemment le joueur le plus constant de l’équipe. Il pousse encore plus loin sa science du jeu sans ballon en l’évitant à de multiples reprises. 0/10

Lucho: Il a arrêté de jouer avec le fantôme de Mamadou. L’ennui, c’est que le spectre de Niang apporte pour l’instant plus en attaque que ses remplaçants. 8/10

Abriel: Il a plus touché les adversaires que le ballon, à tel point que j’ai cru que l’enfant dans la poussette qui a donné le coup d’envoi avait enfilé son maillot. 3/10 Remplacé par un Ayew qui a d’abord terminé dans les filets, mais pas le ballon et puis l’inverse, son grand mérite est d’avoir essayé les deux. 7/10

Rémy: Arrivé en retard de son déplacement avec l’équipe de France, il trouve un Tabanou encore plus en retard que lui sur le pénalty. Pour une fois qu’il est au même niveau qu’en équipe de France, c’est dommage que ce soit ce niveau là. Il donne parfois l’impression de ne pas savoir ce qu’il fait là. Encore un hommage pour moi? 4/10 Remplacé par Kabore, pour déconner.

Gignac: En hommage à leur ancien buteur, les Toulousains ont décidé d’envoyer toutes leurs frappes directement en touche 6/10 Et encore, c’est pour l’encourager dans son régime.

Brandao: Heureusement que ses cheveux repoussent, il retrouve un peu de sa combativité. Duhamel étant un nom croyant, il ne l’a pas regardé une seul fois quand il tombait 4/10. Remplacé par Valbuena qui reste un vrai mystère: les intendants du club font produire ses maillots chez Petit Bateau pour qu’ils soient aussi moulants?

Deschamps: Surement convaincu par la récente visite de Jean-Guy Walemme, il a profité de la trêve internationale pour se couper les cheveux et à en juger par le match d’Abriel, les coiffeurs de l’équipe sont plus doués dans un salon que sur un terrain.

L’adversaire: Si Cetto a été complètement transparent, c’est peut-être pour rappeler la morphologie de Soukouna, véritable publicité ambulante pour Action contre la faim.

Le geste de la soirée: Sérieusement, Bouygues offre une prime pour chaque petit ou grand pont réussi?

Bob-Loulou.