Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Sport et santé

Parce que si on aime bien le regarder dans le canapé, ça nous arrive aussi de le pratiquer...

  • Jah fête et aime dorer Anne le 28/05/2023 à 05h59
    "Je termine à l'instant ma mise au verre et vous confirme que je ne suis pas encore prêt"
    ---------------------------
    Pour la troisième mi-temps, si.

  • L'amour Durix le 28/05/2023 à 07h48
    Après le renoncement de Philippe Poutou et l'abandon de Maniche sur chute, ce nouveau forfait rend l'identité du vainqueur encore plus incertaine !

    Nan j'déconne, on va tous gagner (même si autant en emporte l'Owen va plus gagner que les autres).

  • kollop le 28/05/2023 à 07h55
    Je propose qu'on intègre quand même ces deux abandons au classement. Cela me permettra déjà d'égaliser avant même de partir ma meilleure performance à une IGWT.

  • valdo le 28/05/2023 à 10h07
    La montée du peuple a finalement été rebaptise la montée pour leo

  • L'amour Durix le 28/05/2023 à 20h53
    C'était bieng.
    Gloire aux forçats de la route, qu'ils soient capteurs de puissance ou espadrilles sans semelle.
    Grosse pensée pour les absents.
    Vivement IGWT4 !

  • Red Tsar le 29/05/2023 à 18h18
    Oui, c'était bien, mais quelque peu déstabilisant :
    - valdo n'arrêtait pas de nous dire d'aller « à droite, à droite », et on bien vu son autocollant qui vise à commercialiser l'IGWT sous la marque Le Grand Big Tour ;
    - on avait un pro de l'Ultra Trail qui a fait de l'Ultra Traine,
    - L'Amour disait « eux » quand il parlait des Marseillais,
    - JSVB, intellectuel raffiné, s'est soudainement mué en mécanicien expert aux mains calleuses (mais ravalez vos fantasmes : côté tuyauterie, il est pas au top),
    - l'absence de Maniche qui a testé une technique de freinage tchétchène la veille,
    - il y avait des nouveaux et en plus ils étaient sympas : bizarre...

    Heureusement, certains repères étaient bien en place :
    - Kollop : élégance verte ou verte élégance ?,
    - Jérémie Janette et son compère stécannois : un pédalage d'une régularité métronomique,
    - le fessier d'Owen, qui rétrécit sur la ligne d'horizon dès que la pente-côte de la Pentecôte dépasse les 8 %.

  • Jeremie Janette le 30/05/2023 à 10h41
    C'était génial ! Il y a avait de tout : du drame, des nouveaux, du plaisir, du suspense, des doutes, des combats, des pertes, des rires, des larmes, des paysages époustouflants, des lasagnes, de la neige, de l'amitié, du se... ah non, on n'en parle pas, ce qui s'est passé sous une certaine douche reste sous cette douche.
    Bref, vivement l'IGWT 4 ! Partants avec M. Janette pour une autre édition, à la découverte d'un nouveau col ou pas, comme vous voulez.

    Merci à tous pour ce bon moment et In valdo We Trust!

    Compte rendu plus détaillé à venir un de ces jours.

  • kollop le 30/05/2023 à 13h11
    La tribune des critiques de l'IGWT 3 dite « La Bucolique »

    1er mouvement : Soyons francs, dans ces premières mesures, nous ne voyons pas trop où veulent nous emmener le chef d'orchestre et le compositeur. Un premier violon Maniche absent pour cause de chute, un homme perdu dans la pampa, une crevaison de Red Star … Et tout cela en l'espace de 10 kms. Surtout des accords dissonants annonciateurs d'orage, de pluie et de grêle percent. Ne sommes-nous pas plutôt en train d'écouter « La Catastrophique » ?

    2ème mouvement : Cependant le deuxième mouvement va rassurer tout le monde. Le chef d'orchestre décide d'emmener sa troupe sur les pentes des gorges de la Nesque, long faux plat montant d'une vingtaine de kilomètres au revêtement parfait. L'orchestre est encore un peu dispersé, mais le ciel est d'un bleu resplendissant, le son des voitures complétement absent, les paysages magnifiques plus l'on s'enfonce dans ces gorges. La symphonie prend de la consistance et la sérénité en devient le maitre mot.

    Entracte : Sandwich à Sault

    3ème mouvement : Un éclair foudroie l'horizon pour débuter. C'est dans ce troisième mouvement que tout le talent du compositeur éclate. Une maitrise des éléments en tout point remarquable. Orages certes il y a, à droite à gauche, au nord au sud, mais jamais sur l'orchestre qui continue sa route avec une confiance admirable. La longue montée de 25km n'est pas à sous-estimer mais un long passage quasi plat au cœur de la partition rend l'ascension paisible au milieu des résidus de grêle et de chutes de pierres que le compositeur a semés ici et là pour ne pas faire oublier l'hostilité du lieu. Les 6 derniers kilomètres sont un hommage subtile à la première symphonie du compositeur dite « L'Epique » et ne rend cette dernière que plus impressionnante.

    4ème mouvement : La journée a été longue et c'est en plusieurs groupes que l'orchestre décide de quitter le sommet. Seul quatre musiciens complètent le programme initiale. Cela débute par un long glissando vers Malaucène où des pointes à 83 km heure ont été observées. Les quelques mesures plus techniques du faux col de la Madeleine ne perturbent pas cette partie chambriste de la symphonie. L'orchestre est à nouveau quasi au complet à Bédouin puis à Villeneuve pour une apothéose finale que l'on qualifierait presque de classique : une lasagne party gargantuesque sur la terrasse même du compositeur construite avec une méticulosité impressionnante. C'est définitivement l'harmonie qui caractérise le style de Monsieur valdo. Chapeau l'artiste !

    Rendons hommage aux participants en commençant par les membres de l'orchestre.
    Nous ne nous attarderons pas sur la rumeur qui prétend que le second violon L'Owen aurait légèrement poussé dans l'escalier la veille du concert le premier violon Maniche afin de prendre sa place. Tout simplement car L'Owen a parfaitement rempli son rôle : au soutien des musiciens en difficulté lors de la première partie et véritable maestro dans les parties les plus pentues de la partition. Un jeu aérien qui n'est finalement qu'une confirmation de son talent.
    La flûte traversière Jeremie Janette accompagnée de son hautbois sont un modèle de synchronisation. Un travail au quotidien sur la précision du rythme leur permet d'aborder toutes les difficultés sans broncher. Leur duo doit viser la médaille d'or lors du prochain concours GNFY.
    La contrebasse Kollop maîtrise ses fondamentaux. Sa rengaine « si j'arrêtais de fumer, de boire et de m'enfiler des paquets de Granola, je serais trop fort en vélo » a été interprétée de façon très solide. Seul bémol : une tentative d'attaque solo dans le col de la Madeleine qui n'a convaincu personne.
    Le trombone Red Star a été assez discret. Sans doute car il avait décidé de jouer dans un style « à la lyonnaise » plutôt que dans son habituel style « à la parisienne ». Son adaptabilité est d'ailleurs remarquable et le musicien est à l'aise aussi bien dans les parties plus jazzy que dans les parties plus baroques.
    Au clavecin, JSVB a parfaitement maitrisé son continuo. Son expérience lui permet d'anticiper toutes les situations. Et si son jeu a été moins aérien qu'à l'habitude, sa partie très technique à la fin du 1er mouvement où il a su réparer avec rapidité la chambre à air du trombone Red Star a permis à l'ensemble de l'orchestre de se remettre sur le droit chemin.
    Enfin l'orchestre accueillait un nouveau membre aux cymbales, Pierre feuille Scifo. Son jeu vif et énergique a séduit. Malheureusement sa formation classique, disons-le, obsolète, consistant « à courir » l'a un peu pénalisé. Nul doute que s'il stoppe ces pratiques archaïques, son potentiel explosera au grand jour.

    Le chef d'orchestre L'Amour Durix. Dire que certaines critiques malveillantes parlaient de sous-rythme lors de son interprétation de la 1ère symphonie… Quelle progression ! Des appuis puissants sur les pédales, une position des avant-bras solide et un casque jaune fluo plutôt carré que rond mais idéal pour guider ses musiciens. Il est prêt à affronter n'importe quel sommet.

    Le compositeur valdo. Dans certains milieux autorisés, il est surnommé « Le magicien » et il faut reconnaitre que cela lui va comme un gant. Une photo de lui tourne actuellement sur les réseaux. Lui-même prétend ne pas sourire sur cette image. Pourtant tout est là : un sourire en coin symbole de son humilité et de son engagement uniquement guidé par le sens du partage.
    Nous avons pu discuter avec lui en off à la fin du concert. Il a pu nous détailler ses projets. Il a décidé d'encadrer fin août une troupe de saltimbanques vieillissants pour une série de mini concerts au fin fond de l'Aveyron. Si le niveau de jeu ne devrait pas atteindre des sommets, nul doute que l'esprit sera là. Il nous a également partagé son envie d'explorer de nouveaux terrains pour son IGWT 4 qu'il souhaite surnommer « L'Alpestre ». D'ailleurs si vous êtes l'heureux propriétaire d'un chalet à l'Alpe d'Huez, n'hésitez pas à rejoindre le grand orchestre de l'IGWT !

  • Maniche Nails le 30/05/2023 à 16h45
    Merci pour ce compte rendu de concert ! Pas pu y aller cette année, paraît que le billet coûte un bras maintenant (ou tout du moins une côte).

  • Red Tsar le 30/05/2023 à 16h55
    J'ai eu du bol. Je suis passé à ça d'être une trompette.