Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Un classique de la bêtise

En France, les "sommets" entre le PSG et l'OM ont retrouvé un calme relatif. A l'inverse, l'hystérie a atteint des sommets lors du "Clasico" de la Liga, Barça-Real, interrompu en raison de jets d'objets sur la pelouse. Et les dirigeants du club catalan ont fait preuve d'autant de bêtise que ses supporters.
Auteur : Eugène Santa le 25 Nov 2002

 


Pour cette nouvelle édition du "Clasico" entre le Barça et le Real, les deux équipes se présentaient sur le terrain dans une toute petite forme: relativement mal classées au regard de leur pedigree, elles ont offert un spectacle d'une qualité discutable. Mais cette médiocrité sportive s'est avérée anecdotique par rapport aux incidents qui ont émaillé le match pendant 90 minutes. Objet du courroux de nombreux supporters catalans: Luis Figo, comme toujours, paria du côté du Camp Nou depuis son départ du club pour le rival madrilène, et qui a été la cible de projectiles en tout genre. Plutôt que de condamner ces agissements, le staff catalan a préféré, de façon totalement irresponsable, accuser le joueur Portugais d'avoir provoqué les supporters. Au menu : tête de cochon au whisky Luis Figo en a maintenant l'habitude : ses venues à Barcelone sont ponctuées de bruyantes huées et de banderoles de "bienvenue" explicites. S'il avait échappé à cela l'an passé en raison d'une suspension, samedi soir, il a de nouveau connu ce chaleureux accueil du public, et un peu plus encore. C'est en effet sur l'un des corners qu'il devait tirer en seconde mi-temps que le match a dégénéré. Alors que le madrilène s'approchait du poteau de corner, une pluie de bouteilles en plastique vides s'est abattue sur le joueur, mais également d'autres objets volants tout à fait identifiables, comme une bouteille de whisky en verre ainsi… qu'une tête de cochon! L'anecdote fait sourire, mais la situation est grave, bien que le joueur portugais n'ait pas été touché. Malgré l'arrivée d'un cordon de CRS locaux pour protéger le joueur, les incidents se poursuivaient pendant plusieurs minutes. Finalement, les joueurs madrilènes se retiraient sur le banc de touche ou dans les couloirs du stade. Quant à l'arbitre, il interrompait logiquement la partie pour quelques instants, en attendant que le calme revienne dans les travées. Joan Gaspart, Parrain du Barça En réaction à ces agissements, on pouvait attendre de la part des dirigeants catalans un minimum de responsabilité. Erreur. Au lieu d'exprimer ses excuses et de condamner ces exactions, le président Joan Gaspart optait pour une mauvaise foi de très mauvais aloi. Le big boss des Blaugranas reprochait ainsi à Luis Figo d'avoir pris trop de temps pour tirer les corners, ce qui aurait engendré la colère des socios locaux. Notons que les bombardements avaient commencé bien avant l'arrivée du joueur au niveau de l'angle de la pelouse, et que ceux-ci avaient même débuté dès le premier acte de la partie. Gaspart indiquait par ailleurs qu'il "n'avait pas à justifier les actes d'une minorité", oubliant sans doute quelles étaient les responsabilités d'un club en matière de sécurité des joueurs et du public. Pour finir, il concluait en apothéose avec une intervention digne d'un parrain de la mafia : "Je n'apprécie pas que l'on vienne me provoquer dans ma demeure". L'ensemble du staff des Blaugranas lui a emboîté le pas : le vice-président du club, Francesc Closa, a ainsi suivi la ligne présidentielle. Il s'est toutefois distingué en dépassant les limites du ridicule (chacun son registre), accusant Figo d'avoir "jonglé avec le ballon" pendant l'arrêt de jeu. La polémique n'est pas près de s'éteindre, puisque aux dernières nouvelles, la photo montrant la fameuse tête de cochon n'aurait pas été prise au Camp Nou (comme la fameuse mouette de la marée noire au Koweït, lors de la guerre du Golfe). Luis Figo s'est pour sa part déclaré surpris des critiques de Van Gaal à son égard, affirmant élégamment qu'il avait plus d'une fois "sauvé le cul" de son ancien entraîneur. Finalement, c'est du côté d'un joueur catalan que la réaction la plus saine a pu être entendue. Après avoir courageusement mais vainement tenté de calmer le public durant les incidents, Carles Puyol, le défenseur du Barça, a ainsi condamné les agissements de la bande d'excités. Il se retrouve par ailleurs en première ligne pour réclamer que le Camp Nou ne soit pas suspendu, ce qui semble bien mal engagé. Le club local s'était gargarisé de l'affiche, se félicitant du fait que plus d'un milliard de spectateurs (en audience cumulée) aient pu suivre ce match. Qu'ont-ils pensé de ce spectacle pathétique, qui ne redorera pas l'image d'un club végétant déjà en milieu de classement? Par ailleurs, l'ironie veut qu'après avoir été interrompu à deux reprises l'an passé en raison de manifestations politiques, ce qui avaient d'ailleurs déclenché l'ire des supporters locaux (Tribunes vides), le "clasico" a cette fois été victime d'une coupure dont la responsabilité incombe entièrement à une partie de ces mêmes spectateurs. Au fait : le match s'est achevé sur un score nul et vierge de 0-0.

Réactions

  • elnin le 25/11/2002 à 08h46
    Certes les dirigeants barcelonais sont en dessous de tout et en particulier le Gaspart.
    mais je trouve l article particulierement partial dans le sens ou il sort ce tragique episode pour le barca de tout contexte. s en est presque de la desinformation.

  • Alsaco du sud le 25/11/2002 à 09h01
    Et c'est quoi le contexte qui justifie tout ca, Elnin ? Informe nous toi, puisque les CdF nous désinforme, ne sois pas timide...

  • suppdebastille le 25/11/2002 à 09h41
    Je ne vois pas bien quel contexte peut justifier qu'on balance une bouteille de whisky sur la tronche d'un joueur.
    J' ai en général plutot un a-priori favorable pour le Barca face au Real , j'ai vraiment été consterné par ces images et atterré par la bêtise de Gaspart.
    Comme disait je ne sais plus trop qui "quand les bornes sont dépassées , il n'y a plus de limite".

  • elnin le 25/11/2002 à 09h50
    Je sais pas moi ce qui est le contexte mais forcement il y a quelque chose deriere. les gens ne deviennent pas con du jour au lendemain. On me disait qu a barcelone les supporters applaudissaient aussi bien les beaux gestes de l equipe avec la quelle le barca jouait que ceux du barca.

    Deja, ca doit etre frustrant de ne plus pouvoir lutter a armes egales avec son adversaire. le real a eu des plans de sauvetages royaux ou de madrid particulierement douteux. c est comme si en f1 une ecurie a droit au turbo et les autres non.
    Ensuite, les medias madrilenes se la joue tres "fair play"anglais, ce qui pourait tres bien faire peter les plombs a un moine tibetain.

    Le pire c est que la catalogne a confondu la reconnaissance de son identite avec l affirmation de celle ci. Que les autres reconnaissent sa langue, sa creativite originale, son heritage culturel n est pas franchement mauvais et meme positif. Affirmer celle ci, en disant je suis catalan, c est dire implicitement je ne suis pas espagnol, entraine a se definir par la negative et c est des conneries. Et toute cette politique stupide du gouvernement catalan se repercute fatalement sur le supporter du club phare de la catalogne, car, le barca et son stade, est avant tout, quoique on puisse en dire un lieu politique. C est la que sous franco, les gens pouvaient affirmer leur opposition a la dictature... utiliser la langue catalane...

    Et aussi j aimerais bien savoir qui c est ce putain de Gaspart. Peut etre que le barcelone a perdu contre madrid la, en recrutant un mafieu de seconde zone, alors que madrid a eu un des meilleurs.

    En tout cas, je suis un supporter de barcelone bien triste aujourd hui.

  • Alsaco du sud le 25/11/2002 à 09h53
    Tout ca n'a rien de poilitique. Les barcelonais ont un problème avec Figo comme les madrilaines ont un problème avec Luis Enrique, et il doit y avoir d'autres joueurs dans le même style...Et si balancer toute cette merde sur un terrain c'est de l'expression politique et ben....

  • suppdebastille le 25/11/2002 à 09h58
    Elnin c est bien pour ça que j'apprécie Barcelone par ce qu'il a résisté au franquisme , il y a qq mois suis allé visiter le musée du Barca et le musée de l'histoire de la Catalogne et c est vraiment tres fort. On comprend vraiment le lien entre le club de foot et l'identité catalane mais justement c est d'autant plus consternant ce qui s est passé car ça va vraiment entacher la belle image dont jouit le Barça partout dans le monde.

  • cours-la-ville le 25/11/2002 à 09h58
    elnin tu n'es pas du tout convaincant, mais alors pas du tout.

  • leo le 25/11/2002 à 10h03
    Elnin, explique nous quels sont les plans de sauvetage dont a bénéficié le Real et pas la Barca puisque tu semble si bien informé.
    On en a déjà discuté sur ce site et je le répète : le Roi n'a jamais effacé la dette du Real Madrid.
    Et si c'est de l'histoire du centre d'entraînement dont tu parles, saches que le Barca a bénéficié de la même mesure en son temps pour pouvoir vendre le terrain du vieux stade de Les Cortes afin de pouvoir construire le Camp Nou. Ca se passait dans les années 50, avec Franco au pouvoir, alors le Barca ne peut pas trop se plaindre de ce côté là. Le Barca va aussi vendre le terrain sur lequel est construit le MiniEstadi dans les mêmes conditions.

  • cours-la-ville le 25/11/2002 à 10h11
    Leo, le roi n'a jamais effacé la dette du Real, mais la municipalité de Madrid a très opportunément racheté le terrain du centre d'entraînement, pour un prix mririfique, ce qui a opportunément permis d'effacer la dette non moins mirifique du Real... Moyennement net tout ça...

  • elnin le 25/11/2002 à 10h12
    Je suis actuellement a tokyo, et je n ai pas vu le match (a la tele pas de foot, et d ailleurs quelle belle conerie cette coupe du monde pour developper le foot au japon).
    Mais, ads, tu trouve normal qu on jete des bouteilles sur un joueurs !!! Non. Chaque fois que le barca s est defini par rapport a madrid ca a ete des conneries.
    Suppebastille (t as de la chance je n ai jamais pu y aller), c est pour ca que aujourd hui je suis afflige. decu. pas parce que figo a pris une bouteille, ce n est qu une consequence. C est de voir que cartains types n ont pas le moindre remord a utiliser un symbole qui appartient a tout le monde dans leur propre interet, le detruire, l appauvrir pour arriver a leur fins.
    cll, d abord je ne cherche a convaincre personne, et sur quoi j aurai du l etre?