Posts tagged ‘Sochaux’

Salut les vivants,

Taquin, le patron a décidé de faire débuter l’hiver pile le jour où nous jouons à Sochaux. Mais c’est un peu pour ça que j’aime les mois de janvier : des matchs au fin fond de la France, dans des petites villes inhabitables et sur des terrains impraticables.

Mais comme ni Sochaux ni l’OM ne pratiquent vraiment le football, le match a bien eu lieu.

-2e Le staff du stade tente la guerre psychologique contre Valbuena : le gamin qui l’accompagne pour le coup d’envoi le cache complètement.

5e Sochaux a pris de bonnes résolutions pour 2013 : défendre à 7 pour apprendre à se sauver à la nancéenne.

10e Comme les footballeurs n’ont pas le droit d’aller skier, André Ayew a trouvé le moyen d’aller malgré tout à la neige : boycotter la CAN et jouer à Sochaux.

15e Corner sochalien. Diawara lâche le marquage, Cheyrou tente de faire diversion en plaquant Lopy mais Privat place sa tête et ouvre le score. 1-0

16e Les supporters locaux sont écologiques : pour fêter le but, ils remplacent les papelitos par des flocons de neige.

26e Cafouillage dans la surface sochalienne : Loïc Poujol récupère le ballon mais sa frappe manque le cadre. Dommage pour nous : si Sochaux avait recruté Grégory, ça finissait au fond.

27e Corner de Cheyrou, tête de Diawara, poteau. Le ballon roule sur la ligne derrière Pouplin et Sauget dégage. Il va être long, ce match…

30e Avec la pellicule de neige qui s’est déposée sur le terrain, le travail des statisticiens est bien plus facile : il suffit de suivre la course des joueurs dans la neige.

32e Si Valbuena n’arrête pas de tomber, il n’aura jamais sa première étoile.

35e Les Sochaliens confisquent le ballon : ils le cachent dans la neige.

37e Coup-franc de Sochaux, Mandanda a peur que le ballon orange lui brûle les mains et le relâche dans les pieds de Bakambu, qui marque. A quoi lui servent ses maniques Adidas ? 2-0

40e Les Marseillais rendent, chacun leur tour, un petit hommage à Kōji Nakata.

45e La stratégie sochalienne a fonctionné : Loïc Rémy a une nouvelle fois été transparent.

Mi-temps. Espérons que Baup saura durant la pause prévenir ses joueurs que, malgré les apparences, le match n’a pas été reporté.

46e Sur un centre de Roudet, Morel s’inscrit dans la digne lignée de Zubar avec un but contre son camp plutôt joli. 3-0

La mise en place tactique laissait déjà présager le pire.

La mise en place tactique laissait déjà présager le pire.

47e Jouer le titre avec une différence de buts négative, cela ressemble à un challenge PES. J’espère juste qu’il permet de débloquer une nouvelle coupe de cheveux pour Jordan Ayew.

50e Estimant les trois buts d’avance suffisants, les stadiers ont arrêté la neige.

51e Du coup, tout espoir de voir le match interrompu tombe à l’eau. Nous allons vraiment perdre à Sochaux…

55e Jordan Ayew est tout excité de se retrouver seul et excentré avec le ballon : il tire de l’angle de la surface dans la lucarne opposée. 3-1

56e Par mesure de précaution, les stadiers se repositionnent derrière les canons à neige.

57e À l’affût, Redknapp, arrivé au stade à la mi-temps, appelle Vincent Labrune pour se renseigner sur Jordan Ayew et Jérémy Morel.

58e Labrune flaire le piège et refuse l’offre pour Morel.

60e Lopy tente un kung-fu sur Valbuena et se fait exclure. Il se défend en prétendant mal maîtriser la technique du chasse-neige.

62e Sur un corner de Valbuena, N’Koulou maintient le suspense en plaçant sa tête sur le poteau.

70e Jolie reprise de volée de Morel qui impose une parade à Pouplin. Et si son sport, c’était le volley ?

75e Valbuena, sifflé hors-jeu, centre pour Morel en position d’avant-centre. Ce garçon est perdu, mais il nous laisse un indice : et si aujourd’hui Gignac se cachait en défense ?

80e Souley est au sol suite à un choc aérien. Avec cette neige, il doit espérer qu’on lui envoie un Saint-Bernard avec un petit tonneau.

84e À 3-1, Mandanda n’a plus la pression des caméras et réalise un arrêt non décisif face à Butin.

87e Valbuena est taclé à l’entrée de la surface. Gignac tire le coup-franc. Rémy, au chaud en Angleterre, reçoit une dernière offrande de son futurex-coéquipier.

90e Amalfitano sauve l’honneur dans le match des cartons en tentant de lancer une bagarre : carton jaune.

90e+2 Fanni place une tête : c’est bon, tous les titulaires de l’OM auront tiré ce soir. Plus ou moins droit au but.

90e+4 Sur le dernier corner, Lucas Mendes place une tête sur le poteau. Assurément l’homme du match pour Sochaux.

90e+5 Il paraît que cette année, Marseille est la capitale européenne de la culture. On cultive plein de choses à Marseille, mais pas encore la gagne.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Les Sochaliens doivent nous adorer, non seulement ils nous arnaquent comme personne sur les transferts mais en plus ils acceptent de gagner sur des csc de Zubar et Bonnart. La grande classe. Et grâce à ma femme, l’OM est plus mal en point que Peugeot.

-2e Espérant suivre l’exemple du PSG avec le Qatar, Sochaux joue avec Doubai.

-1e Coup d’envoi fictif donné par Leyti Ndiaye, espérons qu’il ne revienne plus maintenant.

2e Je crois que nous sommes arbitrés par le TFC.

3e Ayew cherche Morel, il regarde en tribune avant de se rappeler qu’il est sur le terrain.

7e Une fois n’est pas coutume, Gignac décroche côté droit. Vers l’ombre. Mais le ballon lui arrive dessus alors il frappe. C’est au ras du poteau mais arrêt de Pierrick Cros, ric-rac.

11e Amalfitano se met au niveau de Valbuena, assis sur le cul.

16e Ému, José Anigo se sert un 15ème hommage à Patrick Ricard et fredonne du Enrique Iglesias.

20e Gignac, un tricard sinon rien.

27e Pause boissons. René Malleville, lui, fait une pause chips.

Fanni et Nkoulou, impassables

Fanni et Nkoulou, impassables

33e Nouvelle tentative de chute de Gignac, définitivement, on a le seul attaquant qui ne sait pas plonger…

36e Frappe de Kaboré qui termine en corner. Il est quand même assez frais, ses oreilles doivent faire éventail.

37e Sur le corner qui suit, Fanni est seul et fait comme d’habitude : il ferme les yeux et détourne le danger du but.

40e Info mercato, José prendrait bien un Cros. En plus il le voit bien en blanc, Cros.

Mi-Temps Notre défense est au niveau, un jaune pour 5 blancs.

48e Bonne sortie du gardien sochalien, il a les cros.

53e Première occasion pour Sochaux, par Bakambu qui perpétue la tradition des attaquants en “Baka”.

54e But de Gignac sur une corner de Cheyrou, Anigo envoie un MMS à Deschamps. 1-0

55e Sur l’action suivante Amalfitano part seul et se fait découper mais il est sifflé hors-jeu. C’était quand même un Cros de boucher.

60e Les Sochaliens n’y sont plus, on va bientôt en prendre un.

62e Je viens de voir Boudebouz à l’échauffement et je réalise avec horreur qu’en anglais ça fait “piece of shit”.

64e Carlao essaye de se faire entendre mais au soleil Carlao brunit. Du coup il est remplacé par Boudebouz qui compte nous en mettre plein les yeux.

69e Pause boissons, René Malleville fait une pause cacahuètes.

73e Bon décalage de Cheyrou pour Ayew qui ne voyant pas son frère dans l’axe tire sur le gardien. Abedi ne veut pas adopter le reste de l’équipe que ça joue un peu collectif ?

77e En tribune Anigo est aux anges, un Ryad pour son loft c’est une chouette idée.

79e Par contre ici les anges font clairement la gueule.

80e Coup franc mal négocié pour Sochaux, Boudebouz c’est vraiment le Kaka du pauvre.

82e Je lui trouve un petit côté allemand à ce Yartey, mais il semble assez ennuyeux.

87e Grand pont d’Azpillicueta, mais son prix ne va quand même pas augmenter: Labrune étant au téléphone, il a raté l’action.

90e But de Fanni sur un cafouillage, il a crevé le ballon d’un beau pointu. 2-0

90e+1 Entrée de Jordan Ayew  qui fait encore et toujours la tronche. Les Ayew, on ne sait jamais où ils ont mal.

90e+6 Aidé d’Andrade, Barton tente de convaincre De Jong et Pepe de signer avec lui à l’OM.

Bob-Loulou.

Raymond: Alors, t’as eu des bonnes vacances Bob?

Bob-Loulou: Bof, je me suis ennuyé comme un rat mort.

Raymond: Et cette reprise?

Bob-Loulou: Tu n’as pas lu mes notes d’OM-Sochaux? Le match fut insupportable à regarder!

Raymond: Ah?  Moi, j’ai trouvé ça pas si mal.

Bob-Loulou: Oui, je voulais dire visuellement. Avec ce maillot épileptique, beaucoup de supporters de l’OM risquent de finir comme Ian Curtis après la saison 1979-1980 de Manchester City.

Raymond: Ca risque de finir pareil pour les attaquants qui vont rentrer dedans le triangle des Bermudes Diawarra-Mbia-Diarra quand ça marchera cette affaire!
La présence de Diarra fait espérer: je ne veux pas  traiter Édouard Cissé de brelle (et je te parle pas de Jacques). Il  a quand même apporté sûrement plus que ce que tout le monde attendait de lui, mais le fait qu’il y ait un vrai récupérateur, ça aide à remettre Cheyrou et Lucho dans la construction, voire à la finition.

Bob-Loulou: Rendre le jeu aux joueurs qui sont censés le construire: Didier est un génie!

Raymond: Si à côté de ça, Diarra s’autorise quelques participations à l’attaque comme sur le goal de Lucho…

Bob-Loulou: Sur le moment, j’ai cru voir Vieira, puis je me suis rappelé qu’il est bientôt attendu ici-haut.

Raymond: Par contre, celui qui a été moins à la fête, c’est André Ayew, même s’il s’était peut être un peu fait mal et que ses collègues l’ont oublié parfois.

Bob-Loulou: Il est mal placé pour leur reprocher de l’oublier…

Raymond: Oui, mais on ne peut pas vraiment lui en vouloir s’il croit qu’il peut être notre sauveur.  Ce qui s’est surtout passé, c’est qu’il s’est mal placé tout court.  Maintenant que tu as Rémy qui ressemble de plus en plus et de mieux en mieux à un attaquant de pointe - et on dirait que c’est ce que Didier attend vraiment de lui…

Bob-Loulou: … Il va alors vraiment falloir qu’il travaille les un-contre-un face au gardien…

Raymond: … André doit penser à moins repiquer en position d’avant-centre et continuer d’offrir une solution sur le côté ou en soutien.  C’est ça que les autres espèrent de lui.  En plus, ça doit permettre de rééquilibrer le jeu.
C’est vrai tu sais, le profil d’Amalfitano le fait participer beaucoup plus à la construction que son collègue de l’aile gauche dimanche soir.    Sans être blinquant, Amalfitano a trouvé à combiner avec Lucho et à eux deux, ils ont fait pencher l’équipe à droite.  À gauche, Cheyrou était plus loin d’Ayew et c’est pas le comportement de ce gaillard-là qui l’a aidé.
Diarra, il permet à Cheyrou et Lucho d’être plus actifs dans la construction, mais c’est pas à eux deux qu’ils vont arriver à couvrir toute la largeur du terrain sur toute la profondeur du camp adverse.  Quand t’es en phase de construction, les ailiers doivent servir d’appuis pour eux vers l’avant et sur les côtés.  Il ne faut pas qu’ils se contentent d’un rôle d’attaquant de complément, surtout d’objet indirect, comme André l’a fait hier, et Jordan après, mais l’équipe devait se dépêcher à cause du score.

Bob-Loulou: Que faut-il espérer, alors?

Raymond: Je ne me tracasse pas pour André, un coup de mou c’est pas grave en début de saison.  Ce qu’il y a c’est qu’il faut qu’on espère que Lucho reste, avec la même gnaque que dimanche soir.
Après ça, les ailiers devront donner toute sa dimension à la tactique de Didier; et ça montre bien l’importance que tous les joueurs qui joueront à ce poste ont: André, Jordan, Gignac, Rémy, Amalfitano et Valbuena.
On ne doit pas non plus mettre de côté le rôle des latéraux si les médians sont trop loin des ailiers, c’est pas nécessairement parce qu’il n’y a pas de récupérateur ou que les ailiers ne participent pas assez, mais c’est parfois la faute aux latéraux qui ne couvrent pas assez les initiatives des médians.
Laissons le team se mettre à sa place et trouver son rythme de croisière.

Bob-Loulou: Oh, ça va, leurs vacances ont déjà été bien assez longues.

Salut les vivants,

Cette nouvelle équipe me plaît beaucoup. Pour une fois, l’OM ne galvaude pas sa devise: “Droit au but”. Il faudra par contre rappeler aux joueurs qu’implicitement, il s’agit du but adverse et seulement du but adverse.

-4e Nous inaugurons la saison avec le troisième “maillot”. Je l’aime bien moi, même avec un ciel nuageux j’arrive à voir les joueurs. Par contre Dieu n’est pas très content, les stigmates du fiston se sont remises a saigner quand il a vu la couleur et le motif.

3e Luchada pour Rémy qui se heurte à Richert. C’est con qu’il se barre le Pastore du pauvre, il commence à trouver ses coéquipiers.

5e Les duels Corchia-Diarra, on dirait un sketch d’Elie et Dieudonné.

9e Mandanda sort le pied en avant à hauteur de torse du Sochalien qui se présente. C’est bien, il apprend. D’ici, je l’ai entendu hurler “Il est où Chamakh ?”

12e Duel épaule-machoire entre Mbia et Maiga. Comme il ne se passe rien, Mbia entame une formation de dentiste.

15e Apprenant que dentiste, ça ne paie pas très bien, Mbia s’improvise chiropracteur et remet les vertèbres de Maïga en place sur un duel aérien. Carton jaune.

23e Lucho ne peut plus partir: il a retrouvé Niang. Nième caviar pour l’attaquant de pointe qui court partout, là.

30e Toujours pas de coup du sombrero d’Mbia. Pourtant je sens qu’il le cherche, Wayne Roudet.

34e Ayew croque encore une action seul devant le gardien. A croire qu’il a tout claqué contre Lille. Meilleur buteur de l’histoire du Trophée des champions, quand même…

36e Percée d’un Sochalien au milieu de notre défense, qui lui fait une belle haie d’honneur. Peut-être l’effet du gilet de sécurité qu’il a sur le dos, Diarra escorte les adversaires plutôt que de couper leurs actions.

38e Superbe percée plein centre de Diarra qui ouvre pour Rémy dont le tir contré est repris de volée par Lucho. 1-0

39e Lucho célèbre son but avec ses deux mains en visière, pour mieux voir les recruteurs en tribune.

41e Rémy part seul, efface Richert mais balance un hommage à Bakayoko dans les nuages.

Mi-temps
Je vous signale au passage que le futur toit fait beaucoup râler le patron qui va devoir changer son matos pour continuer à suivre les matchs.


46e Ayew se traîne tellement qu’il semble avoir récupéré les 7 kilos perdus par Benzema.

47e Lucho reprend un centre de Fanni. Sur le poteau. Son agent est aux anges et appuie sur la touche “partager sur facebook”

48e C’est dingue, on joue tellement bien que même Diawara fait de bonnes relances.

59e Fanni, Mbia et Diawara oublient Corchia et Martin. 1-1. Mbia montre Martin du doigt. C’est bien Stéphane, tu as repéré le coupable. La prochaine fois, essaye de le suivre ?

64e On est sans nouvelles de Lucho depuis 17 minutes. Deschamps lance l’alerte enlèvement.

66e Deux fraises tagada rentrent sur le terrain.

67e Il s’agit en fait de Jordan et Valbuena.

70e Nogueira met le même but que Balmont il y a une semaine. Mais faites rentrer Cissé bon sang ! 1-2

72e Diarra perd ses pompes pour la deuxième fois du match. C’est bon Alou, le prince charmant a fini par te trouver, plus la peine de faire ta Cendrillon pour Didier.

74e But de Rémy sur corner. Gignac se rappelle qu’il préfère être remplaçant plutôt que jouer dans l’axe. 2-2

83e Jordan pèse tellement peu sur la fin de match qu’il semble que ce soit lui qui ait perdu les 7 kilos trouvés par Gignac.

92e Mbia interrompt la dernière occasion marseillaise d’un coup de coude sur un défenseur adverse, fin du match.

96e Deschamps interpelle les maçons qui s’occupent de la tribune Ganay et demande s’ils ne peuvent pas faire quelque chose pour sa défense.

97e Réponse du chef de chantier “Désolé, on vient d’avoir une énorme commande de ciment provenant de Paris, on va être occupés pour les 6 prochains mois”.

Bob Loulou.

Salut les vivants,

La semaine dernière la banderole disait: “BOUGEZ VOUS LE CUL”, du coup j’ai failli rater le match en attendant Danse avec les stars sur TF1.
J’ai cru que ce match était encore parti sur des bases élevées en matière de n’importe quoi quand j’ai vu Heinze ailier gauche, Diawara tenter une flying balayette, et Lucho se prendre pour Cristiano en ratant une passe du dos involontaire.
Avec Cissé et Faty il y avait deux Doudous sur le terrain, j’ai été un peu triste pour Valbuena qu’il soit blessé. Un peu triste aussi pour les Sochaliens. Ce n’est déjà pas facile de n’avoir pour horizon qu’une usine de voitures. Malgré tout j’ai voulu célébrer cette victoire sans concession, vous verrez.

Mandanda: Ce zen qui l’emplit, c’est sans doute le signe qu’il a trouvé la cache de Barthez sous le banc dans le vestiaire. Une BMW de collection.

Fanni: Coup du sombrero sur son adversaire, un belle entrée dans le challenge M’Bia. Pour le reste, c’est bien le seul à maîtriser ses glissades. Efficace et discret, même si tu t’en vantes pas trop: comme une SAAB 900.

Diawara: Sur le but d’Ideye, je pense que l’an dernier il l’aurait eu. Il aurait eu le ballon ou le joueur, mais il l’aurait eu. S’inquiéter pour l’an prochain. Solide mais peu mobile, comme une Passat Confort.

Mbia: Il réalise un une-deux forcé sur Ayew, en récupérant le ballon après l’avoir catapulté sur la poitrine du Ghanéen. A compris que c’était le seul moyen d’être sûr de récupérer la balle. Un Hummer doré.

Heinze: L’avoir exposé à la vitesse des Sochaliens, c’est une façon de montrer à Taiwo qu’il a encore un avenir à l’OM. La Mercedes-Benz W196 de Fangio: il devait être rapide en 1954.

Cissé: S’économise pour le match de Manchester. Depuis deux ans. Un Solex.

Kaboré: Il a tenu à laisser un petit souvenir aux Sochaliens, sur leurs chevilles, de préférence. On ne sait pas trop ce qu’il a fait à part donner des coups, mais il l’a bien fait. Une Kangoo: pratique, mais t’aimes pas qu’on te voie avec. Remplacé par Cheyrou qui, pour obtenir une place de titulaire, s’est mis au niveau du groupe en faisant une série de fautes dégueulasses agrémentées d’un carton jaune.

A. Ayew: Un peu comme moi, il n’a pas semblé avoir compris le schéma tactique de ce soir et a passé la plus grande partie de son temps à chercher son poste. Une auto-tamponneuse.

Remplacé par Rémy, qui valorise Sauget en lui montrant qu’il peut le mettre minable comme David Luiz. Pas mal les jours où il ne cale pas en pleine course.

Lucho: Il faudrait le lester pour qu’il arrête de tomber. Cependant, Il a pris Faty de vitesse. Tu m’étonnes qu’il ne se soit pas imposé chez nous celui-là. Une Toyota Prius, pour un joueur hybride. Remplacé par Abriel. Ben quoi?

Brandao: Envoyé seul au casse-pipe, il a réussi des contrôles et des passes. Tout se perd. Le dernier modèle de Caterpillar.

Gignac: Un adversaire qui s’appelle Brownie au pays des saucisses, comment s’étonner qu’il soit motivé? GigiPP fait taire tous ses tracteurs, Brandao compris. Un Porsche Cayenne: la classe, mais qu’est ce que ça consomme.


Deschamps: Comme on n’arrivait pas trop à mettre le pied sur le ballon en fin de match, il a demandé à ce qu’on mette le pied sur les joueurs.

L’adversaire: A essayé de déstabiliser Mbia en faisant rentrer Héléna Nogueira.

L’action du match: La glissade. Un instant j’ai cru que je regardais le Trophée Andros.

Bob-Loulou.