Posts tagged ‘Renato’

Salut les vivants,

Après cette défaite à Braga, notre bilan commence à faire tâche : série en cours de 7 matches sans victoire, seulement 2 rencontres de remportées (oui, je ne compte pas jusqu’à Troyes)… J’en suis même étonné de ne pas avoir encore entendu de rumeur sur le remplacement de Michel. Et comme Ajaccio se met à gagner, nous serions inspirés de nous remettre en ordre de marche, surtout face à un adversaire direct du ventre (très) mou.

-60e Je préfère vous prévenir tout de suite : si le match est au niveau de nos dernières sorties, je ne m’interdis pas d’aller traîner mon mojo du côté de Londres.

-59e Et quand je vois la composition mijotée par Michel, je me dis que ça pourrait être plus rapide que prévu.

-58e Ca sera en tout cas plus rapide que notre défense, parce que, Rolando, c’est bien parce qu’ils alignent Nolan Roux en face, mais à un moment, il va falloir arrêter.

-57e Comment ça, ils ont vendu Nolan Roux ???

Coup d’envoi. Il faudra avoir des yeux partout pendant ce match : entre Renard et Michel, sur le bord du terrain, c’est un peu l’élection de Mister Cap d’Agde 1994.

1ère Première impression visuelle : l’équipe a réagi suite à la désillusion lorientaise. Dommage que ça se traduise sur les cheveux de Benjamin Mendy.

2e Avec cette coupe de cheveux, j’ai l’impression de revoir Ibrahim Ba sur une pelouse. Avoir un modèle quelque part entre Taiwo et Ba, c’est quand même un coup à mal finir…

3e La grosse différence entre Nkoudou et Barrada, c’est la vitesse de course. Dommage que leur principal point commun soit les centres au troisième poteau.

7e Je ne sais pas si ce côté gauche Mendy – Nkoudou sera très performant, mais pour le Trophée Jean-Louis David, nous avons déjà écrasé toute concurrence.

9e Je rêve ou les Lillois veulent nous faire le coup de Lassana Diarra avec Marvin Martin ? Marvin Martin !!!

11e Rolando devrait continuer à faire des passes en retrait, en fait. Au moins, elles arrivent dans des pieds marseillais.

12e Jusqu’ici, j’ai choisi le bon stade, les Argentins sont en train de dérouiller.

16e Ce bon vieux Renato, il m’avait manqué.

19e Le mec qui nous avait vendu Lucas Silva comme un super tireur de coup-franc, il avait fumé quoi ? Parce que s’il lui en reste, j’en veux bien.

22e Benzia est trop rapide pour Rolando mais sur sa remise, Bouffal s’élimine lui-même. Ce duo va faire des dégâts, reste à savoir qui en sera victime.

32e Excusez-moi, je m’étais assoupi. J’ai raté quelque chose ?

33e Deux frappes coup sur coup de Batshuayi qui n’a toujours pas été signalé hors-jeu. Comme quoi, rien n’est jamais perdu.

36e Nous avons été à deux doigts de marquer le but de l’année à base de Louchas Silva et Alessandrini. Je me contente quand même de l’ouverture du score d’une praline à bout portant de Batshuayi. 0-1

37e De plus en plus minimalistes, les Marseillais ne choisissent plus leurs matchs, ils choisissent leur minute.

39e Rolando a pris de vitesse un Lillois. Je répète, Rolando a pris de vitesse un Lillois.

40e Malheureusement, il n’avait plus assez d’oxygène pour assurer la passe derrière.

42e Cabella invente un nouveau geste technique : la temporisation sur contre-attaque en supériorité. Pas de doute, il y a du Valbuena chez ce gamin !

Mi-temps. Une équipe recroquevillée dans sa moitié de terrain, une ouverture du score sur un malentendu. C’est officiel, nous jouons le maintien.

De passage dans le Nord, les joueurs marseillais en ont profité pour se signaler auprès des recruteurs de Premier League.

De passage dans le Nord, les joueurs marseillais en ont profité pour se signaler auprès des recruteurs de Premier League.

47e À l’entrée de la surface, Cabella joue la simulation alors qu’il avait éliminé Civelli. Cela fait plaisir de voir à quel point il s’applique à prendre la succession de Valbuena.

51e C’est maintenant Alessandrini qui s’effondre devant Civelli. Au moins, de mon temps, les adversaires ne se relevaient pas devant le dogue argentin.

52e Ça y est, notre charnière est complémentaire. Malheureusement, c’est Rolando qui a servi de maître-étalon pour Nkoulou, averti suite à un vilain tacle par derrière sur Benzia.

56e C’est surprenant de voir une aussi belle combinaison de l’OM sans que Diarra ne touche la balle. Encore plus quand elle se conclut d’une superbe frappe pleine lucarne d’Alessandrini. 0-2

58e Lille n’a mis que 5 buts depuis le début du championnat. Ne pas gagner ce match est un défi à la hauteur de nos ambitions.

61e Diarra lance superbement Nkoudou qui préfère tirer sur Enyama plutôt que de chercher Cabella seul au second poteau. C’est agréable de retrouver sa zone de confort.

66e Nkoudou fait tout pour maintenir les Lillois dans le match. Je ne sais pas s’il va pouvoir continuer longtemps à ce niveau.

67e Remarquez, il y a toujours Ocampos sur le banc, au cas où…

69e Il va falloir trouver un nouvel adjectif pour qualifier Lucas Silva : même un joueur lent ne se fait pas prendre de vitesse par un débordement de Mavuba.

71e Bon, nous avons évité le but de Civelli. Par contre, nous avons pris un nouveau but de merde. 1-2

73e Si besoin est, Civelli rappelle qu’il a été à bonne école avec une air relance digne du roi Zubar. La formation marseillaise, un gage de qualité.

79e Tout se passait trop bien jusqu’à présent. Michel fait rentrer Romao.

84e Diarra est averti à son tour. Nous jouerons donc contre Nice sans Diarra, Nkoulou ni Cabella. Je vais peut être me prévoir autre chose ce soir-là moi.

85e Ou alors c’est juste un coup tactique. Après tout, les Aiglons en ont bien pris trois contre l’ogre ajaccien hier…

90e Quatre minutes de temps additionnel, ça va être long si nous continuons à balancer les ballons plus haut que loin.

90e+2 Même Diarra balance directement en touche… Vivement qu’elle se termine, cette Coupe du monde de rugby.

90e+4 Michel pousse une gueulante magistrale sur Batshuayi qui joue trop vite une remise en jeu. Je vais finir par l’apprécier !

Fin du match. À 2-0, j’ai eu peur de m’ennuyer devant une fin de match pépère. Heureusement, cette équipe est imprévisible et j’ai du serrer les dents jusqu’à la fin.

90e+10 Olivier Giroud et Jordan Ayew qui marquent un but, Ajaccio et l’OM qui gagnent un match, … Je ne sais pas ce qu’avait fait le Patron vendredi soir, mais il avait dû s’en coller une sévère.

90e+15 La mauvaise nouvelle de la soirée c’est que si Mendy est superstitieux, il va croire que sa coupe de cheveux porte bonheur à l’OM.

90e+16 Heureusement, nous ne rejouons que dans une semaine.

90e+63 Sous le coup de l’émotion de la victoire, je ne l’avais même pas souligné, mais Michy n’a pas été signalé une seule fois hors-jeu ce soir. CHAMPAGNE ! DOUBLE PRIME !!!

Bob-Loulou.