Salut les (sur)vivants.

Malgré l’ambiance une nouvelle fois houleuse pour un déplacement en Corse, je suis quand même content de retrouver Bastia. Bastia est, rappelons-le, la seule équipe de Ligue 1 à avoir été battue par l’OM de Michel en championnat. Avec Troyes. Et vu nos meilleurs résultats à l’extérieur, on devrait leur mettre une sacrée pile.

-30e Abou Diaby est annoncé titulaire. Avec Mandanda et Diarra, ça va faire 3 footballeurs sur la pelouse côté olympien, ça faisait bien longtemps.

-29e Ha mince, Michel nous a concocté une charnière Rekik - Rolando, du coup ça fait -1.

-10e En apercevant Djibril Cissé sur le bord du terrain, je me dis qu’il est un peu au look vestimentaire ce que Alessandrini est au look capillaire. Même quand il pique quelque chose chez un autre, Alessandrini fait le mauvais choix.

-3e Aujourd’hui, c’est la journée mondiale de la trisomie. Si c’est pas un signe que c’est notre journée.

-2e Mes excuses à tous les trisomiques qui ne méritaient pas ça.

-1e Le coup d’envoi fictif est donc donné par un jeune trisomique. Pas fou, il évite de passer la balle à Brandao.

Coup d’envoi.

1e Premier ballon et Thauvin est déjà par terre. Tout seul.

3e C’est maintenant au tour de Djadjédjé de finir au sol, sauf que lui a été aidé. Si les Marseillais continuent de jouer, les Corses, moins bêtes, arrêtent le ballon.

4e La lumière est idéale pour se faire tirer le portrait. Michel cherche les photographes pour renouveler un peu son book.

9e Marseille commence à retrouver son rythme à base de passes à 3 mètres et à contre pied.

11e Fletcher essaye d’arracher la main de Leca. Un manchot contre des culs de jatte, on va en prendre plein les mirettes.

13e Le match de Rolando… je ne trouve pas les mots… Peut être gnadoipu. Oui, gnadoipu. Je sais, ça n’existe pas, mais le match de Rolando non plus.

15e Un quart d’heure de jeu et Diaby est toujours sur la pelouse. Le livre des records l’a noté ?

21e Corner pour les Marseillais et Diarra doit se sacrifier sur la contre attaque pour éviter la catastrophe. Un classique Michel.

25e Nkoudou fait un truc pas très très catholique (ou musulman, ou juif hein, c’est vous qui choisissez) à Peybernes. Athée, Squillacci sauve de justesse derrière.

29e Main de Brandao, comme à la belle époque. Que de souvenirs…

35e Pardon, j’étais parti pleurer en repensant à Taye Taiwo et Charles Kaboré.

37e Il faut le dire, on s’ennuie ferme jusqu’ici. Cahuzac décide de montrer à Nkoudou comment faire tomber un mec.

40e Cahuzac dégomme une nouvelle fois Nkoudou. L’arbitre l’appelle. Cahuzac demande des nouvelles de sa famille avant de repartir en sifflotant.

41e Le duel Rolando - Brandao, c’est quelque chose. Par contre, je ne sais pas si c’est quelque chose que je veux voir.

43e Michel est vraiment déçu de cette première période. Mais pourquoi n’a-t-il pas pris ses lunettes de soleil ?

45e Abou Diaby vient de finir ses 45 premières minutes de Ligue 1 depuis 10 ans. Et sur ses deux jambes ! Il se demande juste pourquoi avoir attendu aussi longtemps. Même blessé, il aurait pu faire illusion.

Mi-temps. Cahuzac demande à l’arbitre si ses enfants travaillent bien à l’école. Celle qui est 3 rue des marronniers. C’est important de bien travailler à l’école, parce qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver.

Mandanda, capitaine courage regarde au loin. Très loin. Le plus loin possible.

Mandanda, capitaine courage regarde au loin. Très loin. Le plus loin possible.

46e Rekik est peut être un défenseur d’avenir, mais alors dans un sport où le hors-jeu n’existe pas. Tant pis pour le foot. 1-0

47e Remarque, au moins, lui il cadre. Et il marque.

48e Palmieri tacle Nkoudou les 2 pieds décollés. L’arbitre a failli siffler faute contre le Marseillais mais son assistant lui explique que c’est l’inverse.

49e De toutes façons, tant que Thauvin tirera dans le mur, les défenseurs bastiais peuvent continuer à se faire plaisir.

54e Mandanda se décide lui aussi à exister sur la feuille de match. Penalty et carton jaune.

55e La détresse de Mandanda est terrible. Il n’a même pas réussi à se faire expulser et va devoir finir le match avec ses chèvres de coéquipiers. 2-0

56e Diaby laisse sa place à Batshuayi. Il n’est pas blessé, Michel est très déçu.

60e Sûrement vexé qu’on remette en cause ses qualités de coach, Michel décide d’innover tactiquement. Mais faire rentrer Lucas Silva à la place de Dja Djedje, je ne sais pas si le monde est prêt.

62e Sentant que tout ça va mal finir, Diarra fait semblant de se blesser pour sortir lui aussi.

63e Je ne l’avais pas reconnu sans sa coupe de cheveux ridicule heu originale, pardon, mais c’est Alessandrini qui le remplace. Une demi-heure d’Alessandrini… L’après-midi avait pourtant si bien commencé.

65e Entre Rolando qui tacle à tout va, Lucas Silva grognon d’avoir été dérangé dans sa sieste, Batshuayi qui se cache derrière son défenseur ou Alessandrini qui court comme un poulet sans tête, ça va envoyer du rêve façon Harlem Globe Trotter.

66e Ou plutôt à la façon de leurs adversaires, qui perdent tout le temps et dont personne ne se souvient jamais.

67e Et ça ne rate pas, le banc marseillais est en pleurs devant ce spectacle.

68e Une bonne nouvelle dans cet océan de tristesse : Ocampos ne viendra pas s’ajouter à nos malheurs, pas aujourd’hui.

76e Au bout de 15 tentatives, Batshuayi se débarrasse de 4 Bastiais pour aller marquer. Enfin une non-action bien construite. 2-1

77e Coup-franc bien placé pour l’OM. Romain Alessandrini montre qu’il a largement le niveau de Thauvin. Largement au dessus.

79e Hors-jeu de Batshuayi. Après avoir marqué, ça fait bizarre dans cet ordre.

81e MAIS ARRÊTEZ DE LAISSER ALESSANDRINI TIRER LES COUP-FRANCS !!!!

82e Au temps pour moi, celle là était cadrée. En plein milieu et sur le gardien, mais cadrée. Il va continuer jusqu’à la fin de saison…

84e Mais c’était le mauvais geste de trop pour l’arbitre qui l’expulse. Des coup-francs tirés comme ça, monsieur Alessandrini, on ne veut plus en voir.

86e Le ton est monté entre les deux équipes, Modesto et Cahuzac étant jaloux d’Alessandrini qui voit son match atroce récompensé, lui.

90e+1 Notre défense est tellement sereine que même en attaquant à 3, Bastia obtient un corner.

90e+3 Batshuayi s’écroule dans la surface, on ne sait jamais…

90e+4 Fletcher prend enfin un ballon de la tête. Ah non, faute.

Fin du match.

90e+10 Vraiment, on ne peut pas demander une dérogation pour repartir de Ligue 2 ?

90e+11 Ces bons à rien le sont tellement qu’ils seraient fichus de louper aussi la relégation.

90e+30 On rigole, on rigole, mais Michel est toujours l’entraîneur de l’Olympique de Marseille. Le mec a pris des cours de morpion avec José Anigo ou quoi ?

Bob-Loulou

5 commentaires

  1. gimlifilsdegloin dit :

    La seule chose qui me console, quand l’OM sombre à ce point, c’est que les comptes-rendus de Bob-Loulou sont encore meilleurs. Rien d’autre à dire, sinon gnadoipu.

  2. jean-noël dit :

    Un des plus beaux commentaires depuis longtemps. Ce n’est pas un couteau que Bob-Loulou enfonce dans la plaie, c’est une hallebarde. Merci pour ce “gnadoipu”, plus fort que la zorglangue, plus beau que le cobaïen de Christian Vander. Nous sommes tous gnadoipus aujourd’hui.

  3. bib dit :

    Alessandrini est effectivement un poulet sans tête voire un coq
    Bravo Bobloul

  4. Pier Tyr de Laigle dit :

    Je suis gnadoipu.

  5. Nouma ça alors dit :

    De mieux en mieux. Encore un effort et ils arriveront à cette dix-huitième place.+1 62è et 86ème.

Répondre