Salut les (sur)vivants.

11 matchs de rang sans victoire au Vélodrome, je ne sais pas si nous avons déjà fait pire, même dans mes meilleures années. Et avec un adversaire en perdition qui se présente face à nous, cette rencontre a tout du match parfait pour prolonger la série et continuer à distribuer les cadeaux.

-10e Pascal Dupraz, le nouvel entraîneur du TFC, a fait un malaise cardiaque et ne sera donc pas parmi nous aujourd’hui. Le match avait fuité sur internet et il a voulu le regarder mais son coeur n’a pas tenu ?

-2e Le coup d’envoi fictif va être donné par Satya Oblette et Boubou, 2 ans, récemment opéré grâce à Mécénat Chirurgie Cardiaque. Un mec pour chambrer la coupe d’Alessandrini, un autre pour chambrer Dupraz : le coup d’envoi est à peine donné que ça frappe déjà sous la ceinture, style années 90.

-1e Le dit Boubou qui, au moment de faire face à Etienne Didot a pris peur et n’a pu taper dans le ballon. C’est bien la première fois de la saison que les Toulousains font fait peur à quelqu’un d’autre que leurs supporters.

Coup d’envoi.

2e Ben Yedder prouve qu’il a déjà bien assimilé le schéma de jeu de l’OM. Hors jeu.

5e La première action de l’OM est une passe à contre pied de Benjamin Mendy. Je sens que je vais me régaler.

10e Le karma est une chose curieuse parfois : Fletcher sort se faire soigner, touché au ventre par Somalia.

13e A l’OM, on est peut être pas très doué avec le ballon, mais on est poli : Isla s’excuse auprès de ses coéquipiers après un ballon perdu.

14e Le problème, c’est que si tout le monde l’imite, on a pas fini d’en entendre certains.

21e L’OM commence à pousser, mais s’en remet aux têtes de Rekik et Cabella pour se sortir de l’impasse. Et pourquoi pas Alessandrini ?

30e C’est une bonne idée d’aligner un second joueur en pointe avec Batshuayi, ça lui permet de mieux se situer et d’éviter les hors-jeux. Par contre, ça serait gentil que Lafont y mette du sien et arrête de tout sortir.

33e Très discret jusque là, Lassana Diarra se distingue enfin en faisant une offrande plein axe aux Toulousains. Mais comme avec ses coéquipiers, c’est donner de la confiture aux cochons.

42e Isla prend tout le monde de vitesse en coupant un centre de Cabella mais Lafont détourne. Être gardien du TFC, ça permet vraiment de s’attendre à tout.

44e Même quand il rate ses parades, Lafont sauve son équipe. Il va être pénible, ce match.

Mi-temps. Je ne sais pas si c’est l’effet sieste ou quoi, mais je trouve ce match vraiment plaisant. Nous allons le perdre 1-0 sur un vieux contre moisi, mais au moins, on s’amuse.

Mercredi, 18h30, le Gazelec compte sur eux.

Mercredi, 18h30, le Gazelec compte sur eux.

46e Mécontent du rythme de son équipe, Michel fait sortir Diarra au profit de Barrada. Sur son banc, Mickaël Debève apprécie le geste.

50e Bonne nouvelle : Fletcher a travaillé ses frappes devant le but cette semaine. Mauvaise nouvelle, c’était avec Barrada.

55e Mais il arrive beaucoup trop tôt le but en contre les gars ! C’est un coup à nous enflammer le Vélodrome. Au sens propre. 0-1

56e Je ne sais pas ce qui me fait le plus mal : être mené 1-0 ou cette non célébration de Ben Yedder qui s’excuse presque en adressant un coeur avec les doigts aux virages du Vélodrome.

63e Rolando est remplacé par Alessandrini. Albert est revenu aux affaires et personne ne me l’a dit ?

66e Nous savons maintenant pourquoi Barrada prend tout son temps lorsqu’il veut frapper au but : si il essaye spontanément, il rate le ballon.

75e Quand je vois cette égalisation de Fletcher, je me dis que, qui que ce soit qui ait marabouté le Vélodrome, il n’en veut pas à l’OM. Il en veut juste au football. 1-1

76e L’histoire de l’Afrique illustrée par le football : il s’agit en fait d’un contre son camp de Somalia.

81e On ne le dira jamais assez : profitons de Steve Mandanda avant qu’il ne signe dans un club qui le mérite vraiment.

85e L’OM obtient un coup franc sur la ligne de sortie de but. Alessandrini se prend pour le héros de la nation et le frappe direct. Visiblement, sa coupe de cheveux ne brille pas encore assez pour lui éclairer le jeu.

86e Capilarité et football, toujours. Brathwaite rate la balle de match en envoyant un parpaing dans les tribunes. Avec une touffe comme ça, tu m’étonnes que ça doit pas être facile de trouver un bon équilibre de frappe.

87e Rentrée de Pantxi Sirieix. PANTXI SIRIEIX !!! Mais ils ont inventé la machine qui rend immortel à Toulouse ou quoi ?

88e Peut être pas en fait, sinon ça serait assez ironique de ne pas réussir à aligner 3 footballeurs sur la pelouse.

89e Sous la pression de Nkoudou, Lafont panique et remet le ballon sur Batshuayi. Les deux Olympiens hésitent mais Nkoudou, hors jeu, a la lucidité de laisser son coéquipier rater la balle de match.

90e Il aura fallu 29 journées pour leur faire assimiler la règle du hors-jeu, mais le travail semble porter ses fruits.

90e+1 Vivement 2018 pour l’efficacité devant le but.

Fin du match. Et de 12 matchs à la suite sans victoire au Vélodrome ! A ce rythme là, les spectateurs ayant tenu le coup toute l’année pourront prétendre à l’Olympe.

90e+10 Il va falloir qu’il fasse attention, ce jeune Alban Lafont. La dernière fois qu’un gardien toulousain a tant flambé face à nous, il signait dans la foulée. Et je ne suis pas sur que ce soit une si bonne idée que ça.

90e+11 Oui, je sais, signer un joueur cet été, ça ne risque pas de nous arriver.

90e+12 Ou alors il ne jouera pas au football.

Bob-Loulou

Un commentaire

  1. djay-Guevara dit :

    “81e On ne le dira jamais assez : profitons de Steve Mandanda avant qu’il ne signe dans un club qui le mérite vraiment.” C’est tristement vrai.

Répondre