Jamais à l’abri d’une bonne idée, Vincent Labrune a donc réussi à éclairer notre mercato hivernal avec le prêt de Florian Thauvin dont Newcastle se sera lassé en moins de six mois. L’opération est belle, mais le retour de celui qui a illuminé notre saison 2014-2015 aurait pu être parfait si nous avions cédé aux demandes anglaises de “vrai” transfert (le fameux humour anglais). Cette direction a encore une belle marge de progression, tout espoir est permis pour l’avenir.

Et l’avenir proche, c’est la mise en place d’une opération commando “Objectif Ligue de Champions” pour conclure ce mercato en feu d’artifice en faisant revenir au bercail 11 anciennes gloires locales.

  • Gardien : Steve Mandanda, parce qu’il est temps qu’il comprenne qu’il finira sa carrière à l’OM. Mais si un Stoke se décide à lâcher 35 millions, Elinton Andrade fera parfaitement l’affaire. Le karma, ça ne s’achète pas.
  • Défenseurs :
    • Manuel Dos Santos, au moins avec lui le couloir était bien cimenté.
    • Marcel Desailly, pour montrer à Laurent Blanc et Zinédine Zidane ce qu’est un véritable challenge sportif.
    • Stefano Torrisi, parce qu’aligner Paolo de Ceglie manque de panache.
    • Juan Ángel Krupoviesa, pour perpétuer le mythe du flop argentin.
  • Milieux de terrain :
    • Alou Diarra : le nom de Lassana, l’abattage et presque le prénom de Diaby. Le remplaçant idéal de Romao.
    • Charles Kaboré, parce que.
    • Florian Thauvin, parce que Mauricio Isla est trop sobre et fait trop de passes. Et puis il est déjà revenu…
    • Jérôme Leroy, pour redonner l’envie de se battre aux milieux de terrain.
  • Attaquants : Patrick Bosso et Robert Pirès, car seul un duo Bob l’épongesque pourra remplacer Michy.

Remplaçants : Jean-Pierre Papin, Bixente Lizarazu, Habib Beye, Christophe Dugarry, Reynald Peydros, Franck Sauzée et Franck Leboeuf. Non seulement, on ne les entendra plus dans les médias, mais en plus, leurs anciens collègues seront peut-être indulgents avec nous. Ou éviteront de nous diffuser en prime time pour ne pas en dire du mal.

Entraîneur : Bernard Tapie, le seul entraîneur français à avoir gagné la Ligue des Champions.

Ils n’ont pas passé le cut : Cédric Carrasso, Stéphane Trévisan, Mehdi Benatia, Renato Civelli, Carlos Mozer, Ronald Zubar, José Delfim, Pascal Johansen, Mathieu Valbuena, Ibrahima Bakayoko, Didier Drogba, Mario Jardel, Mamadou Niang, Cyrille Pouget, Fabrizio Ravanelli, José Anigo, Abel Braga, Rolland Courbis, Pape Diouf, …

Ils seraient bien venus mais ils sont trop occupés : Basile Boli et Manu Amoros.

5 commentaires

  1. djay-Guevara dit :

    Sa description n’a jamais ete aussi vraie que cette saison. 9 vie ca va faire long, surtout sur la fin.

  2. Philou Passe dit :

    Il doit y avoir une erreur de mise en page, je ne vois pas Fabrice Fiorèse.

  3. Thiriez à vue dit :

    Ni Jardel…

  4. bib dit :

    DeLaPena qui centre pour Cascarino

  5. lirazazou dit :

    @Philou Passe: Il y était, mais quelqu’un l’a enlevé.

Répondre