Archive for février, 2016

Salut les (sur)vivants,

Nous l’avons bien vu la semaine dernière, nous ne sommes pas encore prêts pour le niveau Ligue des Champions ; il serait donc de bon ton de rester éloignés du podium. Et ça tombe bien, avec un entraîneur qui nous déteste et un fils d’ancien qui a l’habitude de nous faire des misères, ce match à Nice est le match idéal pour ne pas rebondir.

-8e J’ai bien regardé et malgré une fin de mercato agitée, Jean-Vincent Placé n’a pas réussi à obtenir une place dans le staff de l’OM.

Coup d’envoi.

2e Quoi, le match est déjà fini ? Je me suis endormi ou pour une fois, le temps ne s’est pas figé ?

3e Ha non, il est juste est arrêté : l’arbitre ne peut plus voir Mandanda dans le brouillard niçois.

4e C’est bon, je le vois, il sourit.

8e M. Millot est quand même bien tatillon. Ce brouillard est moins opaque que notre projet de jeu, et nous ne nous sommes jamais arrêtés pour autant.

11e … 9, 10 et 11 Niçois. Mandanda, Diarra. C’est bon, tous les joueurs sont là.

12e Le jeu peut reprendre. Dommage, nous tenions un bon point.

13e Instant nostalgie avec Alessandrini qui ne parvient pas à lever un coup-franc plus haut que le short de Batshuayi. Pendant une minute, j’ai vu Valbuena essayer de jouer pour Baky Koné.

17e Depuis quelques minutes nous faisons l’étalage de toute notre panoplie offensive : grigri de Batshuayi qui ne lâche pas la balle, frappe hors cadre de Cabella, centre raté de Nkoudou, …

18e Reste le débordement en touche d’Alessandrini et nous pourrons passer à la défense.

19e Au temps pour moi, il faut aussi la frappe contrée de Nkoudou

21e A ce que je vois, les Niçois aussi ont besoin de travailler : cette frappe me laisse sans voix.

24e Je vais quand même attendre qu’elle retombe avant de me faire un avis définitif.

25e Il devient agaçant Rolando à bien défendre. De qui je peux me moquer maintenant ?

26e Ah ah les cons : ils auraient pu la mettre direct mais ils passent par un type hors-jeu.

27e C’est pas avec Batshuayi que nous ferions cette erreur. Une passe ? Et puis quoi encore?

28e Quel manque total de fair-play de la part des Niçois : ces salauds jouent au foot ! Michel dépose une réserve.

31e Sur ce contrôle de Batshuayi, c’est l’UNFP qui porte plainte.

35e Et Mauricio finit le boulot au second poteau de ce corner. Zorro est chilien ce soir. 0-1

39e Les gars n’ont pas l’air au courant que si reculer n’est pas forcement mal, quand on arrive à la ligne de sortie de but, c’est trop tard.

45e Neuf minutes d’arrêts de jeu ? Je croyais pourtant que la double peine avait été supprimée.

45e+2 Bon, nous, on pionce, mais on gagne !

45e+5 J’ai mal pour eux tellement nous sommes bons. Dix passes réussies à la suite, ce doit être un record, non ?

45e+7 En fait la minute de Batshuayi c’est celle là : enchaînement contrôle – frappe enroulée que le gardien parvient tout juste à dévier. 7 minutes d’arrêt de jeu, ça se mérite.

45+9 Ha merde, c’était littéralement sa minute : comment peut-il rater ce face à face alors que ses camarades ont fait tout le boulot ?

il s’en est fallu de peu mais l’auteur du but marseillais était bien couvert.

Le révélateur est formel : il s’en est fallu de peu mais l’auteur du but marseillais était bien couvert.

Mi-temps. Ça fait beaucoup jaser jusqu’ici, mais Serge Aurier a au moins le soutien de Jean Amadou qui n’arrête pas de répéter qu’il ne parlait que nature dans sa vidéo. Bah quoi, la faune et la fiotte, ce n’est pas l’ensemble des espèces animales et végétales, peut être ?

46e C’est reparti avec les Niçois à l’attaque. Du coup, nous controns. Enfin, nous fonçons tout droit.

47e D’ailleurs où est Thauvin ?

49e C’est rigolo ce truc des Niçois de se passer la balle de la tête dans notre surface. Enfin gaffe à ne pas trop chauffer Rolando, il pourrait vite en décapiter un.

50e Un qui a du se faire décapiter à l’entraînement, c’est Cabella qui continue de s’empaler sur la défense centrale adverse.

51e Centre-tir de Nkoudou, contré. Évidement. Mais pas but. Hélas.

56e La guerre de position bat son plein entre des Marseillais qui foncent tout droit et des Niçois qui marchent en crabe.

57e Pour prendre la défense de notre arrière garde, comment auraient-ils pu savoir que Koziello allait centrer pour Germain ? 1-1

62e Entrée de Thauvin. Enfin, tout peut arriver. Surtout un but de Nice.

64e Et c’est parti pour 25 minutes d’abdo-fessiers à bien serrer tout ce qu’il est possible de serrer.

66e Dja Djédjé n’en peut plus et s’assoit par terre. A trop serrer les fesses, il a du se faire un claquage.

67e Entrée de Romao. Ce match me plaît de plus en plus.

69e Bodmer aurait bien fait comme Dja Djédjé mais il n’est pas sûr de pouvoir se relever.

71e Il peut se gausser, mais Cardinale marque des points en s’interposant devant Nkoudou puis à deux reprises face à Batshuayi.

72e Batshuayi a donc récupéré le mojo d’Ocampos qui lui permet de rater dans toutes les positions.

74e Cette fois, Thauvin se contente d’appliquer les consignes. Mais partir de ses six mètres pour le tout droit, c’est quand même osé.

75e Terrible bataille entre les milieux niçois et marseillais. Pas étonnant que ça finisse en balles perdues.

76e Nous réinventons le football sans aucun marquage. Ce doit être le génie tactique. Enfin j’espère.

81e Oh Michel tu attends un signe du Patron pour faire rentrer Fletcher ?

82e Encore une occasion manquée pour Michy Batshayoko. A quand la bicyclette loupée ?

83e Mais ne soyons pas trop gourmands, ce sera pour la prochaine fois. Fletcher rentre enfin !

84e Et il se signale d’entrée par une faute. Je ne sais pas qui se trouve entre lui et Romao, mais il ne doit pas être serein.

86e Innovation, toujours : un centre de Nkoudou a passé son adversaire direct. Et sans le toucher ! Il a même passé le mec au premier. Et celui au centre ! Bon, le problème c’est qu’il a aussi passé le mec au second, le panneau de pub et la tribune.

87e En fait, nous n’avons rien inventé du tout, nous avons juste fait revenir Bernard Mendy.

90e Nkoulou teste un marquage, pour voir, et se fait avertir. Promis, il ne recommencera plus.

Fin du match. Ce match nul est vraiment frustrant. Non, pas au niveau du classement, un peu de sérieux, c’est surtout que “Et Isla bat Nizza” aurait fait un super titre.

Bob-Loulou.

Salut les (sur)vivants,

Ce soir, c’est notre match bi-annuel de Ligue des Champions. Ce n’est pas que je n’y crois pas mais je ne vois pas comment Michel va guider son troupeau vers un résultat positif. Surtout vu nos derniers résultats en Ligue des Champions.

-30e Au moins, les nouvelles de l’avant match sont bonnes : Ocampos est toujours blessé, Thauvin déjà suspendu et Diarra est de retour. C’est presque trop…

-29e Le PSG à l’échauffement, nous n’avions pas vu autant de foot depuis bien longtemps. Et ce ne sont que des touches.

-1e Avant de rentrer sur le terrain, Manquillo demande son maillot à Di Maria. Il en profite de le croiser maintenant, il ne va pas le voir pendant les 90 prochaines minutes.

Coup d’envoi

2e Même pas le temps de dire trois conneries qu’on s’en prend déjà un. 0-1

3e Ce qui est sympa avec cet OM, c’est qu’il nous épargne les faux espoirs.

5e C’est un peu malsain ce genre de match, autant regarder le pensionnat de Chavagne présenté par Emile Louis.

6e Heureusement que le rocker m’a refilé son ensemble complet en cuir.

8e Notre ligne d’à peu près récupération est à 30 mètres de notre but. Nous sommes biens.

9e Diarra est le Marseillais qui a le plus tenu le ballon : 10 secondes depuis le début du match.

10e Grosse occasion pour Batshuayi qui ne peut reprendre un centre de Nkoudou. Oui oui, un centre, pas un tir contré ou raté. Je sais, ça surprend.

11e Par contre Michy a l’habitude de presque reprendre. Presque.

12e Di Maria ne connaît manifestement par les traditions d’humiliation OM-PSG et décide, miséricordieux, de frapper à coté du but de Mandanda.

15e Occasion pour Cabella qui tire sur Trapp. Ho ça va hein, je suis bien obligé de trouver quoi vous mettre !

17e Vous savez quoi ? Je vais plutôt commenter le Superbowl moi ce soir.

18e La consigne de Michel est claire : on donne la balle à Georges-Kevin pour qu’il se fasse voir des recruteurs anglais. #ProjetBrondby

20e Dja Djédjé rate son centre : frappe détournée en corner par Trapp.

22e A six mètres du but, Barrada tire au dessus. Ball-Trapp.

23e C’est officiel : je suis pour la déchéance de nationalité de Barrada. De toutes ses nationalités.

24e Alors qu’à l’OM, la déchéance, c’est déjà fait depuis un moment

26e On dirait que Cabella connaît les bons plans du bois de Boulogne : il la glisse entre les jambes d’un Brésilien avant de la mettre au fond. 1-1

27e Nous n’aurons pas tout perdu ce soir. Avec ce but, nous allons lever l’option d’achat de Cabella à 9 millions et le revendre 18 à Newcastle.

28e Penser à mettre une clause dans le contrat pour ne pas se le faire refiler en janvier 2017.

29e Newcastle nous a devancé et propose 18 pence pour Cabella.

30e Michel s’énerve sur son banc pour donner l’impression d’avoir eu un rôle dans l’égalisation.

31e Grosse occasion pour Lucas qui tente le contre son camp de Rolando. N’est pas Morel qui veut.

36e Coup franc intéressant pour Barrada aux vingt mètres. Trois passes plus tard, Mandanda peut dégager.

39e Fin de l’alerte enlèvement : le petit Michy Batshuayi à été retrouvé. Hors-jeu, bien entendu.

41e Nous sommes passés à 20 centimètres de la fin du monde, du retour de l’Antéchrist et d’un but de Batshuayi.

42e On lui a fait quoi à Maxwell, dans une vie antérieure ? C’est un descendant d’Alexandre Ier ?

44e A force de jouer avec Batshuayi, même ses coéquipiers oublient la règle du hors-jeu. Belle performance de Dja Djédjé qui bat le record avec 5,48 mètres.

45e Dja Djédjé hors-jeu ? Biesla est de retour et on ne m’a rien dit ???

Mi-temps. Egalité après les quarante-cinq premières minutes, tout se passe trop bien. Du coup, je vois bien Michel faire rentrer Romao, Lucas Silva et Rekik.

... mais envoyez quand même vos dons...

... mais envoyez quand même vos dons...

46e Déjà une minute de jeu et nous tenons toujours le score, il ne peut plus rien nous arriver !

48e Diarra effectue une roulette entre deux Parisiens. Laurent Blanc dépose une réserve technique.

49e Heureusement que nous avons Batshuayi et Barrada pour rassurer Laurent. Coup-franc de l’un qui tape l’autre sans être rentré dans la surface.

51e Trois passes réussies et ça s’enflamme : Dja Djédjé tente sa chance des trente mètres.

53e L’ONU annonce la reprise des bombardements en Syrie.

54e Même pas peur, de toutes façons le ballon n’est jamais arrivé jusqu’à Zlatan.

58e Mandanda montre à Trapp comment on arrête une frappe molle des 25 mètres vaguement déviée. A Trapp-touriste.

60e Déconcentré par une air intervention de Rolando, Zlatan rate sa reprise. En fait, il est prenable, le Suédois : il suffit de le faire rire.

61e Si ce loupé n’est pas la preuve de l’accord entre Thiriez et le PSG pour maintenir le suspens autour de la sixième place, je n’y connais rien.

63e Alessandrini part s’échauffer, Zlatan a intérêt à faire attention à lui.

66e Ce Buquet là, même au KFC je le prends pas.

68e Rentrée de Cavani. Alessandrini accélère son échauffement.

69e Di Maria reçoit de l’eau en tirant le corner et il râle. Il faut penser à s’hydrater, c’est bon pour la santé, ingrat !

71e Di Maria efface deux Marseillais dans l’axe pour mettre un petit plat du pied sur lequel Mandanda ne peut rien faire. Quel est le con qui lui a lancé de l’eau ? 1-2

74e David Luiz sent venir le deuxième but et décide de rester au sol, les jambes serrées.

75e Marquinhos va rentrer, enfin si David Luiz le permet.

76e Non, finalement, David Luiz décide de rester. L’arbitre s’excuse d’avoir été obligé de le laisser rentrer au mauvais endroit.

79e Sortie de Batshuayi remplacé par Fletcher. On sors l’artillerie lourde. Enfin le lourd surtout.

84e Bonne nouvelle, Michel n’a toujours pas fait rentrer De Ceglie pour tenir le 1-2.

88e Par contre il fait rentrer Bouna Sarr, dont l’utilité reste à déterminer.

90e Nkoudou a perdu le mojo, ses frappes ne sont plus contrées. Du coup c’est plus difficile de marquer.

90e+2 Diarra cavale encore comme un lapin. Et je veux dire par là que les joueurs du PSG veulent se le faire.

Fin du match. Victoire du PSG. La routine, quoi.

90e+5 Borelli n’arrête pas de passer devant moi. C’est déjà chiant, mais là il est à poil.

Bob-Loulou.

Jamais à l’abri d’une bonne idée, Vincent Labrune a donc réussi à éclairer notre mercato hivernal avec le prêt de Florian Thauvin dont Newcastle se sera lassé en moins de six mois. L’opération est belle, mais le retour de celui qui a illuminé notre saison 2014-2015 aurait pu être parfait si nous avions cédé aux demandes anglaises de “vrai” transfert (le fameux humour anglais). Cette direction a encore une belle marge de progression, tout espoir est permis pour l’avenir.

Et l’avenir proche, c’est la mise en place d’une opération commando “Objectif Ligue de Champions” pour conclure ce mercato en feu d’artifice en faisant revenir au bercail 11 anciennes gloires locales.

  • Gardien : Steve Mandanda, parce qu’il est temps qu’il comprenne qu’il finira sa carrière à l’OM. Mais si un Stoke se décide à lâcher 35 millions, Elinton Andrade fera parfaitement l’affaire. Le karma, ça ne s’achète pas.
  • Défenseurs :
    • Manuel Dos Santos, au moins avec lui le couloir était bien cimenté.
    • Marcel Desailly, pour montrer à Laurent Blanc et Zinédine Zidane ce qu’est un véritable challenge sportif.
    • Stefano Torrisi, parce qu’aligner Paolo de Ceglie manque de panache.
    • Juan Ángel Krupoviesa, pour perpétuer le mythe du flop argentin.
  • Milieux de terrain :
    • Alou Diarra : le nom de Lassana, l’abattage et presque le prénom de Diaby. Le remplaçant idéal de Romao.
    • Charles Kaboré, parce que.
    • Florian Thauvin, parce que Mauricio Isla est trop sobre et fait trop de passes. Et puis il est déjà revenu…
    • Jérôme Leroy, pour redonner l’envie de se battre aux milieux de terrain.
  • Attaquants : Patrick Bosso et Robert Pirès, car seul un duo Bob l’épongesque pourra remplacer Michy.

Remplaçants : Jean-Pierre Papin, Bixente Lizarazu, Habib Beye, Christophe Dugarry, Reynald Peydros, Franck Sauzée et Franck Leboeuf. Non seulement, on ne les entendra plus dans les médias, mais en plus, leurs anciens collègues seront peut-être indulgents avec nous. Ou éviteront de nous diffuser en prime time pour ne pas en dire du mal.

Entraîneur : Bernard Tapie, le seul entraîneur français à avoir gagné la Ligue des Champions.

Ils n’ont pas passé le cut : Cédric Carrasso, Stéphane Trévisan, Mehdi Benatia, Renato Civelli, Carlos Mozer, Ronald Zubar, José Delfim, Pascal Johansen, Mathieu Valbuena, Ibrahima Bakayoko, Didier Drogba, Mario Jardel, Mamadou Niang, Cyrille Pouget, Fabrizio Ravanelli, José Anigo, Abel Braga, Rolland Courbis, Pape Diouf, …

Ils seraient bien venus mais ils sont trop occupés : Basile Boli et Manu Amoros.