Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Le fil dont vous êtes le héros

Amoureux des jeux de société & de plateau, qu'ils soient d'aventures, de rôles, de stratégies, de figurines, de cartes : ce fil est pour vous.

  • pavlovitch le 28/02/2024 à 13h16
    Deux parties du match Nantes - Paris/Nice se sont donc disputées hier soir en multiplexe. Mais où étaient les télés?

    Dans une Alekhine, Pipige se laisse créer un pion isolé en d4 et le sacr.... euh, le perd en force. Mais à partir de ce moment, il met une pression énorme sur la position noire, installe un cavalier en d5, prend les colonnes centrales, arrive sur la septième rangée.

    On pourrait penser que l'attaque blanche se joue toute seule, mais Markov ne craque pas et oblige son adversaire à trouver les coups exacts. Hélas, Pipige, qui a le bon plan, simplifie un peu trop en jouant 27.Cxh6, et sa position n'est plus gagnante.

    Il parvient néanmoins à gagner un pion, mais, pressé par le temps, le reperd presque immédiatement (36.Tc7? au lieu de Ta7!). Quelques échanges surviennent: une paire de tour, les dames, et les pions de l'aile-dame. Les deux larrons signent la nulle dans une position où il n'y a plus rien à faire. Une nulle avec les Blancs qui malheureusement ne va pas dans nos intérêts, mais Pipige a quand même fait le boulot en mettant une belle pression.

    La partie est ici: lien

    ****

    Dans le match qui se jouait en parallèle, je crois pouvoir dire qu'on a sorti une prestation de fort belle facture, Raspou et moi. Je m'étais beaucoup préparé cette fois-ci, jusqu'au dernier moment. Mais la sicilienne ne faisait évidemment pas partie des ouvertures que j'avais ciblées! Je passe une bonne minute à hésiter entre l'Alapine et la sicilienne ouverte et choisis la deuxième option, car il peut égaliser en force contre 2.c3 s'il est bien préparé.

    Finalement, c'est une Najdorf. Nouvelle réflexion, car j'ai plusieurs options en tête, notamment deux variantes travaillées ces derniers temps. Je sais que j'ai dû jouer plusieurs fois sur lichess le coup 6.Fe3 et qu'il saura comment réagir, donc je pars sur une autre idée, préparée pendant l'open de Séville mais que mes adversaires ne m'avaient pas laisser placer.

    Le coup 6...g6 de Raspou est assez logique: on retombe dans une sorte de variante Dragon, où les Blancs n'ont plus la possibilité de jouer l'attaque anglaise, ce qui est censé arranger les Noirs. Je n'ai pas énormément d'expérience sur la dragon avec g3: une partie lente au mois d'octobre dernier, gagnée, mais où ça ne s'était pas très bien passé. Si les Noirs jouent précisément, ils peuvent trouver beaucoup d'activité qui compensera le déficit d'espace.

    Heureusement, et c'est toute l'idée finalement, Raspou est encore moins habitué que moi à ce type de positions. Ça me permet de sortir de l'ouverture avec un avantage tangible et de le faire fructifier. Je loupe certes 14.b3 qui posait de gros problèmes au cavalier en e5, mais j'arrive à jouer vite, et à prendre beaucoup de cases aux pièces noires. Bien que mon fou g2 soit "mauvais" et que j'abandonne toutes les cases noires sur l'aile-dame, son cavalier, sa tour et son fou se marchent dessus. Il trouve une jolie manoeuvre par Tc5, Fc8 et Cd7-Cf6, qui lui permet de s'organiser mais sans résoudre tous ses problèmes, loin de là. Je m'égare à ce moment-là en décidant de viser son roi: ma tour h4 a du mal à revenir en jeu et risque l'enfermement.

    Raspou en profite pour ouvrir le jeu au centre, en prenant certes des risques. Il se retrouve avec un pion isolé, que je bloque, et un roi affaibli. Mais il a gagné énormément d'activité dans l'affaire. Alors qu'on arrive en zeitnot, je ne vois plus de façon claire de progresser, sauf la fuite en avant par g4-g5. Comme son roi est plus faible que le mien, je me dis que ça en vaut la peine, mais je ne vois pas de suite clairement gagnante, j'y vais au feeling.

    C'est alors qu'arrive l'erreur décisive, quasiment le seul coup critiquable de la partie, qui a été de très haut niveau (du moins pensais-je pendant que nous jouions). 32...Fxg2 est un coup naturel, mais qui perd, alors que 32...Cd7 tenait, avec un avantage blanc selon l'ordi, mais qui n'avait rien de très clair. Cela tient au fait qu'après l'échange des fous puis des tours, je dispose du coup 35.Te1! qui empêche Ce6 (car Txe6 gagnerait une pièce) et menace une infiltration dans le camp noir. Je ne l'avais pas du tout prévu, ce coup est une divine surprise. Une sorte de récompense des dieux des échecs pour une partie où j'ai mis la pression en permanence.

    Raspou s'active par 35...Tc2, mais il est en retard, son roi est trop faible et mes menaces imparables. Il parvient à pousser son pion pour placer un échec à la découverte, mais après 38.Rg3! les Noirs n'ont plus d'échecs (sauf sacrifices désespérés), grâce au cavalier b5 qui fait un job de défense fantastique en couvrant c3, d6 et c7! Raspou me laisse placer le mat quelques coups plus tard. Énorme soulagement, après une heure de combat où j'ai eu l'impression d'être au maximum de ma concentration.
    Sans doute une de mes meilleures parties à cette cadence.

    C'est à revoir par ici: lien

    1,5-1,5 dans ce match avant le Cush-lalizou de demain qui sera décisif.

  • Raspou le 28/02/2024 à 14h10
    Pas grand chose à rajouter, à part te renouveler mes félicitations... Je suis d'accord que c'est d'assez loin ta meilleure victoire contre moi à cette cadence, tu l'as vraiment construite de bout en bout et je ne t'ai rien donné (même le Fxg2 n'a rien d'une erreur facilement évitable en rapide). J'étais content de te surprendre dans l'ouverture avec cette Sicilienne inattendue, mais ton 6.g3 a montré tous les risques d'une prépa trop spécifique, en m'entrainant vers des positions que je ne connais pas très bien. La bécane te donne un avantage positionnel énorme en milieu de jeu, sans doute plus grand que ton avantage pratique, mais tu as su être précis au moment clé, bravo à toi! Seconde défaite d'affilée pour moi, seconde partie où j'ai l'impression que mon adversaire joue à très haut niveau, ce qui est généralement un marqueur qu'on est soi-même en méforme... En fin de compte je n'ai battu que Balthazar (ce qui était certes l'objectif principal mais peut difficilement s'assimiler à un titre de gloire), et encore, il avait un pion de plus en entrant en finale... Autant dire que, pour mon équipe, je ressemble au Neymar de juillet 2023.

    Heureusement, lyes a marqué et Cush peut encore nous faire jouer une finale contre Metz... autant dire que tout repose sur la partie niçoise de notre alliance.

  • Le Meilleur est le Pires le 28/02/2024 à 15h42
    Avant de reprendre le GS, la Coupe et de jouer le money time de la Coupe des Vices (avec la pression vu le niveau des parties récentes: ça rigole pas!), j'avais donc un tournoi de parties lentes bâtardes ce week-end, dont je récupère.
    Avant le trépidant récit (ou pas) de mes aventures, je vous propose de vous mettre à ma place (ou à celle de mon adversaire) avec 7 problèmes tirés de mes parties (le 3e ne va pas vous surprendre). Ça commence ici:

    lien


    (Attention, spoiler potentiel de mes résultats).

  • Le Meilleur est le Pires le 29/02/2024 à 01h14
    Up...
    Si tu passes par là, le temps est venu de t'inscrire *smiley*

  • Balthazar le 29/02/2024 à 12h03
    "Tout va bien pour Steimetz - Olyonkhine ? Je ne vois pas beaucoup de matchs programmés et on doit boucler cette semaine, j'espère que vous allez vite trouver la deneigeuse."
    Ça s'organise... (Label, tu as vu mon message sur Lichess ?)

  • Le Meilleur est le Pires le 29/02/2024 à 19h14
    Les tractations ont débuté avec Cris, avant que l'on ne vieillisse d'une année...
    Et après une récup' de quelques jours car j'ai joué mon 1e tournoi de parties plus ou moins lentes (50+10).
    Same same but different: exit la grande salle du Conseil départemental des enfers du 54 et sa présidente socialo, les GMs, les premières tables diffusées sur lichess, les résultats et appariements sur grand écran interactif, l'arbitre en costume, et la présence de la belle et admirable Mitra Hejazipour; elle est avantageusement remplacée par une mamie de 93 ans qui joue à la parlante (avant de se faire écraser par un bus humain), dans une salle qui paraît grande (le miroir au fond est très efficace), un arbitre de légende (qui laisse la tête de série #1 le remplacer tout en jouant pour aller parler à une raclure de politique), des appariements papier galère à trouver, et la venue du député local à la 2e ronde... ah encore un droitard élu par des frontaliers?
    Non.
    C'était Jacobelli, Front National, je ne suis donc pas dans a circo thonvilloise. Bon. Même s'il ressemble bien moins à une fouine que sur ses affiches électorales et paraissait humain voire sympa dans sa conversation avec l'arbitre après, je m'esquive rapido avant son discours - ça me permettra a minima de croiser mon futur adversaire avec lequel nous partageons un positionnement politique moins dégoûtant.
    Mais bon, après l'open international, ça calme. Ceci dit, la fois passée je connaissais le 3e elo, là je partage le voyage avec le 1e!

    Mais bon. Niveau échecs, une 1e partie contre un ado 1600+ avec les Noirs.
    On garde une tension autour du fou en f5 avant la bourde: je roque (grand), sans voir la fourchette en f7 non défendue. Heureusement, il se trompe de côté d'approche et je liquide les chevaux.
    L'adversaire regrettera son 13.d5 qui m'a surpris avant que je ne constate que non, je ne contrôle pas mieux la case. Mais je rate une option de clouage (pas grave d'après SF), et vsis me faire détruire mes pions du roque. Il donne la qualité, je dois rendre mon fou condamné en desperado, et j'entame une finale avec deux tours contre T+C+F+2 pions. Autant dire que ça perd, mais il va manquer de précision et je vais grappiller, coincer son roi sur la 1e avec 2 tours en 2e rangée, tandis que sa majorité avance. Au final, en crise de temps, je me prends deux fois le piège de l'enfermement de tour et rend 2 qualités. Tour nette de moins, abandon.
    Je visais entre autres une liquidation pour parvenir à une finale roi+cavalier+fou sans pions pour visee la nulle. "Tu sais mater avec fou+cheval?" "Oui." avec sourire et force aplomb. Pas de regret.

    Perturbé après le repas par l'incursion d'un extrémiste dans la salle, je peine à me reconcentrer pour la ronde 2 alors que la mamie bavasse et sa jeune adversaire nous signale qu'il pleut dehors (no shit Sherlocka! En moselle en février, incroyable @#%&$), et reprend un fou a tempo alors que je m'étais promis de caser un échec intermédiaire en h7 (oui, il avait roqué). La téte dans mes mains. Il ne voit pas l'erreur... (ça n'en est pas une?). Tant mieux, je peux lui caser mon attaque de mat. 1e victoire.

    J'enchaîne avec les Blancs contre un 1400, je ne suis pas satisfait de mon ouverture où je vais jouer sur 2 tableaux: défendre voire tendre un piège à l'aile dame, où il me presse; ou attaquer à l'aile Roi, où j'envoie la qualoche pour ouvrir un roque éventuel. Mon Ce2 protège celui en c3 mais bloque la vue de ma Dame qui lorgne h5.
    Puis auntour du pion f3, provoqué par son Fou, de la restreindre, tandis que j'ai su clouer son cavalier f6.
    S'ensuivent des acrobaties équestres royales, il avance b5 de façon impétueuse, puis b4, puis prend en c3.. puis en b2 tandis mon Roi se réfugie en f2. Par contre, un cheval en c5, un fou en e5 et un en f5, pour une qualité et 3 pions de moins, pkus un pion passé en b2... mais qui devrait tomber, sa tour a8 n'a pas accès à b8 (ni à grand chose d'ailleurs). L'autre tour est au garage, le fou obstrué par un cheval cloué... il décide de manger un 4e pion, ce qui force un replaçage de ma dame en colonne c... puis drame, joue un ...e6 malheureux, qui devait me donner avant une case d6 pour le cheval, mais là me permet par Cxe6! de libérer ma dame qui pointe sur c6 sur échec, avec deux fous surpuissants au soutien ; l'alternative étant... pff, la Dame arrive tout de même, y a Cxg7 sur échec.. c'est écrasant et je retourne la situation! 2 victoires, 2 fois avec les blancs, pour 1 roque perdant.



    Retour le lendemain avec les Noirs contre un autre jeune de +1500, on rentre dans un Benko refusé bizarre, il semble jouer positionnel.
    Je roque avant de caser une petite tactique qui installait un cheval en b4 qui aurait enquiquiné mon adversaire, puis je lui tolère e5 suivi de Cxe5 menace fourchette en c7, je laisse faire avec Ff5 contre attaque au lieu de jouer le baroque mais propre Tb7 qui laisse son cheval taper dans le vide. Puis j'accepte échange de tours à distance a tempo, me saisis de sa tour en b1, et avant de prendre mon fou, la repose... horreur! Mon cheval tape sur le mien en a6!
    Le mieux est de reprendre son cheval et tant pis pour la qualité.. mais timidement, mon adversaire, gêné, me dit: "monsieur... vous avez touché la pièce..."
    C'estle jeu ma pauvre lucette.
    Je réfléchis comme un sombre crétin à des variantes malsaines de l'espace pendant 10 minutes (bon, sur son temps aussi), ou sur deux coups similaires, mais par contre, je jkue des conneries a tempo genre d6, roque ou ce Fxb1, tous pas top. Abruti.
    Je vais toutefois trouver du contrejeu et tenter de l'embêter, jusqu'à tout miser sur un pion passé, mais il trouvera proprement les parades et l'emporte logiquement. Frustrant.


    5e partie l'après midi, un 1380, ancien, mais qui n'a rien raté de la fin de mon ultime partie de la veille: il sait à quoi s'en tenir!
    Je n'aurais pas du analyser entre midi ma partie précédente: à vouloir savoir quoi jouer au cas où je retombe là dedans, je me suis sans doute fatigué... et il a joué e4.
    Je met des minutes à m'assurer que je peux prendre son pion en h2 avec ma Dame, vais caser un échec piur reculer son fou en 1e, mais ne sais où caser ma Dame. Je veux simplifier, n'ai aucune inspiration, il me presse, je le laisse caser Te1 puis d5 bêtement, et me dis que si je grand roque, mon Roi ira mieux car plus cloué.
    Sauf que la colonne c ouverte, son fou bien que cloué restant actif, et sa Dame ayant le droit de coulisser en c4, c'est mat en 3. Merci, au revoir. Fatigue, sans doute, je n'arrivais pas à calculer, réfléchir, voir.



    Du coup, dans un tournoi où l'elo médian est à moins de 1400, je suis à 2/5: 3 roques, 3 défaites. 0/3 avecles Noirs, l'influence du frontiste venu disposer ses mauvaises ondes la veille...

    Alors, 1080 en dernière partie, je décide de bosser et de jouer positionnel, réfléchir différemment. 1.Cf3.
    Ouverture moyenne, j'échappe à un ...d4 désagréable et raté, mais sinon il me cède la paire de fous, c'est égal, je sens être mieux mais réfléchis beaucoup car difficile d'avancer.
    J'esquive une offre d'échange de dames où je ne gagne rien, finis par avancer ma tour en b1 puis b5 dans un mouvement louche... je suis à moins de 10 minutes au temps (incrément 10 secondes), il en a plus de 25... et il va faire ce que Quenehen adore dans ses vidéos: jouer vite pour me presser au temps!
    Sauf que...je viens du net, je sais jouer vite, je suis pas mal en pavlotime et j'ai déjà les idées sur la position grâce à ma réflexion passée. Il envoie son cavalier danser pour me menacer tandis que j'attaque sa Dame avec ma tour sur la 5e, et il va enchaîner les erreurs, de plus en plus: échange de dames indirect à mes conditions c.à.d avec échec desperado en g7 sur son roque, puis Td8 qui me permet de venir en e7 avec mon fou, lui prenant f8 au roi.. Tg5+ le sépare de la protection du cheval, puis Fxf6 protège la tour... le réseau de mat est là et tandis que sa tour vit sa vie et mange mes pions, je tisse ma toile et achève son roi.


    Bilan, 3/6, perf' à 1410 et des brouettes. Minimum assuré mais je visais plus, et déception sur cette 5e partie! Plus l'apprentissage (la bourde de la 4e..).
    4 roques pour 1 victoire, 2 victoires sans roque. 1/3 1/3 1/3 (roque petit, grand, nul). Grand chelem avec les Blancs, et 0 avec les Noirs.
    Je suis à 1640 elo suite aux réajustements du mois.


    Les parties sont ici: lien

  • Milan de solitude le 01/03/2024 à 10h42
    Dans la deuxième partie de la confrontation entre Steimetz et Olyonkhine, je jouais Altigone hier soir. MVP nous a apporté un point en ouverture.
    Sur le papier, je suis très légèrement supérieur à Altigone. Mais n'en croyez pas l'écart d'Elo de la cadence classique : j'ai joué avant notre Coupe quelques parties contre des anonymes qui m'ont fait gagner 150 points. D'ailleurs, Altigone mène 4,5 à 1,5 face à moi.
    J'ai les blancs et tente l'attaque de nuit dans sa fidèle Caro-Kann. LoCocles m'a soufflé qu'Altigone y entrait volontiers et pourtant perdait presque toujours dans cette position. Mais hier, in extremis, il rapatrie son fou de cases blanches par 5...Fd7. La partie promet d'être équilibrée entre deux joueurs en territoire inconnu.
    Altigone joue un peu mieux et je commets quelques erreurs. Les plans que me conseillera la machine sont trop compliqués pour moi. En déficit d'un pion, je lance une attaque pour en récupérer un et protéger mon pion b2. Mais la réaction logique par 20...De4+ puis Tc8 me met dans de beaux draps (presque -5 selon SF). Heureusement, je trouve d'excellents coups de défense. À ce point, Altigone peut entrer dans une finale avec un pion de plus et une position bien meilleure, mais il croit en ses chances de mat rapide. Or, 24...Dc4, pour laisser les dames, se heurte à 25.Cd4!, qui transforme mon poney en cerbère. Dès lors, mon roi est mieux gardé, je récupère l'initiative au prix d'un malheureux pion et j'exerce une menace de mat sur son roi, qui est devenu plus exposé que le mien. Deux coups pas évidents sauveraient la maison noire mais, en zeitnot, et peut-être douché par le renversement de l'attaque, Altigone ne les trouve pas. 27...Re8 est un misclic pour Re7, qui perdait tout de même. Mon pion e5, celui que je n'ai pas pu pousser en e6 comme prévu, et qui aurait pu être capturé dans une belle suite tactique en milieu de jeu, cloue le cercueil des noirs.
    Ma victoire est très heureuse.

    lien

    ---

    Dans l'autre partie de la soirée, Cush, tout de blanc vêtu, a profité de son avantage d'espace dans une est-indienne où lalizou n'a pas attaqué le centre pour faire des misères à la dame de ce dernier. De son propre aveu, Raspou aurait préféré que son coéquipier répétât les coups au lieu de remporter la dame contre un fou...
    L'entente Paris-Nice bat donc Nantes.

  • Label Deschamps le 01/03/2024 à 14h40
    Bien vu ton message oui, ok pour samedi 21h.

  • Altigone le 01/03/2024 à 20h27
    Je m'attendais à une slave.

    Ou à une prépa sur la caro kann mais là j'étais serein :
    - mes points faibles sont la panov et la panov accélérée, où je pense savoir comment les traiter aujourd'hui correctement.
    - mes gros points faibles sont la fantasy et l'attaque de nuit (Tal variation dans lichess), là où les blancs foutent le bordel. Mais sur internet, je choisis de relever le gant (cf Markov il y a deux semaines, ou Lococles par correspondance). et sur l'attaque de nuit je perds effectivement très souvent car je ne comprends pas ce qu'il s'y passe. Je suis en cours de travail de la ligne (comme recommandé par Raspou dans sa vidéo sur les ouvertures). Mais pour chacune, j'ai une solution hyper solide pour quand il y a un peu d'enjeu : fantasy, on joue e6 rapidement, attaque de nuit on rapatrie le fou en d7 et on envoie c5. J'ai souri deux fois hier, en voyant défiler les premiers coups puis quand le rythme à brusquement ralenti après 5...Fd7.
    Le reste a été correctement retranscrit.

  • Le Meilleur est le Pires le 02/03/2024 à 01h07
    La fin du Steimetz-Olyonkhine devrait avoir lieu demain samedi soir.
    Label-Balth à 21h c'est ça?
    Et Cris-LMLP se profile vers 20h.

    Même si d'après mes calculs, les deux résultats de jeudi soir ont enterré tout espoir de titre olyonnais... si le point average fait office de premier départageur en cas d'égalité.
    Mais que la lutte pour le podium demeure serrée..!