Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Le fil dont vous êtes le héros

Amoureux des jeux de société & de plateau, qu'ils soient d'aventures, de rôles, de stratégies, de figurines, de cartes : ce fil est pour vous.

  • pavlovitch le 24/02/2024 à 20h24
    Bon.

    Ça se présente mal pour ce soir: pas de nouvelles de Label pour le moment.

    Je révise mes fichiers pour les interclubs de demain matin en attendant qu'il débarque.

  • dan le 24/02/2024 à 20h29
    Ouhla attention à 21h ca fait forfait ! Nantes ferait match nul in extremis ???!

  • pavlovitch le 24/02/2024 à 21h11
    Ah non, je refuse le forfait!

    On commencera un peu plus tard finalement, le temps de manger chacun de notre côté. Désolé au public.

    Par contre, Nantes a déjà match perdu, 0-5 - 2,5 avant cette partie qui compte pour du beurre (et éventuellement le sourire de la crémière).

  • Milan de solitude le 24/02/2024 à 21h14
    J'en appelle à la Ligue. Ces tentatives de déstabilisation n'ont pas leur place dans notre compétition de gentlemen. Depuis qu'il a foulé son premier échiquier branquignol, M. badaud a toujours fait montre d'un comportement exemplaire et nul doute qu'un empêchement de grande envergure, peut-être éthylique, est la source de son absence ce soir.
    J'ajoute que le forfait, si c'est la solution extrême qui était décidée, n'impliquerait aucun malus, mais seulement une victoire pour l'adversaire qui, nous le savons eu égard à sa réputation de chevalerie, ne saurait se féliciter d'un point acquis de la sorte.
    Vive les échecs, vive la Moselle, vive la France sauf la Petite-Bretagne !

  • Le Meilleur est le Pires le 24/02/2024 à 21h22
    Ils ne savent plus quoi faire pour tenter de rattraper artificiellement le retard qu'ils ont pris échiquéenement (et pas rédhibitoire, en plus... refuser le combat, n'est ce pas là la plus aboutie et authentique forme de pleutrerie avec le roque et le Fried Liver Attack?).

    Le FC Steimetz dérange, mais continuera, imperméable à l'intimidation.

  • pavlovitch le 24/02/2024 à 21h44
    Les joueurs sont prêts. Ça va commencer...

  • Le Meilleur est le Pires le 24/02/2024 à 23h19
    "Là, je n'ai qu'une envie, c'est de te mettre mon poing dans la gueule"

    (Non, le fil échecs ne part pas en vrille, non ne m'excluez pas ô modérateurs! Car ces propos ne sont pas de moi! C'est ainsi que mon adversaire s'est exprimé peu après la fin de la 2e ronde de notre tournoi interne. Ça joue beaucoup de mon côté en ce moment (tournoi ce week-end aussi, l'homme bus y prend part aussi mais comme c'est lui mon chauffeur, j'éviterais de dire qu'il vient de rouler sur une dame de 93 ans aujourd'hui)).

    Sur ce tournoi en 25+10 (aller retour) proche de notre cadence, je jouais d'abord un 1900-2100 elo mardi d'avant. En voici de quoi enrichir la liste des problèmes issus de mes parties: 1 pour l'aller, 1 pour le retour, pour occuper qui le veut: lien




    Une double confrontation sympa où j'ai foutu le bordel sans toutefois parvenir à obtenir de situation (d'où les tactiques en mode "joue la contre Pires"). À vrai dire, il me rate à la 1e, voyant le bon coup mais préférant sur cette cadence rapide, assurer, faute de pouvoir tout calculer. On n'a vu la pointe finale qu'à l'analyse...
    J'ai commencé avec les Noirs contre une Nimzo Larsen où j'improvise en mode "inversé". Après une grosse pression de ma part avec menace de fourchettes, je sors avec deux pions et une tour contte fou et cheval. Mais j'apprendrais à mes dépends que, trop pressé et impétueux, les tours ne parlent pas autant que son combo cheval-fou dans une position encore fermée avec bien des pions et peu de lignes ouvertes pour faire parler mes colosses. Il va installer ses chevaux et grappiller des pions jusqu'à assurer l'avantage et conclure proprement.

    Je ne me décourage pas pour autant après une partie sympa et bordélique et envoie du lourd avec les Blancs pour le match retour (et 2e pinte, accessoirement). Je me fais embêter par son cheval en e4 et suis déroquémais ai du contrejeu et de la pression à l'aile roi. Mon adversaire est heureux de la solidité de son cheval en c6 mais tout reste à faire (je dois gagner, en plus) et nos dames sont en vis á vis mutuel, en l'air, séparèes par ce fameux canasson c6. Mais une hallu me fait perdre une pièce nette sur un échange en g7: il a le droit de reprendre du roi en bout de variante et n'est pas forcé de laisser son cheval. Fin, mais une partie sympa contre un joueur de toute façon plus fort et que j'aurai fait réfléchir. Très instructif que ses conseils à l'analyse aussi.


    3 jours plus tard, un camarade à +1400. Une nulle au bistrot comme historique.
    Si vous vous souvenez du début du message, vous vous doutez du résultat et dela manière: Il va me dominer chaque fois dans l'ouverture, mais je vais, bien que dans le dur avec les Blancs, rétablir l'équilibre, activer mes tours sur la 7e, gagner des pions, rater je crois (on ne notait plus faute de temps) un truc gagnant, et finalement l'emporter in extremis en finale de tour.
    Avec les Noirs, bis repetita, mais je vais tenir avec quelques menaces et finir par accrocher une nulle un peu miraculeuse. Ce qui fait une victoire sur les deux paties. Jean-Michel Arnaque!!! Et donc, la frustration comme évoquée dans l'introduction de ce pavé.

    Par contre, ça fait bizarre (après, aucun pb avec mon coéquipier, je lui ai conseillé le chessboxing toutefois :), voici bien une différence avec le jeu en ligne et la confrontation physique! Va falloir que je fasse gaffe avec mon style, quand même.
    (Ça vous est déjà arrivé?)

  • Label Deschamps le 24/02/2024 à 23h55
    Désolé pour le retard, au moins la partie était intéressante même si j'en ai un peu saccagé la fin.
    Beaucoup de choix pas évidents, surtout à cette cadence. J'aurais quand même dû faire nulle, il y a deux ou trois coups vraiment grotesques sur la fin alors que j'avais le temps.

  • Markov Erratique le 25/02/2024 à 23h19
    Lundi 26/2, 21h :
    Fusée Arjen - JMV (Ronde 4, Renépo - Gironding )

    Mardi 21h, minimultiplex anantes - GarryKramnice
    Pavlo - Raspou (ech1)
    Pipige - Markov (ech3)

    Les parNiciens mènent 1 - 0 en ce début de match. La pression est lourde sur les épaules de pavlito, la star espagnole (dont on se demande encore ce qu'il est venu faire dans cette galère -- les mauvaises langues affirmant d'ailleurs qu'il a accepté de venir jouer pour les canaris, pensant pouvoir profiter des plages et du soleil de l'archipel espagnol. Mais ne polemiquons pas). Saura t il enfin mener les siens vers leur premier succès dans cette compétition ? Réponse mardi soir!

  • pavlovitch le 26/02/2024 à 16h52
    Ce que je suis venu faire dans cette "galère"?
    Le challenge sportif, ça te parle? L'amour des couleurs? Non, bien sûr, ça ne fait pas partie des valeurs qu'on acquiert dans votre équipe, où chacun observe jalousement l'évolution du salaire des collègues et où le sens du collectif est une notion tabou.

    Certes, les résultats ne sont pas encore tout à fait à la hauteur des espoirs immenses que notre club a fait naître dans les cœur de millions d'enfants. Ça n'en rendra que plus beaux nos futurs triomphes.

    En attendant, j'ai marqué un but pour l'honneur samedi soir contre Label. Après une partie assez folle, que Label n'aurait jamais dû laisser échapper.

    Pour la première fois depuis 3 ans, il me rejoue l'Alekhine. C'est une surprise. Je n'avais rien préparé, mais je m'attendais à une Caro-Kann ou une sicilienne. Il varie en choisissant la grande variante Fg4. J'ai un peu travaillé ça donc je sors les coups rapidement, en particulier l'important enchaînement 11.exd6! suivi de 12.d5! Le manque d'espace et la mauvaise structure noire donnent un avantage aux Blancs, même si tout reste à faire. Il décide d'échanger les dames, je le laisse me démolir la structure en échange de son fou de cases blanches. Puis il propose un échange de fous qui semble aller dans mon sens et que j'accepte sans trop réfléchir. Bref, la partie avance doucement et je maintiens un avantage en apparence confortable.

    Mais comme souvent dans ces positions techniques, arrive le moment où je ne sais plus comment progresser. Et c'est la dégringolade. Au 25ème coup, ma position est au maximum. Au 29ème, je le laisse pousser d5 et plus rien n'est sous contrôle. Au 35ème coup, le craquage est définitif et je suis perdant. Mais ça devenait difficile de contrôler les sauts de son cavalier près de mon roi. Avec 20 secondes à la pendule contre 13 minutes, je pense à survivre le plus longtemps possible.

    Label sacrifie la qualité pour accroître son contrôle de l'échiquier. Son roi et son cavalier soutiennent le pion passé d4, sa tour coupe mon roi. Je trouve 45.b4 pour faire jouer ma tour h3. Même si je suis moins bien, ça devient vraiment bordélique. Je "menace" 48.Txe6 qui gagne une pièce et Label me laisse placer cette tactique. Je n'ai pas le temps de calculer la finale tour contre pion passé avancé. J'entre dedans sans savoir vraiment ce qui va se passer. Peut-être que ça perd directement, mais ça ressemble à ma meilleure chance.

    En fait, la position est nulle: ma tour va devoir se sacrifier sur le pion d3, et la finale de pions résultante, où mon roi donne l'impression de pouvoir récolter tous les pions noirs, tient. Et je peux même la perdre si je ne joue pas précis. Bref, un enfer. Et aucun de nous deux ne l'a évaluée correctement, comme on va le voir.

    Label tente 49...Rc3? qui a l'air d'être équivalent à pousser le pion, mais permet une belle manœuvre de la tour blanche: 50. Tc7+! Rb2 (Rd2 laisse le temps de gagner e6) 51.Tb7! Rc2 52.Txb6 d2 53.Tc6+! Rb2 54.Td6 Rc2 55.Rg2 (pas le seul coup) et le pion passé a est décisif.

    Je ne vois rien de tout ça et ramène simplement mon roi. Et Label semble penser comme moi que la finale de pions après 52...d1=D est gagnante pour les Blancs, c'est ce qui le fait commettre son erreur décisive. En fait, après 53. Txd1 Rxd1 54.Rxf4 Re2 55.h5! (55.Re5?? Rxf2 56.Rxe6 Rg3 perdrait!) Rxf2 56.a4!! (seul coup qui ne perd pas) Re2 57.Re5 Rd3 58.Rxe6 Rc4, les Blancs ont le choix entre aller gagner b6 contre a4 et faire nulle avec le pion h. Ou faire la course du pion h contre le pion b, et les deux font dame en même temps.

    Après 52...e5??, dernière gaffe de la partie, je joue simplement 53.Re2. Label peut encore récupérer ma tour en jouant f3+ suivi de la promotion, mais j'ai gagné deux ou trois temps par rapport à la variante précédente, et cette fois ça gagne facilement. Il abandonne donc sur le champ. Vous pouvez revoir tout cela par ici: lien