Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Le Calcio, du foot qui te botte

La Serie A, une série parfois policière où le suspens fait parfois défaut, mais où la passion manque rarement...

  • et alors le 23/05/2022 à 19h08
    Comme je préfère toujours que le titre aille au Milan plutôt qu'à l'Inter (bala : si tu dis "Milano", ça ne correspond à rien dans le foot italien - c'est comme si tu supportais Londres en Premier league), et plus encore qu'à la Juve, je salue ce scudetto qu'ils sont vraiment allés chercher (par opposition au précédent titre de l'Inter, obtenu un peu faute de combattants), et je me permets quelques compléments au Bilan de solitude.

    L'entraîneur : Pioli est maintenant un vieux routier de Serie A, même s'il n'a jamais été considéré comme un entraîneur-star à la Ancelotti ou Conte. Il s'est d'abord fait connaître en tirant vers le haut des clubs médiocres comme le Chievo ou la Lazio puis il est passé par la Fiorentina avant cette consécration au Milan. Il est apprécié comme un entraîneur capable de bien faire jouer ses équipes, mais aussi assez pragmatique pour s'adapter - c'est l'évolution tactique décrite ci-dessus.

    Parmi les joueurs-clés, j'ajouterais :
    - Kessié : souvent dominant au milieu, c'est le box-to-box parfaitement complémentaire de Tonali, qui est lui-même en train de confirmer les espoirs fondés sur le "nouveau Pirlo" (en plus costaud, je dirais plutôt qu'il est entre De Rossi et Pirlo - ce qui est encore mieux).
    - Théo Hernandez, tout de même, non seulement leader dans l'engagement mais aussi souvent détonateur offensif de l'équipe. A ce titre, son duo avec Leaõ (parfois duo de solistes plutôt que vraiment complémentaire) fait souvent pencher l'équipe à gauche.

    Dans les trajectoires étonnantes, Alessandro Florenzi : souvent barré par Calabria mais auteur de quelques prestations de haut niveau, au point que Pioli dit qu'il a deux titulaires à ce poste. A voir ce que va devenir sa nouvelle carrière de journeyman/joker de luxe, maintenant qu'il est libre.

  • balashov22 le 23/05/2022 à 19h35
    La différence entre Milan et Londres, c'est qu'il n'y a qu'un seul club de football à Milan, ma remarque est donc tout à fait sensée.

  • FPZ le 23/05/2022 à 20h11
    (Bel appeau et alors, mais pas sûr que tu trouves un lazialiste pour tomber dans le piège ici...)

  • Mik Mortsllak le 23/05/2022 à 20h38
    A signaler en bas de tableau la performance de la Salernitana, qui parvient à se maintenir avec 31 pts, -45 de différence de buts et la pire défense.
    Grosse lutte également pour la première place dans le Calcio à l'envers.

  • leo le 23/05/2022 à 21h39
    Avec un tifo absolument incroyable

  • Vel Coyote le 23/05/2022 à 21h52
    Comme et alors, je suis content que le titre aille aux rossoneri plutôt qu'aux voisins. Pioli avait alterné le bon et le moins bon avant de débarquer ici, et j'étais assez sceptique sur le choix de le prolonger il y a 2 ans alors que l'arrivée de Rangnick était déjà conclue.

    Bravo donc. Je repense avec regret à quelques équipes de la Roma ou de Naples qui avaient plus de talent et qui ont juste eu la malchance de tomber sur une mamie intraitable, mais ce Milan n'y est pour rien. Et en même temps je dis ça en ayant très peu suivi cette saison, je me suis toujours pas remis de la Roma qui choisit ce ringard antipathique de Mourinho alors que Sarri lui tendait les bras.

  • et alors le 23/05/2022 à 22h36
    Eh ben perso, je ne regrette pas d'avoir Mourinho plutôt que Sarri, qui sur le plan de l'antipathie n'a rien à envier à personne. Pour le bilan de la saison, attendons jeudi.

    Sur la Salernitana, ce maintien peut aussi avoir pour conséquence de prolonger l'agonie de Ribéry.

    Et pour FPZ, en effet ça manque de nazi ici depuis Sir Sourire, mais un taquet à la Lazio me fait toujours plaisir, sur le principe.

  • Milan de solitude le 23/05/2022 à 23h46
    J'aurais pu citer plus de joueurs importants. J'ai fait exprès de mettre Hernandez de côté pour faire l'original. Cette saison, un peu plus attentif aux tâches défensives (il ne pouvait pas l'être moins), il nous a moins souvent gratifiés d'envolées de soixante-dix mètres et a donc moins marqué et moins passé pour le buteur. Il reste toutefois un joueur offensif important de l'équipe.

    Curieux d'avoir l'avis de Radek sur le nouveau champion et ses concurrents.

  • balashov22 le 24/05/2022 à 00h05
    Moins souvent, mais on les remarque toujours autant, comme celle récemment où il remonte de l'angle gauche de la surface jusqu'à la droite du rond central, puis jusqu'à l'angle gauche (en attaquant) de la surface adverse pour marquer d'une frappe croisée, juste hallucinant (d'ailleurs les réactions de ses coéquipiers sur le banc et des spectateurs ne trompent pas).

  • Radek Bejbl le 24/05/2022 à 02h22
    Pour différentes raisons, j'ai moins suivi la fin de saison italienne que voulu et ça m'embête de donner un avis ultra détaillé si je ne regarde pas la plupart des matches. En plus, si j'aime sortir des sentiers battus, ton top5 me semble quasiment indiscutable (sachant que Leao-Maignan se valent pour moi et sont nettement au-dessus du reste). J'ai bien aimé voir Messias en fin de saison parce que fan du joueur mais ça se joue d'abord sur la solidité défensive et les envolées du côté gauche. Je reste convaincu que l'Inter avait un plafond nettement supérieur et se saborde un peu mais, si elle est plus fonctionnelle que sexy, cette équipe de l'AC Milan cochait toutes les cases pour tenir 38 matches sans trop de variances de performances.