Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Le Ballon d'Or (ne pas le réveiller)

Débats et polémiques sur cette fameuse parodie du Ballon de Plomb.

  • JeanLoupGarou le 30/11/2021 à 13h03
    De quoi Benzema est-il le meilleur buteur ?

    C'est vrai que c'est cocasse que ce soit deux attaquants, mais pour Lewandowski, il a été monstrueux deux années consécutives, dont l'une où le BO n'a pas été décerné. Il gagne la C1, et son club est éliminé l'année suivante contre le PSG, lors des matchs qu'il manque car blessé, et il tape le record du vieux Gerd.

    Il ne faut pas non plus vouloir absolument compenser son attribution injustifiée à des attaquants par le passé en ne le donnant pas à celui qui mérite car c'en est un *smiley*

  • magnus le 30/11/2021 à 13h25
    Lewandowski est moins évident que l'an dernier, mais il ferait toujours un meilleur ballon d'Or que Ronaldo 2013, qui ne remporte aucun trophée pour un nombre de buts à peu près équivalent.

  • Lyon n'aime Messi le 30/11/2021 à 13h40
    Benzema est le deuxième meilleur buteur européen de l'année.
    Le BO de cette année est l'édition 2021, pas un rattrapage de l'année 2020. Du coup il n'y a aucune raison que Lewandowski le mérite. Si on en vient à parler des matchs qu'il a raté, c'est qu'il y a bien un problème.

  • Vas-y Mako! le 30/11/2021 à 13h56
    Comment vont-ils faire l'an prochain? Attendre le résultat de la finale de la coupe du monde 2022, le 18 décembre pour voter? Où le donner en novembre à un joueur , tandis qu'un autre survolera le mondial un mois après ?

  • El Mata Mord le 30/11/2021 à 14h19
    Ou alors soyons fous et cohérents (sic), ils "annulent" le BO 2022, le décalent à fin juin 2023 et instaurent enfin une récompense de fin de saison.

  • KL le 30/11/2021 à 18h39
    Ca change pas grand chose que Messi ou Cristiano soit sacrés en novembre 2022 ou en juin 2023…

  • Tonton Danijel le 30/11/2021 à 19h41
    Ben, Ronaldo sera peut-être hors-jeu avant la coupe du monde...

  • José-Mickaël le 30/11/2021 à 20h02
    Je ne comprends pas le paradoxe : en foot, le but du jeu a toujours été de marquer des buts, et une sorte de tradition fait que le Ballon d'Or récompense souvent les buteurs.

    Personnellement je suis plus qu'étonné que Lewandowski n'ait pas eu le trophée pour son année 2021 historique. J'ai l'impression que cette année on a pris comme critère la célébrité (Messi, tout le monde en parle, hop ! on lui donne le trophée). Mais bon, c'est pas bien grave...

  • suppdebastille le 30/11/2021 à 20h34
    Pour revenir à la soirée d'hier, ce serait bien de choisir un vrai présentateur. Le pauvre Drogba était assez catastrophique, raide comme un piquet à réciter un texte appris par coeur.
    Il me semble qu'il y a 2 ou 3 saisons Ginola s'en était nettement mieux sorti.

  • CHR$ le 30/11/2021 à 21h50
    Alors je ne sais pas trop quoi penser de ce Ballon d'Or. Clairement, ça n'a rien de scandaleux, c'est une très bonne joueuse qui a mis un peu plus de temps à devenir une star que ce qu'on disait quand elle a remporté deux Euro chez les moins de 17 ans (donc un en finale contre la France de Griedge Mbock, Sandie Toletti et Kadidiati Diani, la même qui allait remporter la Coupe du monde de la catégorie juste après). Taulière du FC Barcelone qui est clairement la meilleure équipe d'Europe en ce moment, et aussi de l'équipe d'Espagne qui est la valeur montante des sélections, ça se tient.

    Mais sinon bien sûr, dans une élection où il y a probablement 80% des votants qui n'ont vu aucun match de plus de la moitié des joueuses nommées, ça se joue au palmarès, à la rumeur et à la réputation. Et cette année, ce n'était pas facile.
    Je reste convaincu que les deux premières lauréates l'ont été autant pour leur personnalité que pour leurs performances sur le terrain. Là, il n'y avait pas vraiment de figure emblématique dans une équipe dominante.
    Et en plus la hiérarchie des compétitions est moins nette que chez les garçons et le palmarès de l'année n'a pas aidé à établir une hiérarchie nette.
    Chez les garçons, la Ligue des Champions est clairement compétition la plus relevée et tous les joueurs du monde visent à la disputer. Chez les filles, c'est moins nette et la NWSL est - sinon aussi relevée - au moins aussi attirante. La différence aurait dû se faire sur les Jeux Olympiques mais l'absence en finale des équipes favorites (États-Unis ou à la rigueur Pays-Bas ou Grande-Bretagne) ne l'ont pas permsi parce que bon, en dehors de ce tournoi, il n'y a pas beaucoup de Canadienne ou de Suédoise qui a fait grand chose de marquant cette saison.
    Cela n'a pas toujours empêché un Paolo Rossi ou un Fabio Cannavarro de l'emporter et j'aurais bien vu le titre aller à Christine Sinclair. Mais bon, Putellas c'est bien aussi, et ça dit surtout que l'UEFA est en train de réussir son pari d'imposer sa Ligue des Championnes dans l'imaginaire collectif comme la plus grande compétition. Sinon c'est Jess Fishlock (qui joue actuellement contre les Bleues) qui l'aurait eu, tellement elle a dominé la NWSL cette saison.