En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Habitus baballe

Pour causer socio, éco, sciences-po, anthropo, histoire-géo, philo, épistémo, Adorno, filporno, Bernard Pardo...

  • Milan de solitude le 18/03/2024 à 16h36
    J'ai retrouvé, on voit le tableau ici en figure 7, pour ceux qu'il intéresse, annoncé au Chili mais dont une copie est bien dans un couvent de Cuzco : lien

  • Red Tsar le 28/03/2024 à 16h34
    Quand je pense que, jeunes adultes, nous n'avions en bandoulière, pour toute munition, que des Indignez-vous et des Petites Poucettes. No Logo nous paraissait être un summum de dialectique révolutionnaire.

    Quelle période faste aujourd'hui ! Rien que sur les trois derniers mois, à signaler :
    *** skieur piste verte : La Ville Brûle réédite Pour Lire Le Capital, de David Harvey. Le bonhomme est un très fin connaisseur de Marx. Mais loin de psittaciser le maître, il se montre capable de dialoguer avec lui, y compris de manière critique. Il apporte également sa pierre à l'édifice (« spatial fix », notamment) et propose d'intéressantes actualisations : qu'en est-il du tournant des années 1970 (financiarisation), en quoi Marx peut-il nous aider à comprendre les crises récentes ? Harvey est très pédagogue et il rend l'accès au texte particulièrement aisé, tenant sa promesse : « lire Marx tel qu'il aurait voulu être lu. » Pour autant, en mettant en scène les débats, il sait rendre le propos passionnant et stimulant : certaines séquences valent des page-turners [oups…].
    *** skieur piste bleue : ce mois de mars, c'est également la réédition de L'Énigme du profit, de Darmangeat : très bon petit manuel d'initiation économique.
    *** skieur piste rouge : Le Marxisme est un humanisme. Jean-Paul Sartre et Georg Lukács : deux philosophies pour l'humanité (1923-1975), de Stéphanie Roza. Au fil des pages, l'auteure restitue les cheminements intellectuels des deux philosophes, visant à rendre à Marx sa part humaniste. L'ouvrage est d'autant plus fascinant que le Hongrois et le Français ont suivi des voies opposées pour arriver au même but. Quand l'un quête un humanisme marxiste, l'autre cherche un marxisme humaniste. Certaines pages deviennent aussi captivantes qu'un roman policier : comment trouver l'issue dans un raisonnement qui achoppe ? Comment adapter son discours aux grands événements du temps ? Un page-turner [re-oups…].
    *** skieur piste noire : les Éditions Sociales se sont lancées en 2003 dans un projet faramineux : la GEME (Grande Édition Marx Engels) : à partir des textes allemands les plus authentiques, proposer de nouvelles traductions et de nouveaux appareils critiques des œuvres des sus-mentionnés. L'an dernier, par exemple, c'étaient leurs articles publiés dans le New-York Daily Tribune (1851-1852) : incroyable page turner [ter]. Et là, enfin, voilà qu'il arrive : le Livre 2 du Capital.

    Nous vivons une époque formidable.

  • Red Tsar le 23/04/2024 à 18h42
    Ça parle de football, de philosophie et de lutte des classes, principalement en Amérique latine.
    On y évoque la manière dont l'« accélération du monde » et la « rationalité technique » impactent le sport ou encore le rôle des footballeurs dans les combats antiracistes.
    Dedans, y a des morceaux de Diego Armando Maradona, d'Hugo Sánchez, de Carlos « Pibe » Valderrama.
    C'est sur Contretemps.
    Ça se trouve ici : lien

  • Hyoga le 09/05/2024 à 16h11
    Coucou. Question podcasts.
    Je cherche des podcasts d'histoire bien foutus. J'ai bien aimé History of Rome de Mike Duncan, et j'aime beaucoup également History of Japan d'Isaac Meyer. Revolutions du même Duncan est donc sur ma liste.
    J'ai pas mal avancé sur The History of china de Chris Stewart, mais au bout de presque 200 épisode le style commence à m'énerver un peu.
    J'ai eu du mal avec Hardcore history de Dan Carlin, je n'ai écouté qu'un épisode de 3h30, mais ça m'a paru assez fouilli et potentiellement erroné également.
    J'ai essayé The Rest is History, quelques épisode, et ça m'a énervé rapidement.

    Voilà voilà, bref, si vous avez des suggestions. L'idéal c'est si c'est découpé en épisodes d'environs 30 minutes (= mon temps de marche pour aller taffer), mais ce n'est pas obligatoire.

  • Henri Désiré Landreau le 09/05/2024 à 16h17
    Il y a Histony sur YouTube qui fait un très bon boulot je trouve.

  • O Gordinho le 09/05/2024 à 23h08
    Tu devrais peut-être insister pour The rest is History. La connivence et les private jokes récurrentes entre Holland et Sandbrook sont parfois un peu lourdingue, mais leurs contenus sont toujours d'une excellente qualité. Les sources sont particulièrement bien choisies en général.
    Je ne sais pas combien de personnes bossent à la préparation du programme mais c'est impressionnant de produire ça deux fois par semaine sur des sujets aussi divers.

  • Hyoga le 10/05/2024 à 00h17
    Peut-être que ça s'améliore par la suite, je vais insister un peu alors.

    Youtube ça ne fonctionne pas pour l'utilisation que je veux en faire, il me faut Spotify.

  • Dédie mon Stück le 10/05/2024 à 09h46
    Tides of history par Patrick Wyman. Organisé en saisons, un peu comme chez Duncan.

    Les goûts personnels jouent énormément, donc pour situer j'ai lâché Duncan parce que les périodes qu'il traite me parlent moyen et que le ton m'était finalement un peu trop scolaire, régulier - alors que la rigueur qui va avec m'avait attiré au départ. Tu sembles apprécier ça, mais je dois avouer avoir besoin d'un showmanship plus présent, sinon je finis par me rendre compte que je n'ai pas absorbé un mot en trente minutes.

    Et donc je trouve Wyman un bon compromis entre les deux. Il a un petit ego trip à travailler, ça peut agacer, et il est plus touche à tout que perfectionniste, mais le boulot derrière reste impressionnant. Comme caution du podcast il y a aussi de fréquentes interviews d'historiens, d'archéologues et autres spécialistes - d'ailleurs dénicher quelques uns de ces épisodes là au gré des saisons est sans doute une assez bonne manière d'aborder le machin.

    Comme beaucoup il est passé chez un éditeur de podcasts, donc c'est une sélection seulement d'épisodes qui est disponible sans abonnement (298 quand même), et il y a des pubs. La durée des épisodes est assez variable, mais je crois que c'est surtout les interviews qui débordent et sinon on est à peu près sur ta demi heure.

    J'ai un peu lutté pour finir la période moderne, mais j'ai adoré sa saison 4 sur la préhistoire. Ça saute à tous les bouts du monde, ça expose bien les limites des connaissances actuelles et futures, la nouveauté de l'intérêt qu'on y porte fait que les interviewés sont souvent des fondateurs de leur sous-discipline, beaucoup d'archéologie. On est clairement un pied dans ce fil-ci et un pied dans l'autre, ce qui me plaît particulièrement mais pas forcément la tasse de thé de tout le monde.

  • Dédie mon Stück le 10/05/2024 à 10h09
    Dan Carlin's hardcore history: je te rejoins sur tous les points. J'en reviens un peu, quand je l'ai découvert j'ai avalé des heures et des heures d'un trait. Mais effectivement ce n'est pas rigoureux, et c'est assumé en façade mais pas complètement (il a quand même "History" dans son titre, un peu facile après de dire que ça peut arriver de se tromper - et sans jamais revenir sur ces erreurs dans le podcast il me semble).

    Le principal problème apparemment, c'est qu'il se contente de très peu de sources, sources qui ont parfois 40 ou 50 ans. Et ensuite il est un peu old school dans le sens où il a du mal à me pas tout teinter de son point de vue (américain, wargameur pour le plus flagrant selon moi). Ce qui est inévitable pour tout un chacun mais bon, c'est vraiment à la truelle chez lui.

    En revanche, il brille sur le showmanship justement. Je pense que ça reste très écoutable, du moment qu'on accepte que c'est de l'entertainment avant tout. Un peu comme aller voir un blockbuster historique plutôt qu'un documentaire, lire un thriller situé dans le passé plutôt que de la vulgarisation écrite par des historiens. Ca va aussi dépendre de la période traitée. La première guerre mondiale je n'ai même pas envie d'essayer, mais les trois épisodes de trois heures sur la Perse antique je les ai réécoutés deux fois déjà.

    (Note technique: il y a des applis qui permettent très facilement de télécharger des vidéos YouTube pour visionner sans réseau, ainsi que de se contenter du son pour faciliter l'écoute et la gestion d'une série - certains contenus du s'y prêtent assez bien, d'autres sont plus visuels et c'est plus frustrant qu'autre chose)

  • Manx Martin le 10/05/2024 à 18h58
    Tu n'aimes pas les podcasts français ? Parce que sinon difficile de ne pas citer les émissions de France Culture : "Le cours de l'histoire" avec Xavier Mauduit, ou son ancêtre "La fabrique de l'histoire" d'Emmanuel Laurentin, c'est une mine sur plein de sujets, et c'est super bien produit, Radio France oblige. Après c'est très différent des podcasts anglophones, parce que les traditions historiques sont différentes. Dans un cas, tu as des mecs qui racontent ; dans l'autre, des chercheurs qui questionnent. Les deux se complètent mais le passage de l'un à l'autre peut faire bizarre.

    Les grandes séries de France Cul sur des personnages sont généralement très bien faits aussi : "Les Grandes traversées", plus en mode grand récit.