Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Gerland à la détente

Le fil de ceux qui l'ont fait 7 fois. Consécutivement.

  • impoli gone le 21/04/2024 à 00h38
    Bonne ambiance (même si la petite gamine qui a hurlé derrière moi pendant 1h m'a sans doute fait perdre quelques points auditifs, c'étai bien sympa ce stade), un peu plus de 38000 personnes, tout pour bien faire la fête.

    Bien gâchée par les Lyonnaises dans les 2 premiers tiers du match, avec cette impression que ça joue pas mal (il y a quand même beaucoup d'occasions, malheureusement foirées en 1ère mi-temps) mais que ça ronronne et qu'elle ne se sentent pas dans une 1/2 de UWCL, pas de hausse du curseur, pas de pressing, on regarde la balle en pensant que la coéquipière va y aller, ah tiens, non.
    Et on est très logiquement puni en fin de 1ère et début de la 2e, on peut même s'en prendre un 3e tellement la défense et le milieu défensif est à la rue.

    Et puis, entrée du banc, pourtant pas extraordinaire sur le papier ce soir, les Parisiennes de leur côté paraissent au bout du rouleau et leur banc n'apporte lui pas grand chose.
    On joue pendant 15mn, on sent qu'on reprend la main, ça paraît très tard mais le 1er but redonne du peps (on se dit d'ailleurs qu'une défaite d'un but c'est un moindre mal et ça n'est pas insurmontable au retour si on joue un vrai match de Champion's League) et derrière ça enchaine.

    2e remontada en 8j au Parc OL, celle-ci encore plus rapide que celle des mecs, on a sans doute perdu quelques valeureux supporters cardiaques dans cette séquence mais côté filles, on aborde la demi retour avec sans doute un petit avantage mental.
    La perte de M'Bock fait quand même un peu mal.

    Difficile de dire si c'est Bompastor qui s'est plantée (Bécho invisible devant, Damaris, Bacha et Carpenter catastrophiques défensivement pendant 60 minutes, Renard pas encore revenue au top, comme Cascarino d'ailleurs) ou les joueuses qui n'ont pas intégré le discours et l'événement mais il faudra plutôt être dans la ligne du dernier 1/4h que dans celle des 60 premières minutes dans 8 jours pour passer.

    Et si on se qualifie d'1 but, je promets de ne plus dire du mal de Majri pendant quelques semaines.

    Globalement, un match bien plus intéressant que celui de l'après-midi. Cela ne signifie pas que les 2 équipes du soir sont un cran au-dessus mais au moins elles ont joué, elles ont cherché à battre l'adversaire et à lui faire mal dès que l'occasion se présentait. Pas à se passer la balle indéfiniment sans provoquer de danger ou garer le bus et attendre l'erreur. Et il m'a semblé aussi voir moins de déchet technique qu'à Barcelone.

  • CHR$ le 21/04/2024 à 09h01
    Espérons que le match mensuel d'Ada Hegerberg coïncide avec le match retour parce que ça évitera peut-être faire jouer en pointe une joueuse qui est probablement la cinquième dans la hiérarchie du poste. Derrière Hegerberg donc, Diani comme on l'a vu l'an dernier (mais qui ne veut plus y jouer, dommage parce qu'hier, ça aurait sans doute été mieux en inversant avec Becho), Le Sommer et Dumornay (qui peut jouer partout et dont le passage en pointe a été déterminant hier).

    Et je suis curieux de voir l'équipe qui sera alignée mercredi contre Guingamp. Pas sûr qu'elle plaise aux Lilloises.

  • LYon Indomptable le 21/04/2024 à 10h17
    Je ne sais pas si ça a été évoqué ici, mais l'interview de Stone Wise dans Kiplé d'hier c'est du haut niveau.
    Soit il est excellent communiquant, soit c'est un très bon entraîneur.
    Option 2 pour moi.

  • LYon Indomptable le 21/04/2024 à 10h41
    Morceaux choisis, mais rien n'est à négliger dans ce qu'il dit.

    Q: Comment avez-vous relancé des joueurs amorphes il y a quatre mois ?

    R: Au début, il fallait créer des repères et une structure assez stable dans le
    fonctionnement, à la fois au quotidien mais aussi dans la manière de jouer. C'est ça qui a permis de leur redonner de la confiance et de la conviction. Et ensuite, les résultats :
    selon moi, c'est le premier levier.
    Car le meilleur moyen de donner du sens aux choses, c'est quand les récompenses arrivent rapidement. Donc l'idée de départ, c'était de créer une stabilité pour pouvoir ensuite surfer sur celle-ci. En attendant le mercato.

    Q: Comment les avez-vous convaincus
    de vous suivre ?
    R: Le premier aspect, c'est l'honnêteté. C'est-à-dire qu'on a toujours fait ce qu'on avait dit.
    Du coup, les joueurs peuvent relier
    l'engagement moral à des faits. Et quand moi-même je me trompe, je n'ai aucun souci à l'assumer devant eux. Au départ, je leur ai dit : "OK, autant qu'on ait une relation saine parce qu'on n'a pas le temps de se faire des politesses." On ne pouvait pas contourner les frustrations ou rester dans la culture de l'alibi.
    Le deuxième aspect, ç'a été la cohérence. C'est-à-dire qu'entre le plan que je présentais et ce qu'il s'est passé, on était alignés.

    Q: Mais comment "faire bien" quand on est dernier de L1 ?
    R: D'abord en développant "l'entraînabilité" de l'équipe. C'est le premier paramètre sur lequel il fallait agir pour avoir des résultats :
    créer des conditions d'entraînement
    supérieures à celles qu'on avait, créer des habitudes à un certain niveau d'intensité pour pouvoir ensuite les transférer en compétition et développer
    un jeu de plus en plus maîtrisé.

  • LYon Indomptable le 21/04/2024 à 11h00
    Q : Ce n'est pas trop difficile aujourd'hui de faire des choix ?
    R : Il faut déjà partir du postulat que le meilleur onze, ce n'est pas mettre les onze meilleures individualités, c'est mettre la meilleure équipe. C'est pour ça que quand des gens extérieurs font leur onze type, je trouve que c'est une ineptie, car ils n'ont pas les informations qu'on a. Dans un groupe, vous avez des interactions, et je suis très attaché au principe de l'intelligence collective, de ce qu'on appelle l'émergence. On cherche l'émergence positive dans les interactions entre nos joueurs. Ça veut dire que, parfois, mettre ses deux meilleurs joueurs dans le même
    couloir de jeu, ce n'est pas la meilleure solution. Alors que mettre deux joueurs moins bons mais qui créent une émergence positive quand ils sont proches, c'est mieux.

    Q : Et le talent dans tout ça ?
    R : Il faut toujours lui laisser un espace. Dans ma causerie avant le match de dimanche dernier (4-3 contre Brest), j'ai montré aux joueurs une vidéo qui n'avait rien à voir avec ce qu'on avait préparé, un but qu'ils avaient
    mis dans la semaine à l'entraînement et qui dépendait complètement de leur talent. C'était une manière de leur dire : "OK, on se met d'accord sur des principes par rapport à l'adversaire, mais vous êtes aussi capables de faire des choses sans nous."
    L'équilibre entre les deux doit être fluctuant car il y a des moments dans le match où ils doivent être très disciplinés, et des moments où la folie doit l'emporter. L'idée, c'est que l'équipe soit en capacité d'aller et
    venir entre ces deux phases-là, qu'elle
    montre de la variabilité.

  • LYon Indomptable le 21/04/2024 à 11h09
    Q : Vous avez beaucoup d'idées théoriques. Mais Peter Bosz en avait aussi et il n'arrivait pas à les appliquer à l'OL.
    R : Parce que la vision de ce qu'on veut faire passe toujours au filtre des ressources, et les ressources sont fluctuantes… Donc, il faut avoir une idée, mais il faut surtout avoir plein de nuances de cette idée. L'erreur est de penser que ce sont les idées du coach qui sont importantes. Ce n'est pas ça ! Ce qui compte, c'est ce que l'équipe est capable de faire. L'idée n'est pas forcément de jouer comme tu veux, mais de jouer comme tu peux. Et quand tu peux jouer d'une certaine manière et que tu commences à le faire de mieux en mieux, forcément, tu vas te rapprocher de la manière de jouer que tu veux. C'est la différence entre le modèle de jeu initial, qui est une version idéale, et le modèle de jeu que tu régules.



    Et à choisir, Pierre Sage préfère qu'on l'appelle Stone Wise plutôt que Pep Sage (trop présomptueux).

  • Hyoga le 21/04/2024 à 12h30
    "Parce que la vision de ce qu'on veut faire passe toujours au filtre des ressources, et les ressources sont fluctuantes…"

    C'est dit avec beaucoup de diplômes, assis.

  • gurney le 21/04/2024 à 13h07
    Vu le long résumé des filles.
    Elles ont toutes les plus grosses occases.
    Le 2-0 est archi contre le cours du jeu c est fou.

  • balashov22 le 21/04/2024 à 20h34
    La compo annoncé pour ce soir avec une seule petite surprise, la présence de Cherki dans les trois du milieu.
    Sinon, Lopes, Maitland-Niles, Caleta-Car, O'Brien, Henrique, Caqueret, Matic, Nuamah, Lacazette et Benrahma, que du classique compte-tenu de la suspension de Tagliafico et du retour de blessure de Mangala.

  • impoli gone le 21/04/2024 à 20h58
    Ce soir, je vais y croire jusqu'au 3-0 parisien.
    D'habitude, je m'arrête à 2-0 mais avec cette équipe, on peut encore y croire même avec 2 buts de retard.
    Donc je vais sans doute devoir rester devant le poste 30mn voire une mi-temps.

    On s'en fout, on a gagné hier.