Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de nous y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un de ces quatre matins!

  • I want my Mionnet back le 25/01/2022 à 12h00
    Je vois OLPeth participer de nouveau donc je me permets de remonter ce message qu'il n'a sans doute pas vu.

  • Monsieur Jo le 25/01/2022 à 12h15
    Je vais te répondre à sa place. L'ONU n'a qualifié de génocidaires que 3 massacres, ceux cités.
    Donc pour Méluche, ce qui se passe en Chine ce n'est pas gentil mais ce n'est pas le fin du monde non plus.
    Autain, qui avait précédemment utilisé le terme de quasi génocide et interpellé Le Drian sur le sujet mange son chapeau.
    Parce qu'après tout, la rhétorique LFI c'est que si on ne va pas à l'extrême on ne peut rien faire (@ "au-delà du froncement de sourcil que va faire le gouvernement" d'olpeth). C'est connu, soit on ne fait rien, soit on fait la guerre. Rien au milieu.
    L'inclination de ces gens là pour les régimes autoritaires est intéressante à observer...
    On a bien eu des discours sur la responsabilité de l'Ukraine et des pays occidentaux dans la crise actuelle, l'URS... la Russie ne faisant que se défendre.

  • Sens de la dérision le 25/01/2022 à 12h27
    Je me faisais la même réflexion ce matin en entendant un bout de Jadot sur Inter.
    Jadot parle de crime climatique et il faudrait réduire les émissions de CO2. Pourtant il est contre le nucléaire qui est un moyen de réduire ces mêmes émissons.
    De la même façon, Mélenchon appelle à une refonte du système politique français, trop présidentiel mais il semble lorgner plus vers les modèles chino-russo-vénézuelien que vers le modèle américain.
    C'est perturbant.

  • Tricky le 25/01/2022 à 12h34
    Vraiment pas pour défendre Jeanluk sur cette question où il a été atroce, mais enfin ça serait bien de faire semblant d'arrêter de croire que LFI sont les seuls à avoir une inclination pour les régimes autoritaires.

    (Et Clémentine Autain a mangé son chapeau par pure discipline de parti, par par amour soudain pour le PCC. Ça n'excuse rien, mais la faute est chez le boss).

  • Gérard Scolaire le 25/01/2022 à 12h36
    Le génie, l'article est où ? Je suis surpris de l'assertion, qui ne me paraît explicable que par un choix créatif de périmètres. Par exemple, en incluant le coût du logement dans celui du système universitaire, ou en mélangeant avec les écoles mais pas avec les prépas, etc. Ca m'intéresse d'avoir les sources.

    Par aileurs, Macron n'a jamais eu grand chose d'intéressant à dire sur la recherche ou l'université, les orientations restent celles du ministère (MESRI) sur le temps long : grands discours creux sur l'excellence / l'international/ la pluridisciplinarité, et maîtrise des coûts, maitrise des flux étudiants, "autonomie" des établissements, etc. Dit autrement : sur l'enseignement supérieur, une fois Macron ou Vidal disparus, on aura la même chose par d'autres. Bon, la marotte de l'islamo-gauchisme / méchant wokisme en moins, mais ce n'est pas le sujet du moment.

    Par contre, c'est vrai qu'il y a un vrai "activisme" du ministère sous ce mandat pour (souvent mal) poursuivre la transition vers le système dessiné par la LRU (2007 déjà...) : Parcoursup, recul des CNU / de l'HCERES, refonte du financement (et des carrières : avancement, politique indemnitaire, etc.)

    Avec quelques bonnes idées, quelques très mauvaises (cette fascination pour l'usine à gaz hors sol, mon dieu...) et une improvisation au pas de charge sur les petits détails qui fâchent qui force le respect. OK, il y a des arbitrages financiers, des intérêts divergents et des rapports de forces au sein de l'université, donc plein d'avis différents. Mais c'est dommage de prendre des années à faire discuter tout le monde pour mettre à plat des choses qui ne fonctionnaient pas nécessairement bien pour tout changer à l'arrache (globalement un peu dans le sens des demandes des présidents d'universités mais avec des modalités ne correspondant à la demande d'absolument personne, CPU comprise), pour ne règler aucun vrai problème.

    Parcoursup est un bon exemple : la sélection, on peut être d'accord ou pas, mais ça règle en théorie le problème des flux étudiants. Par contre, ça n'a aucun sens de sélectionner sans baisser les capacités d'accueil au niveau réellement soutenable, ni clairement refuser les profils dont tu ne veux pas. (Après c'est mieux de ne pas en même temps flinguer l'organisation du bac pour diminuer les coûts de l'épreuve, de façon à ce que la moitié des profils deviennent d'un coup illisibles.) Pas particulièrement le système que je souhaite mais le choix politique devient clair au moins : en finançant avec tant d'argent public avec telle organisation des formations, on s'autorise tant d'étudiants dans de bonnes conditions.

  • Monsieur Jo le 25/01/2022 à 12h53
    "Oui mais c'est pas le seul..." il faut arrêter de minimiser là. On parle de Melenchon, on ne va pas faire non plus la liste des admirateurs des dictateurs parce qu'on cite son nom.
    Je peux te rajouter Fillon et Le Pen fille pour Poutine si ça te fait plaisir, comme ça Melenchon est en bonne compagnie.

    Quant à Autain je n'ai pas dit autre chose que ce que tu dis. Ça n'est pas à mettre à son crédit, d'autant plus qu'elle aurait pu voter et se faire discrète au lieu de la ramener.

  • Easy Sider le 25/01/2022 à 13h10
    Bon mais du coup elle change quoi cette résolution?

    Ce serait pas mal qu'on arrête de faire de la politique sur des symboles, les gens reviendraient sûrement voter.

  • suppdebastille le 25/01/2022 à 13h14
    Je crois l'avoir déjà dit mais Jadot est quand même assez mesuré sur le nucléaire, il explique bien que la sortie ne peut pas s'envisager avant un paquet d'années. Au vu des positions du parti qui le soutient mollement c'est difficile pour lui d'aller plus loin.

    A propos de l'Ukraine, dimanche soir il prônait si Poutine franchit la ligne rouge de prendre des mesures commerciales très dures notamment l'arrêt de l'import du gaz, le journaliste lui faisait remarquer que dans ce cas l'Allemagne exploiterait encore plus de charbon. Il admettait qu'il fallait choisir le moindre mal.

  • Tricky le 25/01/2022 à 13h20
    Oui pour Autain.
    J'ai déjà dit que je ne cherche pas à minimiser, c'est scandaleux cette sortie. C'est l'étape d'après, la 'fascination pour les régimes autoritaires', comme caractéristique spécifique de la LFI, qui m'interpelle, parce que je ne suis pas certain de voir de différence entre les concessions au PCC ou aux Saouds.

  • Pascal Amateur le 25/01/2022 à 13h24
    Oh ça va, ce ne sont pas des régimes génocidaires non plus.