Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de nous y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un de ces quatre matins!

  • Red Tsar le 23/01/2022 à 19h18
    Tu vas devoir souffrir encore un peu. Il me semble que la clôture des inscriptions est demain soir et que le vote court ensuite du 27 au 30 janvier.
    Courage !

  • OLpeth le 23/01/2022 à 19h34
    D'ailleurs j'ai pas eu trop de retours sur la vidéo qu'avait leakée le Canard enchaîné où un des porte-parole de cette primaire populaire tenait des propos pour le moins discutable...

  • OK Choucroute! le 23/01/2022 à 19h54
    A ce sujet, Schneiderman a fait la dernière émission d'Arrêt sur image sur ce thème, avec Mathilde Imer et David Guiraud (ainsi que Pauline Graulle de Médiapart, en mode sourdine) qui se sont pas mal pris la tête sur cette vidéo, Imer ayant quelque mal à la justifier.

  • OK Choucroute! le 23/01/2022 à 19h57
    Sinon, je crois que c'est ce soir la deadline pour s'inscrire, et puis en fonction du résultat, ça peut se terminer d'un seul coup (genre si Jadot ou JLM sortent du chapeau à la place de Taubira).

  • Manx Martin le 23/01/2022 à 19h59
    Ce qui serait quand même bien marrant.

  • Tonton Danijel le 23/01/2022 à 20h04
    Je dois avouer que c'est un peu l'objectif de mon côté, n'ayant pas compris pourquoi Taubira se présentait (elle non plus j'ai l'impression), si ça peut réduire la liste de prétendants à gauche...

  • Red Tsar le 23/01/2022 à 20h42
    Je n'ai pas vu la vidéo elle-même. Mais si j'en juge par quelques éléments trouvés ci et là, aucun problème pour dire que c'est parfaitement débile et puéril.

  • beltramaxi le 23/01/2022 à 20h45
    Il fallait cette vidéo pour avoir des doutes, que ce soit sur la démarche genre autoroute pour Taubira ou sur le pedigree de l'initiateur et de certains de ses soutiens ?

  • Tricky le 23/01/2022 à 21h23
    Non
    (tu vois des fois on est d'accord)

  • Mevatlav Ekraspeck le 23/01/2022 à 22h40
    La gauche, fondamentalement, c'est quoi ?

    Un mouvement d'idées qui vise à mettre en place une politique d'égalité entre citoyen, quelles que soient nos origines, notre lieu de naissance, d'habitation…

    La lutte contre l'argent-roi, l'argent-maître, l'argent qui serait le centre névralgique de toute réflexion d'état et qui efface toute autre grille de lecture (écologique, sociétale…).

    Une logique de lutte contre l'oppression, originellement celle du capital, du patronat, mais plus globalement aujourd'hui contre tout type de structure qui va de fait exploiter une minorité, dégrader le bien commun, que ce bien soit environnemental, ou relevant du patrimoine.

    Tout ceci relève du plus élémentaire bon sens, je crois. Ce mouvement devrait être majoritaire dans n'importe quelle société un peu consciente, éduquée, sensible.

    Pourtant aujourd'hui, en France, ça ne marche pas. Et en faisant le tour des candidats, autodésignés ou consentants, de la primaire populaire, je me demande si le souci ne vient pas d'une erreur de diagnostic que la gauche française.
    Quand on jette un œil sur ce qui se passe dans les quartiers posons de simples questions.
    - Qui y règne par l'argent ?
    - Qui y règne par la menace, la force, la contrainte, l'intimidation ?
    - Qui y règne par le fait d'imposer un seul et même modèle économique de pensée ?
    - Qui traite les habitants en fonction de leur religion, de leurs origines, selon qu'ils fassent partie du « quartier » ou pas, organisant des luttes de territoire ?
    Les dealers.

    Ces mecs-là sont les nouveaux barbares, les nouveaux capitalises, qui ne jurent que par le pognon facile, qui exploitent des mômes via la chouffe, la nourrice, la revente…

    Je ne comprends pas que la gauche ne fasse pas d'une lutte impitoyable et implacable contre ces ordures un axe prioritaire de sa campagne, au nom de ses valeurs.

    Oui mais voilà. Avec les années, ses combats glorieux (et ce n'est pas péjoratif, car cela relève vraiment initialement de la noblesse, de la moralité) contre le racisme, contre les violences policières, contre les discriminations religieuses au nom de la laïcité, se sont totalement dévoyés et sont aujourd'hui de véritables cancers idéologiques qui la bouffent.

    Prenons l'exemple des forces de l'ordre. Pour la gauche militante, les policiers sont devenus des ennemis, qu'il faut neutraliser : incorrigibles racistes, violents gratuitement, partiaux et brutaux, ils sont une force nuisible à recadrer, voire à démanteler. Les comportements dans les manifs en attestent, les bavures (Traoré) aussi. L'idée de faciliter le travail d'enquête et d'intervention dans le cadre de trafic de stupéfiants ? Nulle part. Au contraire, la légalisation est une réponse qui apaisera les quartiers en y éloignant cette police agressive, intrusive et xénophobe.

    Le concept de renforcer l'action policière pour justement pacifier les quartiers et ramener un minimum de paix sociale, de sauver la jeunesse de la tentation délinquante en y éloignant / éliminant les points de deal ? Fascisante, nécessairement, abandonnée à l'extrême-droite. Quand on connait l'attente ENORME des quartiers concernant la pacification de ces lieux de vie, l'envie d'y retrouver des commerces, des médecins, des services publics, tous chassés par les bandes, comment voulez-vous que cette gauche là soit audible ?

    Quand cette même gauche tombe dans le piège du racisme ou de l'islamophobie, parce qu'en cas d'arrestation elle regarde avant tout la couleur de peau du prévenu, ou son patronyme, ou sa religion, plutôt que les faits qui sont reprochés à ladite personne, que faut-il penser ? Quand elle contribue, directement ou indirectement à l'hystérisation des débats sur l'islam, faisant gonfler les scores des tarés zemmouriens, avec des compromissions vis-à-vis des mecs infréquentables par leurs idées anti-blancs ou assimilées, quand se remet-elle en cause en se disant qu'elle déconne, et qu'elle est totalement à l'envers étant donné ses racines universalistes ? Comment la gauche laïque peut-elle tolérer l'existence même des débats sur le porc à l'école, le port du voile, se rapprocher des barbus par pure clientélisme, parfois de façon évidente, parfois sans que même elle ne s'en rende compte ?

    Cette gauche s'est oubliée, de Mélenchon à Hidalgo, mais elle a surtout oublié le peuple, celui des quartiers, celui qui est frappé de pauvreté et de précarité. Quand on voit se que se prend dans la tronche le candidat communiste, qui me semble, à sa façon, commencer une prise de conscience qui va dans ce sens, je me dis qu'elle ne mérite pas d'exister dans cette présidentielle.

    Ca ne changera rien à mon vote Jadot au premier tour (moi aussi j'aime les paradoxes et les contradictions), mais les sorties des autres candidats de ce spectre politique commencent à sérieusement m'inquiéter, car j'ai la sensation qu'elles agissent comme de véritable repoussoir à électeurs.

    Un discours de fermeté républicaine est attendu, or ce sont Zemmour et cie qui s'en emparent, lui filent les oripeaux de l'honorabilité quand en dessous du déguisement se cache le fascisme le plus dégueulasse, la casse sociale, la discrimination la plus atroce. La gauche doit se réemparer de ça, et vite, et lui rendre sa nature profonde, humaniste. Reconquérir les zones urbaines ghettoisées, renouer avec ce peuple-là parce que ce sont eux les opprimés -et non les oppresseurs- par les deus saloperies que sont les barbus et les barons du shit, c'est possible.

    J'espère que le désastre électoral à venir amènera une remise en cause totale du logiciel et de la grille de lecture de cette gauche qui s'est perdue, comme envoûtée, obsédée par Macron car ce robinet d'eau tiède qui « emmerde » parfois les gens pour exister un peu, a trahi la cause.

    Ma gauche, Macron n'est pas l'ennemi. Ta cible, de par ta génétique, ton histoire, tes ambitions, c'est Zemmour, lepen, ce sont les caïds qui mettent des quartiers en coupe réglée, et leurs copains mettent l'islam au centre de la vie des gens. Il n'est pas trop tard pour s'en rendre compte. Les robinets d'eau tiède Pécresso-macroniens, c'est franchement pas l'urgence si tu veux survivre...