Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Etoiles et toiles

Non, ce n’est pas un forum sur le PSG, même si le titre aurait sans doute convenu, mais bien sur le cinéma, pour parler de tout ce qui touche de près ou de loin au septième art.

  • Utaka Souley le 14/01/2022 à 20h26
    Ah Diva !!
    Tout pareil, Tonton. Merci Monsieur Beneix.

  • Tonton Danijel le 14/01/2022 à 21h04
    Ce qui me fascine dans ce film, c'est la façon dont Beineix mêle deux genres a priori incompatibles: l'opéra, et le polar noir.

    Et ces décors assez improbables, entre le box de parking où vit Frédéric Andrei et le loft de Bohringer avec la baignoire au milieu et l'aquarium à bascule...

    (Je découvre sur wikipedia que l'excellent Jean Van Hamme avait contribué au scénario de ce petit bijou).

  • Tricky le 14/01/2022 à 21h43
    Et La Lune dans le Caniveau s'est fait défoncer, mais était très léché et tellement bien servi par ses acteurs et actrices.

    Mais oui Diva avait une esthétique (pas seulement visuelle) qui serrait le coeur, une sorte de pureté qui reste encore des années après.

    C'est fou qu'il n'ait fait que six films.

  • pipige le 14/01/2022 à 21h53
    Jamais vu Diva.

    Beneix ca reste un film surtout non ? 37,2° le matin !

  • Tonton Danijel le 14/01/2022 à 22h06
    Justement, pour avoir découvert "37°2" après "Diva", je trouve qu'il n'atteint pas le niveau de son premier film. Il y a une certaine beauté dans ces plages de Gruissan, mais aussi beaucoup de temps mort, contrairement à "Diva" dont le montage m'apparaît beaucoup plus fluide et cohérent.

  • pipige le 14/01/2022 à 22h57
    37,2° est assez long de mémoire, mais la folie qui se dégage du film m'avait beaucoup impressionné à l'époque. Il faudrait que je le revois pour voir si ça a bien vieilli.

  • Tricky le 14/01/2022 à 23h16
    Je suis partagé, parce que 37°2, c'est normalement pas le même rythme, il fait très chaud, les corps sont fatigués à force d'être tout le temps électriques.
    Diva est probablement plus abouti, mais 37°2 a l'avantage immense d'avoir Beatrice Dalle.

  • impoli gone le 15/01/2022 à 00h14
    Team Tonton et Utaka.

    Beineix, c'est d'abord Diva.
    Coup d'essai, coup de maître. Film qui est devenu culte dès sa sortie (au moins dans mon cercle), qui explose grâce au bouche à oreille pour finir avec 3 Cesars.

    Le facteur fou d'Opéra avec son Nagra, Bohringer, son loft, sa Rolls, sa recette du sandwich, Darmon et Pinon en tueurs (J'aime pas les ascenseurs).
    Et puis La Wally, quoi.
    Le genre de trucs dont on se rappelle par coeur des années (et des années) après.

    Il est précurseur. Il faut voir que c'est le tout début du style 80's, celui des pubs ou des clips, les couleurs saturées, les costumes blancs portés sur des t-shirts, les bagnoles de luxe, les lofts.
    C'est contemporain du Jungle Fever de JP Goude (Grace Jones) ou du début de MTV (et 3 ans après ce sera Miami Vice).

    Ses films d'après sont des variations, plus friquées, plus ambitieuses. Mais n'inventent plus rien.
    37°2, oui, Djian, la moiteur, Dalle et Anglade, c'est plutôt pas mal, mais c'est pas le coup de poing de Diva.

    Bon je parle en tant que vioque ayant vu les 2 à leur sortie et au cinoche. Ca doit jouer.

  • Luis Caroll le 16/01/2022 à 14h16
    Pour ceux que ça intéresse, cette vidéo détaille ce qui rend les effets spéciaux de Dune si réalistes par rapport à ce qui se fait habituellement, c'est assez passionnant
    lien

  • lyes le 16/01/2022 à 20h15
    Merci pour le partage c'est tout à fait captivant, le type a un flow et un plan de vidéo pas mal et surtout on se rend compte de l'écart d'exigence avec les blockbusters habituels.
    Je crois que je ne pourrais plus ne pas prêter attention à la luminosité ou non projetée sur les visages. Le contre exemple avec Black Widow est tellement frappant.