Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Etoiles et toiles

Non, ce n’est pas un forum sur le PSG, même si le titre aurait sans doute convenu, mais bien sur le cinéma, pour parler de tout ce qui touche de près ou de loin au septième art.

  • Red Tsar le 07/01/2022 à 20h09
    Le film de Levinson sort la même année !

  • Monsieur Jo le 07/01/2022 à 20h18
    Et le formidable Sidney Poitier part à son tour...

  • Tonton Danijel le 07/01/2022 à 20h22
    Dans la fraîcheur de la nuit?

  • Tonton Danijel le 07/01/2022 à 20h54
    Le dernier film que j'ai dû voir avec Poitier est "Devine qui vient dîner..." où il incarne le fiancé plus âgé d'une jeune fille blanche. Les parents (joués par Spencer Tracy dans son dernier rôle et Katharine Hepburn qui gagna un de ses 4 Oscars avec ce film) ont beau être très tolérants, ils ont du mal à assumer cette situation... qui est similaire à celle de Sidney Poitier, qui était mariée à Joanna Shimkus, également bien plus jeune que lui. En tout cas, le film est assez subtil (rien à voir avec "Qu'est ce qu'on a fait au bon Dieu?", donc).

  • albeur battu le 07/01/2022 à 21h59
    Disons que les premiers commentaires de ce fil sur le sujet évoquaient la thèse du film à message dont le réalisateur fait la promo et je rejoints ces derniers qui pensent que sur cet aspect, on peut trouver le film moyen et le propos casse-gueule alors que si on reste sur le côté "parodie", c'est plutôt de bonne facture.

  • PlazaAthenee le 09/01/2022 à 09h16
    Ça me parait étrange de vouloir décorréler la forme du fond de cette satire. J'y ai réfléchi cette nuit, et je me suis dit que c'était l'inverse d'un film d'action, c'est un pur film d'inaction. Un nouveau genre. Le film d'inaction. Ça correspond bien au propos.

  • blafafoire le 13/01/2022 à 10h44
    Le moloch Disney réclamant sa chair fraîche, j'ai emmené mon ado voir Spiderman.


    *ATTATION SPOILERS L'ARAIGNÉE*

    À un moment, Peterman présente une machine à ses copains : "c'est une machine des industries Stark et ça peut fabriquer ce que tu veux". Je crois que cette phrase nous révèle la méthode secrète d'écriture du film.
    Bien sûr on n'est pas super étonné, mais là j'ai comme l'impression que l'AI qui écrit les scénars Disney commence à prendre son autonomie, il faudrait surveiller le circuit inhibiteur, voire changer le fusible parce que c'est inquiétant.
    On passera sur l'auto-fell... l'auto-référence perpétuelle qui rend le contenu cryptique pour qui n'a pas vu l'intégralité des 50 épisodes précédents de la série. Le stand alone c'est démodé, il faut s'y faire.
    Très vite, cependant, la menace se précise avec l'arrivée de Dr "Deus ex machina" Strange dans le paysage, qui fait ce pour quoi il est payé : du blabla mystico-nawak et la mise à feu du scénar, le vrai. Et celui-là croyez-moi, Elon Musk n'en récupérera pas les boosters. Ils sont partis bien trop loin.
    Car sans prévenir c'est le claquage, directement : abracadabra, j'invoque le multivers. À ce moment, Mamie, qui a amené le petit Matéo voir son héros préféré se demande si elle a bien éteint le gaz sous la blanquette.
    Intervention de la machine à réparer les méchants : on y croit, Alfred Molina a l'air plutôt cool, en fait. Et puis c'est le drame.
    Dans les vieux Tarzan, quand j'étais gamin, à ce moment du film, c'était plutôt des porteurs noirs qui mouraient, bouffés par les hippopotames. Ici on est plus sur la tendance Bambi/Neo-libéralisme : on élimine la matrone pour autonomiser le jeune faon. C'est pas hyper inventif (pas hyper émouvant non plus parce que tous ces gens, on est là pour les voir se mettre des pains, pas pour pleurer. Est-ce qu'il chiale Schwarzy ? Non, il chiale pas. Même si il comprend pourquoi les humains le font).
    Puis après des heures de j'en ai rien à foutre et du vague contentement de revoir ce bon Tobey Maguire on arrive au combat final. Le retour de Dr Magie tient ses promesses : on s'attend à tout moment à voir débarquer Dark Vador, Buzz l'éclair ou Mickey : c'est le moment où tout est possible. Peut-on twister les twists ? Lorant Deutsch va-t-il rejoindre une autre dimension et nous foutre enfin la paix ? À quand une série Jar Jar Binks sur Disney+ ? Rien de tout ça, malheureusement, juste la banalité.
    Le dernier quart d'heure ressemble à une cérémonie de remise de trophée. C'est long, c'est ennuyeux à s'ouvrir les veines, c'est illogique. Heureusement, Peter est admis au MIT. J'aimerais d'ailleurs bien voir leur gueule quand il va leur amener sa machine à tout fabriquer ce qu'on veut.

  • Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit le 13/01/2022 à 10h56
    Tu peux encore aller voir le peuple loup pour te désintoxiquer...
    (et même faire une rétrospective sur la filmo du réal).

  • Tonton Danijel le 14/01/2022 à 19h11
    Beineix...

    Rien que pour Diva, la musique de Cosma, les révélations de Bohringer, Pinon, Darmon - avec un catogan que jalouserait le chef d'espadrille - merci, monsieur.

  • JauneLierre le 14/01/2022 à 19h24
    La lune dans le caniveau a été mon premier choc cinématographique.
    Gros regrets de ne pas l'avoir vu poursuivre sa carrière comme il aurait dû. Il aurait certainement sorti un ou deux films marquants.
    Je ne le savais pas si vieux.