Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Etoiles et toiles

Non, ce n’est pas un forum sur le PSG, même si le titre aurait sans doute convenu, mais bien sur le cinéma, pour parler de tout ce qui touche de près ou de loin au septième art.

  • Sens de la dérision le 06/01/2022 à 12h42
    Personnellement j'ai vu Adieu les cons pendant ces vacances. Du même Dupontel. Du coup je me demande si on se connaît.

  • 12 mai 76 le 06/01/2022 à 13h21
    Je ne crois pas, mais au moins toi tu retiens correctement les titres….

  • Jean-Huileux de Gluten le 06/01/2022 à 13h50
    C'est très intéressant comme analyse. Tu as l'air pas mal informé sur le contexte, tes sources m'intéressent. Ne l'étant pas (informé), je n'ai pas pu voir ça dans ce film, et je trouve cela dommage, car si c'est bien ce qu'elle a voulu faire, ça a totalement échoué sur moi. J'ai vécu le film comme la plupart des gens ici :

    Une première partie intéressante, de par sa légèreté inhabituelle et inattendue. Des blagues meta, plutôt dirigée vers ce que les gens (et notamment les spectateurs et médias) ont fait de Matrix, tout ce qu'ils ont voulu lui faire dire. Une deuxième partie qui m'a profondément ennuyé. Je suis désolé, mais je ne peux pas approuver le "ce n'est pas un film d'action". Les considérations philosophiques entrecoupées de Keanu Reeves qui se bat tout seul contre deux hélicoptères, je ne vois pas ce qu'un fan désabusé de Matrix peut y trouver. D'autant que la question philosophique principale que pose Matrix, ça reste "c'est quoi leur problème avec le kung fu dans un monde ou tout le monde est armé".

    Bon ok, je suis de mauvaise foi. Mais pour moi c'est un film qui a doucement glissé de l'autodérision à l'autocaricature, et pas de la manière maîtrisée que tu décris. Mais c'est un ressenti de spectateur, peut-être que la compréhension des intentions de l'auteur peut l'éclairer.

  • Jean-Huileux de Gluten le 06/01/2022 à 14h06
    Bon, j'allais écrire mon avis sur don't look up, mais il ressemble tellement à ça que ce n'est pas la peine. Moi aussi j'avais entendu parlé de métaphore, d'anticipation, à tel point que je pense que les gens en ont oublié que c'était drôle. De ce que j'en avais entendu, je n'aurais jamais pu déduire que c'était une comédie, et que j'allais me marrer comme ça. Je me fiche de savoir si le film à d'autres ambitions. Le talent de Di Caprio et Lawrence est peut-être ce qui nous fait croire de temps à autre que le film se veut profond, mais n'oubliez pas que dans le script, eux qui sont les lanceurs d'alerte intègres, chevaliers blanc habituels de ce type de scénario, se retrouvent pour l'un à se taper la journaliste bottoxé du foxnews pastiché, et pour l'autre à signer le premier papelard venu qui la force à se taire en évitant les problèmes. Il vous faut quoi de plus pour comprendre que le film n'a pas cherché à être une fable morale ?

  • Luis Caroll le 06/01/2022 à 14h10
    LW fait passer le message dès le début du film, à plusieurs reprises : il ne fallait pas faire ce film, elle n'en avait pas envie, et comme il allait se faire de toute manière elle a préféré faire un film qui qui n'a d'autre but que de préserver Neo et Trinity (de potentielles suites commerciales, de préserver ce qu'ils ont représenté pour elle dans l'aspect masculin et féminin, elle fait beaucoup référence à ses parents qui sont morts il y a peu) et qui ne va pas donner au public ce qu'il attend (au public que Warner cible).

    Au tout début "why use old code to make something new?" puis Bugs "This is not the story you think it is". Je ne sais plus à quel moment elle dit que l'histoire de Matrix est terminée et qu'il ne faut pas revenir dessus, mais ça devient encore plus clair quand, à la fin de la scène d'ouverture où Bugs s'échappe, il y a une cascade à la fin de laquelle Bugs s'accroche à un panneau lumineux pour descendre le long d'un immeuble à côté duquel est écrit "for those who like to eat shit". Elle répète 10 fois dans le film que ce n'est pas un blockbuster grand public.

    Ca donne un film qui joue contre lui-même, qui s'auto-hacke pour suivre les intentions de l'auteur sans suivre celles du studio.
    C'est pour ça que je commence en disant que ça ne sert à rien d'aller le voir quand on n'est pas ultra versé dans l'univers de la première trilogie : elle y fait passer ses messages de la même manière et comme c'est une vision pessimiste de ces messages, y chercher un film "classique" est voué à l'échec. C'est un anti-film. Pas un remake, un "de-make".

    A la fin c'est la Matrice qui gagne et pendant tout ce temps Neo explique qu'il n'a pas envie de se battre (je crois qu'il n'y a pas une seule scène d'action où il fait autre chose que se défendre d'ailleurs). LW n'en a pas envie non plus. D'ailleurs c'est intéressant quand on les écoute (elle et sa soeur), elles donnent les mêmes raisons, l'une pour ne pas faire le film, et l'autre pour le faire elle-même.

  • Mevatlav Ekraspeck le 06/01/2022 à 19h08
    J'ai reçu sur ma boîte mail une pétition demandant à Hanouna de changer le titre et de modifier la bande-annonce d'un film qu'il a produit, nommé « Les SEGPA », œuvre inspirée d'une web série qui passe sur YouTube.

    Un tollé des enseignants qui travaillent dans ces sections qui n'ont pas de mots assez durs pour condamner la chose.

    Bon, je me suis dit que ça partait aussi d'un délit de sale gueule du garçon.

    Mais ça c'était avant de voir la BA qui est… affligeante.

    Déjà qu'on a du mal à orienter les élèves qui relèvent de ce dispositif là dedans, mais alors avec une pub pareille qui les caricature en racailles débilitantes, autant vous dire qu'on ne va pas vers le meilleur et que le garçon n'a pas rendu service à ces sections…

    On attend avec gourmandise, le deuxième opus, qui devrait logiquement s'appeler « les CAP », et pour aller au bout du mépris, le spin-off, « Les STMG ».

    Pauvre de nous…

  • Sens de la dérision le 06/01/2022 à 19h54
    Marrant de se focaliser sur Hanouna qui n'est "que" co-producteur de ce film en compagnie de Mandarin Cinéma (Potiche, Chocolat, Pattaya) et Kallouche Cinéma (Patients). Le sujet seul n'était peut-être pas assez porteur, fallait bien rappeler que l'horrible, l'affreux Hanouna était de la partie. Apparemment il y avait une série auparavant. Bizarre que l'écho n'ait pas été le même.

  • Gouffran direct le 06/01/2022 à 20h11
    Les Segpa c'étaient les terreurs du collège chez nous.
    Racket, menaces, baston, crachats, insultes, tricheries éhontées, réservoirs de meules syphonés, cadenas fracturés, inspections des cartables intempestives, attentes à la sortie quotidiennes, vandalisme, emprunts de sweatshirt Poivre blanc et Chevignon non homologués...
    Mais sinon ils étaient sympas.

  • Gazier le 06/01/2022 à 20h12
    Pour les vieux, c'est l'équivalent des CPPN ?

  • DansonsLaBostella le 06/01/2022 à 23h46
    Un mix entre les CPPN et les CPA de l'époque oui.