Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Et PAF, dans la lucarne !

Nous sommes des enfants de Tele Santana.

  • Bale de jour le 17/11/2023 à 14h41
    Je réfléchissais à ça, et je ne comprends toujours pas pourquoi c'était un film important pour Fincher. Je comprenais à la limite quand je pensais que c'était un film de commande, mais là ça m'interpelle encore plus. Qu'est-ce qu'il cherche à raconter ? La plupart de ses films précédents, je vois un sous-texte, je comprends pourquoi il a probablement voulu les faire - celui-ci, pas du tout. Juste le trip esthétique, l'idée de faire un bel objet, un peu planant ? Le défi purement formel ? Je ne vois pas, sinon.

  • Pascal Amateur le 17/11/2023 à 14h45
    Sa réponse :

    Pourquoi avoir choisi de revisiter la figure classique du tueur solitaire et vengeur ?

    J'aime tout simplement les films de vengeance, secs et sans fioritures, et les clichés associés à leurs personnages. Cela ne me dérange nullement de peindre à l'intérieur d'un cadre défini, si je peux utiliser des couleurs tertiaires. Je comprends pourquoi mon entourage m'a fait parvenir la bande dessinée de Matz et Jacamon. Elle contient des choses avec lesquelles j'ai déjà joué dans mes films précédents. Ce qui m'intéressait, c'était de me débarrasser du passé du tueur et de créer une irrésistible fuite en avant, comme dans Tuez Charley Varrick !, de Don Siegel, ou Le Samouraï, de Jean-Pierre Melville. Je revendique cette forme de minimalisme qui consiste à partir d'un point suspendu, sans information préalable, pour développer une action jusqu'à son épuisement, comme si l'on filmait une porte qui se referme.

  • theviking le 17/11/2023 à 15h00
    C'est vrai que les monologues sont assez insupportables à la longue dans la BD, alors dans un film ....

  • forezjohn le 21/11/2023 à 01h26
    Je viens de terminer la première saison de blue eye samuraï. Série d'animation qui se déroule dans le Japon du XVIIème siècle.
    C'est formellement très réussi, on t'atteind le niveau d'un Aracan mais on n'en pas très loin. L'histoire raconte la vengeance du samurai aux yeux bleus signe de monstruosité dans un japon qui a interdit tout contact avec l'extérieur. C'est vraiment bien mené je trouve avec quelque référence à Kill Bill mais on est aussi loin des archétype d'animation japonnaise(d'ailleurs je crois que le studio est français).
    Bref c'est très bien, je recommande.

  • Tonton Danijel le 01/12/2023 à 11h22
    Joli succès d'audience pour le "Complément d'enquête" sur Hanouna hier soir (3 millions de téléspectateurs en deuxième partie de soirée).

    On n'apprend certes pas grand chose de ce que l'on ne savait déjà sur le personnage, même si il a autorisé deux "proches" (Valérie Bénaïm et Arnaud Lagardère) à témoigner (d'autres infos venant d'une source anonyme). Je suis surpris qu'Hanouna n'ait pas compris le principe d'effet Streisand, à moins qu'il ne compte tirer à son profit le succès d'audience (mais plus le temps passe, plus je pense qu'il est juste complètement con).

  • Pascal Amateur le 01/12/2023 à 11h28
    Hanouna a parlé d'"enquête merguez", et c'est vrai que plus j'y pense, plus il tient d'une petite saucisse rouge. Bien vu.

  • Tonton Danijel le 01/12/2023 à 11h32
    J'ai vu son tweet à l'instant, et ça confirme ma dernière parenthèse.

  • Tetsuo Shima le 01/12/2023 à 11h37
    Tout ça lui permet aussi de mener sa "contre-enquête" qui fera l'objet d'une émission spéciale qu'il va survendre partout, qui sera elle certainement en prime time et qui devrait être un énorme carton d'audience à charge contre la télévision publique.

    Pour le coup j'ai bien peur que l'effet Streisand ne se tourne pas dans le sens que nous souhaiterions.

    Le plus dingue pour moi restera toujours l'audience de cette sinistre émission menée par un sinistre personnage.

  • Pascal Amateur le 01/12/2023 à 11h47
    Il me semble toutefois que cela rejoint ce qui était dit sur le filpol à propos du compte Twitter de Philippot : la fascination à suivre les délires d'un paranoïaque. Sa "contre-enquête" sera peut-être vue comme du journalisme, mais surtout comme l'explosion d'un fou. Beaucoup ont du mal à résister à un tel spectacle, qui tient du guignol osant dépasser les limites qu'on se force, nous, à respecter.

  • Lionel Joserien le 01/12/2023 à 11h49
    Faut pas non plus surestimer les audiences d'Hanouna, chaque spectateur est un spectateur de trop mais ça reste entre 1 et 2M de téléspectateurs. Son bruit médiatique est assourdissant, un peu comme autrefois l'émission du samedi soir de Ruquier, c'est largement commenté et repris par extrait sur twitter mais au final très peu regardé.
    Il me semble avoir lu il y a peu que l'âge moyen de son audience était supérieure à 50 ans (c'est de la télé à l'ancienne quoi), alors que j'imaginais plutôt que c'était une émission pour ados qui aiment entendre des gros mots, c'est plutôt rassurant pour le futur de notre civilisation.