En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Changer l'arbitrage

Règles, professionnalisation, discipline, vidéo, hors-jeu etc. De quoi polémiquer jusqu'en 2032.

  • leo le 29/11/2023 à 13h10
    Après réflexion, il y a vraiment deux types de néo-penalties qui emportent ma préférence:
    - Le tir au but lancé, depuis le rond central ou le milieu du camp adverse: vraie chance pour le buteur comme pour le gardien de faire la différence sur la seule base de son propre talent. Il faudrait toutefois ajouter un chrono pour ne pas se retrouver avec des tentatives de dribbles élargis ou des reprises de frappe.
    - Le CF direct à l'endroit exact de la faute (9 mètres minimum) avec les joueurs hors de la surface: ca réduit les chances de but de façon mesurée tout en graduant le danger réel de la réparation par rapport à la faute.
    ---

    Moi, ce que je veux, c'est ne plus voir de pénos pour des mains comme celle d'hier soir ou pour la faute de Barthez sur Abelardo en finale de l'Euro 2000 avec le joueur qui s'éloigne de la cage le long de la ligne de sortie de but. Ta première solution me va aussi bien qu'un pénalty (en plus spectaculaire en plus, je prends). La deuxième non, parce que une faute sur un joueur en face à face avec le gardien à 16m ou à 30m devrait être sanctionnée de la même manière, pas par un coup-franc 2 fois plus éloigné.

  • fabraf le 29/11/2023 à 13h20
    "Le problème avec la solution hybride "penalty en cas de faute manifeste sinon CFI dans la surface", c'est qu'elle déplace le problème sans vraiment s'y attaquer: l'arbitre va devoir décider quand est-ce que la faute mérite penalty ou pas. et les polémiques se déplaceront donc sur ce nouveau terrain."

    Je ne comprends pas ton postulat : l'arbitre est là pour ça, non ? Et puis, ce pose la même question pour les fautes hors surface de réparation. Pourtant tu as bien des CFD et des CFI.

    Selon moi, il faut rester simple :
    - faute qui annihile une occasion manifeste de but : CFD ; si c'est dans la surface : pénalty.
    - toutes les autres fautes dans la surface ou non : CFI.

    Maintenant le "problème", pour les organisateurs de compétitions, est que ça donnerait :
    - moins de but, donc possiblement moins de droits TV.
    - une baisse d'attention des téléspectateurs car moins de cliffangers dans les matchs

  • Lucho Gonzealaise le 29/11/2023 à 13h24
    Il faudrait surtout qu'on passe plus de temps à former les spectateurs et les fans en général sur l'idée que la majorité des décisions sont à l'appréciation de l'arbitre, tout en rappelant que cette appréciation se fait sur la base de critères définis en amont par les instances. Mais c'est sûr que c'est moins vendeur que de pertinemment considérer que l'arbitre s'est planté.

  • leo le 29/11/2023 à 13h27
    Selon moi, il faut rester simple :
    - faute qui annihile une occasion manifeste de but : CFD ; si c'est dans la surface : pénalty.
    - toutes les autres fautes dans la surface ou non : CFI.
    ---

    Pourquoi indirect pour les fautes n'annihilant pas une occasion manifeste ?

    Et 2 fautes annihilant une occasion manifeste mais commises à 10cm l'une de l'autre (une dans la surface, l'autre en dehors) donneraient dans ce cas, comme aujourd'hui, des sanctions complètement différentes : pénalty avec un taux de conversion de 75% vs coup franc direct avecun taux de conversion de combien? 8-10% ?

    Il faut arrêter avec cette notion de surface de réparation pour siffler pénalty ou pas. Servons-nous-en pour déterminer où le gardien peut se saisir du ballon à la main et c'est tout.

  • fabraf le 29/11/2023 à 13h37
    1. "Pourquoi indirect pour les fautes n'annihilant pas une occasion manifeste ?"
    >>> Pour les fautes hors surface, c'est ce qui ce passe aujourd'hui : j'étends simplement cette règle à la surface.

    2. Pour ton point 2, je n'ai pas d'avis arrêté pour ne pas y avoir réfléchi mais tu te rends compte que tu modifies drastiquement le jeu football avec ta proposition ? Pour moi, c'est du même ordre que l'introduction de la VAR ou la suppression du HJ.

  • Roger Cénisse le 29/11/2023 à 13h39
    Il me semble qu'aujourd'hui la distinction entre CFD et CFI est parfaitement posée dans les règles et que certaines fautes doivent donner lieu à CFD et les autres à CFI. Il ne me vient aucun cas où le choix CFD ou CFI est à l'appréciation de l'arbitre.

    Ta proposition rajoute une couche d'interprétation arbitrale (et donc une source de possible polémique) là où aujourd'hui il n'y en a pas.

  • Roger Cénisse le 29/11/2023 à 13h40
    1. "Pourquoi indirect pour les fautes n'annihilant pas une occasion manifeste ?"
    >>> Pour les fautes hors surface, c'est ce qui ce passe aujourd'hui : j'étends simplement cette règle à la surface.
    __________

    Pardon ? Tu es sûr d'avoir la bonne définition de coup franc indirect ?

  • syle le 29/11/2023 à 13h47
    J'ai quand même l'impression qu'on oublie qu'hier soir, l'arbitre avait aussi la possibilité de ne pas consulter la VAR et de ne pas siffler penalty.

  • Danishos Dynamitos le 29/11/2023 à 14h35
    C'est pas la question.

    J'ai été moi-même arbitre et je sais à quel point la notion d'interprétation est importante en la matière.
    Mais soyons un peu honnête: ca vous convient les polémiques incessantes sur les penalties ? Que le sort des matches soient de plus en plus dépendants d'une décision à prendre en un instant, de façon binaire, avec des conséquences monumentales ?
    Même les arbitres aspirent à une pression moins écrasante.

    A partir de là, on peut soit se dire:
    - C'est leur taf. Laissons-leur le loisir de l'exercer et d'en assumer les conséquences, aussi désagréables soient-elles (pour eux comme pour nous)
    - Désamorçons le problème et annihilons les polémiques en dédramatisant la sanction.

    Après tout, personne ne râle sur un arbitre quand le pénalty litigieux est finalement manqué.
    Et les polémiques sont assez peu audibles quand il siffle un CFD douteux à la 90e minute, qui est placé en pleine lucarne.

  • JauneLierre le 29/11/2023 à 14h37
    Après le président de Brest avant-hier:
    lien

    Alan Shearer hier soir:
    lien