En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Aimons la Science

Le meilleur endroit pour discuter informatique, sciences et techniques (sauf celles du ballon).

  • Gérard Scolaire le 11/07/2022 à 01h41
    Au début, quand ENS est au singulier, c'est Ulm, oui, pour la voie royale et l'ultra-élitisme.

    Ensuite, (avec une formation très dense qui fournissent des cadres pour recherche et enseignement) c'est au pluriel et je pensais à toutes, donc on rajoute Lyon (ex Saint-Cloud / Fontenay), Saclay [ex Cachan, ex ENSET] et Rennes. Et il y a possibilité de suivre de très bons cours de maths en province aussi, bien sûr, mais à partir du Master 2, il y en a juste beaucoup moins pour faire son choix que sur la région parisienne. Et beaucoup moins de séminaires aussi.

    Si on compare avec un cursus standard L1/L2/L3, c'est un peu normal de ne pas être au même niveau qu'un normalien en L3, indépendemment de la sélection. Une année de prépa scientifique, c'est très (trop) dense, l'équivalent de 2 ans d'étude en fac en terme de volume d'enseignement, surtout si on en assimile assez pour intégrer une ENS. Avec des cours à 40 où on pose plein de questions (et pas en amphi à 150 où on ose rarement le faire) et des kholles au moins tous les 15 jours pour bien assimiler tous les points délicats (il n'y a quasiment aucune préparation à l'oral en fac de maths avant le master). Un normalien qui débarque en L3 avec un bagage de deux ans d'avance et en ayant probablement déjà vu l'essentiel du cours, en ayant déjà rabaché tous les exercices types (et sans doute plein d'exos rusés, typique des concours ENS), bien sûr qu'il comprend beaucoup mieux ...

    Après, ça ne veut pas dire qu'hors la prépa, point de salut pour la suite : tant qu'on reste curieux et qu'on en fait tout seul 2 ou 3 fois plus que le minimum exigible, on peut très bien se former à la fac et apprendre beaucoup de choses moins stéréotypées que le programme d'une prépa ordinaire (je ne parle pas de la formation spécial ENS d'une MP* de Louis-le-Grand). On prendra juste plus de temps, et on a moins de chance de se dégoûter, aussi.

  • Roger Cénisse le 11/07/2022 à 07h51
    Souvenir ému de mon concours d'entrée à l'ENS où les 6h d'épreuves de maths m'ont permis de faire la première question sur les 5 proposées dans l'énoncé pour récolter un 4/20 d'un fort beau gabarit.

  • Eric Sikh Aura le 11/07/2022 à 13h25
    En tant qu'ingénieur issu d'une école pas vraiment en haut de l'échelle, j'ai toujours été impressionné par la façon de parler des maths de mon oncle, passé par Louis le Grand et l'ENS. Tu as presque l'impression que ce sont deux matières différentes...

  • dugamaniac le 26/07/2022 à 12h31
    Au sujet des incendies de forêts, je lisais hier dans sud ouest qu'il faut se mefier du feu qui peut sommeiller dans la tourbiere et redemarrer. Du coup la solution utilisée est:

    "On utilise des ''landaises'' ou ''rouleaux landais''. Elles sont formées d'un tracteur et de rouleaux agricoles hérissés de lames qui permettent de retourner la terre. Et elles sont suivies par des camions ''feux de forêt'' », détaille l'officier. « Ces moyens sont donc à la fois à même d'extraire la tourbe et de couper le réseau racinaire »"

    Mais du coup ça ne detruit pas tout, notamment ce qu'il reste, au contraire de faire ça?

    Sauver la foret du feu en détruisant le système racinaire, de loin, ça me laisse perplexe mais je n'y connais pas grand chose

  • Freddy le 26/07/2022 à 14h28
    Ca remue la tourbe mais on ne parle pas là du système racinaire des resineux dont on attend pas qu'ils repoussent tout seul.
    Il y a peut être des exceptions mais le modèle en place dans les Landes ne fait pas appel à la régénération naturelle, on coupe tout et on replante.

  • cocobeloeil le 26/07/2022 à 15h37
    Exactement. La forêt Landaise est une forêt gérée. On plante, on laisse pousser puis on éclaircit et au final on coupe et débarde.
    Et on recommence: on dessouche, laboure, replante, etc....

    D'ailleurs sur certaines parcelles on laisse les chênes en abattant les pins tout autour. Ca fait bizarre d'ailleurs, t'as une sensation de vide avec quelques arbres par ci par là...

  • Freddy le 26/07/2022 à 16h11
    je connais pas la sylviculture dans les Landes mais le labour ça me perturbe, c'est pas un champ et pour le coup ça c'est de nature à destructurer le sol forestier.
    Là où je connais, on ne dessouche ni ne laboure, on replante tel quel sur un sol où on a juste fait des endains avec le bois mort résiduel.
    Mais la pratique est connue pour être plus intensive et sur des cycles plus courts dans les Landes, je ne maîtrise pas.

  • Eric Sikh Aura le 26/07/2022 à 16h39
    Je ne suis pas sûr que ce soit la vie du sol qui préoccupe le plus les exploitants : lien

    Mais, bon, c'est comme ça qu'on récolte un pin en 35 ans au lieu des 60 ans d'il y a quelques décennies...

  • cocobeloeil le 26/07/2022 à 16h49
    Oui, le pin maritime est un arbre qui pousse très rapidement et s'adapte parfaitement au sol Landais sableux.
    En 40 ans tu peux avoir une grosse production de bois rentable, entrecoupée par un éclaircissage des jeunes pins en rangée qui est bankable également.

    Très rentable en fait.

  • dugamaniac le 26/07/2022 à 17h08
    Merci pour les réponses.
    Sur son site l'ONF dit aussi qu'après un incendie le mieux est parfois de ne rien faire et laisser la nature opérée.

    Mais c'est vrai que le massif des landes n'a pas grand chose de naturel