Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Tabloïd, numéro 6

Pour ne pas encombrer la une et épargner ceux qui nous reprochent de trop en faire sur le Snake (alors que tout le monde voit bien que c'est lui qui nous provoque), nous lui avons réservé un bréviaire spécial qui salue ses dernières prouesses verbales dans L'Equipe Magazine.
le 14 Avr 2002

 

Depuis la retraite de Jean Alesi, Youri Djorkaeff est probablement le sportif dont le rapport performances/ présence médiatique est le plus disproportionné. C'est avec un sincère sentiment d'admiration que nous l'avons découvert en couverture de L'Equipe Magazine, quelques semaines après avoir intégré le club de Bolton et réintégré l'équipe de France dans la foulée. Le titre de l'article résume à la perfection le rapport particulier qui s'est établi entre le joueur et les médias: "Youri, naturellement". On ne sait pas pourquoi il est là, mais il est bien là, comme s'il poussait sur les pages des journaux ou dans le cadre des caméras. Le sous-titre est lui-même tout à fait remarquable:"Serein, mature et sûr de ses choix, Youri Djorkaeff se révèle dans un entretien au plus près de ses vérités". Ce n'est pas très clair, et l'admiration cohabite avec le constat très légèrement ironique que le personnage détient ses propres vérités.
On le vérifiera avec ces aphorismes dont Youri est l'incomparable orfèvre.


BRÉVIAIRE

abstinence
"A part Roger Lemerre, je n'ai eu aucun rapport avec un entraîneur pendant sept mois".

système de défense
(Q. : Vous reconnaissez-vous des torts?) — "Non, aucun (il réfléchit). On a essayé de me faire porter le chapeau". La preuve que je suis innocent: on m'a accusé.

commutation de peine
"J'étais comme un condamné à qui on enlève un boulet". Pourtant, le boulet c'est toi, et les condamnés c'est nous.

Narcisse
"J'avais même collé une photo de moi sous le maillot de l'équipe de France après un but contre l'Espagne et une autre avec la Coupe, dans mon casier, pour tenir le coup".

nuance
"Quand je disais être individualiste et pas égoïste, je crois que les gens ont finalement compris". Euh, ça t'ennuierait de ré-expliquer quand même?

sondage
"Je regarde, je vois bien que tout le monde est content de me voir". Regarde mieux, Youri.

marabout
Le meilleur de Youri dans cet entretien apparaîtra à propos de cette déclaration d'il y a plusieurs années, qui affirmait son intention de devenir un jour président de l'Olympique lyonnais. A la question "Est-ce toujours dans vos projets?", il répond:
"Ça devient un peu compliqué. Quand j'ai dit ça, j'ai eu l'impression d'être entré dans la fosse aux lions. Chacun a défendu son territoire avec férocité. Je ne sais pas si c'est lié, mais du coup il y a eu de gros investissements, de gros transferts, alors qu'avant on achetait des Brésiliens à 4 francs 50. Je suis content! Ça a bougé. Maintenant on joue le titre. Ma déclaration a peut-être été un petit pic qui a déclenché ça. Je crois qu'Aulas a l'intelligence pour comprendre et prendre ça du bon coup côté".
On sent que Djorkaeff est tout prêt de révéler aussi son influence majeure sur la géopolitique mondiale, mais il se retient tout de même. Le plus drôle, c'est d'imaginer la tête que Jean-Michel Aulas a faite quand il a lu ça.


Addenda à la Leçon 8 de journalisme sportif, "Interviewer un footballeur".
Parfois, le sportif ne termine pas sa phrase ou fait des gestes expressifs qui tiennent lieu de mots. Il convient alors de "sous-titrer" en retranscrivant ces éléments non verbaux dans des parenthèses du type (il rit), (il soupire…)..

Exemple : Youri Djorkaeff, L'Equipe Magazine 13/04/02
"L'équipe de France a été le truc qui… (Il souffle, les yeux remplis d'étoiles…)".

Dans cette illustration, le journaliste se permet une adaptation très libre qui dénote toute l'admiration naïve que notre buteur vedette suscite dans la profession.

Réactions

  • nfl le 15/04/2002 à 02h41
    Là on atteint un tel degré que je me demande si Youri n'est pas un lecteur des cahiers doublé d'un masochiste, ce qui expliquerait qu'il mette tant de coeur à fournir de la matière aux chroniques qui lui sont ici consacrées. C'est hallucinant...

  • mollows le 15/04/2002 à 02h53
    'tain... il s'est pas contenté de parfaire la conectique de son studio de Dj star, il a du choppé d'autre matos en plus...
    difficile de faire la part entre la maîtrise absolu d'un plan comm' un peu provo ou si on doit attribuer ce delire aux degats de l'arrivée du pot belge dans le de football ?
    's'annonce costaud en tout cas, la descente de la planet Youri...
    l'avis d'harvest sur le sujet peut-etre ?

  • Salentino le 15/04/2002 à 03h16
    Quand il dit qu'il n'a plus eu de rapports avec l'entraîneur pendant des mois, je ne sais pas si vous vous rendez compte du drame que c'est pour lui. S'il ne peut plus faire du lobbying auprès des dirigeants et des cadres techniques, comment voulez-vous qu'il décroche une place de titulaire? Il faudrait qu'il courre à l'entraînement et sur le terrain...

  • El mallorquin le 15/04/2002 à 03h39
    Ce qui est très fort aussi, c'est qu'il dit "on" quand il parle de l'OL, comme s'il faisait déjà partie du club. D'un point de vue com' c'est bien ouéj en tout cas, pour se mettre les supporters dans la poche et montrer son (prétendu) attachement à l'OL.

  • harvest le 15/04/2002 à 04h10
    "Maintenant on joue le titre" : reste plus qu'à l'expliquer aux joueurs de l'OL.

  • harvest le 15/04/2002 à 04h10
    "Je ne sais pas si c'est lié, mais du coup il y a eu de gros investissements" : Bien sur , Youri , que c'est lié : ils ont eu trop peur que tu deviennes vraiment président.
    Et en plus Aulas a eu l'intelligence de comprendre à temps ( pour une fois !)

  • harvest le 15/04/2002 à 04h22
    "A part Roger Lemerre, je n'ai eu aucun rapport avec un entraîneur pendant sept mois" : Dis Roger , tu prends la pilule au moins ? Parce qu'un croisement entre Youri et Roger , on voudrait pas en faire un élevage quand même.

  • harvest le 15/04/2002 à 04h22
    Euh , Youri , c'est quoi ton adresse à Bolton ? C'est rapport à la Coupe envoyée par la poste.