Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Lyon-Lille, live

Notre photo-reporter s'est rendu à Gerland pour assister au sommet à haute tension de la journée et rendre compte de plusieurs phénomènes paranormaux : Fernando D'Amico ou les tribunes latérales qui perdent tout mesure…
Auteur : Pierre Martini le 4 Nov 2001

 

Ce n'est pour tomber dans les a priori, mais à peine entrés dans l'enceinte de Gerland, nous voilà chargés de prospectus. On fait marcher les synergies avec les sponsors dans le club de JMA, et la politique commerciale est un peu plus sensible que dans d'autres stades. Ainsi de ces vendeuses de pop-corn qui circulent dans les allées comme dans une salle de cinéma des années cinquante. Comme partout ailleurs, la sono fait de la promo, notamment pour les sites des joueurs, mais il faut souligner qu'elle n'est pas abrutissante parce que dans certaines enceintes on ne peut même plus parler à la mi-temps. Les hôtesses ont été absolument charmantes, et elles doivent encore l'être à l'heure actuelle.
Une particularité de Gerland : la cabane des garde-chasse.
A la reprise, les débats restent intenses et rudes, mais reviennent à une certaine normalité. Halilhodzic a repositionné sa défense pour que sa formation s'arc-boute sur elle. Tactiquement et esthétiquement, cela ressemble un peu à du basket, et cela n'empêche pas Delmotte ou Luyindula de saisir leur chance, mais Wimbée est à l'ouvrage.
Les changements tactiques (Née pour Laville, Cheyrou pour Cheyrou) ne modifient pas les équilibres, ni la chute des cartons. Ecker en fait les frais après un fauchage sur Govou, trop rapide. Comme les Lyonnais ne convertissent pas les nombreux coups de pied arrêtés qu'ils obtiennent, on se demande comment tout cela va tourner. Surtout que Landrin réussit deux pénétrations sur le flanc droit et que la combativité de ses coéquipiers ne faiblit pas sous l'impact des vagues adverses. Juninho s'implique plus nettement, mais nos voisins s'impatientent : "Moi je joue deux heures à ce rythme-là", prétend l'un d'entre eux. Pour les ravir enfin, Delmotte déborde encore, travaille son centre pour le second poteau, où se trouve Govou. Sa reprise détournée donne à l'OL un avantage largement mérité, qui témoigne aussi de la baisse physique éprouvée par des Lillois exténués.
L'expérience initiatique du match contre Barcelone a laissé des traces et des envies de se laisser aller dans les tribunes, car les latérales se mettent à nouveau à sauter sur place en chantant "qui ne saute pas n'est pas lyonnais". C'est de la folie les amis.
Les Dogues jettent leurs ultimes forces dans la bagarre, et ils parviennent encore à être inquiétants. Au bout de ce combat, Govou conclura sa très remarquable partie par un ultime démarrage qui le met hors de portée des tacles, pour le plus grand bonheur de Violeau qui se régale de cette passe, décisive s'il en est.

Ce coup de grâce sonne la première défaite des Lillois, qui ne se sont pas rendus sans se battre. L'OL s'est remis du contrecoup psychologique de son élimination de la Ligue des champions, après un match calamiteux à Monaco. Cette fois, il a fallu se faire violence, contre un vrai favori du championnat, injouable à onze comme à dix. Luyindula et Govou, c'est très fort et ça va très vite, et avec des approvisionneurs comme Carrière, le club de Santini peut renouveler ses ambitions nationales.

Un animal dans le match
On n'aime ou on n'aime pas D'Amico (en général, on ne l'aime pas), mais il faut bien considérer que l'on tient là un animal exceptionnel. Il faut appréhender de visu l'intensité tout autant physique que nerveuse de son activité incessante pour en prendre la totale mesure. Ses adversaires doivent autant le détester pour ses nombreuses fautes que pour le fait qu'il ne s'arrête jamais de courir. Il donne des coups, mais il les encaisse aussi, il est au bout des attaques de son équipe et au marquage sur les contres qui suivent. Et le plus extraordinaire est qu'il a encore assez de souffle pour aller gueuler sur l'arbitre.

Observation
Halilhodzic n'a plus confiance en Cygan, alors il le fait jouer dans une défense à trois.

Réactions

  • ibrahima bakayoko le 05/11/2001 à 01h10
    C vrai que c'est un sacré animal le D'Amico :o)

    D'autres animaux dans le match
    - Pascal Cygan, le "meilleur et encore plus effrayant que Stam" du Nord
    - Bassir, le "pire que Belmadi" du Pas de Calais
    - Cheyrou, le "je centre ya un lyonnais pour la mettre au fond" du Nord
    - Delmotte, le "tête de psychopathe que même sa mère elle a peur de lui" du Rhone
    ...

  • MMM le 05/11/2001 à 02h23
    Merde ! les CDF à Gerland ! Vous étiez où ? Jean Jaurès ?
    A signaler qu Laville prend le ballon sur le tacle dont vous parlez ; le lillois est blessé indirectement par le ballon, en fait. Maintenant, il est vrai que l'engagement du lyonnais sur cette action est beaucoup trop intense (m'enfin les lillois ont voulu mettre beaucoup d'intensité physique dans les duels, parfois mal maîtrisée).
    Pour D'amico, je ne l'aime pas, à vrai dire, je n'aime pas ses gueulantes, mais il est époustouflant, il est vraiment chiant pour les adversaires.
    Govou se rapproche de l'edf, qu'en pensez-vous ?

  • nfl le 05/11/2001 à 02h27
    Aaaaaahhhhhh le speaker de Gerland!!! Rien que d'y penser ... :°-(

    Sinon je pense que Pierre Martini était en Jean Jaurès, à cause de la bourgeoise en pull mauve.

  • cavalier sans tête le 05/11/2001 à 02h40
    Oui, Jean Jaurès, je pense... Les CdF envoyés spéciaux à Jean-Jaurès m'auront permis de découvrir la guérite du garde-chasse !!
    Pour Laville, il n'y a bien évidemment pas faute sur l'action en question...juste de l'engagement à la D'amico !! ;)
    Pour les prospectus, on ne m'a jamais rien donné d'autres que le programme du match ! Peut-être parce que j'étais mal rasé et dans le virage nord !
    Avec les pop-corns, on approche dangereusement de la mauvaise foi, je cite : "la politique commerciale est un peu plus sensible que dans d'autres stades. Ainsi de ces vendeuses de pop-corn qui circulent dans les allées "...

    Vous auriez du aller dans les loges, ce qui aurait permis de dire que le champagne coule à flot à Gerland ! ;)

  • alainroche le 05/11/2001 à 03h00
    Santini : «Un match d’hommes»

    Ca me fait penser à Revault, qui avant un Bayern-Psg (5-1 je crois), avait déclaré à la presse: "on est pas des tapettes !".


  • MMM le 05/11/2001 à 03h04
    Ouais, moi aussi, mal rasé, virage nord, programme du match uniquement…
    Alainroche, le truc, c'est que Santini a fait cette déclaration après le match, il a pris moins de risques ;-) )
    En tout cas, L'OL meilleure attaque du championnat de D1, 25 buts, avec un diff. de buts de +12, pincez-moi, je rêve…

  • eXcesS le 05/11/2001 à 04h34
    Le tacle de Laville est, image à l'appui, fait avec un pied parfaitement au sol et en plein sur le ballon. Mais fidèle à la tradition lilloise où on se roule par terre en gémissant dès que ça tourne mal, Tafforeau préfère en rajouter des tonnes... Le même Tafforeau qui aurait du être expulsé dès les premières minutes pour un double coup de pied sur Defalndre alors que le ballon était à 10 mètres. Vous ne l'avez pas vu parce que vous etiez du mauvais côté en JJ?
    En fait, je ne sais pas ce qu'on voyait sur C+, mais avec Lille, l'action est souvent à quelques mètres du ballon: tirages de maillot, tentatives d'indimidation, coups de coude... D'Amico est le nouveau Meyrieu, comme si on avait besoin de ça!
    Le 2è but de Fahmi me semble limite: il écrase carrément le défenseur (Bréchet?) pour mettre la tête... Enfin , passons! Le même Fahmi met la main en 2è mi-temps en pleine surface. Il est de face, son bras est décollé du corps, le ballon est lent... Difficile de prétendre qu'elle est involontaire...
    Bref, un match tendu où l'OL a quand même été moins bon que contre Sedan, Sochaux, Rennes et Nantes à Gerland.



  • cavalier sans tête le 05/11/2001 à 05h30
    Oui, c'est bien Bréchet qui se déguise en échelle de pompier sur LE but lillois !!

  • MMM le 05/11/2001 à 06h52
    Sans revenir sur tout ce que ExcesS signale, je trouve que les lillois sont un peu pénibles en cherchant à intimider l'adversaire, en cherchant toujours le physique, en faisant des interventions souvent limites. Certes, ils sont supermotivés, répondent toujours présents, et c'est souvent difficile de maîtriser cette ardeur, mais les coups sont tout de même fréquents. Hier, ils sont tombés sur une grosse équipe alliant le physique la vitesse, et la technique ; même si les qualités des lillois sont grandes, et que cette équipe est d'un très gros niveau, Lyon était plus fort.
    Les lillois se plaignent d'avoir joué à 10 toute une mi-temps, mais c'est ce qui arrive quand on fait prévaloir un jeu comme cela et qu'on tombe sur des adversaires plus vifs et plus techniques.
    Malgré tout, ces lillois sont vraiment très forts, Cheyrou, D'amico, Cygan et Wimbée sont au-dessus du lot, mais cette équipe est incroyablement solidaire et bien organisée. Les contres sont meurtriers.
    S'ils tiennent le coup physiquement, ils seront certainement encore en LDC la saison prochaine.

  • marco le 05/11/2001 à 07h42
    assez d'accord sur la legere penibilite lilloise. Cependant, Cheyrou se plaint de l'expulsion de NDyaye pour une faute anodine. Qu'en est il ?