Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Lettre ouverte à Youri

Mon petit Youri, je sais en ce moment les Cahiers du football ont une pernicieuse tendance à te salir. Ne leur en tiens pas rigueur, je suis persuadé que c'est pour ton bien...
Auteur : Boris Gouduneuf le 7 Avr 1998

 

Mon petit Youri, je sais en ce moment les Cahiers du football ont une pernicieuse tendance à te salir. Ne leur en tiens pas rigueur, je suis persuadé que c'est pour ton bien. Et si ce n'était pas le cas, dis-toi que ce sont les mêmes qui pensent que Deschamps est indiscutable dans l'Equipe de France. Parfois une critique de certaines têtes penchantes peut passer pour un compliment (Aïe! C'est peut-être mon ultime article dans l'excellent "Cahiers du football").

Ceci dit, en ce moment tu ne fais pas grand chose pour les démentir. Moi je sais bien que c'est pour te préserver en vue du Monde de la Coupe (petite inversion volontaire à l'intention des nombreux coiffeurs, friands de mes chroniques qui décoiffent). Mais si tu pouvais faire un petit effort que je ne sois pas le dernier à te défendre, je t'en serais éternellement reconnaissant (j'oeuvre déjà suffisamment dans ce sens pour la réhabilitation de Lama au poste de n·1 incontestable, au point même de dénigrer un pauvre Barthez, qui n'a vraiment pas besoin de moi pour évacuer le spectre du Dalaï Bernard). Alors si tu pouvais faire un petit effort, je ne sais pas moi, apporter avec l'Inter de Milan ta pierre destructrice à l'édifice bancale de la Juventus de Turin par exemple. Je te promets que si tu y arrives à détrôner du titre de champion d'Italie ces indécrottables turinois, et bien au risque de me compromettre en parodiant le Canard Enchaîné, maître incontesté des calembours surannés, je titrerais mon prochain article sur le calcio: "L'INTER NET ET SANS BAVURES".

Djorki, ne fais pas non plus attention aux invectives iniques dont se gargarisent certains maîtres à penser des Cahiers du foot à propos de ton éventuelle prétention. Nous savons tous qu'il s'agit simplement de ton mental slavo-oriental exemplaire, doté d'une solidité à toute épreuve, qui dans le monde fébrile du tempérament du footballeur français, fait tâche d'huile, et déroute certains journalistes ou assimilés habitués à la fragilité du discours du french looser qui rend sympathique la moindre humilité mal placée. Bien sûr, je pourrais couper court à cette polémique oiseuse en argumentant sur des faits réels, et rappeler aux insomniaques de la statistique, quel fut ton apport déterminant par tes coups d'éclats tant pour l'Equipe de France (victoire historique sur l'Italie dans le pays des macaronis ou le but victorieux contre la Pologne synonyme de qualification pour l'Euro 96, sans parler de la complicité avec notre Zizou national sur des actions d'anthologie, toujours contre l'Italie au tournoi de France 97, et plus récemment ta superbe ouverture pour le non moins extraordinaire amorti suivi du coup de patte magique de Zorro) que pour le PSG (but incroyable contre La Coruna à l'aller suivi d'une ouverture magique pour Loko au retour ont suffi à amener l'équipe parisienne au sommet européen). Mais ce serait peine perdue. On me rétorque inlassablement qu'à vouloir trop chercher la difficulté tu perds souvent le ballon. Alors si je peux te donner un conseil: "pendant les matchs amicaux, arrête de tenter l'impossible pour planter, et fais des superbes ouvertures de trois mètres derrière, à la Deschamps, car à chaque fois que tu déclenches un geste subit et décisif (voir Djorkaeff en voie de cantonisation) (en gros à chaque fois que tu marques), quand on y réfléchit, tu perds là encore la possession du ballon. Et ça énerve tout le monde, y compris tes adversaires!"

Réactions

Aucune réaction