Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le football n'a plus une seconde à perdre

Une Balle dans le pied – Les ligues et les diffuseurs s'en prennent aux séquences diffusées sous forme de Vine ou de Gif. Dans un football découpé et vendu en tranches, la gratuité est finalement aussi prohibée que le piratage. 

Auteur : Jérôme Latta le 30 Sept 2014

 

 

Après s'être d'abord déclarées en Premier League, les hostilités s'étendent en France. Les organisateurs des compétitions et les diffuseurs qui en ont acquis les droits s'élèvent en effet contre la diffusion, via les réseaux sociaux et par toutes sortes de médias, de courtes séquences de match – celles de buts généralement.

 

Particulièrement en cause, l'application Vine qui permet d'enregistrer six secondes de vidéo et de l'expédier sur Twitter (son propriétaire) dans la foulée, mais aussi l'équivalent proposé par Instagram, ou encore les gif animés, ce format d'image presque aussi vieux que le Web. Des technologies artisanales, esthétiquement pauvres avec une qualité limitée (les Vine de football consistent à filmer son écran, d'une main plus ou moins assurée – un exemple ici), mais parfaitement adaptées pour une production et une diffusion immédiates.

 

"C’est tout simplement de la mise en ligne sauvage de nos droits de diffusion et c’est un dommage commercial", a déploré fin août Laurent de Camas, directeur marketing de beIN Sports, tandis qu'un porte-parole de Canal+ déclarait à l'AFP : "On paye les droits très cher, on a aussi envie que le produit soit protégé". Même son de cloche, outre-Manche, chez le directeur de la communication de la Premier League: "Nous devons protéger notre propriété intellectuelle." Protéger une propriété: la revendication est explicite. (…)

 


Lire l'article :


 

Réactions

  • Sens de la dérision le 30/09/2014 à 08h41
    Cette histoire de droits est à rapprocher selon moi des actions du SM Caen contre le blog Papa revient ou de l'OL contre des sites sur l'OL (je ne me souviens plus du coup desquels).
    Ce que les divers dirigeants n'ont pas compris, c'est que ce côté partage de fans alimente la machine et, comme le dit l'article, ce n'est pas en raréfiant le plus possible les initiatives non-payantes (certes à la limite de la légalité) que le produit vendu sera plus intéressant. Je me demande si Neymar sera venu à Barcelone pour aussi cher sans les innombrables vidéos sur lui par exemple.

  • liquido le 30/09/2014 à 09h20
    C'est dommage ce quasi-aveu de culpabilité induit par l'usage de 'piratage' dans la dernière phrase, pour designer une pratique de partage qui n'est du piratage qu'aux yeux des intérêts privés qui établissent la règle - laquelle produit le crime, pur artefact en l'occurence.

  • liquido le 30/09/2014 à 09h21
    *occurrence

  • Pas haut les tas! le 30/09/2014 à 09h53
    @liquido

    Mais sur l'article complet, il est bien dit que l'"on peut prêter quelques vertus au piratage".

    Très bon article en tout cas.

    La gloutonnerie des diffuseurs me laisse encore une fois pantois. Au lieu des parts, ils veulent non seulement tout le gâteau mais en plus, les quelques miettes qui traîneraient encore après leur passage digne d'un nuage de criquet!

    L'universalité du football?!? elle me fait bien rire celle là!

  • Zorro et Zlatan fouillent aux fiches le 30/09/2014 à 10h22
    Bel article.

    J'ignorais les retransmissions radio payantes. C'est tenable légalement ce genre de décisions ? J'imagine que le contrat tient plus dans le rapport de force entre les participants et les non-(encore) participants qui ne veulent pas tuer leurs futures possibilités, davantage que dans la légalité (un peu comme les T&C). Ou on peut vraiment m'empêcher de parler d'un truc à la radio, au hasard un match de foot que je regarde ?

  • Zorro et Zlatan fouillent aux fiches le 30/09/2014 à 10h27
    Bel article.

    J'ignorais les retransmissions radio payantes. C'est tenable légalement ce genre de décisions ? J'imagine que le contrat tient plus dans le rapport de force entre les participants et les non-(encore) participants qui ne veulent pas tuer leurs futures possibilités, davantage que dans la légalité (un peu comme les T&C). Ou on peut vraiment m'empêcher de parler d'un truc à la radio, au hasard un match de foot que je regarde ?

  • Ibranche le 30/09/2014 à 14h18
    Merci pour cet article.
    On en conclut que les diffuseurs ont au moins le mérite de la cohérence. La réalisation est tellement saccadée que toute vision globale du jeu devient en enfer. Par conséquent, il est logique qu'ils tiennent à ces 3 à 6 secondes d'images, car eux-mêmes n'ont souvent guère mieux à offrir. Ces gif ne représentent pas un instant isolé du match de football à la télé. C'en est le reflet ; un produit assez proche de ce que les diffuseurs vendent. La HD en moins faut dire.

  • but de ouf le 30/09/2014 à 21h05
    Je me souviens aussi d'un litige entre les radios (entre autre françaises) et un club européen (de mémoire MU) qui voulait leur faire payer l'accès au stade pour un match de Ligue des Champions. Ca date de quelques années (probablement les belles années lyonnaises) et je ne me rappelle pas du dénouement mais le côté glouton du club recevant m'avait paru hallucinant.

  • but de ouf le 30/09/2014 à 21h41
    Je me souviens aussi d'un litige entre les radios (entre autre françaises) et un club européen (de mémoire MU) qui voulait leur faire payer l'accès au stade pour un match de Ligue des Champions. Ca date de quelques années (probablement les belles années lyonnaises) et je ne me rappelle pas du dénouement mais le côté glouton du club recevant m'avait paru hallucinant.