En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

La saison des longs couteaux

Dans une semaine à peine, nous replongerons donc dans le grand bain de la D1, et malgré le faux rythme de la reprise estivale, les matches vaudront déjà trois points. Jamais les ambitieux n’auront été si nombreux ni les places aussi chères: une saison décisive pour l’avenir, qu'ils ne devront pas rater…
Auteur : Etienne Melvec le 21 Juil 2000

 

Ne revenons pas sur le changement de pouvoir à la Ligue, dont les nouvelles orientations seront en phase avec la montée en puissance de notre fameuse élite: les investissements de ces clubs vont aller en s’intensifiant, d’abord en capital-joueurs, ensuite pour leurs infrastructures et leur marketing. La rénovation de nombreux stades s’achève ou se poursuit, les loges des boutiques s’ouvrent, les sites web se développent et les rentrées financières augmentent via les billetteries et surtout la distribution de la manne télévisuelle de 8,2 milliards… Sur le plan économique et malgré les “handicaps“ tant décriés, le tableau est loin d’être aussi sombre qu’on l’a entendu.
Mais le plus frappant est la multiplication des candidats à cette élite qui glanera les places européennes. Outre les grosses écuries comme Paris, Monaco, Bordeaux, Lyon et Lens, voire Marseille (sous réserve du retour rapide de l’OM au premier plan) qui viseront directement la qualification en Ligue des champions, il faudra compter avec les nouvelles forces émergentes (du moins dans la hiérarchie des budgets) qui voudront donner à leurs actionnaires quelques motifs de satisfaction. Rennes en fait partie, sachant que François Pinault n’est pas là pour amuser la galerie ou assouvir sa passion du football, mais aussi Strasbourg, en éternel club en voie de développement mais qui finira bien par voir le vent tourner. Comme le montre sa présence au sein du Club Europe et de son tournoi, l’AS Saint-Etienne veut aussi se rapprocher de la cour des grands et faire valoir quelques prétentions, avec l’atout de l’engouement populaire qui l’accompagne déjà. Plus inattendu, Toulouse a choisi pour arrêter de faire l’ascenseur de se doter de moyens conséquents, avec un budget passant de 90 à 250 millions de francs. Du côté des anciennes gloires rénovées, au FC Nantes, malgré ou du fait d’un repreneur tout récent, les grandes ambitions sont visiblement reportées à plus tard, et le club semble devoir encore évoluer à vue. Enfin, on ne sait plus très bien à quel niveau d’ambition il faut situer l’AJ Auxerre, qui semble toute désignée pour subir le creusement des inégalités dans le football professionnel national. Mais Guy Roux n’est pas mort, il est juste monté dans l’organigramme…
En considérant que les parcours d’une ou deux équipes moins attendues vont vraisemblablement perturber ce jeu de quilles, on voit bien que l’encombrement guette le haut du tableau et que les déçus vont être plus nombreux que les récompensés. Comment réagiront alors des dirigeants forcément impatients, mais aussi des supporters qui ne pardonneront pas les millions dépensés en vain (ni la hausse de leurs abonnements)? Les premiers ont-ils bien évalué le prix de leurs ambitions financières si elles sont détrompées sportivement?

Les clubs français vont donc relever un grand nombre de défis, sur leur propre territoire. Au moment où les ressources financières augmentent et où le secteur se libéralise de plus en plus, il vaudra mieux prendre les bons wagons, car dans un système qui se veut désormais inégalitaire, les positions de force acquises dans les années qui viennent ne pourront que se renforcer.
L’actuelle redistribution des cartes au sein de la D1 va radicalement transformer sa physionomie et sa hiérarchie. Et la saison 2000/01 pourrait bien marquer le début de cette nouvelle ère, pour le meilleur et pour le pire…

Réactions

  • AQF le 23/07/2000 à 00h00
    Ma boule de cristal m'annonce un championnat à la portuguaise ou à l'écossaise que vous soyez du Sud ou du Nord : pas très réjouissant.