Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

La Gazette, numéro 87

Arsenal se fout de la gueule du monde, TF1 et Canal se résigneront peut-être à se partager l'empire du football, les fachos essayent de s'incruster à Nice, les droits télé passent parfois sous la table… Une Gazette intense avec des interludes récréatifs.
le 27 Fev 2003

 

Cup cupidité En apéritif de ce paragraphe, savourons la requête de Claudio Ranieri, ci-devant entraîneur de Chelsea, qui estime que "l'équipe de France devrait payer le salaire [de Marcel Desailly]", blessé depuis France-République tchèque (L'Equipe 25/02). Les revendications des gros clubs tournent à la rengaine, celle-ci est d'autant plus triste qu'elle donne raison aux internationaux accusés de s'être économisés au Stade de France. Mais le plat de résistance est cette information que deux clubs européens ont donné leur accord de principe pour participer à un lucratif tournoi en Thaïlande, la lucrative Supercoupe du Roi, "organisée du 28 au 31 mai en l'honneur du 75e anniversaire du très révéré monarque Bhumibol Adulyadej" (Reuters 18/02). Ces candidats sont le l'Inter Milan et… Arsenal (1). La fumisterie des dirigeants londoniens — toujours prêts à fustiger le poids excessif du calendrier des sélections et à accuser celles-ci de fatiguer gratuitement leurs employés — apparaît dans toute sa splendeur avec ces velléités de participer à ce qui n'est rien d'autre qu'un tournoi exhibition. Voilà également qui illustre bien le concours de compétitions stupides engagé entre les clubs et les instances internationales, qui avec la Coupe des confédérations ont donné un bien mauvais exemple. (1) Le Bayern Munich a réservé sa réponse. En Thaïlande, on annonce aussi Chelsea comme alternative à Arsenal, et la Roma pour suppléer l'Inter. La quatrième équipe sera une sélection "All-star" réunissant les meilleurs joueurs asiatiques.

Une bonne nouvelle quand même : les admirateurs d'Arsenal et d'Arsène peuvent télécharger gratuitement le "Desktop Wenger" qui s'animera pour vous tenir au courant des dernières nouvelles des Gunners (uniquement pour PC, évidemment). Il n'est pas précisé si le "Wenger de bureau" se lève la nuit pour prêcher la bonne parole du G14. Pour les fans : la page du site officiel d'Arsenal. Alerte brune à Nice L'alerte a été lancée à Nice concernant l'infiltration délibérée d'une tribune du Stade du Ray par un groupuscule d'extrême droite. Nice-Matin (19/02), qui s'est fait l'écho de l'émoi provoqué parmi les spectateurs par les apparitions répétées d'une croix celtique, de slogans racistes et une "petite phalange (…) d'"Identitaires", à savoir les anciens ou nouveaux réactivés du défunt et interdit Unité Radicale". Les auteurs de l'article ironisent un peu sur la nouveauté toute relative de ce phénomène, mais soulignent que les réactions hostiles à cet "envahissement" (par une demi-douzaine de personnes) ont été virulentes, même si elle a entraîné une certaine paranoïa et de multiples rumeurs d'infiltration (et si des drapeaux à l'effigie de Che Guevara risquent d'être les victimes collatérales du rétablissement de "l'apolitisme" des gradins). Dans un registre nettement moins drôle, le quotidien niçois donne la parole à un ancien leader d'Unité radicale, organisation dissoute après la tentative d'un de ses membres d'attenter à la vie de Jacques Chirac, le 14 juillet dernier. "Nous avons l'intention d'occuper tous les terrains identitaires, y compris celui du football. Nous sommes également présents parmi les supporters parisiens, bien sûr, mais aussi lyonnais, lillois et lensois... On a des amis qui vont au stade, souvent depuis longtemps, et qui essaient de sympathiser avec d'autres supporters". Là encore, rien de nouveau, ça fait froid dans le dos, mais l'on ne sait vraiment pas s'il faut prendre au sérieux la menace ou regretter qu'on lui donne trop d'importance. Pour le moment, s'ils délimitent leur territoire, ils risquent de se pisser dessus. Mais la moindre des choses est d'être vigilant. Si la présence visible des fachos de tout poil a régressé ces dernières années, il n'est pas interdit de penser que la donne pourrait changer dans la France post-21 avril 2002, et leur offrir de nouvelles opportunités. Interlude

L'hommage capillaire de Ronaldinho à un autre grand attaquant du PSG, Mickaël Madar.
Une grosse cerise sur le gâteau La différence entre Canal+ et le groupe Kirch, c'est que Canal+ n'a pas encore fait faillite. Car pour le reste, il y a des similitudes étonnantes dans leurs règnes respectifs sur leurs footballs nationaux. Récemment, un audit interne au groupe Vivendi avait révélé l'existence d'un pacte secret entre Darmon, Canal et le "Club Europe", consistant en le versement aux membres de ce cercle des clubs "à vocation européenne" d'une somme globale de 250M€ entre 1999 et 2005, contre la garantie de récupérer la gestion des droits TV si ceux-ci étaient individualisés (voir Les 480 millions de la discorde). Il y a quelques jours, un mensuel allemand révélait que Kirch a versé 20M€ entre 2000 et 2002 au seul Bayern Munich. Motif évoqué, une compensation de la centralisation des droits par la Ligue allemande (comme en France), qui lèserait le Bayern, premier pourvoyeur d'audience outre-Rhin — on note la ressemblance avec la situation de l'OM (voir Bouchet s'en va-t-en guerre). Les dirigeants bavarois auraient négocié en 1999 la reconduction du système centralisé de la Bundesliga en échange de ce discret dédommagement. Le contrat a été annulé à la fin de 2002 suite à la faillite de Kirch, mais il courait jusqu'en 2005 (AFP 19/02 et 21/02). Ces deux accords ont en commun d'avoir été tenus secrets, en premier lieu auprès des autres clubs, qui ont effectivement des raisons de s'estimer spoliés par ces "partenariats particuliers". En Allemagne, certains réclament la redistribution de ces sommes, conformément aux accords en vigueur et la Fédération (DFL) a lancé une enquête. Des plaintes ont été déposées et l'on évoque même la qualification de corruption pour ces pratiques. Des pratiques qui, ici comme là-bas, contournent pareillement les règlements des instances sportives, et potentiellement la loi, tant elles n'ont aucune logique marchande, ne faisant finalement que trafiquer de l'influence. Côté cour, les clubs font du lobbying pour obtenir la propriété de leurs droits et une répartition inégalitaire, et côté jardin, ils se l'appliquent sans attendre… Le résultat, c'est que la fracture entre les "gros" et les "petits" clubs apparaît en plein jour avec de telles révélations, qui l'agrandissent un peu plus. En France comme en Allemagne, les relations entre les formations de l'élite engagent toujours plus de haine et de faux-semblants. Jeu test

Ce logo est celui :
1. Du championnat corpo des pharmaciens.
2. De coupe d'Europe des clubs de natation synchronisée.
3. De la Ligue des champions de l'Asian Football Confederation.
4. De la Coupe du monde de Subbuteo
A TF1 la Ligue des champions, à Canal le championnat? La Cour d'appel de Paris, statuant sur la suspension par le Conseil de la concurrence de l'attribution des droits du foot français, a proposé une médiation entre les parties, acceptées par celles-ci. La Ligue peut donc espérer rapprocher les points de vue de TPS et Canal+, soit pour trouver une répartition à l'amiable, soit pour relancer l'appel d'offres. La difficulté sera évidemment de faire atteindre à la dotation globale les 480M€ par an proposés par Canal+ en échange de l'exclusivité, ce dont la plupart des observateurs doutent en cas de partage. En attendant, Alain Viandier (professeur de droit et spécialiste du droit des sociétés) et Roland Faure (ancien président de Radio France, ancien membre du CSA et fondateur du Sportel de Monaco) ont jusqu'au 25 mars pour parvenir à un accord. Dans le cas contraire, ce seront la Cour d'appel puis le Conseil de la concurrence (sur le fond) qui trancheront. L'information est passée un peu inaperçue, le jour même où la Cour d'appel proposait la médiation, mais TF1 est parvenu à un accord de principe avec l'UEFA dans l'appel d'offres sur la Ligue des champions pour la période 2003 à 2006. La chaîne aurait ainsi le premier choix pour un match par semaine de compétition, diffusé le mardi ou le mercredi, pour un montant qui devrait approcher les 33M€, alors que dans le précédent contrat, les deux opérateurs payaient chacun 55M€ (AFP 14/02). Même si le nombre de rencontres diminue avec le retour à une formule allégée dès la saison prochaine, la déflation trouve là une nouvelle illustration. Les autres lots de la compétition phare du continent ne sont pas encore attribués pour la France, et l'on imagine bien que Canal+ attend l'issue de la négociation sur la L1 avant de se positionner sur les compétitions européennes. Mais le scénario d'une partition du football entre nos deux empires télévisuels, attribuant à l'un l'essentiel de la LdC et à l'autre la championnat, retrouve du crédit. Le bide du mois Laurent Paganelli, après Juventus-Manchester, interviewant un Fabien Barthez aussi enjoué qu'un médecin légiste. Des magnétoscopes pour le CNE Le Conseil national de l'éthique grandit à toute vitesse, puisqu'en toute logique, il vient de décider d'assurer le visionnage de tous les matches de L1 afin de pouvoir d'auto-saisir dans des conditions moins dépendantes des esclandres médiatiques engendrés par tel ou tel geste (voir la Gazette 86). En contestant le fonctionnement de la jeune instance, les clubs ont finalement contribué à étendre ses prérogatives. À elle de conquérir une légitimité en faisant preuve de rigueur et de constance dans ses futures décisions.

Réactions

  • Géant Vert le 27/02/2003 à 09h34
    "Pour le moment, s'ils délimitent leur territoire, ils risquent de se pisser dessus."
    Sur le coup, c'est moi qui me suis délimité mon territoire... de rire !!

  • kalle le 27/02/2003 à 09h52
    On ne dit plus facho, on dit......... pisse-vinaigre

  • Alsaco du sud le 27/02/2003 à 10h11
    Je le croyais un tout petit plus serieux que ca mon compatriote Wenger, decevant :(
    lol pour le territoire ;)

  • Axl le 27/02/2003 à 10h11
    Triste match...

  • gb13 le 27/02/2003 à 10h50
    Les sommes versées au club Europe ne concernaient que les coupes européennes. C'était paru dans la Provence à l'époque et ça nous avait bien fait rire .. et j'en rigole encore, vu notre rentabilité.
    Donc, pas de mystère et encore moins de secret !!!

    NDLR : cher gb13, donnez plus d'éléments que "c'est paru dans La Provence" ou informez-vous mieux que ça. Les 250M€ à verser par Canal+ aux six clubs concernés entre 1999 et 2005, selon les termes de ce contrat, avaient pour but d'obtenir une priorité sur les droits de ces formations en cas d'individualisation. Ces informations n'ont pas été démenties par les clubs concernés et le contrat a effectivement été tenu secret.
    Sources : L'Equipe 16/02/2001 et Le Monde 07/12/2002. Voir aussi Les" target="_blank" title="article.php?id=1307">Les" class="link"> lien 480 millions de la discorde.

  • Vicky le 27/02/2003 à 12h10
    Je suis d'accord avec vous concernant l'hypocrisie des clubs, mais le tournoi en Thailande (bizarrement placé en fin de saison, d'ordinaire ce type de tournoi a lieu pendant la préparation des clubs) ne dure que 3 jours, contrairement à la Coupe des Confédérations qui mobilisera les joueurs au moins 3 semaines.

  • Agora le 27/02/2003 à 12h32
    Vicky, France-Tchéquie a duré un soir à Paris (plus 2 jours de préparation)!!! Ca n'a pas empéché les Wenger et autres Ranieri de gueuler sur "les matchs internationaux qui plombent le calendrier"!!!

  • Vicky le 27/02/2003 à 13h05
    Je n'ai pas dit que je les approuvais...Les matchs amicaux sont bien sûr nécessaires. Je dis que compte tenu des calendriers actuels, la Coupe des Confédérations est de trop, mais je suis partisane de l'allègement de ces calendriers afin que les équipes nationales donnent le meilleur spectacle possible.

  • gb13 le 27/02/2003 à 13h46
    Hum, hum facile NDLR ... les seules sources que j'ai c'est ce que j'ai lu à l'époque. Peut-être d'autres forumistes peuvent confirmer mes dires ???

  • gb13 le 27/02/2003 à 13h54
    Mea culpa, il a bien existé un accord concernant la coupe d'Europe mais c'était en 1995 et il ne concernait que l'OM ...
    "en 1995, alors que le club phocéen était en deuxième division et confronté à de sérieuses difficultés financières, la chaîne lui a avancé 6 millions d'euros sous forme d'arrhes pour ses futurs droits en Coupe d'Europe" le Monde 06/12/02