Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

La Gazette, numéro 25

Les projectiles ne coûtent pas cher selon les barèmes de la commission de discipline… Ronaldo a un secret… Tiens! Les arbitres se sentent mal, et se passeraient bien de certaines pressions…
le 12 Jan 2001

 

Lancer d'objets et petites sanctions
La Gazette précédente était revenu sur les incidents récents dans nos stades, dus pour l'essentiel à divers projectiles. Nous regrettions que des suspensions de stade ne soit pas infligées plus systématiquement, seul moyen, certes imparfait, de lutter contre la banalisation de ces actes de violence.
Petit échantillon des avanies de notre championnat, moins médiatisées que les plus graves incidents mais tout aussi accablantes, voilà la triste liste des exactions soumises à la commission de discipline pour sa seule session du 14 décembre…

- 5.000 F ferme d'amende à Rennes pour fumigènes ayant interrompu le match Rennes-Lille (2.12).
- 3.000 F ferme d'amende à Metz pour jets d'objets divers lors de Metz-Lyon (2.12) - 5.000 F ferme d'amende à Bastia pour jets de pétards sur la pelouse lors de Bastia-Auxerre (12.12)
- 5.000 F ferme d'amende à Marseille pour jets de fumigènes et d'objets divers ayant retardé le coup d'envoi d'OM-St-Etienne (29.11)
- 10.000 F ferme d'amende à St Etienne pour jets d'objets divers et d'un couteau fermé lors de St-Etienne-Toulouse (2.12)
- 10.000 F ferme d'amende à Ajaccio pour crachats sur les officiels lors de Ajaccio-Sochaux (2.12).
- 5.000 F ferme d'amende à Cannes pour jet d'une fusée de détresse de bateau lors de Cannes-Ajaccio (29.11)

N'importe lequel des incidents présentés devant la commission de discipline (à part les crachats ajacciens) aurait pu avoir des conséquences aussi dramatiques que ceux de la Meinau ou du Parc. Les accepter en ne les sanctionnant que d'une amende qui n'égale même pas la prime de victoire d'un seul joueur, c'est admettre la fatalité qu'un juge de ligne ou un spectateur est appelé un jour ou l'autre à perdre un tympan ou un œil, quand ce n'est pas à être grièvement blessé.
Il ne s'agit pas de soumettre le public à des fouilles drastiques ni de le fliquer aux quatre coins du stade: n'importe qui devrait pouvoir rentrer avec une orange dans sa poche, ce qu'il faut supprimer, c'est l'idée saugrenue de la lancer.
C'est dans cette logique que seule la suspension du stade est efficace (ou l'obligation de jouer à huis clos), aussi insupportable soit-elle pour la majorité des spectateurs qui n'ont rien à se reprocher, et quelles que soient les difficultés d'organisation. Mais après, ne pouvons-nous pas nous considérer comme collectivement responsable de ce qui se passe dans une enceinte sportive, lorsque que nous y supportons notre équipe?

Un secret entre Nike et Ronaldo
Ronaldo a révélé l'existence d'une "clause secrète" dans son contrat avec Nike, qu'il n'a pas voulu évoquer devant la commission parlementaire brésilienne qui enquête sur les liens troubles entre l'équipementier américain et la seleçao. Pour le reste, l'attaquant a confirmé toutes ses déclarations antérieures sur sa présence lors de la finale de la Coupe du monde: il y a participé selon son entière volonté, n'a subi aucune pression et referait aujourd'hui la même chose. S'il n'était pas gravement blessé. Ce n'est pas drôle, mais l'épuisement physique de Ronaldo, les charges de travail excessives infligées prématurément à son corps ne sont pas totalement sans rapport avec le productivisme qu'infligent les grands sponsors aux grands sportifs… "La seule chose que Nike exige de moi est que je porte ses chaussures de sport". Passons.

Dure limite
Ils dénoncent un "climat malsain", et ils ne parlent pas des faux passeports, ni de la météo bretonne… Ce sont les arbitres, réunis en stage à Quiberon, qui désignent notamment "des présidents de clubs qui oublient qu'ils sont également les plus hauts responsables du football français et qui se laissent aller à des comportements de supporters basiques" selon les termes de Claude Collombo. Philippe Kalt s'alarme aussi: "Les arbitres se sentent agressés par rapport à leur fonction, par rapport à l'homme qu'ils sont, mais aussi physiquement. Nous sommes arrivés à un seuil de non-retour. On crie un peu au secours". (AFP 10/01). Il faut dire que l'année écoulée, qui a eu son lot d'incidents déplorables sur les terrains ou à proximité, a battu le record des déclarations intempestives de la part d'entraîneurs et de dirigeants (avec Jean-Michel Aulas en tête du Top). C'est bien connu, les arbitres, il faut les laisser dans la merde, c'est encore là qu'ils sont le plus utiles. Si l'arbitrage n'est toujours pas professionnel, la critique de l'arbitrage l'est depuis longtemps.

Réactions

  • MMM le 12/01/2001 à 00h00
    Ou la la, ces arbitres, mais merde, je vois pas pourquoi on n'aurait pas le droit de les critiquer, on critique bien des joueurs, des entraineurs. Ok, ils gagnent moins que les joueurs, OK, c'est très dur, mais bon, quand on refuse systématiquement d'aborder la question de la vidéo (M.Vautrot en tête), il faut assumer les critiques, parfois de mauvaise foi. Certains arbitres se prennent pour des cow-boys (exemple, M.Colombo), pourrissent les matches en excitant les joueurs, puis les sanctionnent(Heureusement, Marc Batta n'est plus en activité). Certains (parfois les même) n'ont rien à faire sur un terrain de D1. Alors cessont de s'apitoyer sur leur sort, respectons ceux qui sont respectables, et critiquons les autres. Ils ont le droit de faire des erreurs, pas d'être malintentionnés, ou provocateurs.

  • il princino le 12/01/2001 à 00h00
    100% d'accord sur le renouveau de la violence dans les stades: les amendes doivent être proportionnelles à 5%-10% des recettes stades et TV: elles seraient ensuite versés à ensemble d'assoc caritatives. J'ai l'impression que la France suit l'exemple italien. Depuis deux ans, la violence a considérablement cru. Dimanche dernier, je suis allé à Bergame voir Atalanta-Roma en tribune, très bien placé. Etant romaniste, je ne portais aucune écharpe, maillot, etc... Je me suis à peine levé pors des deux buts romains. A la mi-temps, 6 ultras bergamasques armés de batons viennent dans ma tribune -bravo la sécu inexistante a part à proximité des virages-. Heureusement, des spectateurs locaux discutent avec eux pour les calmer. La sécu arrive enfin et éclate une rixe débouchant sur l'arrestation de nos amis. En Italie, les stades sont de plus en plus des zones de non-droit où unn certain nombre de frustrés sociopathes s'y rendent pour se défouler. J'espère que la France puisse se préserver et empêcher des guérillas urbaines du type Lazio-Napoli.

  • Yadequoifaire le 12/01/2001 à 00h00
    Bon les gars, puisque vous insistez dans votre solution finale de bourrin aveugle, moi aussi, j'affirme donc que mettre des caméras partout, afin d'arrêter les mecs qui commettent des exactions, de les foutre en taule, voire de les priver de stade pour une période fixe et longue, et infiniment plus progressiste, moderne, et surtout JUSTE, que de suspendre tout le stade en entier, qui est une solution d'un autre âge, avec relent fasciste. Oui, messieurs, fascistes, négliger la justice au profit d'une répression aveugle, ca s'appelle le fascisme. Autant je suis pour que les mecs qui balancent des objets dangereux sur la pelouse soient SEVEREMENT PUNIS, autant je pense que punir l'ensemble du stade est d'un bourrin innomable.

    REFLECHISSEZ BON SANG !! VOUS ETES PRIMAIRES.

  • MMM le 12/01/2001 à 00h00
    D'accord avec toi, yadequoifaire
    (enfin sauf s'il s'agit de l'OM).
    hi hi

  • houbahouba le 12/01/2001 à 00h00
    Plutot d'accord avec l'article même si la solution de la sanction pour tout un stade est pas la meilleure mais comment faire autrement?

    Quant aux arbitres, qu'ils soient critiqués, sifflés, insultés par des supporters c'est dans la logique des choses, espérons que les agressions ne se multiplieront pas. Mais je pense qu'il est ANORMAL et SCANDALEUX que certains présidents de club (Aulas en tête) ou entraineurs s'en prennent aux arbitres à la moindre erreur! Comment s'étonner alors que les joueurs contestent systématiquement quand on voit l'attitude de leurs dirigeants. Les arbitres sont parfois bon parfois nuls, globalement honnêtes j'espère. Quant à ceux qui n'ont jamais arbitré un match une petite expérience d'arbitre leur montrera, peut-être, qu'il est beaucoup plus facile de critiquer depuis son fauteuil ou son banc de touche. Les arbitres sont souvent des passionnés de foot, autant que les joueurs, et pas des mecs aigris parce qu'ils ne savent pas jouer. Petite précision : je ne suis pas arbitre mais joueur mais j'ai eu l'occasion de discuter avec eux depuis le temps que j'ai une licence au foot, et je ne suis pas encore un ancien combattant du ballon rond j'ai 36 piges....

  • Moskva 69 le 12/01/2001 à 00h00
    Je suis aussi d'accord yadequoifaire,le principe du match a huis clos est extreme et debile - le foot est un spectacle par definition fait pour etre vu par des spectateurs.
    Cependant,il est souvent tres difficile de mettre la main sur l'andouille qui a balance tel ou tel objet et le punir.
    Je suis pour la maxi-amende pour le club et poursuite penale pour les lien
    On peut souhaiter aussi plus de rigueur (+ de forces de securite), mais là le risque devient l'oppression policiere du type des matchs en Russie, ou quelques propos trop crus provoquent l'expulsion directe avec violence garantie.
    En gros, il y a encore beaucoup a faire

  • Moskva 69 le 12/01/2001 à 00h00
    Quant aux arbitres, je suis d'accord avec l'inquietude sur la violence grandissante dont ils sont victimes. Public, joueurs et maintenant dirigeants leur font violence oralement et lien
    Que les presidents, censes rester dignes et garder leur sang-froid se mettent a jouer le role du plus debile supporter est totalement inacceptable et lamentable et a pour effet que maintenant, de A a Z le foot montre un visage de sport de voyous.

    Au sujet de la video, je suis totalement pour avoir pour chaque rencontre un comite arbitral qui aurait autorite et le droit d'annuler, renverser une decision de l'arbitre ou de lui en imposer une autre a prendre si ce dernier l'a omise.

    Si peut-etre cela aurait pour consequence de ralentir le jeu (n'est il pas arrete lorsqu'un troupeau de joueurs se jette sur l'arbitre pour palabrer pendant 3 minutes), il y gagnerait en justice et lien
    Les matchs me font penser a un proces ou il n'y qu'un avocat (l'arbitre) pour les 2 parties et ou il n'y a pas de juge devant lequel tout le monde ferme sa gueule...

  • Isaac le 12/01/2001 à 00h00
    houbahouba, tout le monde aboie sur l'arbitre "à la moindre erreur", ou plus généralement quand il siffle en faveur des autres. Il n'a pas besoin de faire des erreurs pour se faire pourrir. L'arbitre tient un role bizarre, il est neutre au milieu d'acteurs et de spectateurs engagés.

  • louis14 le 13/01/2001 à 00h00
    concernant l arbitrage est de professionaliser la fonction et de la remunerer en conséquence.
    Qques avantages à cela....une meilleure appréciation de la fonction par les jeunes et les joueurs (et pourquoi pas d anciens joueurs qui pourraient se reconvertir..car pour le moment..des arbitres anciens pro.....je n en connais pas)..........une fonction qui resisterait(un peu) mieux aux pressions exterieures (je ne citerais pas le nom de certains ex ou présidents actuels qui exercent une pression inconcevalble et malsaine sur eux)...... un etat d esprit et une fonction professionnelle qui seraient ok et devraient s adapter à un jeu qui ne cesse d être plus rapide et tactique (vidéo double arbitrage sur le terrain comme au rugby.... des sanctions bcp plus severes en cas de contestations qui sont egalement à bannir DEFINITIVEMENT des terrains (pr l exemple pr les joueurs qui sont là pr jouer et non discuter) et des ecrans TV(pour les jeunes qui joueront demain).


    donc il est temps effectivement temps de reconstruire et adapter un pan du jeu qui a été oublié en adaptant la fonction et le metier d arbitre au jeu actuel.

  • houbahouba le 15/01/2001 à 00h00
    Concernant les anciens pros devenus arbitre, je n'en connais qu'un : Jean-Marc Rodolphe, qui a été gardien titulaire au FC Metz, il y a quelques années. Pour l'instant, je crois qu'il est fédéral 2 et donc il doit arbitrer au max en 2ème div. A part lui? Et ailleurs dans le monde, quelqu'un a-t-il une info à nous donner?

    La dernière journée de championnat a confirmé que certains se croient tout permis avec les arbitres : Antonetti bousculant le 4ème arbitre, Aulas envoyant un fax à l'arbitre de Lens-Lyon avant le match, sauf si Courbis a fait de l'intox (comme d'hab ?), Nouzaret renvoyé dans la tribune (comme d'hab ?), bref notre championnat a été super ZEN !