Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

La faillite disciplinaire du foot français

Incidents dans les stades, clémence de la Commission d'appel, gestion des faux passeports, dérapages des dirigeants, Strasbourg-Metz à rejouer, révolte des arbitres... La politique désastreuse de la Ligue en matière de discipline apparaît au grand jour.
Auteur : Julie Grémillon le 23 Jan 2001

 

L'affaire des faux passeports a mis sur le gril les différentes instances de la Ligue (en particulier son Conseil d'administration et ses Commissions de discipline et juridique), contraintes de gérer un dossier explosif et politiquement miné, qui se résume par cette question: "Comment sauver le foot d'élite et nous avec?". Elles y jouent une crédibilité déjà fort atteinte par ailleurs dès qu'il s'agit de faire respecter un minimum de discipline, et qui risque bien d'être emportée par le scandale si le scénario d'une amnistie très sélective l'emportait. Dans ce dossier, on verra dans les semaines qui viennent si la Ligue a restauré ses principes ou simplement et provisoirement fait illusion (voir Faux passeports et vrais procès et Sanctions: les Verts en enfer…).
Les doutes sur la gestion de ce dossier s'ajoutent à la longue liste des dysfonctionnements de l'appareil de la justice sportive, et les conflits qui s'accumulent depuis quelque temps témoignent que le "seuil de tolérance" est largement dépassé, comme l'ont indiqué eux-mêmes des arbitres très remontés.

Une commission d'appel ridicule
Nous en avons souvent parlé sur ces pages, la vilainement nommée "Commission d'appel et de l'éthique" a pris pour habitude de réduire systématiquement les sanctions prises par la Commission de discipline, ruinant totalement leur crédibilité, qu'elles touchent les joueurs, les entraîneurs, les dirigeants ou les clubs, qu'elles s'évaluent en amendes ou en jours de suspension.
Le rôle d'une commission d'appel n'est pourtant pas d'élargir systématiquement les prévenus, mais de réexaminer les éléments de l'accusation. Elle peut tout à fait alourdir une peine et sanctionner ainsi les recours abusifs, renforcer la jurisprudence. Celle que préside Laurent Davenas fait tout le contraire, et ne consiste que dans une chambre d'allègement, devant laquelle il suffit de se présenter pour obtenir gain de cause. Cette situation a conduit à une tolérance lamentable pour les actes de violence commis sur le terrain ou dans les tribunes. Elle a surtout entraîné l'isolement croissant du corps arbitral dont l'autorité, déjà contestée au moment de l'exercice de leurs fonctions, est annihilée par le laxisme institutionnel.
Sur le sujet, voir dans nos archives : Arbitrage et discipline: une faillite bien organisée (1) et (2), février 2000, et les plus récentes Gazettes 24 et 25.

Les clubs, sociétés à responsabilités très limitées
Dernière preuve du n'importe quoi actuel, les "sanctions" prises dans l'affaire du Strasbourg-Metz ayant vu la blessure de Nelly Viennot ont une nouvelle fois suscité la perplexité. Alors qu'à peu près partout en Europe un tel incident aurait sans discussion possible entraîné la perte du match, assortie d'une suspension du stade avec ou sans sursis, la Commission a pris une décision aussi bancale que faible, le match devant être rejoué à huis clos et un match de suspension étant infligé au Racing. Quelques jours après avoir retiré 7 points à l'ASSE, la Ligue retrouve ses réticences à trancher dans le vif du classement. Récemment, le PSG avait vu son amende de 500 000F (pour le jet de siège de PSG-OM) commuée en provision de 300 000F pour un audit sur la sécurité... Autre exemple moins dramatique: le jet de pile au Vélodrome ayant atteint le gardien monégasque a valu 50 000F d'amende à l'OM. A ce tarif, on voit mal ce qui retiendra le bras du prochain crétin.
Et l'on reparle des sanctions qu'il faudrait appliquer quand les gestes habituels (jets d'objets divers) ont des conséquences dramatiques. Et l'on répète: tant que des mesures injustes, mais seules efficaces, comme la suspension des stades ou des amendes très lourdes ne seront pas prises, il faudra s'attendre à la répétition de ce genre d'incidents, totalement banalisés. Et l'on entendra indéfiniment des responsables comme Patrick Proisy déclarer "Notre responsabilité ne peut être mise en question dans cette affaire".
Car le problème est bien là: la Ligue dégage les clubs de leurs responsabilités, à l'égard leurs joueurs et de leurs cadres comme de leurs supporters, elle est prête à jurer de l'innocence et de la bonne foi des dirigeants avant même que leur cas ne soit examiné. Elle les protège en fait d'une véritable justice sportive.

À trop tirer sur l'arbitre…
La mansuétude des Commissions a logiquement conduit une dégradation progressive du climat, avec des dirigeants qui se permettent des pressions de plus en plus explicites, prennent en otage les arbitres ou les soumettent à la suspicion (voir la polémique Aulas-Courbis). Tout est permis, et les pressions verbales, voire physiques, exercées sur le terrain ou au bord de la touche par l'entraîneur ou le banc sont elles aussi gentiment tolérées…
La décision se rejouer Strasbourg-Metz a contresigné le mépris dans lequel est tenu le corps arbitral, composé d'emmerdeurs qui ont le tord de se trouver sur la trajectoire de la haine, sacrifiés sur l'autel du spectacle-qui-doit-continuer, abandonnés à eux-mêmes, chaînons faibles du foot pro qu'il convient de maintenir en état d'impuissance (pour mieux faire pression sur eux ou les accuser de tous les maux).
Aujourd'hui les arbitres, après avoir une nouvelle fois déclaré leur ras-le-bol en début d'année, ruent plus sérieusement dans les brancards, UNAF et CCA en tête (Union nationale des arbitres de France, présidée par Bernard Saules et Commission centrale de l'arbitrage, présidée par Michel Vautrot). Ils ont ainsi signifié leur refus collectif d'arbitrer le Strasbourg-Metz à huis clos, et menacé de retarder le coup d'envoi de la prochaine journée de championnat. Surtout, des voix s'élèvent pour demander à ne plus dépendre de la Ligue, qui leur semble incapable de garantir des conditions de travail satisfaisantes et dont la partialité menace leur propre indépendance. Cette gifle symbolique devrait faire rougir quelques joues au sein du CA de la Ligue, sachant que la Fédération (Simonet ayant fait de l'arbitrage un chantier prioritaire de son nouveau mandat) sera prête à étudier, avec le ministère, des solutions pour séparer les arbitres d'une tutelle désormais suspecte…

Tout le monde peut aujourd'hui constater l'incapacité de la Ligue à assurer des fonctions qui requièrent une impartialité et une rigueur sans faille. La mainmise des dirigeants sur la LNF, du clan "élitiste", a déjà compromis certains rapports au sein de la "famille" du foot pro, et fait naître la crainte de la dérive d'un foot pro auto-géré. Au moment où un certain laxisme est condamné au travers avec l'affaire des faux passeports, les indulgences de la Ligue sont d'autant plus inacceptables. N'importe quel audit sur sa politique disciplinaire concluera à sa faillite intégrale, sur tous les tableaux. C'est peut-être une telle étude que Bourgoin et consorts devraient s'offrir avec les amendes collectées.

Réactions

  • leplan le 23/01/2001 à 00h00
    Tres bon article, encore une fois. Mais je commence a me lasser de tous ces articles sur les exces en tous genres qui sevissent dans le foot professionel.

    J'aimerais vraiment que vous fassiez des dossiers sur l'animation de certaines equipes du championnat. Prenez votre temps, mais s'il vous plait expliquez moi comment jouent Lille ou Sedan, car je ne les vois jamais jouer, et leur classement semble indiquer que ces equipes font certaines choses tres lien

    Y a-t-il des trouvailles offensives ou defensives dans le championnat francais? Quel est le poid en attaque d'un Pauleta, d'un Moldovan, d'un Anelka? Qui est le meilleur defenseur du championnat selon vous? Plein de choses que j'aimerai voir figurer dans les cahiers. Plein de polemiques en perspectives... Bref, que du bonheur!


    On est tous d'accord, il y a enormement de choses qui semblent pourries dans notre championnat (comme partout). Mais il y a aussi du jeu, des buts, bref des trucs qui nous font aimer le foot. Parlez en plus!

  • JPDarky le 24/01/2001 à 00h00
    Globalement il est clair que vous avez
    raison. Les clubs doivent etre bcp
    plus sanctionnes et responsabilises (dans
    le sens de 'tenu pour responsables') dans
    ce genre d'affaire.

    Cependant je suis assez perplexe ces
    derniers jours quand je vois le traitement
    de l'affaire lien

    En effet, il est evident que le club doit
    etre sanctionne, il est evident que ces sanctions
    doivent etre lourdes, et pour les gros groupes
    financiers comme McCormack, une grosse sanction
    financiere semble le meilleur lien

    Certes, cependant je suis extremement surpris
    par l'absence totale de mise en perspective
    par rapport au traitement que recoit, par exemple,
    le PSG pour des incidents passes le meme soir.
    Une orange a la pomme d'Adam (d'Adam). Bon, le
    PSG etait sous le coup d'un match de suspension
    avec sursis pour le siege. Resultat ? Pas de match
    de suspension ferme, non non non, une amende ridicule
    et probablement une petite tape dans le lien

    Grosso-modo, si on regarde les amendes/sancitons
    delivrees pour les affaires tres graves de ces
    derniers mois (OM-ASM Gallardo tabasse dans les couloirs
    obscurs du Stade Velodrome, un siege sur la tete d'un supporter
    a Paris, une arbitre recoit un petard a 1m de son oreille
    a la Meinau, un joueur recoit une orange a Paris, un
    joueur se prend des piles au Velodrome encore), on peut
    en tirer, comme je l'ai deja indique ailleurs la suite
    de "valeur humaine" suivante pour la Ligue,
    de valeur moindre a la plus haute:


    un supporter (0 match, 0F (puisque en provision pour un audit)

    un joueur (entre 50 et 300kF selon le club d'origine)

    un president de club (500kF)

    une juge de touche (match rejoue + stade suspendu)


    [j'ai place le stade suspendu plus cher que 500kF
    en raison du prix exorbitant des places en D1,
    avec des 1/4 de virage a 70F+, des assises entre 120F et 250F
    et des populos a 50F, on arrive facile a 1MF]


    Je suis d'accord qu'il faille proteger les arbitres,
    c'est une evidence, la reaction du corps arbitral
    est comprehensible, cependant on peut voir que deja,
    dans l'echelle hierarchique de la Ligue, les arbitres
    ont le traitement le 'moins pire'. Mais ne trouvez vous
    pas dramatique qu'un supporter dans le coma ne vaille rien
    ou presque au club responsable?


    C'est beau de pleurer sur le corps arbitral, les abrutis
    dans les stades, etc etc, mais il y a visiblement
    tout ausssi scandaleux juste a cote, plus messquin,
    plus lien

    Enfin, le traitement mediatique actuel montre bien que
    tres peu de "journalistes" n'ont l'intentionde mettre en
    paralelle les incidents ayant eu lieu le meme soir
    de decembre 2000. Aucune comparaison entre les 'sanctions'
    contre le PSG et celles contre Lille ou Strasbourg.
    Non, non, lien

    C'est beau de s'indigner, mais je pense qu'une indignation
    'democratique', 'egalitaire', ne pourrait pas faire de mal
    pour apporter un peu plus de lien

    Je ne dis d'ailleurs pas specialement tout ca pour
    "Les Cahiers" qui ont un traitement different de l'actualite,
    donc forcement de type 'editorial', non je veux plutot
    parler des medias plus 'generaux'.


    JP

  • Le Croisé le 24/01/2001 à 00h00
    Encore une fois le croisé sort sa morgenstern pour terrasser l'hypocrisie ambiante!
    Personne ne moufte de voir qu'en à peine quinze ou vingt ans le degré de violence sur le terrain s'est considérablement accru, le vice dans le jeu avec... et des espèces de trou d'uc commentent en toute quiétude des matchs, où l'on entend des commentaires du type "c'est dans l'esprit.." ou "c'est un match d'homme" (Pour ceux qui en voulait à ma soi-disant homophobie de l'autre jour...), ou encore " ils gagnent leur duel"...

    Quand on pratique un métier de verbe, il me semble qu'une certaine réflexion quand à son maniement s'impose...
    Mais pour le reste la FIFA veille, la belle affaire: Cartons rouges pour les tacles par derrière systématiques, règle applicable dès le début de la CM... hum hum....
    Regardez bien le nombre de tacles par derrière non sanctionnés lors de chaque journée de championnat... et je ne crois pas à un désir commun de laxisme de nos chers arbitres... ils ont des ordres... ou des influences, c'est lien
    Et ce sont toujours les mêmes qui prônent le laxisme arbitral, et l'imposent... Les responsables! Présidents de club, entraineurs (salut Roland!), groupes financiers, sponsors, chaines de télé (salut Canal, M6 et consort)...
    Chacun avec ses moyens... actifs et passifs...
    Nos chères instances de tout poils, que font elles?... ben pas grand chose, ou ce que "M. sylvestre du foot" leur dit également... (salut messieurs du BOARD, surtout ne vous dérangez pas pendant la sieste, et surtout ne réfléchissez pas trop, vous pourriez nous agrandir les buts...)

    La vidéo dans l'arbitrage est parfaitement possible, et avec un ralentissement du rythme quasi inexistant. Le tout est de se pencher sérieusement sur le problème... il faut le vouloir...
    Qui a intéret à laisser l'arbitrage dans un superbe flou artistique, permettant par la même de désigner un coupable tout fait, en cas de pénalty litigieux, de jugement erroné... de défaite sur le fil pour un poteau rentrant non signalé...
    Les responsables sont déjà cité plus haut... Bienvenu dans le troisième millénaire qu'ils disent... et ben il s'agirait de s'y coller parceque l'on est pas près d'y entrer à ce rythme!
    A moins que celà soit comme ça qu'ils le veulent ce millénaire... Tendance "Roller Ball" ascendant "Blade Runner"...

    Les caméras dans les tribunes? Itou, LNF sort ton blé... avec une participation de chaque club... Chaque année attribution de malus pour les clubs dont les supporters sont les plus violents durant la saison...

    Condamnation sévère des coupables, encore faut-il leur trouver de la place en cabane... et surtout prévention et éducation... Paris aura mis du temps avec canal, mais enfin un clip contre le racisme à été réalisé l'an passé...
    C'est une goutte d'eau, mais c'est toujours ça...

    Et que dire des publicitaires qui bien souvent mettent en avant le caractère violent du sport pour le vendre (salut NIKE et PUMA)

    Que l'on ne me dise pas que c'est un sport d'hommes... Là je dis: "Sus à l'homophobie!!!!"
    Au stade, je ne sait plus qui disait que les fouilles sont légères...
    c'est vrai. Mais bon pour la LNF, on ne maintient pas l'affluence "fabuleuse, surfant sur la vague coupe du monde" dans les stades en "oppressant" le bourrin qui s'y rend... Le bourrin sans sa cannette de bibine et son cran d'arrêt, il est tout nu...
    Que voulez vous c'est pas un sport de gonzesses... juste d'homophobes.


  • bruno le 24/01/2001 à 00h00
    On ne peut pas être juge et partie. Le problème dans le sport (foot ou autre), c'est que les gens sont nommés à l'intérieur d'un système pour juger des faits et gestes de leur pairs. Dans le cyclisme, on se dope et tout le monde est content. Dans le foot, les clubs ne se sentent pas responsables des dérives de violence qui s'opèrent dans les stades. Il faut que la justice prenne en main tout ça... Vivement que les joueurs portent plainte pour arrêt de travail suite à des violences sur le terrain. Il est impératif qu'un système indépendant au monde du football s'occupe du problème de la violence sur et en dehors des stades.

  • pipoun le 25/01/2001 à 00h00
    A propos de la commission d'appel et du problème de Lille Bastia, Il me semble avoir entendu que Luc Dayan (président du losc) va finalement faire appel de la décision (500kf d'amende) car il a eu la certitude que la sanction ne sera pas allourdie. Cela rajoutte un exemple de plus pour l' lien
    Néanmoins, je trouve qd même que la sanction était bien sévère car en l'occurence, les dirigeants bastiais agressés n'étaient visiblement pas totalement innocents dans l'affaire, ni dans leur bon droit (certains n'avaient pas d'accreditation valable pour rentrer sur la pelouse, d'où le problème et la réaction disproportionnée des vigiles, que je condamne). 500Kf, contre des amendes bcp plus faibles qd il y a eu de vrais blessés (car je doute encore de la véracité du malaise de Nicolai...)???

    La sanction de 500kf parait qd même juste mais souffre de la comparaison avec des cas à mon avis plus graves (c'est sur que de nos jours, 50kf ne representent plus rien pour un club pro, comme marseille (ex de la pile) Si je ne m'abuse, cela correspondait à la prime de match de Ravanelli...)

  • GMAN le 26/01/2001 à 00h00
    La discipline dans le foot français, on est tous d'accord, c'est lamentable, ils devraient s'inspirer de la discipline dans le foot corse: Antonetti bouscule un arbitre, hop! 6 mois de suspension dt 3 fermes ;-)