Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Les internationaux français : où jouent-ils?

Infographies : les Bleus 1970-2013 en chiffres (3/4) : Dans quels championnat et quels clubs jouent-ils, et comment sont-ils devenus migrateurs?

Auteur : Mathieu Garnier le 13 Sept 2013

 

 

Précisions importantes
- les données représentées sur les graphiques ci-dessous dénombrent les joueurs ayant participé à une campagne qualificative ou une phase finale (hors matches amicaux). 
- Au sein de chaque campagne, un joueur n'est compté qu'une fois, quel que soit le nombre de rencontres pour lesquelles il a été appelé (cf., par exemple, la liste des joueurs pour les éliminatoires 2008/09). En clair, on compte les internationaux, pas les sélections.
- Quand un joueur a évolué dans plusieurs clubs différents au cours d'une même campagne qualificative, c'est son dernier club qui est pris en compte (dans l'exemple précédent, Lassana Diarra est enregistré pour le Real Madrid).

 


Les championnats où évoluent les joueurs
 

[CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR]

 

 

 

Quelques observations


• L'internationalisation des Bleus augmente progressivement au cours des années 90, mais explose véritablement entre 1996 et 1998, en dépassant les 50% dès le Mondial 1998.
• Même si l'Italie a enclenché le mouvement (20% des joueurs de l'ère Jacquet), l'Angleterre est devenue le principal pays d'accueil des Bleus, avec un record lors du mandat de Santini et une "part de marché" d'au moins un quart depuis lors.
• Depuis les éliminatoires de l'Euro 2008, la proportion de joueurs évoluant en France augmente de nouveau.
• La tendance est même antérieure si l'on considère les sélectionneurs: la hausse est continue depuis Santini, pour atteindre 58% de produits de la Ligue 1 sous Deschamps.
• Depuis 2006/07, la Liga a pris la deuxième place à la Serie A.
• Principalement exportateur de milieux et de défenseurs, le football français a eu du mal à placer ses meilleurs gardiens à l'étranger.

 

 

 

Les clubs où évoluent les joueurs
 

[CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR]
 

 

 

Quelques observations


• Côté français, cinq clubs se dégagent en tant que fournisseurs d'internationaux, dans des proportions analogues: Marseille, Bordeaux, Paris, Lyon et Monaco.
• Nantes, Saint-Étienne et Auxerre viennent au deuxième rang. Avec ces huit-là, on tient les équipes qui ont le plus représenté le championnat de France en coupe d'Europe depuis 1970.
• Sans surprise, Arsenal, qui collectionne les internationaux français, vient en tête des clubs étrangers... devant deux autres formations anglaises, Chelsea et Manchester.
• De Platini à Pogba, la Juventus a assuré une forme de tradition. Trois autres cadors du continent se dégagent: le Bayern, le Real et le Barça.
 

 

1/4 LES INTERNATIONAUX FRANÇAIS : D'OÙ VIENNENT-ILS?
2/4 LES INTERNATIONAUX FRANÇAIS : QUI SONT-ILS?
3/4 LES INTERNATIONAUX FRANÇAIS : OÙ JOUENT-ILS?
4/4 LES INTERNATIONAUX FRANÇAIS : COMMENT S'APPELLENT-ILS?

 

 

Réactions

  • Sens de la dérision le 13/09/2013 à 09h25
    Mais que s'est-il donc passé en 1996 pour voir cette explosion des Français de l'étranger ? (je vous rassure, ce n'est pas une vraie question).
    Ça demanderait un travail de fou mais je serais curieux de voir le même graphique pour l'Angleterre, l'Espagne, l'Allemagne et le Portugal.
    Troisième remarque : le fait de voir peu de joueurs de l'étranger depuis 2008 ne me paraît pas être en fait une bonne nouvelle, vu que ça veut dire que nos joueurs intéressent moins les clubs.
    Ça serait intéressant de séparer les grands clubs des autres aussi pour voir si les Bleus ont tendance à jouer dans des grands clubs ou des plus petits. Ça nécessiterait certes de déterminer quels sont les grands clubs...

  • Gabriel Heinze Sergent García Rafa Márquez le 13/09/2013 à 11h02
    Sens de la dérision
    aujourd'hui à 09h25

    Ça serait intéressant de séparer les grands clubs des autres aussi pour voir si les Bleus ont tendance à jouer dans des grands clubs ou des plus petits. Ça nécessiterait certes de déterminer quels sont les grands clubs...
    ------

    Si tu parles des clubs étrangers, à vue d'oeil un peu plus des 2/3 se répartissent entre Arsenal, MU, Chelsea, Juventus, Real, Barça, Bayern. A priori, plutôt des "grands clubs".
    Pour les clubs, français, je ne préfère pas rentrer dans le débat de savoir quels clubs sont "grands" ou pas...

  • Lucho Gonzealaise le 13/09/2013 à 13h57
    Les proportions de joueurs venant d'un club étranger par poste ne sont-elles pas surtout symptomatiques du manque de compétitivité historique des buteurs français, qui s'exportent moins bien que les buteurs latins ?

  • le Bleu le 13/09/2013 à 15h23
    Ce qui est intéressant, c'est plutôt la courbe croissante de joueurs français à l'étranger AVANT 1996.

  • LMD le 14/09/2013 à 15h33
    En même temps faut voir à quoi correspondent ses pourcentages en termes de joueurs.

    Pour 93 par exemple, je vois uniquement une vingtaines de joueurs appelés, ça veut dire, si je comprend bien le mode de calcul, qu'un joueur représente un peu moins de 5% pour l'année 93 (mais je suis pas sûr).

    Pour 93 je recense Desailly (Milan AC), Papin (Milan AC), Sauzée (Atalanta), Cantona (Man. United). Autant dire que dans des équipes stables avec peu d'appelés supplémentaire, un ou deux joueurs font infléchir la courbe et tout cela s'explique en partie par le pouvoir financier croissant des clubs italiens à cette période.

  • LMD le 14/09/2013 à 15h42
    De même la contraction en 2001 du contingent espagnol et sa réapparition en 2002 tient sûrement au changements de clubs des uns et des autres dans une équipe la aussi assez stable (Je ne sais pas lequel de Petit, Makélélé et Anelka ou autre est compté, mais des joueurs évoluant dans la Liga y en a avait pas des wagons dans l'équipe de l'Euro 2000.)

    Les tendances sont assez nettes mais la courbe année par année est anecdotique dans ses fluctuations.