Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Entre les hooligans et Sarkozy...

C'est un peu l'inconfortable position de ceux qui comme nous prônent la répression contre la violence dans et autour des stades, et sont les témoins de l'opération de communication du ministre de l'intérieur sur le très médiatique football.
Auteur : Jamel Attal le 23 Jan 2003

 

Si l'on pouvait craindre (ou espérer) que les médias soient un peu à court de sensationnel pour faire monter la sauce du PSG-OM de Coupe de France (voir la Revue de stress), c'était sans compter sur l'hyperactivité de notre ministre de l'intérieur, qui en une réunion Place Beauvau lundi et une sortie tonitruante devant les députés mardi, a subitement chaussé les crampons. Celui-ci ne pouvait manquer de profiter à la fois du potentiel médiatique du football, d'une merveilleuse illustration pour l'efficacité sécuritaire de notre gouvernement et d'une excellente diversion sur un sujet moins discutable que l'ensemble des autres mesures actuellement débattues à l'Assemblée. Du velours, surtout avec l'incroyable faculté des médias à se faire les auxiliaires enthousiastes des campagnes de communication gouvernementales ("guerre", "croisade", "offensive" sont les termes très neutres ayant qualifié cette opération dans la presse). Habilement, dans les consignes qu'il a données aux acteurs du football réunis lundi au ministère, Nicolas Sarkozy a demandé de "faire preuve de sévérité dans les décisions concernant la violence entre les joueurs, les tricheries et le mauvais exemple en général" (AFP 21/03). Prince de l'amalgame et des raccourcis, le maire de Neuilly a trouvé matière à son opportunisme dans le monde du ballon et aura même fait de Fiorèse son complice involontaire. Vitrine et réalité Et comme, depuis moins d'un an, on a l'impression que l'histoire s'est réduite à un scénario tragique écrit sur mesure, des incidents graves se sont déroulés en marge de Nice-PSG, une bagarre dans les tribunes ayant fait un blessé grave par arme blanche (en l'état de nos informations au moment de la mise en ligne), succédant aux débordements lyonnais du début de semaine. À l'autre bout de l'échelle de gravité des actes désormais prohibés, la panthère rose qui a envahi la pelouse de la Beaujoire écopera de 15.000€ d'amende, ce qui fait cher le costume. Évidemment, si c'est pour dire que les matches de football ne doivent pas justifier de dispositif militaire, qu'il faut éradiquer les racistes et sanctionner sévèrement les fauteurs de trouble (notamment en appliquant strictement les interdictions de stade), nous sommes totalement d'accord. Et nous voilà bêtement coincés entre les hooligans et Nicolas Sarkozy (ça nous apprendra à voter Besancenot au premier tour :-) Alors on rappellera que pendant que le ministre de l'intérieur amuse la galerie, il fait voter une loi sécuritaire qui criminalise la pauvreté et réduit les libertés individuelles, tandis que le gouvernement auquel il appartient applique progressivement le programme du MEDEF. Comme dans du beurre. Reste à aussi voir si la tolérance zéro dans les stades impliquera de museler toute forme d'expression des supporters, comme cela en prenait le chemin avec l'application abusive des lois Alliot-Marie (voir Nettoyage à sec). D'autre part, les autorités ont intérêt à bien cerner le problème si elles ne veulent pas qu'il leur retombe lourdement sur les pieds. Les acteurs à impliquer sont nombreux (les clubs en premier lieu), et il n'est pas dit que le durcissement ne convienne pas aux groupes hooliganisants, qui s'épanouissent dans l'affrontement, ni que les associations de supporters ne soient pas atteintes par le regain de tension. Il n'est pas sûr qu'un coup de matraque magique suffise à régler les problèmes. Pour conclure, nous avions évoqué, le 22 avril dernier, un ouvrage indispensable de Laurent Mucchielli sur la manipulation des "chiffres de la délinquance", leur exploitation politique et leurs experts patentés (comme un certain Xavier Raufer). Il vient de sortir en poche, et par les temps qui courent, on ne saurait trop recommander sa lecture. Une postface rédigée en septembre dernier, livre un éclairage accablant sur les événements politiques du premier semestre 2002. Laurent Mucchielli est historien et sociologue, chercheur au CNRS et co-signataire, avec le groupe Claris, d'un texte paru dans la rubrique Rebonds de Libération ce mardi 14 janvier.

La Découverte, 7€50.

Réactions

  • cours-la-ville le 23/01/2003 à 17h46
    Zoher, un PV pour excès de vitesse ne criminalise pas la pauvreté, mais l'addition de l'échec scolaire, du sentiment de rejet dans les quartiers de relégation (via le marché du travail, le racisme ordinaire, les discriminations de toute sorte), le harcèlement par les forces de l'ordre des mêmes populations, ajouté à des sanctions qui punissent en fait les conséquences de la pauvreté, je n'appelle pas ça autrement. L'effet de ce genre de mesures est de démultiplier l'exclusion et d'enfoncer les pauvres. Là encore, regardez les Etats-Unis, le programme est appliqué avec brio depuis 20 ans, et les statistiques sur la population carcérale y sont vraiment explicites...

  • piem le 23/01/2003 à 17h47
    Bon allé, j'suis lancé, j'y retourne, j'ai les cros là, demain c'est sur je vote Jospingouin !-))

    zozo, tu nous dis çi, et j'men vais te répondre ça :

    -la prostitution est quelque chose d'inacceptable.
    Bah, ouais, et donc il faut cuisiner les putes qui vendront pas leur mac (pour acheter un PC faudrait être malade !-)) et leur coller des amendes qu'elles prendront sur leur faible subsides ?

    - Tout le monde est d'accord pour dire que l'explosion de la délinquance des mineurs n'est pas un fantasme.
    Nan, nan et nan, ce n'est pas tout le monde qui est d'accord pour dire ça ! En tout cas pas moi à l'appui du bouquin de Mucchieli d'ailleurs, ce qui explose c'est l'irrespect croissant et violent des mineurs vis à vis de la police ainsi que dans leur conso de drogue... après c'est vrai que fumer un pétard étant un délit, c'est la délinquance des mineurs qui explose... on devrait leur couper les lèvres aux fumeurs, faudrait essayer, peut-être que ça les dissuaderait (même raisonnement que le tien pour les amendes aux parents !-))

    "Une amende pour excès de vitesse criminalisse la pauvreté" Beuh, non, là, j'vois vraiment pas ?


    -Pour les halls, une application intelligente serait d'utilisser cette loi dans les cas ou les rassemblements gènent les voisins et produit des dégradations de manière répété.
    Sans nier les problèmes, le problème c'est qu'une loi n'est pas faite pour être appliquée de manière intelligente ou pas... le problème, c'est qu'il y a déjà une base légale pour intervenir s'il y a des dégradation de manière répétée, du tapage ceci, celà... Mais c'est vrai que coller en cabane 2 mois un fouteur de merde, ça ne va pas le faire plonger plus loin dans les délonquance !

  • papa cammayo le 23/01/2003 à 18h02
    pour CLV

    "OK Papacam, j'ai peut-être réagi avec un manque de discernement (dont tu n'es toi-même pas exempt dans tes critiques envers l'article et mes propos)"

    ma maman m'avait bien dit de ne jms me lancer dans un débat politique sur internet, on fini tjs par dire que des conner... : )

    plus sérieusement il est évident que je manque souvent de discernement mais c'est inhérent à tout homme qui parle de politique (loi universelle si il en est)

    sinon je ne crois pas avoir mis sur un pied d'égalité les peurs agitées d'un coté et de l'autre. Si, en revanche, les mettre sur un même plan signifie les critiquer toutes les deux alors oui c'est ce que j'ai fait. Il est évident que de nos jours on surfe de facon démentielle sur la vague de l'insécurité pour faire passer et justifier n'importe quoi. Ce que je crois aussi c'est que lorsqu'on instrumentalise une peur d'un coté et qu'on l'entretient au détriment de tout fondement réel, il ne faut pas attendre longtemps pour que de l'autre coté une réaction similaire se produise. Et c'est ce qui se passe un peu à mon sens.

    sinon je n'ai pas dis (enfin je crois pas) que tu brandissais la peur du fascisme (allez lachons le mot) dans tes arguments contre les LSI. Mais d'autres le font.


    Pour PIEM

    excellents exemples les lois IVG et PACS : )
    là je sèche

    m'enfin j'ai tjs appris (notamment en philo) que le but des lois était tout de même de créer un carquant (un carquant c'est limitatif, non ?) afin que tous puissent vivrent en société, quit à réduire certaines libertés individuelles. Et comme ca de tête sans réflechir, je peux te citer un paquet d'excellentes lois qui répriment les libertés indivuelles : )
    seulement si elles n'étaient pas là, c'est juste les plus fort qui exprimeraient leurs libertés.

  • piem le 23/01/2003 à 18h14
    Pap' Cam' :

    1/ ton prof' de philo était nul, il t'a appris à confondre l'Etat et la Loi.

    2/ je ne dis pas que toute loi est bonne et, bien au contraire... En fait, pour contrer l'exemple que j'ai cité, du point de vue des libertés individuelles, il fallait retrourner le problème... en fait ces lois ne font que restaurer une liberté individuelle injustement spolliée du fait même de la loi.

    3/ si on peut penser que les lois posent des règles sociales qui, par essence, restreignent les libertés individuelles, à l'inverse elles permettent d'inventer des libertés collectives que le respect absolu de la liberté individuelle nierait : 1901, loi sur les associations qui confèrent une personnalité morale a un ensemble d'individu, liberté de manifestation qui nuit à la liberté individuelle de circuler en bagnolle le w-e à cause de ces salauds de gauchistes qui sont jamais content !-)))

    4/ faut que j'arrête de poster à outrance, je fais fuir tout le monde avec mes pavés...

  • Positive vibes le 23/01/2003 à 18h25
    La redac devait se douter qd parlant de sarko ds un article, ca allait partir live!

    Harvest, si tu es revenu sur ce fil (ca va a une vitesse), c’est justement parce que je prend du recul que je constate avec amertume que de plus en plus de gens ne le prennent plus, se radicalisent a en trouver les extremes ‘normaux’. Ceci n’est pas une defense des partis classiques (d’ou ma conviction du bien fonde du vote blanc). Je ne focntionne pas non plus en terme d’audience. La majorite n’a pas automatiquement raison, loin de la meme. D’ailleurs, en aditionnant tous les votes extremistes, on atteint allegrement 1 electeur sur 3: inquietant.

    Mais l’idee comme quoi l’extreme gauche, c’est vouloir “le bien du peuple”, “changer la vie” et autres bla bla restera pour moi la plus grosse escroquerie du 20eme siecle (etrangement, c’est surtout en France que cette illusion survit); on a vu ce que ca a donne.

    Je me permet qd meme de rappeler que LCR ne signifie pas Ligue des Communiants en Robe, mais bien Communiste Revolutionnaire. Comment ces 2 mots cote a cote peuvent ils aujourd’hui representer une solution democratique, c’est un mystere pour moi. Libre a toi de tj croire a ces ideologies.

    Je sais que l’ultra gauche est tres presente ici et que je ne convaincrai personne. Je n’alimenterai donc pas le debat outre mesure, mais jamais, jamais, jamais, au grand jamais on ne me fera croire qu’un parti se reclamant lui meme de l’etreme qque chose puisse etre le genre humain (meme si je reconnais que Besancenot m’a positivement surpris par son attitude aux presidentielles et ne dit pas que des conneries, mais l’ideologie vehiculee, brrrrr, j’en ai froid ds le dos).


    Pour le reste, je n'ai pas tout suivi ds le detail, mais je viens de m'arreter la dessus: "la prostitution est quelque chose d'inacceptable"
    Le prototype de l'idee facile. Soit, c'est pas joli joli, mais si c'est le plus vieux metier du monde, ce n'est pas pour rien. Les hommes etant ce qu'ils sont, elle existera tj, quoi qu'on en pense, et quoi qu'on fasse.

    Mieux vaudrait la controler pour quelle se passe de la moins mauvaise maniere possible (en cela, j'ai un raisonnement tres proche sur les drogues douces) et s'attaquer aux macs et leurs reseaux plutot que les putes et les clients.

    On peut chercher a tout interdire et eradiquer la prostitution, mais qd bien meme on y arriverait, alors je conseille a toutes les femmes de se mettre a la course a pied des maintenant, et de travailler le sprint ET l'endurance, parce qu'elles ne sont pas au bout de leur peine.

  • piem le 23/01/2003 à 18h31
    PV ne t'inquiète pas la loi ne s'attaque pas aux clients... mais bien qu'aux putes... ce là à supposer qu'il y a des clients à l'assemblée !-)))

  • piem le 23/01/2003 à 18h54
    Bon après j’arrête pour laisser les autres parler parce qeu je me rends bien compte que je fais rien qu’à couper la parole à tout le monde.

    Je voulais juste rappeler ces 2 brèves qui sont pourtant bien plus corrosive et bien moins gentille que cet article… à qui en fait vous reprochez peut-être d’être moins drôle ?

    sevrage collectif
    "PSG-OM : la vente et la consommation d'alcool seront interdites autour du Parc des Princes entre 14h00 et 24h00" (AFP). Les 2000 policiers et gendarmes mobilisés pourront-ils relever ce fantastique défi?

    tolérance zéro virgule cinq (1)
    Nicolas Sarkozy (AFP) : "Il est inacceptable que des racistes envahissent nos stades et profitent de matches de football pour procéder à de véritables ratonnades". Alors qu’il suffit d’entrer dans les forces de l'ordre pour exercer des activités très proches en toute légalité.

  • cours-la-ville le 23/01/2003 à 19h14
    PV, j'ai l'impression que ta position est surtout une volonté de ne pas y réfléchir et de diaboliser "l'idéologie", comme si en agissant ainsi tu allais y échapper.
    Ce qui me fait vraiment froid dans le dos, moi, c'est justement l'amalgame entre les "extrêmes" (droite et gauche)... C'est un symptôme de l'anéantissement de la politique dans nos sociétés. Essaie de percevoir la différence des valeurs et des espoirs investis, compare les buts théoriques des gauchos et des fachos en évitant le verdict simpliste des "extrêmes qui se rejoignent (même si cela a pu être ponctuellement vrai au travers d'une minorité de "rouges-bruns").
    Tu préfèrerais partir en vacances avec El Mallorquin ou avec un mec du FN? :-))

    Il ne faut pas avoir peur des mots, même si ces mots sont "communiste" et "révolutionnaire". La LCR a gardé son nom parce qu'elle se réclame de certaines valeurs intangibles ainsi que de la mémoire des mouvements ouvriers, mais il ne faut pas croire que l'extrême gauche est dominée par le stalinisme ou des idéologies totalitaires (c'est sûr que LO craint du genou mais bon). La gauche critique a eu le temps de faire son examen de conscience et de se réinventer, même s'il y a encore du boulot. Il faut la juger sur ses actions et ses idées aujourd'hui.

  • piem le 23/01/2003 à 19h41
    Mouais, d'accord avec CLV, communiste révolutionnaire, avec un postier dedans, ça fait pas sérieux !-)) Celà dit, je ne trouve pas vraiment que la gauche dans son ensemble a fait quelque examen de conscience que ce soit... mais c'est juste un point de vue qui manque peut-être d'arguments...

    Nota Benêt : il est même préfèrable de partir en vacances avec le Mayo qu'avec un socialiste ou pire un mec de droite !-)))

  • Positive vibes le 23/01/2003 à 22h16
    Apres le match d'hier, il est hors de question que je parte en vacances avec El Mallorquin!!!!!!!!!!!!!
    Qd au reste, on peut annoncer les idéaux qu'on veut, qd je vois l'application qui en a été faite de toutes ces idéologies, de droite comme de gauche, au bout du compte, c'est tj le même résultat......
    ET VIVE LA REPUBLIQUE!!!!!!!!!!!!!!!!!