En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Banale violence

On reparle de discipline, au moment où le mouvement des arbitres nous fait voir d'un œil moins complaisant les mauvaises habitudes des joueurs et des supporters. Heureusement, Gérard "Minimisator" Bourgoin ne laissera pas les arbitres ternir l'image du foot pro.
Auteur : Pierre Martini le 28 Jan 2001

 

Les rencontres de la journée du championnat ont donc été retardée de quelques minutes, à l'initiative des arbitres qui ont lu aux équipes un texte manifestant leur inquiétude et leurs revendications. M. Poulat, pour Bordeaux-Marseille, l'a rendu public devant les caméras de Canal+, mais a ensuite décliné l'invitation à le prononcer au micro du stade. Un choix raisonnable si comme lui on craignait la réaction des spectateurs, traditionnellement peu enclins à soutenir ce corps de métier…
Encouragée par la ministre des sports et la Fédération, relayée par les médias, cette initiative a atteint une partie de ses objectifs.

Braillards
Très remontés, les arbitres ont peut-être voulu se faire respecter avec plus de fermeté que d'habitude lors de cette 24e journée, à l'image d'Alain Sars qui n'a rien laissé passer durant PSG-Lens, distribuant neuf cartons jaunes tous plus justifiés les uns que les autres. Ce match a d'ailleurs donné un exemple typique du comportement coupable des joueurs, lorsque Diouf est allé engueuler le juge de ligne, pour n'avoir pas signalé (à juste titre) un hors-jeu de Robert. Alors qu'il n'y avait même pas but, que la décision elle-même était parfaitement légitime, qu'il n'était pas concerné et était très mal placé pour juger, l'attaquant lensois avait traversé le terrain pour hurler et gesticuler une stupide colère auprès de l'homme au drapeau.
Ce genre de geste très banal prend un relief supplémentaire en cette période de crise de l'arbitrage. Le football est un des rares sports où il est de tradition d'aller assaisonner les arbitres à la moindre occasion, alors que partout ailleurs cette attitude est sanctionnée durement. Devenues systématiques, les contestations sont un fléau qui a toujours bénéficié d'une incroyable tolérance, dans cette discipline où l'arbitre a été délibérément condamné à une position de faiblesse, à la fois parce que son travail est techniquement difficile et parce qu'il fait un bouc émissaire idéal. La comédie est ainsi devenue une composante essentielle de la panoplie du footballeur football, et pas seulement en Italie (où les défenseurs lèvent les bras même sur les buts les plus limpides et où les conversations avec l'arbitre sont incessantes). Le jeu s'en retrouve pollué, et la tâche des arbitres de plus en plus difficile. L'usage rétrospectif de la vidéo pour sanctionner toutes les sortes de simulateurs et de contestataires professionnels doit être sérieusement encouragé.

Le 14 juillet dans la gueule
Un autre épisode lamentable fut ce corner lors de Bordeaux-Marseille. Nelly Viennot et François Grenet durent se tenir dans une zone où en moins de dix secondes tombèrent un briquet et un fumigène (l'un ayant servi à allumer l'autre?) et où un pétard de forte charge explosa, faisant même sursauter l'arrière bordelais. Un incident qui a une multitude de petits frères à chaque rencontre, et qui montre dans quelle atmosphère d'insécurité opèrent les assistants. N. Viennot en est à nouveau la cible et l'on se demande si c'est une simple coïncidence, ou bien une provocation délibérée et le signe que certains supporters ont vraiment de la merde dans la tête.
Les banderoles déployées par les kops parisiens samedi soir, suite à la condamnation à de la prison ferme pour deux supporters qui avaient lancé des fumigènes sur les supporters stéphanois à Geoffroy Guichard, montrent qu'il y a du chemin à faire avant de faire évoluer les mentalités. On put lire entre autres le sécuritaire "Criminels en liberté, supporters en prison", le puéril "Justice=mafia", et l'incomplet "Un fumi allumé/ En prison pour leur passion/ Pourquoi pas la pendaison?", le laconique "Supporters!=criminels". Cette réaction de solidarité est en partie compréhensible, mais on préfèrerait voir au contraire les associations se désolidariser de ceux qui se rendraient coupables de ces gestes, qui sinon semblent considérés comme parfaitement normaux. Étranges tributs à la "passion", car si les supporters ne sont pas des "criminels", les criminels ne doivent pas être tolérés parmi les supporters.

Bourgoin contre le lobby des arbitres
Gérard Bourgoin a une grande capacité à trouver les mots qu'il ne faut pas. Ses réactions au mouvement des arbitres sont assez stupéfiantes. Selon lui, il ne faut pas que les arbitres remettent en cause "l'intégrité des Commissions". "Je trouve déplacé le fait de mettre la pression sur les Commissions (…) n'en faisons pas des martyrs", a-t-il aussi précisé. Le renversement des rôles et des responsabilités est spectaculaire: ce ne sont pas les arbitres qui ont la pression, ou dont on remet en causes les compétences et l'honnêteté, ce sont les pauvres commissions qui passent leur temps à les déjuger!
Cette condamnation de fait, qui se place très clairement dans le camp des clubs, montre à nouveau que la Ligue n'est plus qu'un outil politique à leur service (ce que Noël Le Graët avait empêché aussi longtemps que possible). Alors que l'on pouvait espérer du président un minimum de neutralité et la reconnaissance d'un réel problème, il ne fait que rabrouer les plaignants, montrant bien que les intérêts qu'il défend sont ceux d'une seule "sous-famille" du football. La demande des arbitres se sortir du giron de la LNF pour entrer sous celui de la FFF n'en a que plus de sens.
La crédibilité de la Ligue encaisse un nouveau coup avec le conflit soulevé par le corps arbitral, la mauvaise foi de son président n'y pouvant rien changer. La table ronde sur le sujet qui se tient ce lundi mettra en cause sa responsabilité dans la dégradation de la situation. Elle ne semble pas prête à l'assumer.

Réactions

  • SLY le 29/01/2001 à 00h00
    Perso je soutiens encore et toujours le combat des arbitres, et je soutiendrais aussi l'intitiative consistant à mettre un peu de plomb dans la cervelle de certains marseillais et aussi certains stéphanois, à croire que pour se prétendre bon public il faut parfois avoir une forte minorité de débiles profonds dans ses lien

    Je suis déçu (surtout par les supp' des verts ayant affiché certaines opinions).



    A+

    SLY.

  • houbahouba le 29/01/2001 à 00h00
    Consterné! Je suis consterné par la déclaration de Bourgoin après le mouvement symbolique de protestation légitime des arbitres. Je crois que le corps arbitral devrait faire une grêve pour bien se faire comprendre et être traité autrement par les responsables du lien
    J'étais au Parc Samedi soir, et j'ai vu une pluie de cartons jaunes mais j'ai vu aussi aucun effort des joueurs pour "aider" le trio arbitral: contestation comme d'habitude, et invective permanente (Salut Diouf, joue au ballon tu es talentueux et laisse les arbitres assistants s'occuper des hors-jeu!) En fait, il s'agit là d'une attitude normale pour les joueurs qui semblent se foutre royalement des soucis des arbitres! On peut se moquer du foot anglais où l'arbitrage est, selon moi, d'un niveau inférieur à la France, où pas mal "d'attentats footballistiques" ne sont pas sifflés, mais vous remarquerez qu'un joueur britannique expulsé il ne reste pas 3 plombes sur le terrain à esperer que l'arbitre range son carton rouge et lui dise "OK ça va pour cette fois". Les Anglais sont énervants parfois parce que le Fair-Play ne s'applique que lorsqu'ils gagnent mais j'ai l'impression que le respect de l'arbitre est une réalité de l'autre côté du "Channel"!

  • snake le 29/01/2001 à 00h00
    Je suis d'accord avec vous, notamment en ce qui concerne Diouf. J'étais moi-meme à ce match et cela m'a choqué de voir ce joueur traverser tout le terrain pour engueuler l'arbitre de touche. Résultat: il s'est pris un jaune et c'est tout. Quand les joueurs auront compris qu'un arbitre ne revient jamais sur sa décision, le fair-play aura fait un grand pas.

  • DOOMER le 29/01/2001 à 00h00
    Si les arbitres se mettent tous OK et sortent un jaune pour chaque protestation et n'hésitent pas à mettre un deuxième carton jaune et donc un rouge pour récidive, les joueurs devraient rapidement se calmer d'eux mêmes. Non?

  • spaceman le 29/01/2001 à 00h00
    Je suis tout à fait pour les sanctions contre les aboyeurs, mais je ne pense pas que de simple cartons changent grand chose. Je serais plutôt pour des sanctions financières (des lourdes). Les cartons sont faits pour sanctionner des fautes de jeu, notament le jeu dangereux style tacle dégueulasse. Je trouve toujours très con qu'un joueur se prenne un carton jaune pour avoir enlevé son maillot après un but ou pour avoir escaladé une balustrade de pub, alors que les fautes à 40 mètres des buts sonr rarement sanctionnées d'un carton. Risquer un match de suspension pour avoir manifesté sa joie d'avoir marqué ou de ne pas mettre son maillot correctement dans son short est une aberration comparé à des fautes méritant le rouge qui ne récoltent quelques fois qu'un jaune et encore. L'arbitre pourrait noter dans son calepin les joueurs qui gueulent et après le match, en commission de discipline, une belle amende pour lui apprendre à se la fermer.

  • Le Croisé le 29/01/2001 à 00h00
    Et bien voilà ça continue... disons tous merci à M. Bourgoin pour ses idées lumineuses sur l'éthique et l'arbitrage. Profitons vite de ses illuminations intègres... avant qu'on ne l'envoie en prison.

  • GMAN le 29/01/2001 à 00h00
    Le gros problème c'est que le football c'est sans aucun doute le sport le plus archaïque au niveau de la discipline. Evidemment 1 faute=carton jaune et 2 cartons jaunes=carton rouge et expulsion c'est hyper-simple à comprendre mais c'est un système absurde à l'heure actuelle (Evidemment au debut du siecle lorsque il n'y avait que cinq contacts par match c'était bcp plus facile), car toute la discipline d'un match repose sur le choix (voire la personnalité, ah Mr Quiniou et son air méchant!) de l'arbitre. Soit il sanctionne chaque faute comme indiqué dans la loi XII (un aperçu: tacles, obstructions, tirage de maillots, faire perdre du temps, contester les décisions de l'arbitre, se mettre à moins de 9,15m,etc et, aussi enlever son maillot, sortir des limites du terrain [des trucs vachement graves ;-)] ) mais là le match n'ira pas au bout. Dans le meilleur des cas, l'arbitre passera aux zinsolites de telefoot, dans le pire il quittera le stade sous les insultes et entourés de CRS: perspectives peu réjouissantes.

    Alors forcément les arbitres ils font des concessions: ils sanctionnent que les plus grosses fautes et quand le premier carton a été donné pour une faute légère ils évitent de donner le second pour une autre faute légère d'où un arbitrage incohérent, d'où un énervement des joueurs, d'où une plus grande difficulté pour arbitrer, d'où un méchant cercle vicieux...

    Alors messieurs du Board quand est-ce que que vous changez le règlement disciplinaire? Un système où on compte toutes les fautes comme au basket? (peut-être un peu compliqué pour un arbitre avec 22 joueurs) un système avec des expulsions temporaires? (pas sûr que ça soit efficace ni que ça améliore le spectacle). En tout cas, il faut REFORMER. En plus, ce serait pas la première fois, on a bien introduit le carton jaune dans les années soixante donc le changement est possible: FAITES-LE.

  • GMAN le 29/01/2001 à 00h00
    Petite précision: quand je parle du "choix de l'arbitre" je ne parle pas du chx de l'arbitre par la Ligue mais du choix de l'arbitre de sanctionner ou non une faute par un carton. S'cuser :-|.

  • le nihiliste le 29/01/2001 à 00h00
    C'est particulièrement pénible de suivre un match ou certaines décisions arbitrales sont limites limites surtout qd ça pénalise votre équipe. Cependant, je reste persuadé que s'il y a tant d'erreurs c'est à cause de ce fameux climat malsain que plus personne ne peut nier (certains le minimiseront: bourgoin bien sur). Je pense aussi que ds un match l'arbitre fait au moins pire, joint les 2 bouts pour pas envenimer une rencontre, quitte à commettre qq erreurs. Ce qui me fait peur c'est les footballeurs dans qq années s'il se passe rien, si la ligue laisse couler (les propositions de doomer et spaceman par ex st pas mal), les arbitres seraient casqués?...Pour Diouf, suppôt de courbis (c'est lui qui l'a fait venir à lens), son arrogance et sa mesquinerie sur le terrain n'ont d'égal que son réél talent. J'ai suivi bordeaux-marseille et au moment du fameux corner sur Viennot j'ai cru que c'était une bombe qui a fait ce bruit. Notez au passage que les commentateurs de canal sont vite passés sur ce cas. Bref, y'a du boulot... Et ce boulot c'est pas tt le monde qui peut le faire.

  • Isaac le 29/01/2001 à 00h00
    Les arbitres ont intérêt à se défendre, oui, mais tout le monde peut contribuer à améliorer le climat. A quand une banderole des supporters lensois demandant à Diouf de jouer, des supporters parisiens contre Anelka, baffeur sachant baffer, des lyonnais contre leur whining president??? Arretons de manifester uniquement quand les résulats n'arrivent pas.