En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Ballon de Plomb 2013, les candidats : Jordan Ayew

Petit frère boudeur et gaspilleur, Jordan Ayew présente-t-il suffisamment de circonstances atténuantes pour échapper au trophée cette année?

Auteur : Gilles Juan le 31 Dec 2013

 

 
"C’est quelque chose qui peut arriver à n’importe quel joueur". La complaisance de Benoit Cheyrou à l’égard de Jordan Ayew ne fait qu’accentuer le comique de la situation du 10 février 2013 à Annecy: Jordan Ayew remplace Valbuena à la 73e, il prend un jaune à la 74e après un coup de latte à Khalifa, puis il prend un autre jaune justifié par une nouvelle agression, qui fait rouge à la 75e. Tandis que l’OM retrouvait toutes ses chances de marquer et de l’emporter contre Evian, Jordan s’en allait alors vers le vestiaire, affichant l’attitude qui le caractérise et qui le place en condition idéale pour obtenir le Ballon de Plomb cette année: une irréductible bouderie.

 

Jordan Ayew nominé au Ballon de Plomb 2013
 


De même qu’il eut du style à défaut d’avoir du goût, Jordan personnifia tout au long de 2013 la nuance entre un homme de caractère et un garçon caractériel. Pourtant fils du jovial et sympathique Abedi Pelé, présent parmi l’effectif de son club de cœur, international ghanéen, Jordan ne s’exprima qu’en faisant la moue. Ses démonstrations d’énergie, incompréhensiblement valorisées par des observateurs maladroits, furent toujours été le résultat d’un tempérament rouspéteur, contrarié, grognon. On s’en fout s’il veut bien faire: il ne lâche pas le ballon!
 

Souffrant de la comparaison avec son frère et son père, il eut pourtant de nombreuses occasions de se faire un prénom: blessures et médiocrité (passagère ou intrinsèque) de ses rivaux dans l’effectif lui permirent de se trouver souvent en situation de prendre ses priorités à son poste de… Quel est le poste de Jordan Ayew, d’ailleurs? L’homme semble toujours avoir trouvé une place de numéro 9 par défaut. Est-il gaucher ou droitier? A-t-il marqué des buts compliqués? Tout au plus laisse-t-il une vague impression d’être plutôt bon de la tête, sans qu’on puisse lui attribuer une détente, une précision, un sens du placement ou une puissance spectaculaires. En attendant, on retient sa remarquable capacité à oublier ses coéquipiers au moment de placer une frappe perdue d'avance. Sans doute ferait-il fait valoir ses qualités dans un club moins exigeant. Mais Jordan reste à Marseille. Pourquoi?


Joueur qui en a typiquement "gros sur la patate", Jordan a certes quelque chose d’émouvant. Cependant il n’a pas pleuré, cette année (comme il y a deux ans, lâchant ses nerfs après avoir délivré une passe décisive, symbole pour lui d’une sorte de rachat après des occaz’ ratées), et on ne se laissera donc pas émouvoir. Lui pardonner une nouvelle fois ses frasques sportives, esthétiques et symboliques ne serait pas lui rendre service. Faut-il rappeler qu’il déclara, après le dernier classiqueau et la défaite de l’OM à domicile et à 11 contre 10, qu’il n’avait pas vu la différence entre les deux formations? Le Ballon de Plomb ne lui fera pas plaisir du tout, mais il lui en mettrait peut-être un peu dans la cervelle.
 


Faut-il vraiment voter pour lui ?
Les frères de, les fils de, les "trublions" pourront être tentés de compatir, d’excuser, de vouloir laisser du temps au jeune, de comprendre, quelque part, que l’envie de bien faire puisse parfois échouer. Voter pour Jordan Ayew, ou se retenir de le faire, consistera à se positionner quant à la valeur, à son sujet, de la notion de "circonstance atténuante".
 

Point fort
Un muscle du corrugateur particulièrement fort et entraîné, qui lui permet de froncer les sourcils comme pas deux.
 

Point faible
Une sottise développée au point d’être attendrissante, et les invectives de Larqué, qui donnent toujours envie de défendre en retour.
 

Le slogan de campagne
"Ne le laissez pas rater cette occasion-là"


Le Diaporama de Jordan

"Non, c'est pas mon coiffeur, c'est Canal+ qui a encore placé le révélateur n'importe comment."


"Mais bordel, qu'est-ce que tu fous Jordan ??
- Ben c'est le coach ! Il nous demande de temporiser."


"José, tu préfères te mettre légèrement en retrait de la vie du club, ou bien être suivi en permanence par une moufette?"


"La vache, ils ont osé faire rentrer Faubert...?
- La vache, ils ont osé faire rentrer Jordan Ayew..."


"Pour la fête des pères, mes deux enfants ont tenu à me remercier à leur manière pour tous les sacrifices que j'ai faits. André m'a offert la villa, Jordan les chaises de jardin."

 

 

Réactions

  • Troglodyt le 31/12/2013 à 10h00
    As-tu seulement déjà vu jouer Jordan Ayew ? Mais si, tu sais, le joueur au sujet duquel tu écris.

  • magnus le 31/12/2013 à 10h21
    J'adore la photo principale.

    Et il ressemble dangereusement au fils de Will Smith, ils ont la même moue de chiot rottweiller.

  • Charterhouse11 le 31/12/2013 à 10h34
    Ca fait quand même un bel outsider à Marange. Le principal même.

  • la rédaction le 31/12/2013 à 11h17
    @Troglo
    Merci de ne pas tomber sur ceux qui se sont collés aux portraits (sous la menace). Et si tu as vu jouer Jordan Ayew cette année, nous sommes preneurs de ta contre-expertise.

  • Maurice Eculé le 31/12/2013 à 11h58
    "Mais Jordan reste à Marseille. Pourquoi?"

    Il lui est reproché sa fidélité au club ? C'est pour le ballon de plomb à l'envers ?

  • la rédaction le 31/12/2013 à 12h04
    Pourquoi voir dans cette interrogation un reproche?

  • dugamaniac le 31/12/2013 à 12h34
    Troglodyt
    aujourd'hui à 10h00

    En plus si avoir vu jouer le joueur était nécessaire pour écrire son portrait, je ne vois pas comment ferait celui qui va s'attaquer à Bellion.

  • Troglodyt le 31/12/2013 à 12h39
    Pour m'être collé à l'exercice par le passé, je me garde bien de tomber Abraracourcix sur l'auteur.

    Néanmoins, je trouve que Jordan est un candidat suffisamment bon pour justifier qu'on tente de plomber le tableau quant à ses qualités de footballeur. Il me semble excessif de dire qu'il ne lâche pas son ballon ou qu'il ne marque que des buts faciles.
    De même, son absence d'épanouissement tactique (parce que techniquement, c'est quand même très correct) est plus la conséquence d'un temps de jeu limité et irrégulier. Difficile, au titre des critères du plomb, de lui reprocher de croire pouvoir s'imposer et d'essayer de lancer sa carrière dans son club de toujours.

    À l'inverse, il y a d'autres billes de plomb à mettre dans son escarcelle, notamment son comportement vis-à-vis de la sélection ghanéenne.
    Son afflux sanguin mal maîtrisé face à Beckham aussi, mi groupie capillaire, mi bourrin des mauvais instants.

  • Maurice Eculé le 31/12/2013 à 12h44
    la rédaction
    aujourd'hui à 12h04

    Pourquoi voir dans cette interrogation un reproche?
    -----

    Bigre, la statue du Commandeur venant à la rescousse de M. Juan...

    Chic un commentaire de texte, je tente le plan en trois parties.

    En raison du contexte !
    0n est dans le registre du pamphlet, utilisant d'ailleurs force questions rhétoriques à charge ("Quel est le poste de Jordan Ayew, d’ailleurs? L’homme semble toujours avoir trouvé une place de numéro 9 par défaut. Est-il gaucher ou droitier? A-t-il marqué des buts compliqués?").

    On observe également une tonalité polémique pour les autres fins de paragraphe ("On s’en fout s’il veut bien faire: il ne lâche pas le ballon!") ce qui incite à prendre celle-ci dans le même sens.

    Enfin remontons la citation : "Sans doute ferait-il fait [sic] valoir ses qualités dans un club moins exigeant. Mais Jordan reste à Marseille. Pourquoi?". L'assertion précédente martelant qu'il n'a pas le niveau pour jouer à ce niveau, la question résonne comme un reproche vaguement accusateur (de rester dans le confort d'un milieu Abedi-friendly peut-être) feignant l'incompréhension.
    QED

    Par ailleurs j'avoue un faible pour les footballeurs sans sourire, qui se voient reprocher de gâcher la grande fête du football (*ola*).

  • magnus le 31/12/2013 à 13h50
    Un des défauts de Jordan est d'ailleurs de vouloir marquer des buts trop compliqués, mais ça me semble un peu dû à un jeu offensif stéréotypé qui ne sait pas exploiter l'attaquant de pointe.