Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le PSG vers une réhabilitation?

Bel effort contre l'hypocrisie et le laxisme, le clip contre le racisme réalisé par le club parisien constitue une première intéressante, et une démarche à imiter ailleurs.
Auteur : Jamel Attal le 4 Avr 2000

 

Comme pour répondre à nos interrogations de la semaine dernière, le PSG a donc spectaculairement présenté le premier des engagements que le club avait pris devant SOS Racisme: la réalisation et la projection avant les rencontres d'un clip contre le racisme. L'initiative a largement été reprise et commentée, recevant un accueil très positif. Le discours est sans équivoque et assez bien trouvé: "tout le monde à sa place au PSG, sauf les racistes", "soyons fiers de nos couleurs"… Après des années où le club est apparu à la traîne, faisant preuve d'une apparente indulgence vis-à-vis d'extrémistes qui profitaient de leur impunité, le voilà subitement en pointe du combat, qui s'engage là où aucun club ne s'était risqué, en "dénonçant" une partie de ses propres supporters. Le désaveu infligé officiellement a été d'autant plus significatif qu'il a été repris par la grande majorité du public présent au Parc des Princes à l'occasion de la réception de Bastia, qui a largement ovationné le message comme s'il en attendait l'opportunité. L'accueil réservé au clip a aussi permis de visualiser à nouveau les irrécupérables de la tribune R1, mais aussi hélas la présence de nombreux sympathisants dispersés dans les autres fraction de la tribune. En stigmatisant les comportements les plus explicitement inacceptables, en excluant du club leurs auteurs, le clip contribue justement à isoler ceux-ci et de les priver de cette marge d'influence qu'ils conservaient dans un contexte de tolérance à leur égard. Exprimer une sympathie quelconque pour eux constituera plus clairement une transgression. On peut espérer que ce rappel salutaire de valeurs inaléniables dans les stades fragilisent ceux qui voulaient les conserver comme zone de non-droit afin de promouvoir leurs tristes discours. Surtout, ce choc symbolique est l'occasion pour le public du Parc de reprendre possession de sa propre identité, longtemps occultée par l'exposition médiatique des fascistes auxquels il a été si souvent amalgamé. L'occasion de montrer qu'il est un public à l'image de la ville, multiracial depuis longtemps, lassé de cette honteuse vitrine. On verra à la longue quelles réactions le clip provoquera encore, et au-delà de ce "coup", quelles autres initiatives le PSG mènera dans le même sens: le pari est loin d'être gagné, d'autant que le club devra aussi résoudre ses difficultés de communication avec l'ensemble des associations de supporters, domaine actuellement en pleine crise. De la diplomatie sera nécessaire à un club qui a souvent manqué de discernement en la matière…

Réactions

Aucune réaction