Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Jazz / football : qui aime qui

Quel jazz écouter quand on aime tel club, quel club supporter quand on aime tel jazz?

Auteur : timath le 24 Août 2012

 


Tu aimes le Jazz-Fusion : créé au tout début des années 70, on y retrouve le pire comme le meilleur - mais dans l\'ensemble, mises à part les meilleurs années, le plus souvent une soupe assez indigeste. Malgré quelques prestations enthousiasmantes, le genre cultive l\'auto-caricature, et l\'on retient surtout les tricoteurs sans âme, les branleurs de manche démonstratifs, les starlettes capricieuses et les purges interminables. Ses fans sont parfois méprisés par les autres amateurs, mais ils continuent à s\'accrocher dans l\'espoir d\'un renouveau jamais vraiment confirmé...
... tu es supporter du Paris Saint-Germain.

 


Tu aimes le Smooth Jazz : spécialiste des tubes d\'un moment aussitôt oubliés, toujours présent dans les tops sans jamais marquer l\'Histoire ni susciter l\'enthousiasme, le genre, sous une apparente modernité, apparaît déjà extrêmement daté. Musique d\'ascenseur, calibrée jusqu\'à l\'insipide par les services marketing, jamais trop agressive ni trop ambitieuse, ses acteurs sont soucieux de renvoyer une image parfaitement lisse, expurgée de tous les excès dont on sait ce milieu coutumier. Sans doute considèrera-t-on dans vingt ans son hégémonie comme une parenthèse un peu fade...
... tu es supporter de l\'Olympique Lyonnais.

 


Tu aimes le Jazz Manouche
: les allergiques, et ils sont nombreux, vous le diront sans doute : c\'est toujours pareil, ça fait 60 ans qu\'on entend la même. N\'empêche, ce genre un peu à part est immédiatement reconnaissable à son atmosphère particulière, très typée, chaleureuse, méridionale, festive, passionnée, excessive, un peu à l\'arrache, souvent explosive, et si l\'on ne vit plus guère grâce à lui de soirées inoubliables, il nous donne au moins l\'occasion de s\'amuser le temps d\'un apéro avant de retourner à de la vraie musique, plus élégante mais tellement plus chiante...
... tu es supporter de l\'Olympique de Marseille.

 


Tu aimes la Bossa Nova : une vague pas trop violente qui nous vient du grand sud, et même d\'un autre pays. Son ambiance tout en douceur, sa chaleur estivale procurent une impression de vacances perpétuelles, légèrement mélancoliques, exprimé depuis un cocon ouaté où les mêmes mélodies ronronnent inlassablement. Un peu passé de mode, mais a parfois produit de belles choses...
... tu es supporter de l\'AS Monaco.

 


Tu aimes le Jazz-funk : terriblement marqué par les années 70 dont il porte le lourd héritage, jusqu\'à y être parfois encore englué, ce petit frère de la soul et du funk s\'évertue à colorer une ville industrielle sinistrée au climat glacial, sur fond de revendications sociales. Les malheureux de passage pourront se consoler au contact d\'un public chaleureux (il n\'y a pas grand-chose d\'autre à faire...), prouvant que si les stars du passées sont parties le groove continue à vibrer...
... tu es supporter de l\'AS Saint-Étienne.

 


Tu aimes le Cool Jazz : solidement implanté sur la côte ouest, le genre traine une image un peu bourgeoise, voire guindée. Sorti des années 40-50 qu\'il n\'a jamais vraiment quittées, il poursuit un chemin sans surprise sur le tempo lent des balades qu\'il affectionne. Fondu dans le paysage avec ses barons indéboulonnables et ses grands noms du passé, il est un peu ignoré de tous, voire sujet à un dédain poli, mais il est toujours agréable de le retrouver de loin en loin le temps d\'un bon vieux classique, avant de le ranger sagement jusqu\'à la décennie suivante...
... tu es supporter des Girondins de Bordeaux.

 


Tu aimes le New Orleans Jazz : la bonne vieille recette qui marche toujours. Né des premiers balbutiements du siècle dans un port industriel au contexte social difficile, son succès non démenti ne le coupe pas de ses traditions et d\'une certaine atmosphère à l\'ancienne: accents gouailleurs, ferveur populaire, fidélité aux vieilles gloires du cru, des stars planétaires mais l\'orchestre avant tout ; tout le monde connait la rengaine, et malgré des hauts et des bas la légende perdure...
... tu es supporter de Manchester United.

 

 

\"\"

 


Tu aimes le Bebop : quand les gens qui n\'y connaissent rien évoquent le jazz, c\'est à ce genre-là qu\'ils pensent. Référence absolu en matière de beau jeu – au grand dam de certains connaisseurs adeptes de styles moins clinquants –, temple de la virtuosité et de l\'excellence technique, ses spécialistes s\'emploient à multiplier les notes à un rythme infernal - jusqu\'à répéter des phrases un peu stéréotypées. Rançon du succès, son excès de brillant et sa popularité peuvent finir par agacer...
... tu es supporter du FC Barcelone.

 


Tu aimes le Free Jazz : il faut une bonne dose de passion et de patience pour se plonger dans cet univers particulier. Pas des plus agréables au premier abord, le genre est souvent caricaturé, voire voué aux gémonies par tous les censeurs avides de conclusions hâtives, pourfendeurs de ce qu\'ils considèrent comme un élitisme déconnecté des goûts du public. Il faut avouer que suivre ces oiseaux-là relève parfois du sacerdoce tant ils ne font pas grand-chose pour se rendre aimables, chacun semblant jouer dans son coin sans s\'écouter ni se répondre, sans leader, sans mélodie, sans harmonie, sans rythme...
... tu es supporter de l\'équipe de France.

 

 

Lire aussi
\"LE JAZZ EXPLIQUÉ AUX FOOTEUX\"
 

Réactions

  • Sens de la dérision le 24/08/2012 à 08h29
    Ça manque d'extraits quand même. Même si le jazz est la musique la plus ennuyeuse de la Terre.

  • le Bleu le 24/08/2012 à 10h28
    Et quand on est un jazzix ?

  • Pascal Amateur le 24/08/2012 à 10h34
    Hello.
    "Tu aimes le Bebop : quand les gens qui n'y connaissent rien évoquent le jazz, c'est à ce genre-là qu'ils pensent." Pas sûr. C'est déjà une référence culturelle pas franchement accessible. Qu'il soit un des plus accessibles (hors les big bands) est une chose. Mais dès qu'on n'y connaît "rien", eh bien, à mon sens, on n'y connaît rien.

  • Marcus Lupus le 24/08/2012 à 11h00
    Ennuyeuse ?

    Voici pour les extraits :

    Jazz Funk : lien
    Bebop Jazz : lien / lien / lien
    Cool Jazz : lien
    Jazz fusion : lien
    New Orleans Jazz : lien
    Jazz manouche : lien
    Bossa Nova : lien
    Free Jazz : lien

    Après c'est sûr que ça dépend des goûts, mais bon je n'ai jamais trouvé Coltrane ou Bird ennuyeux :).

  • Pascal Amateur le 24/08/2012 à 11h26
    Sans oublier le Jazz Ira : lien

  • la touguesh le 24/08/2012 à 11h36
    Chouette doublette d'article sur le jazz en une, ça fait bien plaisir. Merci.

    Et pour compléter les liens de Marcus dans la catégorie jazz funk :
    lien
    lien



  • le Bleu le 24/08/2012 à 13h06
    Alors donc en tant que jazzix qui ne connaît strictement rien au jazz (ni à la musique en général), pour moi le jazz c'est Miles Davis, Louis Armstrong, les pastiches de Casablanca et c'est tout.

  • Tecumseh le 24/08/2012 à 14h36
    Hé hé, pas mal. Ça marche bien avec moi.

  • LLBB1975 le 24/08/2012 à 14h52
    Funk pour Sainté ?? je prends tout de suite !!!

  • sansai le 24/08/2012 à 17h42
    Chouette article, merci.