Posts tagged ‘Mamic’

Enfin, la rubrique culte Said and Done de l’Observer, le meilleur de la presse anglaise sur les bizarreries du foot british et international, s’impose en France. Une exclusivité Teenage Kicks, of course.

Aujourd’hui : novembre et décembre 2011. Un double numéro de S & D exceptionnel : ils sont tous là et en forme olympique ! Les Gigi, Dave, Adriano, Sven, Freddy, Bulat, Zdravko, Peter, João, Sepp & Family, et plein de petits nouveaux aussi.

6 novembre 2011

La semaine de Bulat

Bulat Chagaev, propriétaire du Xamax Neufchâtel :

1) survit à un audit sur la santé financière du club, menacé de faillite

2) vire le nouveau directeur sportif

3) répond aux « esprits négatifs » qui suggèrent que sa fortune est douteuse : « Je n’ai jamais rien volé à personne. »

4) paye une amende de 14 000 £ pour non respect du réglement financier de la ligue

5) explique pourquoi l’image généralement donnée de lui est injuste :

« Je donne du pain aux canards le matin avant d’aller travailler. Un de mes amis suisses m’a demandé Qu’attends-tu en retour pour t’occuper si bien de ces canards ? Rien lui ai-je répondu, j’en serai récompensé au paradis. »

Nouvelles de la campagne Total Transparency de la Fifa

Les deux principaux contrats de la Fifa depuis que Sepp a lancé sa « Good Governance Road Map » pour une « transparence totale » en octobre 2011 :

1) les droits télévisuels des coupes du monde 2018 et 2022 pour l’Asie ont été vendus à la société suisse Infront – dirigée par le neveu de Sepp, Philippe Blatter. Explication de la Fifa : « Infront offrait le meilleur package pour ce projet très complexe. »

2) les droits d’hospitalité pour les Mondiaux 2018 et 2022 vendus à la société suisse Match Hospitality, propriété partielle d’Infront. La Fifa : « Match est apparu comme le candidat le plus sérieux après une evaluation de nos services. »

[voir cet article du journaliste d’investigation Andrew Jennings, paru sur le site Transparency in sport, ndlr]

Des nouvelles de la Respect campaign

Honduras. Le president de Choloma, Javier Hernandez, estime que pénétrer sur le terrain pour frapper un arbitre (ici) était « un geste nécessaire ». Hernandez, suspendu avec une amende, se justifie : « Il y a des fois dans la vie où il faut envoyer un message », avant de s’en prendre à « la mafia du football » qui corrompt le corps arbitral, « Ils écrasent les faibles, alors je me défends. »

Ruse de la semaine

Brésil. Adriano – interdit d’alcool pour combattre ses problèmes de poids – pris par des paparazzi en flagrant délit de consommation de bière dissimulée dans des tasses de café. Les soupçons des photographes embusqués devant un bar ont été éveillés par « l’énorme quantité de tasses » que s’envoyait Adriano. Le président des Corinthians, Andrés Sanchez :

« Je ne sais plus quoi faire. S’il veut tant être gros, ben, qu’il boive aussi du whisky. J’ai nullement l’intention de me transformer en nourrice d’Adriano. »

13 novembre 2011

La semaine de Bulat

La justice suisse déclare que Bulat Chagaev a falsifié un document de la Bank of America, censé établir l’existence de 35M de $ sur un compte américain, afin d’éviter le placement en redressement judiciaire du club. Selon les médias suisses, la lettre comportait une ancienne adresse, une « signature inconnue » et « beaucoup d’erreurs de grammaire ». Chagaev nie toute malversation.

Nouvelles de Dave

Octobre. Dave Whelan [ex footballeur pro et actuel propriétaire de Wigan, ndlr] sur le racisme : « Il faut oublier la couleur, au fond, ça ne dérange personne… Si quelqu’un est traité de blanc, de noir, ça n’a pas d’importance, il faut l’accepter et continuer. Je pense que ces joueurs qui se plaignent poussent vraiment le bouchon trop loin. »

Novembre. Dave Whelan, sur le crachat : « Cracher ne devrait pas être toléré, ni dans le football, ni dans la société. C’est dégoûtant, vraiment un geste horrible et choquant. »

Homme du peuple

L’ancien propriétaire de Newcastle United, Freddy Shepherd, déclare que changer le nom de Saint James’ Park en Sports Direct Arena est une trahison envers les supporters :

« Une fois de plus, c’est une affaire de gros sous. Les vrais supporters comme moi l’appelleront toujours St James’. C’est une question d’émotion. »

Mars 1998. Freddy, dans un club lap-dancing de Marbella, piégé par News of the World :

« Les supporters de Newcastle sont vraiment des couillons, et les supportrices toutes des boudins de première. Et Alan Shearer est d’un barbant ! On l’appelle Mary Poppins entre nous. […] Moi, j’aime surtout les blondes, avec une forte poitrine et des belles jambes. J’aime pas les femmes de couleur. Ce que  je voudrais, c’est un show lesbienne avec des menottes. »

Pardon de la semaine

Australie. Antony Golec, Adelaide United, suspendu pour un match pour avoir tweeté sur un arbitre : « Vous êtes gay, le plus gros homo du coin, espèce de gitan. » Golec : « Je présente mes excuses. Ce que je pensais être des commentaires privés ont été envoyés dans un moment d’émoi. »

20 novembre 2011

Célébrations de la semaine

Croatie. Zdravko Mamic, le propriétaire du Dinamo Zagreb dit « bien se sentir » après s’être livré à un strip tease avec frous-frous alors qu’il était ivre, pour célébrer la victoire de la Croatie sur la Turquie. « Je suis le plus fier des Croates. Je n’ai pas de mot pour exprimer ma joie, alors je danse sur la table, même si ça me fait mal au dos. »

Tchéquie. Les joueurs tchèques – filmé ici dans un aéroport du Monténégro – réagissent aux critiques du consultant Radek Drulak en chantant « Radek Drulak n’a pas de bite ». Les médias rapportent qu’à l’atterrisage à Prague « beaucoup de joueurs étaient en slip » après un « vol mouvementé ». Le sélectionneur Vladimir Smicer : « C’est un péché de jeunesse… Tout ça a commencé avec les jeunes du groupe et malheureusement ça s’est répandu comme une épidémie. »

27 november 2011

Des nouvelles de Sepp

Sepp clarifie le point de vue de la Fifa sur les impôts : « En tant qu’association, la Fifa ne fait pas de bénéfices. Nous ne réalisons que des surplus, que nous versons dans une réserve de fond. Ces réserves ne sont taxées dans aucun business. » (montant des réserves : 800M de £).

Dernières nouvelles sur le thème « La mort du football »

2008. Emmanuel Adebayor : « L’argent tue le football, les gens prennent des décisions purement basées sur l’argent. Si je faisais cela, je ne serais plus à Arsenal. Je suis ici par amour du club. »

2011. Adebayor déclare qu’il restera aux Spurs si le club satisfait ses exigences salariales, 600 000 £/mois : « On joue tous au football pour gagner de l’argent. »

Projet de la semaine

Guus Hiddink explique ce qui l’attire sur un possible contrat de 22 millions de £ annuels avec Anzhi Makhachkala au Dagestan :

« J’aime ce projet car il va au-delà du football. Le football est un bienfait pour cette région pauvre. Si au travers de ce sport, les gens peuvent aussi construire autre chose, alors c’est un merveilleux projet. »

Double peine

Ghana. Les Hearts of Oak, club d’Accra, déclarent que l’amende de 1 000 £ qu’ils ont recu pour avoir retardé le coup d’envoi contre les Ebusua Dwarfs était « étrange et discutable ». La cause du retard s’explique par le fait que deux joueurs de Hearts « ont été sortis manu militari du stade et ont dû payer un billet d’entrée pour re-rentrer dans l’enceinte ». Ces deux joueurs ont aussi reçu une amende. Un dirigeant de Hearts : « On ne leur a vraiment pas fait de cadeaux à ces deux-là. »

Histoire de demoiselles

Ghana. L’entraîneur de Kotoko, Maxwell Konadu, a declaré que ses joueurs ont subi une « attaque émotionnelle indécente » de la part de trois jeunes femmes postées devant leur vestiaire par les dirigeants du club adverse. Le journal Ghanaian Chronicle : « Ces trois élégantes et exquises demoiselles ont tenté de toucher chaque joueur du Kotoko à son entrée dans les vestiaires. » Konadu pense que cela les a déconcentrés : « Ça m’a vraiment pas plu, c’était pas sympa du tout. »

4 décembre 2011

Party news

26 novembre. Adriano, avant-centre des Corinthians, déclare qu’il a quitté le mannequin Luana Kisner pour se concentrer sur son régime : « Elle me plaît mais je ne pouvais continuer notre liaison. Il me faut choisir entre la fête et le football. Et je dois me consacrer au football. »

2 décembre. Adriano rate l’entraînement pour cause de « diarrhée chronique » après avoir pendu la crémaillère d’un appartement de São Paulo toute la nuit. Kisner: « Il y avait plein de mannequins à cette fête ! Adriano adore faire la nouba. »

Des nouvelles de Sven

Le mois dernier : Sven-Goran Eriksson part en Iran discuter d’un contrat d’un million de £ avec le Persepolis FC.

Ce mois-ci : Sven est « très attiré » par le Dagestan après avoir eu vent que le Anzhi Makhachkala offrirait un salaire annuel de 22M £. Ses répresentants expliquent : « Ce club est extrêmement ambitieux et cela convient parfaitement à Sven. »

11 décembre 2011

Homme de la semaine

João Havelange. Il démissionne de l’lOC « pour raisons de santé » trois jours avant une possible suspension pour soupçons de corruption (il nie en bloc). Son départ met de facto un terme à l’enquête de l’IOC sur les 50M de $ que Havelange aurait détourné alors qu’il dirigeait la Fifa – et les conclusions de cette enquête resteront confidentielles : « M. Havelange est désormais un citoyen privé. »

Des supers mecs

Le gardien uruguayéen Luis de Agustini qui, par deux fois, a porté les couleurs de l’Al Ittihad de Tripoli n’est pas convaincu par les actions de l’Otan en Libye :

« Les Kaddhafi sont des mecs supers, ils nous disaient toujours bonjour et étaient aux petits soins avec nous. On ne payait aucun impôt et tout le monde avait deux ou trois voitures. »

En février, De Agustini déclarait que la presse devrait arrêter de s’acharner sur eux : « Les médias montrent toujours le côté négatif des choses. »

Prix du meilleur monologue

2 décembre. Zdravko Mamic, president du Dinamo Zagreb [voir Said & Done d’octobre] :

« Pendant des années, j’ai été un con, j’ai défendu nos joueurs, mais eux ils se fichent du Dinamo. Ils ne montrent aucune envie, aucune passion. Je me souviens d’une fois à l’école, en sport, je faisais du saut en longueur, et une belle fille passe. Là, je m’élance et j’améliore ma meilleure performance de 60 centimètres, juste pour qu’elle me remarque. Mais ces joueurs ne font aucun effort. Vous me demandez pourquoi je vais dans les vestiaires ? Et bien, c’est pour sauver le club. La prochaine fois que j’irai voir les joueurs, j’en choperai un par la gorge devant tous les autres, et ça sera pas la première fois. Il n’y a qu’un seul homme ici qui vive 24 heures sur 24 pour le Dinamo, c’est le manager, Kruno Jurcic. Ça se voit dans ses yeux. C’est mon allié, et on est unis. »

8 décembre : Kruno Jurcic est viré.

Autre news sur Mamic ce mois, il compte se présenter à des élections locales pour assainir la politique : « J’en ai assez, les politiciens actuels sont nuls. Ils faut que moi, Papa, je leur montre comment on s’y prend. »

Déguisement de la semaine

Brésil. Vágner Benazzi, l’ex entraîneur du Vitória, reçoit une amende de 200 £ pour avoir retardé le coup d’envoi d’un match… après avoir envoyé toute son équipe sur le terrain habillée en arbitre. Les arbitres du match declarent que ce clash délibéré des tenues a entraîné une « confusion et un retard de dix minutes », permettant ainsi à Benazzi de surveiller les résultats d’autres matchs. « Ces agissements sont contraires à l’éthique » a déclaré un officiel.

18 décembre

Le limogé de la semaine dernière

8 décembre. Le nouveau président de Preston (D3), Peter Ridsdale [président-fossoyeur de Leeds de 1997 à 2003, ère “we’re living the dream”, ndlr] :

« Le manager Phil Brown et moi sommes exactement sur la même longueur d’ondes. Je connais Phil depuis longtemps, mais pas aussi intimement que notre relation professionnelle va devenir ici… Ensemble et soudés, nous affronterons les problèmes actuels. »

14 décembre : Phil Brown est viré.

L’homme de la semaine

Zdravko Mamic, président du Dinamo Zagreb, déclare que l’image de son club est intacte après l’affaire du match contre l’Olympique Lyonnais. Mamic, qui convoqua une conférence de presse pour démentir les allégations autour de la défaite 7-1 face à Lyon (« Ce club est le plus transparent de Croatie »), dit à ceux qui l’interrompèrent un peu vivement :

« Je vous mutilerai, un par un, en tête à tête. Espèces de singes, vous feriez bien de prier Dieu que je reste ici parce que quand je quitterai ce poste, je vous battrai comme des chats. »

La semaine de Gigi

Roumanie. Le propriétaire du CFR, Arpad Paszkany, affirme que son homologue du Steaua Bucarest, Gigi Becali, corrompt les arbitres :

« Becali est un lâche fini. Il se cache derrière un micro. Réglons ça entre hommes, sur un ring, avec poings et pieds, sans aucune règle. Je serais prêt à l’affronter, l’audimat serait fabuleux. Et là on verrait quel genre d’homme il est vraiment. »

  • La réponse de Gigi, en direct sur GSP TV :

« Tu veux te battre sur un ring ? OK, ben montons sur un ring alors, espèce de salope. Je te casserai les bras et les jambes. Et prenons des flingues aussi, qu’on se tire dessus pour de bon. »

  • Le capitaine de Cluj, Ricardo Cadu :

« Je préfère ne pas me mêler de ça. S’ils montaient sur un ring, je pense que Monsieur Paszkany l’emporterait. Mais j’aime bien Becali, il est amusant. En dehors du football, c’est un homme très bien. »

Assemblée générale de la semaine

Tottenham – propriété du basé offshore Enic et dirigé par les actionnaires Joe Lewis et Lord Ashcroft, multi-milliardaires basés offshore – réitère son souhait de voir les contribuables financer les travaux d’infrastructure de leur nouveau stade. De l’argent public donnerait à Spurs « assez de confiance pour s’engager plus en avant dans le projet ».

Love news

Roumanie. Iulian Popa, avant-centre de Vointa Sibiu, déclare ne pas savoir pourquoi il a pris la main d’un arbitre et l’a « tendrement embrassée » à la fin du match contre le CS Mioveni. « J’ai été pris dans le feu de l’action et j’ai pas réfléchi. Je suis désolé d’avoir mis l’arbitre dans l’embarras. » Ce dernier n’a pas réagi car « vraiment très troublé ».

Dans la même série :
Said & Done octobre 2011 (2/2)
Said & Done oct. 2011 (1/2)
Said & Done sept. 2011 (2/2)
Said & Done sept. 2011 (1/2)
Said & Done août 2011 (2/2)
Said & Done août 2011 (1/2)

Enfin, la rubrique culte Said and Done de l’Observer, le meilleur de la presse anglaise sur les bizarreries du foot british et international, est arrivée en France. Une exclusivité Teenage Kicks, of course.

Aujourd’hui : première quinzaine d’octobre.

9 octobre 2011

Big society : club de la semaine

Tottenham rejette le délai butoir de trois semaines pour accepter ou non l’offre de 17M de £ d’argent public en contrepartie du maintien du club dans l’arrondissement. Spurs, dont le propriétaire est l’exilé fiscal Joe Lewis, déclare que la date butoir fixée par la municipalité est déraisonnable et ajoute :

« Le correct niveau de financement public est critique pour créer une communauté porteuse d’espoir et d’avenir… Il ne faut pas s’attendre à ce que Spurs réalise ce projet tout seul. »

Egalement la semaine dernière : Lewis, en sixième position sur la football’s rich list, avec 2,8 milliards de £.

Pendant ce temps-là…

Avertissement de Tesco [chaîne de grande distribution anglaise, numéro 3 au monde, ndlr TK] : le montant des bénéfices réalisés en cette première moitié de l’année, 1,9 milliards de £, est la preuve que l’économie du Royaume-Uni tourne « au ralenti ». La croissance des bénéfices (4,5 %) pour le secteur Royaume-Uni a été moins élevée que prévu, 1,3 milliards de £ sur les six derniers mois.

3 900 £ : montant que tout consommateur devrait dépenser à Tesco pour obtenir assez de Coupons Ecoles donnant droit à un ballon gratuit.

Ça bouge

Le Top 5 des départs de manager en octobre, à ce jour :

1) Italie, 17 septembre. Vincenza qualifie d’inventées les rumeurs sur Silvio Baldini :

« La position de l’entraîneur est solide. »

Baldini déclare lui que les gens devraient rester serein :

« Les vieux livres recèlent des paroles sages, quelqu’un a dit un jour… Et je me remémore l’histoire d’Ulysse quand il fut humilié chez lui : survis à cette épreuve, ai du cœur et persévère. Tu as survécu à bien pire que cela. »

4 octobre : Baldini viré.

2) 2 septembre. Steve McClaren dément qu’il pourrait démissionner de son poste d’entraîneur de Nottingham Forest :

« Je ne peux nier que cette expérience a été frustrante, mais contrairement aux rumeurs, je n’ai jamais pensé à quitter mon poste. C’est absolument pas mon style ! »

2 octobre : McLaren démissionne.

3) Italie, 14 septembre. Le président de Bologne, Albano Guaraldi, déclare que ceux qui demandent au nouvel entraîneur Pierpaolo Bisoli de partir sont insensibles :

« Limoger l’entraîneur n’est pas la panacée. Il a toute notre confiance. »

4 octobre : Guaraldi viré.

4) 28 septembre. Le président de Bristol City (D2), Colin Sextone :

« Keith Millen [manager] fait du bon boulot et peut réussir dans ce club. La pression qui repose sur les épaules de tout manager est difficile à supporter, mais nous travaillons actuellement d’arrache-pied aux côtés de Keith pour que ce club réussisse. »

3 octobre : Millen viré.

5) Turquie. L’entraîneur de Sakaryaspor, Saban Yildirim se dit « très fâché » d’avoir été limogé par un membre du directoire (Cihan Yildiran) en direct pendant une émission de télévision. Yildiran a appelé l’émission en disant :

« Saban a humilié le club alors on le licencie. »

Yildirim :

« Ils auraient pu me le dire avant, ou après, l’émission. C’est vraiment dommageable. »

Nouvelles de la Fifa

Ce qui a agité la Fifa la semaine dernière : une tentative du gouvernement brésilien d’offrir à des retraités des billets Coupe du Monde 2014 à moitié prix.

La Fifa a demandé au Brésil de revenir sur cette initiative. L’opposition brésilienne a attaqué le gouvernement, coupable selon elle de brader la souveraineté du pays en exonérant la Fifa de tout impôt à payer et créant ainsi un « état dans l’état ». Réponse de la Fifa :

« Nous respectons la législation brésilienne, mais la Coupe du Monde est un évènement unique. »

Nouvelles de propriétaires de club

« Salopard, espèce de sale bâtard. […] Espèce d’enculé. Assieds-toi sur ma bite, pauvre type. Quand je ne serai plus au Dinamo, je te tabasserai comme un chat. [….] Tu pues, tu te laves jamais. J’ai enculé ta mère 700 fois. » Zdravko Mamic, vice-président du du Dinamo Zagreb, à un journaliste.

Bonne semaine pour

Le dirigeant du Dinamo Zagreb, Zdravko Mamic : acquitté dans une affaire de fraudes d’actions et libéré. Il devra maintenant affronter d’autres accusations « d’homophobie manifeste » et de pratiques commerciales peu éthiques. En début d’année, à un journaliste qui lui parlait d’éthique, Mamic a répondu cela (extraordinaire coup de sang, voir clip, à partir de 1’20 minute) :

« Que des mensonges ! Vous mentez et vous ne cessez de mentir. Vous êtes un sale monstre. Salopard, salopard, espèce de sale bâtard. […] J’encule ta mère, espèce d’enculé. Assieds-toi sur ma bite, pauvre type. […] Ah, je t’ai bien mis la honte devant tout le monde, hein. […] Quand je ne serai plus au Dinamo, je te tabasserai comme un chat, parce qu’alors rien ne pourra m’en empêcher. […] Tu n’es qu’un pauvre type [….] Tu pues, tu te laves jamais. J’ai enculé ta mère 700 fois. »

[retranscription très partielle, le pauvre journaliste subissant en fait presque trois minutes d’horreur de la part de Mamic lors de cette assemblée générale du club, voir explications et réactions des supporters en début et fin du clip, ndlr TK].

Mauvaise semaine pour…

Bulat Chagaev, propriétaire du Neufchâtel Xamax, qui doit affronter des détracteurs lui demandant de vendre le club, à cause de la situation financière  (salaires du personnel toujours impayés). Il se défend :

« Ecoutez-moi. Xamax est ma passion, et le football est mon âme. Je ne vendrai pas ma passion et je ne vendrai pas mon âme. »

Le cercle de la vie

7 : le nombre de journées cette saison avant que Roman Pavlyuchenko (Tottenham) ne commence à parler transfert.

« Je veux jouer régulièrement, donc je dois commencer maintenant à envisager un départ cet hiver. »

Précédents moments forts :

Nov. 2009 : « Je veux partir ! Je ne peux absolument pas rester ici. J’insiste, je veux partir, Redknapp ne me parle pas. C’est évident que nos chemins doivent se séparer. »

Déc. 2009 : « Ça serait amusant si ce n’était aussi douloureux. Redknapp se moque de moi. »

Janv. 2010 : « Rien ne m’empêchera de partir. »

Fév. 2010 : « Redknapp se moque de moi. Je ne pense qu’à une chose : partir. »

Avril 2010 : « J’ai abandonné toute volonté de partir. L’entraîneur me fait confiance et je ne le décevrai pas. »

Oct.2010 : « Je suis tombé amoureux des supporters de Tottenham. La question de mon départ ne se pose absolument plus. »

Fév. 2011 : « Il faut que je parte. Je ne prolongerai jamais mon contrat. Redknapp ne me fait pas confiance. »

Mai 2011 : « Je veux rester à Spurs. Nous discuterons d’un nouveau contrat après les vacances. »

Love news

Argentine. Sebastián Peratta et Ricardo Noir, joueurs du Newell’s Old Boys, qualifient de tissu de mensonges des articles de presse rapportant que la police les a surpris en train de « faire l’amour » dans une voiture.

Peratta : « Ça me fait rigoler. C’est un coup des supporters du Rosario. Mais qu’ils comptent pas me déstabiliser avec ça ! »

Noir : « Quand ma sœur m’a lu cette histoire, j’ai cru qu’elle plaisantait. Je lui ai dit que peut-être, je suis un peu olé olé, et que peut-être je devrais me lancer dans la danse. Quand j’ai vu qu’elle ne blaguait pas, j’étais furax. »

Nouvel homme de la semaine

Pérou. Victor Ulloa, gardien du Carlos Manucci, considère que son coup de sang public contre une femme arbitre n’était pas des plus judicieux (« La place de cette femme, c’est la cuisine. Pas de femmes dans le football, les femmes sont là pour servir les hommes »).

« Je n’ai pas d’excuses, je suis désolé. J’étais hors de moi. »

16 octobre 2011

L’homme de la semaine

Dave Whelan, président-propriétaire de Wigan, déclare que la volonté de Liverpool d’attribuer plus de revenus TV aux gros clubs menace les petits :

« C’est scandaleux ! Ils n’engrangeront pas plus d’argent en détruisant le cœur et l’âme du football… Je suis furieux, je n’arrive pas à y croire. Cette opération peut se résumer en un mot : cupidité. Ils prennent, prennent et prennent, ils veulent toujours plus. »

2003 : JJB Sports, société de Whelan, se voit infliger une amende de 6,7M de £ pour avoir utilisé une stratégie anti-concurrence de fixation des prix sur les maillots de football.

Whelan, à l’époque :

« Cette décision me fait m’interroger sur ce qu’est devenue la justice dans ce pays. »

Manager de la semaine

6 Septembre. Le président de Lincoln, Bob Dorrian, demande aux supporters de laisser le manager Steve Tilson tranquille :

« Les propos de certains d’entre eux sont totalement exagérés. Steve n’est pas menacé. »

29 Septembre. Tilson :

« Si je n’avais pas le soutien du club, je ne serais plus en poste aujourd’hui. Toute ma vie, j’ai été un winner et ça ne changera jamais. »

10 octobre : Tilson viré.

Des nouvelles de Jack

Jack Warner se dit « tranquille » au sujet du clip (filmé secrètement) le montrant expliquer aux délégués Fifa qu’accepter des pots-de-vin n’est pas si répréhensible que ça :

« Je sais qu’il y a des gens ici qui pensent être plus pieux que leur prochain. Si vous êtes pieux mes amis, allez à l’église, mais le fait est que notre business est notre business. »

Warner, à un journaliste trinadéen :

« Je sais qui a fait cette vidéo, fiston, je sais qui a fait sortir tout ça. Gérer cette affaire sera un jeu d’enfant pour moi. »

Toujours Jack Warner, l’icône déchue qui observe la révolution Fifa de loin en promettant de révéler les véritables raisons qui ont poussé ses ex collègues à le dénoncer :

« Le racisme, le sionisme… ce sont les raisons de leurs attaques au vitriol. »

2006. Jack Warner, au journaliste anglais d’investigation Andrew Jennings :

« Va te faire enculer … Aucun étranger, et surtout pas un étranger blanc, va venir ici dans mon pays m’harceler. »

(voir clip de l’une des nombreuses attaques de Warner contre Jennings).

Legal news

Argentine. L’ex sélectionneur national Sergio Batista déclare que son action en justice contre Diego Maradona sera « intense ». Maradona avait déclaré que Batista demandait des pots-de-vin pour sélectionner les joueurs et était un « clown ». Avis de l’avocat de Batista, Zenón Ceballos :

« Maradona s’imagine être Dieu. Ses propos ont causé des dommages moraux incalculables, mais des dommages qui doivent être calculés. »

Amende de la semaine

Zimbabwe : Charles Sibanda (FC Platinum) se voit infliger une amende de 650 £ pour avoir « agressivement versé de l’urine » sur l’entraîneur du Chicken Inn, Adam Ndlovu. Newzimbabwe.com rapporte que « l’accès de colère urinaire » de Sibanda a été jugé « atroce » par les officiels, un geste qui, selon eux « n’est pas de nature à inspirer confiance aux jeunes. »

Money news

Morceaux choisis du rapport financier de la fédération anglaise de football.

9M £ : bénéfice en 2010 (contre 3M de pertes en 2009), ce qui porte les réserves financières de la FA à 75M.

5M : montant de la réduction « investissement dans le football » par la FA en 2010 – dont 3M de moins pour la Football Foundation [football de masse, ndlr TK]

Love news

Brésil. La mannequin Playboy Letícia Carlos a démenti avoir été rémunérée pour être la petite amie du footballeur de l’Atlético Mineiro Richarlyson pendant trois mois, et ce, afin de faire taire les rumeurs circulant sur la sexualité du joueur :

« On raconte qu’il y avait un contrat entre nous deux, mais c’est faux, nous étions un vrai couple. C’est vrai, on a jamais fait l’amour ensemble, mais ça, c’est la faute à pas de chance. »

Letícia a ajouté que son autre liaison avec un footballeur, le gardien de Braga (Felipe), s’est mal terminée quand elle l’a trouvé un jour faisant la fête avec quatre prostituées.

En bonus : conseils sages

Argentine. Mariana Nannis (mariée à Claudio Caniggia) conseille à Wanda Nara de « châtrer » son mari Maxi López, à la suite de rumeurs d’infidélité (démenties par López) :

« Elle devrait le faire castrer, comme un chat. Faut lui couper les cojones. C’est ce que je ferais, en tous cas. Il faut aussi que Wanda s’élève au-dessus de cette “mer de pétasses” qui s’est formée autour d’elle et que tous les mannequins fassent preuve de plus de classe. Moi, par exemple, jamais je n’ai posé nue pour faire parler de moi ou commis des insanités sur le Net. Je suis une dame incomparable. Je suis Mariana Nannis. »

Dans la même série :

Said & Done sept. 2011 (2/2)
Said & Done sept. 2011 (1/2)
Said & Done août 2011 (2/2)
Said & Done août 2011 (1/2)