Je profite de mon retour de vacances et de la mini trêve - because le traditionnel 32è de FA Cup - pour me poser et passer en revue les cracks à mi parcours (20 journées disputées). Avec quelques flops en dessert.

Avertissement : histoire de ne pas se retrouver avec un XI fortement connoté Big Four* vu et revu dans les médias anglais, ce qui serait un poil rasant vous en conviendrez, j’ai sélectionné pour l’essentiel des joueurs moins médiatisés.

[*celui de ces trois dernières saisons, à savoir Man City, Man United, Chelsea et Arsenal - avec les De Gea, Y. Touré, Hazard, Sanchez, Agüero, etc. Par exemple ci-dessous le XI type de Sky Sports, choisi par Gary Neville et Jamie Carragher aidés de la Twittosphère]

Les infos blessure, rumeurs transfert & prolongation contrat et autres éléments liés à l’actu sont censés être corrects à la date de rédaction de l’article (week-end du 3-4 janvier). N’hésitez pas à signaler toute évolution, ça a bien sûr pu bouger depuis, je n’ai pas le loisir de pouvoir suivre tout ça au jour le jour.

[Comme d'hab', cliquez sur les photos pour les agrandir, en général ça marche]

Mon Top XI à moi

Costel Pantilimon (Sunderland) - gardien


Contrairement aux apparences, « Pants » n’a pas bidé.

Pantilimon en impose avec ses 2,03m et on a découvert avec bonheur sur les bords du Wear que ce Roumain à l’envergure de pelagornis sandersi sait aussi se coucher. Au 31 décembre, Pants avait les meilleurs stats de Premier League « arrêts sur tentative » : 78,7 %, devant Lukasz Fabianski, 75 %.

L’ex doublure de Joe Hart à Man City a remplacé l’ex Gunner Vito Mannone en début de saison, après l’éviction du vague sosie d’Aldo Maccione jeune pour sa pitresque double prestation fin octobre contre Southampton et Arsenal (8-0 et 2-0 respectivement -  quelques mois avant, Mannone avait été élu Sunderland’s Player of the Year ; on est peu de chose quand même).

A part tout ça, son surnom est marrant : en anglais britannique Pants = « nul » ou « slip » (parfois pantalon).

Aaron Cresswell (West Ham) - arrière gauche

25 ans et arrivé à l’intersaison d’Ipswich Town (D2) où il avait aligné la bagatelle de 132 matchs de championnat en trois saisons.

Nommé dans la Team of the Year de D2 la saison dernière par ses pairs, ce Liverpudlien formé à Tranmere Rovers n’a pas traîné pour s’imposer en Premier League. Cette saison, Cresswell a souvent été soit sélectionné dans l’Equipe du week-end soit élu Homme du Match par les médias anglais. Parfois comparé à Ashley Cole et Leighton Baines pour ses qualités offensives et, un peu, son gabarit modeste (1,70m, 65 kilos). Polyvalent, il a aussi dépanné avec brio au poste d’arrière central.

Nathaniel Clyne (Southampton) - arrière droit

On connaît depuis longtemps le gros potentiel du néo international anglais Clyne (cf ma preview d’août 2012 sur Southampton), 34 titularisations PL avec Southampton en 2012-13, moins l’an passé (20) car en concurrence avec Calum Chambers, parti à Arsenal depuis. Compense son manque de taille (1,75m) sur les ballons aériens par une vivacité et solidité qui le rendent difficile à passer. Plus grand nombre de tacles à mi parcours (78).

Histoire personnelle intéressante, a été partiellement formé (comme ailier) dans un petit club atypique du sud de Londres, la Afewee Academy de Brixton. A lire, extrait : « J’ai récupéré Nathaniel à Somerleyton, une cité dure où les gamins jouent du flingue. Un endroit infesté de gangs. » raconte l’ex taulard Steadman Scott, son mentor et fondateur de l’Academy.


Clyne a des tatouages originaux (c’est lui le bébé en couche-culotte).

Ron Vlaar (Aston Villa) - arrière central

La carrière anglaise de l’international néerlandais a été partiellement gâchée par les blessures (il revient de six semaines d’infirmerie, cuisse, et c’était le mollet peu avant) mais sa cote a sacrément grimpé en 2014. A superbement dirigé la défense qui n’a encaissé « que » 22 buts, moins qu’Arsenal ou Tottenham. Heureusement d’ailleurs que Villa sait défendre car c’est pas avec leurs pitoyables 11 buts marqués que les Midlanders sauveraient leur peau - de loin le plus risible total de PL cette saison.
Y’a un gus sur Internet qu’a réussi à prouver scientifiquement que Villa était l’équipe la plus soporifique cette saison. Toutefois, pas besoin de formule savante, les extraits de Match Of The Day suffisent (MOTD les diffuse souvent en dernier dans l’émission, très mauvais signe de passer à minuit dans MOTD…).


Vlaar, c’est le mec à gauche hein.

Le capitaine des Villans sera en fin de contrat en juin prochain et il intéresserait déjà fortement du beau monde, notamment Naples, Liverpool et Man United où il retrouverait son sélectionneur batave qui apprécie ses qualités de taulier en défense, ce qui fait cruellement défaut aux Red Devils depuis les départs de Vidic et Ferdinand.

John Terry (Chelsea) - arrière central

Décembre 2013, alors que la fin de son contrat approchait, les médias anglais le voyaient prendre une pré-retraite dorée à Galatasaray, en MLS, au Qatar ou même carrément raccrocher. Encore un fin pronostic de nos amis les Experts puisque Chelsea s’empressa de le faire resigner un an et souhaiterait de nouveau prolonger l’idylle (2015-16 serait alors sa vingtième saison chez les Blues). Et sans baisse de salaire s’il vous plaît, le vétéran émargerait toujours autour de 650 000 £/mois. Pas mal pour un mec de 34 ans soi-disant « fini cramé bouilli enterré » il y a peu.


Rira bien en coin qui rira en coin le dernier.

Réhabilité par Mourinho après avoir été semi-placardisé par l’intérimaire Rafa Benítez puis Dédé Villas-Boas la saison passée, Captain Terry est redevenu un zadiste hors pair et s’est refait une jeunesse sous le Mou. Certes, il est toujours un peu lent itou itou mais adieu les genoux cagneux (fin 2012-début 2013) et autres problèmes de vieux. Mieux, sa condition physique semble irréprochable : à 34 ans, il n’a pas raté une minute de jeu cette saison.
5 buts au compteur en 2014-15 et plus de pions marqués dans sa carrière (59) qu’Andres Iniesta. Deuxième au classement des meilleurs buteurs-défenseurs de Premier league - derrière la legend Toffee David Unsworth. Prodigieusement antipathique mais la classe quand même ce Terry. There’s still life in the old dog, comme on dit dans les bons chenils. A hell of a lot of life.

Lee Cattermole (Sunderland) - milieu défensif

Un cas ce Cattermole (26 ans). Il y a quelques années, on le sentait mal barré pour poursuivre une carrière en Premier League débutée précocement à Middlesbrough en 2005. Interdit quatre ans (!) par Pubwatch de tous les pubs de la région de Stockton-on-Tees pour embrouilles diverses et arrêté en décembre 2011 à 200 mètres de Saint James’ Park (avec Nicklas Bendtner, alors prêté à S’land) pour avoir vandalisé six voitures de supps Magpies (ouais bon, ça mérite pas une médaille mais rien de si répréhensible non plus hein…), « Catts » semblait avoir explosé en vol après 16 sélections Espoirs très prometteuses.

Un bilan disciplinaire calamiteux justifiait également le pessimisme à son encontre : la plupart de ses 71 cartons jaunes et 7 rouges, surtout ceux catégorisables comme « idiots », ont été récoltés avant 2011. Le bad boy passait une bonne partie de son temps suspendu ou en froid avec ses entraîneurs.

Puis, sous l’influence lénifiante de Gus Poyet (arrivé début octobre 2013 après la tornade Paolo Di Canio), le rebelle a enfin mûri et aligne désormais les prestations abouties dignes d’un prétendant aux Three Lions. Notre Catts 2.0 connaît toutefois de sévères rechutes : avec 9 jaunes cette saison, il est encore classé Number 1 au hit-parade des teigneux…
Pour autant, Cattermole a appris à mobiliser les troupes et au lieu de sortir du match comme auparavant, il préfère désormais sortir des matchs monstrueux contre les gros, comme lors du 0-0 vs Chelsea. S’il arrivait à canaliser son excès d’agressivité, lacune qui a jusqu’ici refroidi les sélectionneurs successifs des Three Lions, il pourrait légitimement viser bien plus haut. Récemment élu North East Football Writers’ Association’s Player of the Year pour 2014.

Sympas les stats de la saison en cours (au 30.11)

Sympas les stats de la saison en cours (au 30.11)


N. Bendtner aussi s’est sacrément zénifié, la preuve : il passe désormais des étés Peace and Love à manger des yaourts sur les campus allemands sapé en Beatnik.

Cesc Fàbregas (Chelsea) - milieu / 10

Sublime saison de l’ex Gunner qui a largement fait oublier Juan Mata, bouté loin de Stamford Bridge par Mourinho. Il compte déjà 14 passes décisives en PL, soit trois de plus en 19 matchs à Chelsea que Jack Wilshere dans toute sa carrière Gunner (95 matchs)… Devrait logiquement battre le record de PL établi en 2002-03 par Thierry Henry avec 20. On en connaît un qui doit se maudire de l’avoir snobé à l’intersaison (Arsène bien sûr, qui avait l’option d’achat prioritaire sur une vente du Barça).

En une demi-saison à Chelsea, Fàbregas compte déjà plus de passes décisives que Jack Wilshere en 95 matchs à Arsenal.

L’infatigable Catalan, positionné plus en retrait qu’à Arsenal même s’il a dépanné une ou deux fois en 10 - il bénéficie d’une licence to roam, carte blanche offensive -, a aussi explosé les records d’assists sur 250 apparitions en Premier League (et le reste à l’avenant, voir ses stats).


Petit match de Cesc vs West Ham au Boxing Day, seulement 103 passes d’absolument partout. Contre WBA en novembre, c’était 144 !

Raheem Sterling (Liverpool) - ailier / avant-centre

Archétype du edge-of-your-seat player (joueur-frisson) qui vous fait sortir les 50 £ du billet sourire aux lèvres, ce rapide ailier « naturel » d’à peine 20 piges a été repositionné avant-centre - entre Lallana et Coutinho - depuis quatre matchs pour pallier l’absence de D. Sturridge. Gros bagage technique, vivacité, excellent sens du positionnement mais finition à travailler. Récemment classé troisième meilleur dribbleur de la Premier League par le Guardian et le site premierleague.com, derrière E. Hazard et A. Sanchez. 13 capes anglaises au compteur. Négocie actuellement un nouveau contrat avec Liverpool sur des bases sympas pour un grand ado, autour de 5m £/an.

Allez, je l’avoue, j’aurais probablement dû mettre Dušan Tadić ici car le classieux Serbe flambe à Southampton mais en avril 2011 je vous présentais le phénomène, alors âgé de 16 ans, dans Liverpool, l’Academy du Neuf et étant un peu Red sur les bords, j’ai opté pour l’Anglo-Jamaïcain (mais non mais non, il n’y a aucun favoritisme dans ce XI type voyons…).

Christian Eriksen (Tottenham) - milieu/10

Utilisé derrière l’avant-centre cette saison (E. Adebayor puis H. Kane), le stratège danois de 22 ans s’accommode parfaitement du pressing haut que Pochettino veut imposer. Les éloges vont surtout à son coéquipier Harry Kane actuellement mais Eriksen est tout aussi important que le Londonien tant il influe sur le jeu. 7 buts en 20 matchs PL et pas du superflu mais des pions qui comptent sacrément : ils ont rapporté la bagatelle de 11 points aux Spurs, stat la plus élevée de PL cette saison.

Charlie Austin (QPR) - avant-centre

Difficile de regarder un reportage ou lire un article sur Charlie Austin, 25 ans, sans tomber sur l’expression « meteoric rise », fulgurante ascension. Tournure absurde (un météorite aurait plutôt tendance à s’écraser…) mais l’image résume bien le parcours de cet ancien maçon passé à toute zingue de l’obscurité complète aux portes de l’équipe nationale. Car sauf surprise, grosse éclipse, blessure ou accident freak (météorite ?), Roy devrait l’appeler en mars vs la Lituanie et l’Italie.

Charlie Austin, un vrai conte de Noël.

Charlie Austin, un vrai conte de Noël.

Il y a encore cinq ans, Austin était maçon dans la boîte de son père et jouait en D9 à Poole près de Bournemouth. Il flamba ensuite au côté de notre bon vieux Vince national [Péricard] à Swindon Town en D3 (ici), puis en D2 à Burnley et enfin en PL à QPR.

Sans lui, il est clair que QPR serait lanterne rouge et Harry aurait été limogé et envoyé à la retraite (ou pire, sur Sky Sports). Avec ses 12 buts et 2 assists en championnat, Austin est Monsieur 66 % : a marqué ou est impliqué dans les deux tiers des buts Hoops en PL cette saison. Agé de 25 ans, ce puissant canonnier d’1,88m ne devrait pas faire de vieux os à QPR qui ferait le forcing (£££) pour le retenir. En attendant, c’est son ancien club de Poole qui se réjouit.

Harry Kane (Tottenham) - avant-centre

21 ans et LA révélation de la saison à ce poste. Attaquant très complet et prolifique : 17 buts dont 7 en championnat (982 minutes de jeu PL). Yes, un avant qui marque c’est banal mais c’est les Spurs, c’était devenu inhabituel.

Kane a signé un contrat de 5 ans cet été pour son club de toujours.

Kane a signé pour 5 ans dans son club de toujours.

De fait, l’émergence du percutant Kane, amorcée en fin de saison passée (3 buts/7 apparitions), doit beaucoup à l’échec des recrues bling bling - Lamela, Soldado, Adebayor - mais gros bon point au Londonien qui a su admirablement profiter de ces floppages en série. Fait partie des bons jeunes formés au club (partiellement ou non) qui se sont mis en évidence cette année, à savoir le Franco-Algérien Nabil Bentaleb (déjà vu l’an passé bien sûr) et le brièvement ex-Merlu Ryan Mason. 10 capes Espoirs, 8 buts et on se dit forcément qu’une sélection en A ne saurait tarder.

Les 7 remplaçants

Adrian (West Ham) - gardien

Je l’avais encensé dans mon bilan West Ham 2013-14, il confirme de superbe manière.

James Tomkins (West Ham) - arrière central

Continue sur sa lancée de l’an passé, également soulignée dans le bilan suscité. A largement contribué à la belle saison des Hammers, leur meilleure depuis 1985-86. Allez, on va aussi mettre une pièce sur lui pour une sélection en A cette année.

Yannick Bolasie (Crystal Palace) - milieu/ailier gauche

Puissant Congolais très rapide et technique. Récemment classé parmi les meilleurs dribbleurs de la PL par le site Premierleague.com. L’ensemble est encore un peu brouillon et la finition est à soigner mais joueur à suivre. Musicalement aussi car ce cousin de l’ex Magpie Lomana LuaLua est un dingue de battles, surtout si c’est contre son pote Bradley Wright-Phillips des New-York Red Bulls.

A gauche, Y. Bolasie et à droite B. Wright-Phillips.

A gauche, Y. Bolasie et à droite B. Wright-Phillips.

Ashley Young (Man United) - latéral gauche/wingback

S’est distingué cette saison sur tout le flanc gauche. Ailier de formation mais souvent utilisé en latéral gauche par Louis Van Gaal pour palier aux blessures (Shaw, Rojo, Blind), 7 fois sur 13 précisèment - et 6 en wingback dans un 3-5-2 redevenu à la mode). Ses stats confirme l’impression générale : 65 % de dribbles réussis cette saison contre 39 % l’an dernier.

Mile Jedinak (Crystal Palace) - milieu

Le puissant Australien n’est pas qu’un gros tacleur (102 tacles gagnés l’an dernier, total le plus élevé de PL et troisième à mi parcours cette saison, 64) et un midfield enforcer - sorte de sheriff de l’entrejeu - comme disent les Anglais, il sait aussi créer et marquer : 5 buts - 3 sur penalty certes mais aussi un superbe coup-franc contre Liverpool. Nommé footballeur australien de 2014 pour la seconde année consécutive, ainsi que Joueur de l’année en Asie (l’Australie a quitté la Confédération du Football d’Océanie en 2006), il manquera aux Eagles en ce mois de janvier pour cause de Coupe d’Asie des nations sur ses terres.

Graziano Pellè (Southampton) - avant-centre

Arrivé de Feyenoord avec une valise pleine de pions (50 en 57 matchs) mais sans trop qu’on sache vraiment ce qu’il donnerait dans un gros championnat, because des gus qui ont tout cassé en Eredivisie avant de se vautrer en Premier League, on en a vu défiler quelques-uns (Kežman, Alves, Altidore, Ruiz, Van Wolfswinkel…). Et pis le mec avait floppé à Parme alors on se disait que c’était peut-être un jambon. Ben, pour l’instant, pari réussi de Koeman : 8 buts PL, dont ce bijou. L’athlétique (1,93m) et élégant Italien, ancien champion de danse dans sa jeunesse, s’entend merveilleusement bien avec le Serbe Dušan Tadić (7 passes décisives) venu lui de Twente. Récemment capé avec la Squadra Azzurra à la place de Mario Balotelli.

Bon, à part ça, il a l’air tout gentil mais quand il wind een grote kabel (« péte un gros cable », en néerlandais bien sûr), il fait pas semblant.


Selon les mecs de Sky Sports, Pellè ne se déplacerait jamais aux matchs sans son combo coiffeur  & styliste. C’est sûr que ça change les supps Saints d’Alan Shearer, Matt Le Tissier et Rickie Lambert à ce niveau-là…

Wilfried Bony (Swansea) - avant-centre

20 buts PL en 2014 pour l’Ivoirien (dont 9 cette saison), personne ne fait mieux. Et celui inscrit le 1er janvier contre QPR est une pure merveille. Peut-être sa dernière apparition Swan d’ailleurs car les Gros font la queue pour lui causer (Man City - qui le voudrait immédiatement - Chelsea, Real Madrid). Manquera aux Swans pendant la CAN, ce qui devrait donner à Bafé Gomis l’occasion de se montrer (sera cependant en concurrence avec l’ex Rennais Nélson Oliveira, fraîchement prêté par Benfica).

Auraient aussi pu figurer quelque part ci-dessus, certains plus que d’autres évidemment (sélection hors Big Four) :

A. Begovic (Stoke), B. Guzan (Aston Villa), H. Lloris (Tottenham), A. Réveillère (Sunderland), T. Alderweireld (Southampton - prêté par Atlético Madrid), J. Fonte (Southampton), D. Janmaat (Newcastle), F. Coloccini (Newcastle), C. Jenkinson (West Ham - prêté par Arsenal), R. Shawcross (Stoke), C. Clark (Aston Villa), A. Hutton (Aston Villa), A. Williams (Swansea), W. Reid (West Ham), M. Schneiderlin (Southampton), V. Wanyama (Southampton), A. Song (West Ham), S. Larsson (Sunderland), J. Henderson (Liverpool), P. Coutinho (Liverpool), A. Lallana (Liverpool), J. Colback (Newcastle), S. Naismith (Everton), K. Mirallas (Everton), Bojan (Stoke), S. N’Zonzi (Stoke), F. Delph (Aston Villa), A. Johnson (Sunderland), M. Sissoko (Newcastle), S. Downing (West Ham), D. Tadić (Southampton), D. Sakho (West Ham), R. Mahrez (Leicester), N. Chadli (Tottenham), D. Ings (Burnley), A. Barnes (Burnley), S. Mané (Southampton), M. Biram Diouf (Stoke), G. Sigurdsson (Swansea), S. Berahino (WBA), L. Ulloa (Leicester), P. Cissé (Newcastle), A. Pérez (Newcastle).

Manager des cracks : Sean Dyche.

Ronald Koeman mériterait sa place ici (ainsi que Sam Allardyce) mais j’ai voté Sean Dyche, l’entraîneur de Burnley depuis l’automne 2012 et l’homme à la voix la plus caverneuse d’Angleterre.

Celui qu’on surnomme parfois « The Ginger Mourinho » - le Mourinho rouquin - fait un sacré boulot à Burnley avec un budget serré. Guère surprenant à vrai dire vu qu’il avait bien bossé à Watford avant d’être viré comme un malpropre par les nouveaux propriétaires italiens (la famille Pozzo) pressés d’installer Gianfranco Zola.

Les Cancres / déceptions / ratés / erreurs de casting :

Pour la route et en vrac, je livre à la vindicte populaire : J. Robles, V. Mannone, S. Mignolet, K. Schmeichel, R. De Laet, P. Konchesky, D. Lovren, R. Ferdinand, G. Barry, M. Arnautovic, J. Rodwell, R. Cabella, H. Ben Arfa, B. Ideye, M. Balotelli, E. Rivière. G. Ramírez, J. Altidore, J. Vardy, D. Bent, C. Benteke, A. Weimann, W. Zaha. Et ajoutons-y la défense d’Everton pour l’ensemble de sa pathétique oeuvre cette saison : 33 pions encaissés, une grosse fébrilité et des cagades en pagaille. Le duo Baines-Coleman monte trop - très vulnérables sur les contres - et on adore tous l’ex Forgeron Sylvain Distin mais he’s no spring chicken comme disent les Anglais.

Kevin Quigagne.

15 commentaires

  1. Tevez29 dit :

    De Laet?

    3ème meilleure note à Leicester (who scored) et classé 3ème arrière droit de Premier League (who scored) juste derrière Chambers et Ivanonic. Exactement la même note que Clyne (que tu mets dans ton équipe type), et Debuchy.

    Après je t’avoues que j’ai pas vu un seul match, mais who scored est fiable à facilement 80% pour moi. Et j’ai jamais vu un mec nul avoir de bonnes notes dans la durée.

  2. Numero_6 dit :

    Whoscored qui? Le site selon lequel Djamel Mesbah avait des meilleurs notes que Lichsteiner?

  3. Tevez29 dit :

    Mesbah n’a été un vrai titulaire qu’en 2010/2011 avec Lecce (note de 7,16) cette saison il a 6,91 avec la Sampdoria.

    Lichsteiner avait 7,08 avec la Lazio en 2010/2011. Cette saison il est à 7,22.

    Donc par moment il a eu peut être un peu de meilleures notes (c’était peut être justifié je sais pas ce que valait Mesbah y’a 4 ans).

    Et est ce que Lichsteiner c’est une si grosse référence que ça? Je crois pas.

    Des arrières droits meilleurs que lui y’en a pas mal à mon goût.

  4. Kevin Quigagne dit :

    @ Tevez29.

    Donc, Whoscored est selon toi « fiable à facilement 80 % » niveau notation de joueur. Hmm, pas si sûr, j’explique.

    La première chose à regarder niveau notation sur un média (site/blog/journal/TV/radio) est l’amplitude utilisée. Si le média distille régulièrement des notes de 1 à 9 ou 0 à 10, ça indique au moins un certain degré de rigueur sur la forme. Logiquement, un tel média a plus de chance d’être fiable qu’un autre qui ne noterait que de 5/6 à 9 mettons (comme c’est le cas pour trop d’entre eux).

    Or, whoscored.com niveau notation, c’est l’école des fans : ils mettent au moins 6 à tout le monde. Ça donne donc des résultats vraiment bizarres.

    Par exemple, la lanterne rouge (colonne « rating ») au classement whoscored.com est Jozy Altidore, avant-centre Black Cat. Les prestations de ce bon « Dozy Altidore » (= Altidore le somnolent) comme on l’appelle à Sunderland sont souvent pitoyables. Son raté à 2 mètres du but y’a trois semaines contre West Ham résumait bien son oeuvre depuis des années (sauf avec les USA et en Eredivisie) : il a marqué 2 buts en 72 matchs PL… Donc, sur ce point whoscored.com ne s’est pas trompé, le mec est mauvais cette saison devant (sauf en soutien, où il se rattrape un peu mais il est censé jouer en 9).

    Mais quoi qu’on pense d’Altidore ou d’un autre, la grosse anomalie de whoscored.com est que le dernier de leur classement, Altidore donc, récolte une moyenne de… 6.15 ! ici :

    http://www.whoscored.com/Players/26298

    http://www.whoscored.com/Regions/252/Tournaments/2/Seasons/4311/Stages/9155/PlayerStatistics/England-Premier-League-2014-2015

    Note très élevée pour un bonnet d’âne tu en conviendras. Le premier est Eden Hazard avec 8.01. Donc, sur whoscored.com, l’écart entre le premier et le dernier n’est que de 1.86. Curieuse méthodologie que cette frilosité dans l’utilisation des notes.

    Impossible donc de différencier les performances des uns et des autres dans un tel mouchoir de poche. Une notation aussi bienveillante et ramassée (seulement 20-25 % de l’échelle est utilisé) est tout sauf « fiable à facilement 80 % » comme tu l’écris.

    L’idéal, si possible, est de se faire sa propre opinion. A Teenage Kicks, depuis 2011, on fait un Bilan Club par Club en fin de saison. Ergo, je prends régulièrement des notes (écrites ou audios sur mon dictaphone) tout au long de la saison en regardant les matchs et/ou les résumés.
    Pas sûr qu’on en fasse un cette saison, on verra (tout ça est affreusement chronophage et on bosse tous) mais je prends quand même souvent des notes en matant les matchs/résumés, surtout certains clubs. Ça me permet de gagner beaucoup de temps dans la rédaction d’articles tel que celui-ci ou au moment des bilans de fin de saison.

    Je vais aussi voir de la Premier League au stade (Stadium of Light) et j’essaie de discuter avec les supps visiteurs, toujours nombreux à se déplacer et qu’on déniche facilement dans les pubs ou autour. A l’occasion aussi, j’achète leurs fanzines (ou les consulte en ligne), toujours intéressants.

    Par ailleurs, j’échange aussi avec des amis ou collègues supps d’autres clubs. Je vis en Angleterre depuis 1992, j’ai pas mal de proches/collègues/amis/voisins/connaissances qui supportent autre chose que Newcastle ou Sunderland, mon club PL.

    Et quand on est pas suffisamment sûr des perfs d’un joueur pour émettre un jugement, ce qui m’arrive évidemment souvent (impossible de tout connaître et tout suivre), je consulte les notes de médias anglais fiables dans l’ensemble tel The Independent qui utilise toute la gamme de notes, et consulte à l’occasion les bons blogs & forums de supps anglais.

    Et bien sûr, les médias locaux et régionaux sont très utiles, presse/TV/radio. Ceux de mon coin (Newcastle-Sunderland) sont pas mal, honnêtes émissions de radio & tv et des journaux qui reflètent correctement les performances des joueurs (des 2 clubs qui se sont affrontés), source relativement fiables en général même si les journaux basés à Newcastle me semblent bien favoriser les Mags dans leur notation… (mais je me venge ici en les remettant à leur juste place).

  5. Tevez29 dit :

    Les notes sont certes ramassées, et c’est vrai que l’échelle n’est pas utilisée en entier. J’ai pratiquement jamais vu un mec avoir une note moyenne en dessous de 5,5.

    Après ce qui compte c’est pas forcément la note en soit. Parce que avoir 4 ou 6 ce qui compte c’est de voir ce qu’est la note moyenne, et de voir par rapport à ça.

    Je regarde très souvent who scored.

    Et par exemple 6,5 là dessus c’est un match très moyen, et en dessous ça devient mauvais à très mauvais. Un vrai bon match commence à 7.

    Donc du coup tu connais très bien Newcastle il me semble c’est ça.

    Si je me base sur who scored (je connais pas bien Newcastle collectivement, individuellement un peu).

    A Newcastle en ne prenant que ceux qui ont joué au moins 6 matchs en tout comme titulaire.

    Sammy Améobi serait le plus en forme (malgré seulement 8 matchs titulaires) avec de belles perfs sur l’aile gauche (7,36 ça commence à être une note de vrai bon niveau).

    Ayoze Pérez apparemment assez sympa aussi.

    Cabella ne serait pas si à la rue que ça quand il est titulaire (hormis face à Southampton je me base que sur les notes là, tu me confirmeras ou infirmeras si tu t’en souviens).

    Dummett tient la route, et bizarrement pour un mec habituellement à gauche, il aurait fait de meilleures performances comme arrière droit.

    Tioté tient la route.

    Haidara mérite plus de temps de jeu et est plutôt correct à gauche (sauf face à West Ham où ça a été plus dur).

    Cissé est très décisif sans être forcément bon dans le jeu.

    Colback se débrouille.

    Taylor ça va.

    Sissoko fait pas une énorme saison, et est meilleur quand il est à droite qu’en espèce de 10. Et il est en dessous de ses perfs de la saison passée au global.

    Gouffran pas nul mais pas vraiment bon non plus. (en même temps ce mec est bon en second attaquant sur les ailes bof, ça c’est mon avis perso).

    Coloccini est devenu un peu triste, il a décliné par rapport à la saison passée.

    Williamson c’est similaire voir un peu moins bon que Coloccini (pas une grosse différence).

    Krul c’est faible. Mais c’était déjà pas très bon l’année dernière.

    Anita c’est pas bon.

    Et Rivière c’est le pire de ceux qui ont joué au moins 6 matchs titulaires. Pas loin d’être une catastrophe.

    Je précise que j’ai pas vu un seul match de Newcastle cette saison.

    J’aimerais beaucoup avoir ton avis, pour voir si ça confirme le bien que je pense de who scored, ou si ça confirme le mal que tu en penses.

    Après je peux refaire l’exercice sur une autre équipe pour voir. Après c’est peut être pas l’endroit pour débattre de ça. Mais c’est un sujet que j’aime beaucoup est ce qu’un site comme who scored peut permettre des indications très intéressantes, et la place des stats dans le sport (sans aller jusqu’au film le stratège avec Brad Pitt).

    Mais pour connaître très très très bien Guingamp, et suivre vraiment tout, je connais bien les joueurs, leurs perfs ect, et quand je compare avec les notes du site, ça correspond pas mal au global. Après bien entendu faut faire attention quand un mec a une note catastrophique sur un match, ou à l’inverse une note exceptionnelle, comme dans toute stats, faut regarder la dispersion.

    Je pense être assez objectif sur la question et je trouve vraiment de très bonne qualité. Bien mieux que les notes de France Football (horribles), l’Equipe ou les journaux qui au final sont souvent trop subjectives, et trop dépendantes du résultat final.

    Après tu connais bien le championnat anglais:

    Là par exemple l’équipe type, en prenant pareil les gars qui ont joué au moins 10 matchs titulaire (à un même poste):

    ——————Pantilimon———————-

    Ivanovic——–Tomkins—–Dawson———Clichy

    —————-Fabregas—-Jedinak————–

    Chamberlain——————————–Hazard

    —————-Aguero——-Costa—————

    Remp: Fabianski, De Laet (égalité avec Clyne), Davies, Fazio, Azpilicueta, Touré, Matic, Navas, Chadli, Bony, Crouch.

    Comme ça, ça me paraît pas déconnant.

    Et le flop 11 (pareil ceux qui jouent au moins 10 matchs à un poste, donc peut être certains flops relatifs, où ça sera les moins bons et pas forcément des mauvais):

    —————–Speroni—————–

    Wisdom—-Williamson—Coloccini—-Konchesky

    ———-Shelvey——Henry————–

    Dyer (pas mauvaise note)————Gouffran (pas horrible non plus)

    ———-Fletcher—-Campbell F.———-

    Et sinon dans ceux qui ont joué moins apparemment le gardien remplaçant de Newcastle Alnwick est une grosse catastrophe. Et Phillips de QPR est le pire (pour ceux ayant joué mini 4 matchs titulaire) sauf lors du match face à Sunderland.

    Désolé du pavé ;)

  6. Thre Lions dit :

    Comme toujours, aussi intéressant dans son contenu, que dans ses commentaires ! :)

  7. rémi dit :

    Super, meme si je ne suis pas d’accord sur 2 ou 3 sélections (Schneiderlin aurait du figurer dans le 11 !).

  8. Remo dit :

    C’est très londonien, sky ? Parce que six joueurs de Chelsea contre un de City, alors qu’il n’y a que deux points d’écart et que City a eu sa dose de poisse ces derniers mois, ça me paraît assez incroyable….

  9. Kevin Quigagne dit :

    Merci à vous.

    @ Remo.

    Non, pas spécialement. Après, tout dépend du ou des consultant(s). En l’occurence, comme je l’indique en intro, c’est une sélection faite par G. Neville et J. Carragher. Peut-être que ces deux ex Red Devil et Red respectivement ont leur raison de ne pas avoir sélectionné plus de Citizens, mais j’espère qu’ils ont fait ça le plus objectivement possible en mettant de côté les rivalités avec City.

    Sur Fonte et Schneiderlin, ils ont fait voter la twittosphère car ils n’étaient pas d’accord entre eux (Fonte vs chépuki et Schneiderlin vs Fabregas je crois, les Twittos ont donc choisi le Français).

    @ Tevez29.

    Non, ne t’excuse surtout pas de ton pavé Tevez29, c’est courant sur ce blog 8) . Tout commentaire est le bienvenu même si je ne suis pas d’accord avec toi sur certains points/noms ou joueurs de ton équipe type/celle de whoScored.com. Les reprendre tous en détail serait trop chronophage par rapport à ma dispo du moment. Je suis très pris et continuerai à l’être sur les semaines à venir, au point de devoir disparaître quelque temps de Teenage Kicks mais j’espère revenir avec un article courant février.

    Dans ce type d’exercice, il y a évidemment toujours matière à discussion, surtout une sélection très large comme la mienne de presque 90 noms répartis en 4 catégories. J’ai fait quelques choix clins d’oeil (Réveillère par exemple, il a d’autant plus de mérite que c’est un latéral droit repositionné à gauche – malheureusement indisponible depuis 5 journées), histoire aussi de présenter des joueurs méconnus en France, type Lee Cattermole.

    Je comprends ton argumentation au sujet de la notation de whoScored.com quand du écris : « Et par exemple 6,5 là dessus c’est un match très moyen, et en dessous ça devient mauvais à très mauvais. Un vrai bon match commence à 7 ».
    Cela dit, c’est vraiment trop étriqué pour moi. Si 6 est considéré mauvais à très mauvais (comme Altidore, dernier du classement, qui a 6.15 de moyenne), si 6.5 c’est très moyen et 7 c’est un vrai bon match, ça rend plus difficile la différenciation et une vraie appréciation.

    Il faudrait aérer tout ça car avec un tel système, l’impression qu’on se fait de ces joueurs peut s’en trouver faussée. J’inviterais donc à la prudence avec les sites de notation type whoScored.com. Je préfère les journaux type The Independent, Sunday Times ou la presse régionale du North-East qui utilisent une gamme large, comme

    http://www.chroniclelive.co.uk/sport/football/football-news/newcastle-0-1-sunderland-fan-ratings-8334161.

    Par ailleurs, je découvre à l’instant sur leur site qu’ils notent les joueurs via un système algorithmique (http://www.whoscored.com/Explanations – “Ratings are based on a unique, comprehensive statistical algorithm” etc.). Hmm, ça me laisse quand même perplexe ce genre de méthodologie.

    Non, je n’irais pas jusqu’à dire que je connais « très bien » Newcastle United/les perfs des Mags mais, malgré mon pedigree Black Cat, je pense avoir une assez bonne idée des perfs de la plupart des Mags. Je suis loin de regarder tous leurs matchs mais j’essaie de choper au moins les résumés et évidemment, vivant sur Newcastle, les proches/collègues/amis/médias régionaux etc. se chargent de compléter les trous au besoin. Mais je passe pas mon temps à les scruter non plus hein. Voici mon avis sur les principaux Mags que tu cites :

    CABELLA : mon avis, et le consensus général, est qu’il déçoit. Je l’ai donc mis dans la 4è catégorie : « Cancres / déceptions / ratés / erreurs de casting ». Tout le monde ici a dit que son bon match contre Chelsea samedi dernier était vraiment sa première grosse perf de la saison.

    RIVIERE : je l’ai mis dans la même catégorie que Cabella, plutôt tendance « cancre » pour lui.

    COLO, COLBACK, CISSÉ, JANMAAT, SISSOKO, PÉREZ : je les ai tous mis dans la 3è catégorie, celle intitulée : « Auraient aussi pu figurer quelque part ci-dessus, certains plus que d’autres évidemment (sélection hors Big Four) » car je pense qu’ils ont été bons sur les 20 premières journées. Surtout les 4 derniers de la liste, comme souligné par à peu près tout le monde sur Newcastle et dans les médias anglais. Papiss Cissé, 9 buts en 13 matchs quand même, en seulement 633 mns de jeu.

    AMEOBI : j’ai pas franchement l’impression qu’il soit le plus en forme de l’équipe comme tu l’écris (ton impression par rapport aux notes whoScored donc) même s’il est évident qu’il a eu un impact et a sorti quelques très bonnes perfs cette saison.
    Ce qui est surtout visible chez lui est sa progression par rapport aux saisons précédentes, moins brouillon/emprunté, plus efficace, etc. même si c’est pas encore ça dans son décisionnel ou le tir. Dans l’absolu, il a été assez bon dans l’ensemble mais pas non plus transcendant. Je veux dire que c’est pas celui qui a le plus impressionné niveau prestations à NUFC cette saison. Mais il peut représenter une certaine forme d’avenir pour NUFC ainsi qu’un gros motif de satisfaction (jeune formé au club, etc.) et pas mal de gens sont sensibles à cela, surtout à NUFC où on n’a pas franchement vu beaucoup de jeunes talents éclore et durer depuis des années (par rapport aux attentes des supps).

    Le revers de la médaille est que trop d’observateurs ont tendance à exagérer les perfs d’un gars comme Ameobi qui ne fait pas grand chose sur X saisons et soudain se montre sur 8 ou 10 matchs. L’effet nouveauté, un peu de hype, un peu de suprise, etc. ont sans doute joué en sa faveur. Malheureusement souvent blessé cette saison, ça a dû contrarier sa progression, il est encore jeune.
    Je ne l’ai pas mis dans la catégorie « Auraient aussi pu figurer quelque part ci-dessus, certains plus que d’autres évidemment (sélection hors Big Four) » car je me suis limité à une grosse quarantaine de noms dans cette catégorie, ce qui est bien suffisant. Peut-être aurais-je pu le mettre c’est discutable mais après, tu enlèves qui chez les Mags ? car je ne peux pas non plus mettre tout le monde. Et comme on me taxe souvent d’anti-NUFC primaire, je signale que sur les 43 noms de cette catégorie (pour 16 clubs) j’ai inclus 6 Magpies (Janmaat, Colo, Colback, Sissoko, Cissé et Pérez) ce qui est généreux de ma part ! (ils ne paient rien pour attendre…). Possible aussi que j’ajoute une catégorie « Jeunes qui montent » / « Jeunes en vue », comme je l’ai fait par le passé, si je refais un article de ce style.

    Globalement d’accord avec toi sur les autres Mags que tu cites (Dummett, Tioté, etc.), sauf peut-être sur Williamson (discret mais souvent plus efficace qu’on le pense mine de rien, quoique je ne l’ai pas trop suivi cette saison je dois avouer). Ces joueurs n’apparaissent pas dans mes listes car ils n’ont ni brillé ni floppé sur l’ensemble de la saison.

  10. Tevez29 dit :

    Merci pour ta réponse détaillée.

    Après c’est sûr que c’est pas parfait. Mais justement ce que je trouve bien, c’est que le fait de baser les notes sur un algorithme ça enlève toute part de sentiment, de délit de sale gueule, ou au contraire surnoté ses chouchoux.

    Les journaux que tu cites ont peut être de très bons journalistes sportifs et c’est donc possiblement très intéressant.

    Mais en France quand je lis des trucs que ça soit la presse régionale, l’équipe, ou France Foot, je trouve ça très faible, et peu fiable. Et surtout y’a pas 2 mecs avec les mêmes barèmes.

    C’est le problème de la note d’ailleurs, quand elle se base que sur une impression.

    ça serait presque mieux d’avoir dans les journaux: Très mauvais/Mauvais/Médiocre/Moyen/Plutôt Bon/ Bon/Excellent

    ça ne serait toujours pas parfait, mais ça laisse moins de place aux différences de barème.

    Au final y’a toujours des sensibilités personnelles, on attend pas tous la même chose d’un joueur selon son poste. En voyant tous les matchs tu peux être en opposition avec quelqu’un complètement.

    Est ce que l’idéal ne serait pas de compiler les différents avis en plus des statistiques? Peut être.

  11. Ernest Pavot dit :

    Bonjour ! Excellent article, as usual.

    supporter depuis Newcastle (plutôt Gary Speed, que Gabriel Obertan), je suis en léger désaccord sur Cabella. Il déçoit surtout parce qu’il a beaucoup été cantonné à un rôle d’ailier qui le fait travailler énormément, mais dès qu’il se recentre ou qu’on lui donne les clefs du jeu (ce que Pardiola ne faisait jamais) on voit immédiatement la classe du joueur. Il est fin, malin, très collectif même si souvent mal soutenu : loin d’être dans la même catégorie que le lymphatique Rivière, pour moi. Il va lui falloir du temps, surtout physiquement, mais c’est une excellente recrue qui va dans le sens de produire du jeu plutôt que le rush sans kick qui caractérise notre année 2014.

    Sissoko aurait sans doute pu prétendre à une place quelque part dans ce onze, fut-ce sur le banc.

    Et à propos d’Everton, Coleman et Baines montent toujours autant que l’année dernière où ça ne posait pas les mêmes problèmes parce que 1) Distin tenait encore la forme 2) Jagielka, à l’instar de Cahill, n’était pas encore en dépression post-CDM, et 3) Barry, alors étincelant, compensait les montées de ses compères. C’est ce trio qui est en dedans (avec le curieux Alcaraz), pour moi, davantage que les latéraux. Et l’absence prolongée de Stones n’arrange rien.

  12. Gunther Stricke dit :

    Putain, les gars, je crois que vous êtes le seul site ou je lis les commentaires. Un vrai plaisir de vous lire, de voir le rédacteur réagir avec les commentateurs, qui sont vraiment intéressant à lire (Qui l’eut cru que je puisse trouver une analyse pertinente, venant d’un pseudo comme tevez29 ?)
    Vous, l’équipe de Teenage Kicks, vous êtes le petit rayon de soleil que je m’accorde après la journée de premier League (que je suis de moins en moins, du fait du big four et tout), en me désespérant de ne pas trouver de nouvel article quand je vous consulte.
    Vous me donnez presque envie au final de m’intéresser à Sunderland, voire à Stoke City :) [je tiens a préciser que j’écris avec mon superbe maillot de Portsmouth, acheté une misère chez Mike Ashley.
    Vous les commentateurs, je prends plaisir à vous lire, je prends plaisir à me sentir dans une ambiance feutrée entre personnes distinguées.

    Je vous remercie tous autant que vous êtes.

  13. Kevin Quigagne dit :

    @ Gunther.

    Merci beaucoup (des « personnes distinguées » chez nous, ah bon, tiens j’avais pas remarqué… 8) .

    Sunderland, je veux pas te décourager mais tu sais, sont pas franchement super intéressants cette saison les Black Cats… (ni Pompey d’ailleurs, Stoke davantage, dommage que Bojan soit indispo pour le restant de la saison. Et achète le moins possible chez Mike Ashley hein…).

    Intéresse-toi plutôt à nos voisins les Smoggies (Middlesbrough), ils cartonnent. Comme quoi, ça sert d’être pote avec Mourinho : Karanka, le manager de Boro, est un vieux complice du Mou (il était entraîneur-adjoint au real Madrid de 2010 à 2013) et s’est fait prêter l’excellent Patrick Bamford par Chelsea (dont on reparlera sûrement en PL).

    Sans oublier le non moins excellent Lee Tomlin (ailier), qui s’est calmé depuis quelque temps (forte tête – problèmes disciplinaires dans un passé récent, e.g 3 rouges l’an dernier), grosse progression depuis ses débuts en non-League y’a quelques années. Plusieurs clubs de PL le suivent de près.

  14. Kevin Quigagne dit :

    @ Tevez.

    Oui, l’idéal serait effectivement de faire une moyenne entre les notes données par les lecteurs et le ou les journalistes qui suivent le match mais niveau logistique, ça serait difficile, le nombre des matchs notés a bien augmenté ces dernières années (quelques suppléments de quotidiens notent même certains matchs de D2).

    La notation est un art difficile. Y’a quelques années, je m’étais amusé avec deux amis abonnés Black Cats à noter les joueurs pendant le match, au stade. J’avais essayé de faire ça proprement, avec un dictaphone. Pour la moitié des joueurs, on était à peu près d’accord mais pour ¼ pas trop et pour le dernier ¼ pas du tout. J’imagine que la même expérience devant le match sur écran TV cette fois, donnerait des notes encore bien différentes.

    @ Ernest.

    Merci.

    Le passage de ton post sur Moussa Sissoko illustre bien la difficulté de l’exercice d’évaluation des joueurs. Tu considères par exemple Sissoko comme excellent puisque tu l’aurais mis dans le XI (ou le XVIII) et je suis plutôt d’accord avec toi, l’ayant mis dans la catégorie légèrement inférieure : « Auraient aussi pu figurer quelque part ci-dessus, certains plus que d’autres évidemment (sélection hors Big Four) ». Mais whoScored.com nous contredit/contredirait, selon Tévez29 qui base son appréciation de Sissoko sur ce site (son post du 8 janvier : « Sissoko fait pas une énorme saison etc. […] « Si je me base sur whoscored »).

    Ça fait écho à ce que je viens d’écrire dans mon post précédent sur les difficultés inhérentes à la notation : ce qui me paraît une évidence (M. Sissokho = bon sur les 20 premières journées, ma période d’évaluation) ne semble pas l’être pour un site comme whoScored.com, de + en + utilisé comme « référence » en matière de notation de joueurs (même s’il faut évidemment terriblement se méfier de ce terme, qui relève trop souvent plus de l’auto-promotion & auto-glorification et du buzz que d’une réalité forgée dans le temps).

    Au sujet de Cabella. Je ne doute pas qu’il soit une bonne recrue etc. mais si je l’ai mis dans la catégorie : « Les Cancres / déceptions / ratés / erreurs de casting » c’est qu’il a franchement déçu jusqu’à la 20è journée incluse, date limite de mon évaluation. Aujourd’hui, il flambe mais y’a encore 3 semaines, c’était pas du tout le même refrain hein.

    Tu écris : « Il déçoit surtout parce qu’il a beaucoup été cantonné à un rôle d’ailier qui le fait travailler, énormément »

    Je ne pense pas que ses nombreuses mauvaises prestations sur la 1ère partie de saison étaient dûes à un mauvais positionnement (il était milieu central à MHSC si j’ai bien compris) car Carver ne l’a pas repositionné et l’ex Pailladin est bien meilleur depuis 3 journées. Il est resté ailier droit dans un 4-2-3-1 il me semble (Pérez ou Cissé en pointe avec Sissoko en 10, Gouffran ou Ameobi à gauche).

    Cabella était faible avant janvier ou en tout cas « improductif » : 0 but et 1 passe décisive en 20 apparitions/1100 minutes de jeu. Pour X raisons, il n’y arrivait pas. Il faisait trop compliqué (emmêlage de crayons), dribblait mal, était emprunté, inconstant, léger physiquement et insuffisamment vif, faisait les mauvais choix et perdait/se faisait piquer trop de ballons. Son talent sautait parfois aux yeux mais l’ensemble était brouillon.
    Pis il semblait passer beaucoup trop de temps à terre et chouinait trop contre l’arbitre / les adversaires au lieu de se relever. Tout ça agaçait particulièrement et faussait peut-être le jugement des supporters à son égard. A mon avis, ce qui a changé depuis quelques matchs – pour résumer – est qu’il a pris la mesure de la PL, a modifié son approche, s’est adapté à ses exigences et est plus direct, plus percutant ; l’équipe joue mieux et sans doute est-il plus en confiance.

    A propos des deux latéraux d’Everton, que j’accuse de trop monter. Je n’ai aucune stat là-dessus et je ne passe pas mon temps à mater Everton mais j’ai l’impression cependant qu’ils montaient un peu moins l’an passé ou « différemment » (avec couverture).

    Martinez, c’est surtout l’accent sur le beau jeu, le football offensif, etc. au détriment parfois de la défense. L’an dernier, outre les meilleures performances individuelles des défenseurs Toffees, Martinez a bien serré les lignes (39 buts encaissés seulement) mais peut-être s’est-il enflammé un peu et a baissé sa garde. Son mode défaut est plutôt un style conquérant, un hourra football.

    A Wigan par exemple, si tout le monde s’accorde pour dire que Martinez a fait du bon boulot (en évacuant parfois trop facilement le double héritage de Paul Jewel, manager de 2001 à 2007 et celui qui a fait monter les Latics en PL en 2005 – 10è en 2005-06, 52 buts contre – et Steve Bruce – 14è en 2007-08, 51 buts contre et 11è en 2008-09, 45 buts contre – qui ont bien réussi et largement posé les fondations du club parmi l’élite), il n’en reste pas moins que l’Espagnol a été laxiste derrière : 79 buts encaissés (!) pour sa première saison chez les Latics en 2009-10 ; 61 pour sa deuxième ; 62 pour sa troisième ; et 73 pour sa dernière, celle de la relégation (départ pour Everton).

    Martinez est un gars affable, posé, visiblement intelligent itou itou et on a tendance un peu à se laisser charmer par son personnage en oubliant aussi que la rigueur défensive n’a jamais été trop son truc. Sous sa houlette, Wigan a fini 16è, 16è, 15è et 18è. Les impressions sont parfois trompeuses. Je crois que devant le vrai danger de relégation cette saison, il s’est décidé à serrer les boulons et cadenasser (1 seul but encaissé sur les 3 derniers matchs PL), quitte à s’orienter vers un autre style de football.

    A noter que j’incrimine toute la défense d’Everton. Je mets aussi Barry dans la catégorie « Les Cancres / déceptions / ratés / erreurs de casting ».

  15. Daniel Constance dit :

    Coucou,
    Un seul joueur Mancunien se trouve dans cette équipe type ? Je crois que cela démontre le niveau actuel des Red Devils, à l’exception de De Gea…

Répondre