Archive for décembre 17th, 2011

Matchbox vintage – Wimbledon 1-0 Liverpool (Finale de la FA Cup – 14 mai 1988)

Face à des Reds tout juste sacrés champions d’Angleterre, les Dons réalisèrent l’un des plus grands exploits du football anglais et remportèrent la Cup, avant leur longue descente aux enfers.

But : Sanchez (37′)

Tableau de la FA Cup 1988

Tableau de la FA Cup 1988

Montés en D1 la saison précédente, les joueurs de Wimbledon n’a pas la réputation d’une équipe plaisante. Adepte du kick n’rush, dépositaire d’un jeu pas toujours très chatoyant (voire carrément pas du tout), c’est en petit poucet que le Crazy Gang arrive à Wembley, défier le tout juste champion anglais.

Archi-favoris, les Reds visent légitimement le doublé et s’appuient sur leur titre en FA Cup deux ans auparavant face au rival Everton. La victoire annoncée de Liverpool doit s’inscrire dans la logique du football léché pratiqué par cette équipe, et sera, à n’en pas douter, le triomphe du football sur l’amateurisme.

Wimbledon

Beasant (c) – Goodyear, Young, Thorn, Phelan – Wise, Jones, Sanchez, Cork (Cunningham 56′) – Gibson (Scales 63′), Fashanu
Coach : Bobby Gould

Liverpool

Grobbelaar – Nicol, Gillespie, Hansen (c), Ablett – Houghton, Spackman (Mølby 74′), McMahon, Barnes – Beardsley, Aldridge (Johnston 64′)
Coach : Kenny Dalglish

La première mi-temps

Domination territoriale de Liverpool, qui se procure plusieurs très belles occasions, notamment par Aldridge et Beardsley, mais encaisse un but peu après la demi-heure de jeu par Lawrie Sanchez. Beardsley égalise ensuite, mais le but est refusé par l’arbitre, qui avait sifflé pour accorder un coup-franc aux Scousers.

Le but

Coup-franc très excentré sur l’aile gauche, Dennis Wise le tire, comme tous les coups de pieds arrêtés des Dons. Son centre dans les 6 mètres est prolongé dans le petit filet par la tête de Lawrie Sanchez qui s’élève au milieu de quatre Reds pour tromper Grobbelaar. “What a typical Wimbedon goal!” dira le commentateur. 1-0 (36′).

"Super, les gars, merci pour le short."

"Super, les gars, merci pour le short."

La deuxième mi-temps

Tendance plus appuyée pour cette deuxième période, avec une domination très nette de Liverpool, mais Beardsley, Aldridge, Houghton, Hansen et Barnes butent tour à tour sur un très bon Dave Beasant.

Le tournant du match

À l’heure de jeu, M. Brian Hill, l’arbitre du match, siffle un penalty pour les Reds, pour une faute de Goodyear sur Aldridge. La faute est inexistante au ralenti, Goodyear touche bien le ballon, m’enfin. Aldridge s’élance pour se faire justice, mais son tir est repoussé par un superbe plongeon de Beasant sur sa gauche, au ras du poteau. Beasant devient ainsi le premier gardien de but à arrêter un penalty lors d’une finale de FA Cup à Wembley.

Spectateurs

Un bon paquet, plus de 98 000.

Pour en savoir plus sur les aventures du Crazy Gang, visitez environ une page sur trois du fil anglais des Cahiers, ou demandez à Kevin Quigagne directement dans les commentaires de cet article. Bien sûr, si vous faites ça, vous prenez le risque que la page devienne trop longue à charger une fois qu’il vous aura répondu.